Sécurité : 2,850 tonnes de pétards saisis par la police nationale à Ouagadougou

LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • dimanche 4 décembre 2016 à 23h15min

2,850 tonnes de pétards saisis, deux personnes retenues. C’est le résultat d’une opération menée par les services de la police nationale au cours de la nuit du 02 au 03 novembre et la journée du 03 novembre 2016, dans différents quartiers de la ville de Ouagadougou. L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse animée par le commissaire central de Ouagadougou, Irnou Kambiré. Par ailleurs, il a invité ceux qui disposent de ces jouets explosifs à les déposer dans les services de sécurité.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sécurité : 2,850 tonnes de pétards saisis par la police nationale à Ouagadougou

Par communiqué21 novembre 2016, le ministre en charge du commerce rappelait l’interdiction d’importations, de commercialisation et d’utilisations des pétards. Le 29 novembre, c’est le ministre en charge de la sécurité qui rappelait cette interdiction et invitait les éventuels détenteurs à les déposer dans les services de sécurité. Mais, jusqu’au 02 décembre, aucun dépôt de pétards communément appelés jouets explosifs n’a été enregistré par la police nationale. Elle a donc été initiée une opération de contrôle, dans la nuit du vendredi 02 décembre la journée du 03 décembre 2016, à Ouagadougou, en vue de faire respecter cette mesure d’interdiction.

Et, « cette opération nous a permis de saisir environ 2,850 tonnes de pétards », a confié le commissaire central de la ville de Ouagadougou, Irnou Kambiré. Aussi, deux personnes sont retenues à l’issue de cette opération. Toute chose qui devrait permettre éventuellement aux Hommes du commissaire Kambiré de remonter la filière afin de saisir d’autres jouets explosifs. Un rapport détaillé sera transmis à l’autorité qui décidera de la suite à donner à cette affaire.

Cette opération de contrôle s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation. Ce n’est donc pas encore la répression. Des opérations similaires devraient se répéter dans les prochains jours. C’est pourquoi, le commissaire Kambiré rappelle « à tous ceux qui détiendraient toujours ces produits, qu’ils peuvent encore passer les déposer dans les services de sécurité ».

La population, quant à elle, est invitée à dénoncer tout détenteur, vendeur ou importateur de ces produits, en appelant 10 10, 16 ou 17.
L’importation, la commercialisation, l’utilisation des pétards est interdite depuis longtemps, mais cette interdiction n’est pas respectée. Mais, ces produits entrent sur le territoire national essentiellement par la contrebande.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 décembre 2016 à 06:46, par analysre
    En réponse à : Sécurité : 2,850 tonnes de pétards saisis par la police nationale à Ouagadougou

    Hum ! Je ne suis pas particulièrement pour l’utilisation de ces jouets. Cependant je me demande si c’est opportun d’opérer ce genre de saisie dans le contexte économique morose actuel qu’est plongé le pays. Autant de tonnes c’est des commerçants assassinés... Avec tout ce que cela peut entrainer.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2016 à 10:07, par Le sage
    En réponse à : Sécurité : 2,850 tonnes de pétards saisis par la police nationale à Ouagadougou

    Félicitations à ces Messieurs de très bonne foi. Je me promets de suivre dans la presse l’évolution de ce dossier afin de savoir ce que sont devenus ces tonnes de pétards. Moussa Diallo, à tes marques !

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2016 à 11:00, par Someone
    En réponse à : Sécurité : 2,850 tonnes de pétards saisis par la police nationale à Ouagadougou

    Toujours soutenir nos FDS pour les différentes opérations de sécurisation et de contrôle pour que chaque citoyen puisse dormir des deux yeux fermés. #je_passais

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2016 à 11:04, par freddy le loup
    En réponse à : Sécurité : 2,850 tonnes de pétards saisis par la police nationale à Ouagadougou

    Il est vrai que les saisies auront une incidence financière forcément pour les commerçants. On est en droit de se poser la question de savoir si le commerçant en décidant d’investir son argent dans l’achat des pétards n’était pas au courant de l’interdiction ? Je crois qu’il l’était car on a assisté il y’a deux ans ou trois à une opération similaire. En plus de cela, aucun carton de pétard n’a jamais été validé par les services de douane, ce qui veut dire que c’est à travers les circuits frauduleux que les pétards entrent dans le pays. Nous sommes dans un contexte où la question sécuritaire préoccupe au plus point nos autorités et nous également, il est donc dangereux de permettre que des pétards éclatent pendant les fêtes de fin d’année car les malfaiteurs pourraient profiter de cette cohue pour faire exploser des engins ou attenter à la vie d’innocentes personnes sans éveiller des soupçons.
    Ils ont engagé leur argent dans l’achat de marchandises de contrebande interdite au Burkina, ils doivent en assumer les conséquences. Les années antérieures , le seul risque était que les pétards ne créent des incendies ou ne blessent des personnes aujourd’hui c’est différent donc pour notre sécurité à tous, évitons les pétards. Les commerçants peuvent aller à la police rendre les pétards à leur disposition sans être inquiété, sinon si des lanceurs de pétards sont pris ils finiront par montrer les vendeurs et là il y aura répression. A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2016 à 11:23, par Innocent
    En réponse à : Sécurité : 2,850 tonnes de pétards saisis par la police nationale à Ouagadougou

    De toute façon ce n’est pas nouveau et les premiers a savoir que c’est interdit sont les commerçants ; donc tant pis pour eux.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2016 à 16:20, par Sil-boutou
    En réponse à : Sécurité : 2,850 tonnes de pétards saisis par la police nationale à Ouagadougou

    On n’ose pas imaginer que ce qui nous est arrivé le 15 janvier 2016 (attentat terroriste) se passe sous les pétards d’un 31 décembre ! Alors collaborons avec les FDS car la fête peut bien se passer sans pétards !

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2016 à 04:27, par Erick
    En réponse à : Sécurité : 2,850 tonnes de pétards saisis par la police nationale à Ouagadougou

    Le vrais problem est clairement que ces pétards qui son illegal sur le trois-quart de la planète se retrouve de toute fasson dans toutes les pays ,pareille que la drogue ! alors légaliser donc toute ces choses que les les gens von se procurer de toute fasson et renforcer l’information sur l’utilisation plus responsable.LA STUPIDITÉ de tout vouloir interdire na plus sa place en 2017 !!! Allumer gangs !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés