Arrondissement 8 de Ouagadougou : L’Opposition politique burkinabè condamne les violences sur conseillers municipaux

mercredi 7 décembre 2016 à 23h50min

Dans l’après-midi du mardi 06 décembre 2016, suite au vote d’une motion de défiance contre le maire MPP de l’arrondissement 8 de Ouagadougou, M. Mahamadi ZONGO, des individus armés ont saccagé et incendié des domiciles de conseillers municipaux dudit arrondissement.

Arrondissement 8 de Ouagadougou : L’Opposition politique burkinabè  condamne les violences sur conseillers municipaux

Ces individus, connus dans l’arrondissement comme étant des proches du maire, ont notamment incendié le domicile du conseiller Stéphane BAYALA, qui est l’un des deux conseillers municipaux appartenant à l’opposition. Ils ont menacé les militants et la famille du camarade BAYALA à coups d’armes à feu et avec des machettes, avant de saccager et d’incendier son domicile au quartier Rimkèta.

L’Opposition politique condamne vigoureusement la violence politique d’où qu’elle vienne et quelles que soient les personnes contre qui elle est dirigée. Elle tient à exprimer son indignation face à l’incivisme et à l’esprit de haine qui animent certains militants du MPP. Elle invite prestement les premiers responsables du MPP à discipliner leurs militants qui s’illustrent fréquemment aux devants des scènes de violences politiques.

L’Opposition exprime également sa colère face à la manière dont les autorités administratives et sécuritaires ont géré cette crise.

En effet, des alertes ont été envoyées aux autorités sécuritaires par des conseillers municipaux plusieurs jours auparavant. Le samedi 03 décembre, des responsables MPP de l’arrondissement, accompagnés de personnes ressources, se sont rendus auprès de la Brigade de Gendarmerie de Boulmiougou, pour l’informer que les partisans du maire se préparaient à perpétrer des actes de violence contre les conseillers opposés à lui et à empêcher que la rencontre ait lieu. Des assurances leur ont été données que des dispositions appropriées seraient prises.

Ensuite, le lundi 05 décembre, lors de la session de conciliation organisée et présidée par le Haut-Commissaire du Kadiogo en ses bureaux, les conseillers ont plaidé pour que les travaux de la séance prévue le lendemain soient délocalisés au haut-commissariat, à cause des menaces qui planent sur leur sécurité. Le haut Commissaire y a consenti et la rencontre a été délocalisée. Au cours de la même session de conciliation, des conseillers ont publiquement demandé au Maire Mahamadi ZONGO de démobiliser ses partisans qui profèrent des menaces contre eux.

Les risques de confrontation étaient donc connus des autorités administratives et sécuritaires, tout comme les menaces qui planaient sur les conseillers opposés au maire. Comment expliquer que rien n’ait été mis en œuvre pour éviter ce qui s’est passé ?

Ce dernier épisode de violence politique de la part du parti au pouvoir vient s’ajouter à une liste déjà tristement longue de comportements, émanant de ses militants, qui n’honorent pas notre démocratie et qui sont aux antipodes de l’esprit de tolérance et d’acceptation des différences qui a toujours caractérisé la démarche de l’Opposition politique.

Il est temps que ces comportements barbares cessent ! L’opposition politique attend de ceux qui nous gouvernent, qu’ils démontrent par des actes concrets, qu’ils veulent vraiment que la violence soit éradiquée de notre vie politique.
Dans tous les cas, l’opposition politique maintiendra la pression pour que les auteurs de ces actes odieux, comme ceux des actes odieux similaires qui ont entaché récemment notre vie démocratique, soient poursuivis et châtiés conformément à la loi.

Le Chef de file de l’Opposition est allé témoigner de sa compassion à toutes les victimes des agressions ce mercredi 07 décembre.

Ouagadougou, le 07 décembre 2016
Zéphirin DIABRE
Chef de file de l’Opposition politique

Messages

  • Ces actes barbares ne sont pas tolérable dans le nouveau Burkina. Ce pays appartient à tous ses fils et le respect de la loi est obligatoire par tous. Il est grand temps que les uns et les autres comprennent qu’il n’y a plus de monopole de la parole et que tout sera fait conformément à la loi. Il faut très vite dissuader de tels comportements dans notre cher pays.

  • JE CROIS QUE CET ACTE EST SUITE AUX EVENEMENTS QUI SE SONT PASSES LORS LES CAMPAGNES MUNICIPALES OU LES MILITANTS MPP ONT INCENDIE LES MAIRIES, LES SIEGES DE CECI JE VEUX PARLER LE SIEGE DU COMITE ELECTORALE COMMUNAL INDEPENDANT DE BOUROUM-BOUROUM PAR DES FIDELES DE MADAME LE MINISTRE LAURE ZONGO/HIEN ET LES CHOSES SONT RESTEES SANS SUITE. ALORS LES AUTRES MILITANTS SE CROIENT A TOUT PERMIS ET ILS VONT CONTINUER DANS CET DÉSORDRE ET "NOUS, ON S’EN FOU" .

  • "Nous on s’en fou", Nous reconnaissons vraiment votre place dans les incendies du 30-31 octobres, pendant l’insurrection, et après les votes !!!

  • jai peur pour mon pays . il faut que le président reprenne les choses en main s’il est vraiment le président du peuple non d’un parti . sinon..........?

  • Zéphirin DIABRE
    le medecin apres la mort vous etiez ou ! quand votre parti faisait des contre allainces certaines communes du Burkina !!!
    Dis moi est ce que MPPet UPC doivent ’ils faire des allainces pour gerer des Mairies tout en connaissant l’eprit machvelique de Safil !!!
    dans la même ligné il paraitrait que la commune de Léo est aussi une bombe a retardement car les 18 conseillers du MPP +20 conseillers de l’UPC ont fait front contre les 21 conseillers NTD pour la mise en place du conseil municipal ; on s’en fous point barre
    Si le president du groupe parlementaire L’Honorable IDO ALITOU ne dit n’a rien di et ne dira rien pour eviter le pire ;on s’en fous point barre

  • Il faut sanctionner non seulement les militants responsables de ses actes barbares , mais aussi relever les responsables des gendarmeries et de la police avertis qui ont été informés bien avant et qui n’ont rien fait pour empêcher. Assurer la sécurité ce n’est pas dormir dans les bureaux climatisés et tourné dans les véhicules climatisés dans les gargotes là.
    Assurer la sécurité c’est d’abord prévenir en cherchant l’information partout et comme il se doit. Non seulement ils ne foutent rien, on vient vous informer aussi vous ne faite rien, ca c’est quelle façon d’assurer la sécurité des biens et des personnes ? C’est aussi une forme d’incivisme non ? Je comprends pourquoi on les surprend toujours. Monsieur le MATDSI veuillez revoir la formation des forces de sécurité, c’est pas bon ce qu’on voit. Il manque du professionnalisme chez nos forces de sécurité. Mêmes les Kolgweogo n’agiraient pas ainsi. Mettez des gens qu’il faut, à la place qu’il faut. Il y a des gens qui ont fait des vrais stages de performance et qui sont là dans les bureaux qui tournent les pouces, responsabilisez les. Non on préfère des copains, des amis politiques et je ne sait quoi. Si vous mettez ces gens là, vous n’aurez jamais de bon résultats. Imaginez si y avait eu mort d’homme, pouvez vous présagez ce que cela pourrait engendrer comme effet ???? je prefere ne pas y penser. Pardonnez ne transformez pas tous les burkinabé à des "on s’en fou ; point barre.

  • C’est logique qu’ils fassent ce qu’ils ont fait. Si le patron du MPP même s’en fout point barre, les militants ne peuvent que se comporter ainsi ! Et qui sait, peut-être que c’est au niveau du bureau politique du MPP qu’ils ont pris la décision de saccager ces domiciles privés.

  • Assurément nous ne pouvons que déplorer cette situation malheureuse mais qui malheureusement traduit l’état d’esprit qui anime les anciens CDPistes nouvellement baptisés MPPistes.Chasser le naturel et il reviendra au galop ; comment peut-on faire du neuf (MPP) avec du vieux (CDP).Je ne dirai pas que ’’je m’en fous point barre’’ mais ce qui est evident le MPP est "mal barré et sera barré".

  • Vraiment,je crains pour l’avenir politique de ce pays oû chacun se donne le droit de penser et d’agir comme il veut.je vous dis chers compatriotes,toutes ces violences tirent leur racines de la propagande ethnique lors des campagnes présidentielles de 2015.on a assisté à des campagnes oû chaque parti politique surtout les partisans du MPP qui au lieu de faire une campagne digne de son nom sans pour autant parler de différence ethnique,ont passer leur temps à nous faire croire que les bissa ne sont pas bons.comme preuve parce qu’ils sont solidaires entre eux,que si Zeph venait à prendre le pouvoir,il favoriserait plus les bissa que les autres ethnies.De l’autre coté chez les bissa,ils disent que eux ils ne peuvent pas laisser leur parent Zeph pour allez autre ethnie.Malgré toutes ces réalités qui se passent,nos autorités restent bouche bée toujours alors qu ’ils sont sans ignorés les causes de la guerre en Côte d’Ivoire.Ce n’était rien que le problème ethnique entre les bétés et les Dioula qui a diviser le peuple en CI.
    Alors vu tout cela,moi je lance un appel à toutes les couches sociales,toutes les ethnies et les autorités politiques de bien vouloir commencer dore et déjà à rassembler et unir notre peuple qui ignore oû cette division peut nous amener.Car sachez qu’une guerre ne s’éclate pas spontanément.toutes les formes de conflits sont préparés par ces protagonistes et antagonistes.Donc il faut que ces violences cessent dès maintenant.sinon le futur de ce pays reste encore en péril.
    JE VOUS REMERCIE !!!!!!!!

  • C’est bien vous qui avez appris et cultivé la culture du feu pour venir au pouvoir. Vous serez tous chassés un jour et après une vraie restauration de l’autorité de l’Etat, des vraies élections seront programmées pour que le Burkina redevienne un pays des hommes intègres. Continuez dans votre irréalisme.

  • Bonjour,
    Commencer par déposer une plainte en bonne et due forme !!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés