Faitière cotonnière du Burkina : Les producteurs de coton dénoncent une mauvaise gestion

LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • lundi 5 décembre 2016 à 23h10min

Les producteurs de coton du Burkina Faso ont tenu une Assemblée Générale Extraordinaire ce lundi 05 novembre 2016 dans les locaux du siège de l’Union Nationale des Producteurs de Coton du Burkina (UNPCB). Cette assemblée générale vise à dénoncer une mauvaise gestion de la faitière cotonnière par les premiers responsables.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Faitière cotonnière du Burkina : Les producteurs de coton dénoncent une mauvaise gestion

Selon le pasteur Gnoumou Casimir de l’église de la mission évangélique, porte-parole des producteurs, cette assemblée générale rentre dans le cadre d’une lutte qui a commencé en 2015 afin d’émanciper, de libérer la filière cotonnière. Et cette lutte fait suite à la crise que traverse l’UNPCB depuis 2014. « Une crise qui résulte de la mauvaise gestion, des malversations et la mal gouvernance perpétrées par Karim Traoré et son conseil de gestion », nous a confié le pasteur Gnoumou.

Cependant, les producteurs de coton ont organisé courant 2015-2016 des marches de protestation et demandé la démission de Karim Traoré et de son conseil de gestion. Face à cela, ce dernier aurait organisé à son tour, des contre marches et procédé à l’achat de conscience des présidents provinciaux et de certaines personnalités par la distribution de sommes d’argent ; a-t-il poursuivi.

Pour éviter un affrontement entre les producteurs de coton, les dénonciateurs ont saisi les autorités locales et centrales pour solliciter leur concours à la résolution de la crise. Aussi, ils ont saisi la justice contre Karim Traoré, ce qui a abouti à sa détention durant plus de 05 mois en prison, avant sa libération provisoire en avril 2016. Cette liberté provisoire lui a permis de reprendre ses fonctions à la tête de l’UNPCB et de poursuivre les malversations et la mal gouvernance. Aussi, tous les membres du conseil de gestion sont au terme de leur mandat depuis le 29 mars 2016, et l’appel lancé au comité de contrôle pour suppléer au conseil de gestion « illégitime » et « désavoué » est resté sans suite. C’est ainsi qu’au regard de tout ce qui précède, les producteurs de coton refusent d’assister à la dilapidation des ressources et la mort certaine de l’UNPCB et ils déclarent la dissolution du conseil de gestion dirigé par Karim Traoré, afin de mettre en place un bureau de transition. Les comités de transition seront définis à l’issue de l’assemblée générale qu’ils tiennent les 05 et 06 novembre 2016, afin de relever le défis de la faitière.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés