Armées nationales : Bientôt le 1er congrès scientifique du service de santé

LEFASO.NET | Par Youmali Ferdinand Junior Koanari (Stagiaire) • mercredi 7 décembre 2016 à 23h05min

Sous le patronage du ministre de la défense nationale, des anciens combattants et le parrainage du ministre de la santé, la Direction centrale du service de santé des Armées organise, les 13 et 14 décembre 2016 à Ouagadougou, la première rencontre scientifique nationale du service de santé des Armées sous le thème : « Le Service de santé des armées face aux grands défis de santé actuels ». L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse ce mardi, 6 décembre 2016 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Armées nationales : Bientôt le 1er congrès  scientifique du service de santé

Outre sa mission régalienne, le caractère républicain de l’Armée burkinabè se perçoit à travers ses services sociaux, notamment celui de la santé qui occupe une importante place dans le dispositif sanitaire du pays. En effet, les structures de santé militaires connaissent une fréquentation de civils de l’ordre de 80% de leurs patients. Egalement, les médecins militaires interviennent dans les centres de santé publics et enseignent dans les universités.

C’est pour permettre de mieux offrir et de partager le savoir-faire des services de santé des Armées, que la Direction centrale du service de santé des Armées organise ce congrès scientifique du service de santé des Armées, premier du genre. Placé sous le thème : « Le service de santé des armées face aux défis de sante actuels », ce congrès va rassembler des médecins du Burkina et des pays voisins, du Maroc et du Gabon. Ce cadre va permettre d’échanger et de partager les expériences des médecins. Le Médecin Colonel-major Amadou Kafando, directeur central du service de santé des armées invite le personnel de la santé, civil et militaire, et aussi la population à participer massivement à ce congrès.

En outre, sur l’information qui circulait à propos des médecins militaires qui auraient assuré le service minimum lors de la précédente grève du SYNTSHA, le médecin Colonel-major Amadou Kafando a apporté des éclaircissements en indiquant que l’Armée ne grevant pas, elle a simplement procédé à un redéploiement du personnel de santé pour assurer le service minimum dans les différents services de santé.

Youmali Ferdinand Junior Koanari (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés