SENAC 2016 : Les élèves de l’ex LTO ont parlé civisme et citoyenneté

LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • lundi 5 décembre 2016 à 22h35min

« Civisme et cohésion sociale au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives pour une meilleure préservation de la paix sociale » est le thème général de la 13e édition de la Semaine nationale de la citoyenneté (SENAC). Pour mieux faire vivre la problématique, quoi de plus normal que de mettre à contribution les élèves. Le ministère de la Justice, des droits humains et de la promotion civique (MJDHPC), l’a bien compris. Il a organisé une conférence publique le mardi 29 novembre 2016 à Ouagadougou sur le thème « La promotion du civisme et de la citoyenneté responsable en milieu scolaire ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
SENAC 2016 : Les élèves de l’ex LTO ont parlé civisme et citoyenneté

C’est autour du thème : « La promotion du civisme et de la citoyenneté responsable en milieu scolaire », tiré du thème général de la SENAC que s’est déroulée cette conférence publique. Germaine Kiéma, Conseiller en Droits humains, principale communicatrice, accompagné de Lacina Sanon, Attaché en Droits humains, ont échangé des heures durant avec les élèves du Lycée technique national Général Aboubacar Sangoulé Lamizana (ex-LTO), sur ce sujet plus que d’actualité.

Durant son exposé, la professionnelle des Droits humains a égrené les différentes manifestations de l’incivisme en milieu scolaire. Pour elle, cela va du non respect du drapeau national dont la montée est considérée comme une corvée, au non respect des feux tricolores. Sans oublier le développement de la violence verbale et physique dans la vie scolaire (élèves-enseignants-administration, élèves-élèves).

La cellule familiale, cadre idéal

Qu’est ce qui provoque ces regrettables attitudes des élèves ? A cela la Conseillère Kiéma dresse une longue liste des causes de l’incivisme. La démission de certains parents face à leur responsabilité d’éduquer l’enfant, la perte de l’autorité de l’Etat, l’ignorance des droits et devoirs, l’introduction de la drogue dans les établissements. C’est autant de causes qui produisent les conséquences qui sont visibles et palpables. A savoir des manifestations violentes, des agressions et des affrontements, une atmosphère délétère entre éleves-enseignants et éleves eux-mêmes.

« La promotion du civisme et de la citoyenneté responsable suppose que les élèves prennent conscience des conséquences de la perte de ces valeurs dans le milieu éducatif », clame la spécialiste des Droits humains Germaine Kiéma. Pour elle, le rôle spécifique de l’élève se résume à cultiver des valeurs comme l’honnêteté, l’intégrité, la tolérance, le respect du bien public, la dignité et le sens de la responsabilité. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés