Services de santé au Burkina : Une nouvelle OSC veut désormais veiller au grain

LEFASO.NET | Par Oumar OUEDRAOGO • samedi 3 décembre 2016 à 02h00min

Les conditions dans les services de santé préoccupent à plus d’un titre, de nombreux Burkinabè. Les grincements de dents sont enregistrés tant chez le personnel soignant qui assiste souvent impuissant à l’irréparable que chez les usagers qui ne cessent de déplorer des situations dans les centres de santé.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Services de santé au Burkina : Une nouvelle OSC veut désormais veiller au grain

Face à cette situation déjà difficile, le bras-de-fer à la CAMEG (Centrale d’achat des médicaments essentiels, génériques et des consommables médicaux), l’irruption de certaines épidémies et autres mouvements d’humeurs du personnel de santé viennent exacerber les angoisses des populations. C’est sans nul doute pour cela que des citoyens ont décidé de s’organiser pour défendre les services de santé.

C’est ce qu’on apprend des colonnes du journal Le Quotidien dans sa rubrique « Le voyageur de Guena » du 28 novembre 2016. Une information qui a suscité de nombreux commentaires au regard non seulement de l’actualité du sujet, mais aussi et surtout des enjeux d’une telle initiative. Association des bénéficiaires des services de santé (ABBSSA), c’est désormais la synergie d’action qui fait son entrée dans le milieu des organisations de la société civile.

La structure est partie d’un constat sur la situation qui prévaut au quotidien au sein des différents centres de santé du pays et qui est indexée par le personnel soignant et par les usagers : manque ou insuffisance de matériels médico-techniques qui jouent sur la qualité des prestations, rupture au niveau de certains produits pharmaceutiques, etc. Or, le secteur de la santé est crucial pour les populations.
L’ABBSSA se propose donc d’être la porte-parole des populations burkinabè en matière de santé auprès des gouvernants et des syndicats du domaine.

Elle se donne également pour devoirs d’initier des visites médicales annuelles au profit de la population, de créer un Fonds de secours d’urgence et de faire un plaidoyer pour que l’assurance maladie universelle soit une réalité. L’organisation a aussi en ligne de mire de sensibiliser les populations sur l’hygiène, l’assainissement, etc. Composée d’une équipe pilotée par Abdoul Aziz Bougma, l’ABBSSA entend se faire connaître du public dans les jours à venir.

O.L.O
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 décembre 2016 à 05:01, par 10sur10
    En réponse à : Services de santé au Burkina : Une nouvelle OSC veut désormais veiller au grain

    Si vous êtes une OSC sérieuse, commencer par demander le départ du Ministre de la santé sinon la population que vous prétendez défendre n’aura que ses yeux pour pleurer. Je vous fais remarquer que personne ne peut coincer un agent de santé dans l’exercice de son métier. J’ai vu des commentaires malheureux de certains internautes lors de la récente grève contre les agents de santé. La situation actuelle dénote d’une carence managériale à tous les niveaux du système. Smaila par son amateurisme, ne fait qu’enfoncer un système déjà mal en point depuis plus d’une décennie.

    Patriote sincère !

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2016 à 07:08, par Zorro
    En réponse à : Services de santé au Burkina : Une nouvelle OSC veut désormais veiller au grain

    Belle initiative mais pourrait-on avoir le contact de cette association en cas de besoin ? Car il y a vraiment beaucoup à dire sur les soins que nous recevons et le comportement du personnel de santé au Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2016 à 07:14, par Zorro
    En réponse à : Services de santé au Burkina : Une nouvelle OSC veut désormais veiller au grain

    Belle initiative mais pourrait-on avoir le contact de cette association en cas de besoin ? Car il y a vraiment beaucoup à dire sur les soins que nous recevons et le comportement du personnel de santé au Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2016 à 07:47, par David
    En réponse à : Services de santé au Burkina : Une nouvelle OSC veut désormais veiller au grain

    Ecoutez ! Le ministre Smaila Ouédraogo est passé maître dans la stratégie du dilatoire. La solution aux revendications du SYNTSHA ne consiste pas pour lui de se pavaner dans les centres de santé pour constater l’ampleur du mot d’ordre de grève. Les directions, l’administration des services de santé et les structures ministérielles de contrôle sont habilitées à faire l’état des lieux de la grève et rendre compte au ministre. Sachant qu’il est en difficulté dans la gestion du département de la santé, le ministre veut passer par tous les moyens, surtout médiatiques, pour redorer son blason terni par le scandale de la CAMEG. C’est peine perdue .Il ne fait qu’amplifier la colère des populations par sa politique de l’autruche et son entêtement à gérer la santé comme un patrimoine personnel et régionaliste. Ceux qui l’ont nommé devrait avoir la sagesse à défaut de le démettre carrément du gouvernement, de lui retirer le ministère de la santé qu’il ne pourra plus diriger sereinement en raison de la crise de confiance et des querelles de personnes qu’il a créées un peu partout. Au Burkina,on sait qui est généralement derrière les créations d’OSC, de partis pour des manipulations partisanes.Toute OSC lugubre qui voudra soutenir tactiquement le ministre de la santé contre le personnel de santé et des responsables de services de santé,aura toute l’opinion publique contre elle.

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2016 à 09:59, par Agent de santé
    En réponse à : Services de santé au Burkina : Une nouvelle OSC veut désormais veiller au grain

    Je parie que cette prétendue OSC qui se propose d’intervenir sur les questions de santé est une création du ministre de la santé pour dresser la population contre les travailleurs de la santé et leurs organisations syndicales ,et pour s’en servir comme bras armé contre les DG et autres responsables de structures de santé que le ministre voudrait dégommer .A chaque fois que le ministre à des difficultés ,il cherche toujours à jeter l’opprobre sur les agents de santé .La stratégie de ce ministre semble être de créer toujours des crises pour obtenir les têtes des DG comme en témoigne le dernier cas qui est celui du DG du CHR de Koudougou ,avec la complicité et la lâcheté de certains PCA prêt à offrir la tête du DG de leur hôpital contre la conservation de leur poste de D R . En tous cas ,voilà encore un procès à venir avec un probable dédommagement du DG du CHR de Koudougou avec des millions de francs CFA .Ce qui est sur ,ce type va détruire totalement le système de santé burkinabé avant de partir et pour réparer tous les dégâts qu’il a causés ,il faudra à son successeur beaucoup de talents pour recoller les morceaux .

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2016 à 11:45, par Édition
    En réponse à : Services de santé au Burkina : Une nouvelle OSC veut désormais veiller au grain

    Des gâteaux ouiiiiiii . Vous vous avez eut votre recipicé quand et comment. Du foutage de gueule. Je vous ai dis que ce régime là nous nargue. C’est bien fait pour nous . Chaque pays mérite ses dirigeants. Pauvre faso

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2016 à 15:32, par Cheikh
    En réponse à : Services de santé au Burkina : Une nouvelle OSC veut désormais veiller au grain

    Félicitations à ces OSC, car nous nous n’avons rien à foutre de la bagarre entre le ministre et ses ennemis de la santé. Nous voulons être bien soignés, un point, un trait. Pourquoi ne même pas étendre çà aux cliniques privées qui sous prétexte de venir en aide à l’Etat sucent le sang des pauvres malades, qui dès leur arrivée doivent non seulement payer des frais de consultation exorbitants, mais se soumettre aussi à plein d’examens inutiles qui n’ont d’autres buts que de les exploiter, dans la mesure où dans certains cas, certains malades finissent par être orientés ailleurs sans être soignés. Et que dire de ces radios qu’en tant que malades, vous payez à vos frais, et que les médecins refusent de vous remettre, sous prétexte qu’ils veulent les garder dans vos dossiers. Surtout encore de ces frais d’opérations chirurgicales qui passent du simple au double en moins de deux ans pour les mêmes maux, et sans autre explication palpable. Vraiment, il est plus que temps de remettre de l’ordre dans ce secteur des plus vitaux, où l’on a du mal à faire la part des choses, entre la bonne volonté des médecins et la course effrénée aux gains. Que les autorités interviennent vraiment pour plafonner certains frais, car les soins aux malades ne peuvent aucun cas par leur noblesse, servir de base d’enrichissement rapide et implacable pour certains médecins malhonnêtes. En dehors de ces cas pourtant les plus nombreux, qu’ils soient du public ou du privé, nous ne saurions non plus terminer, sans tirer notre chapeau aux honnêtes gens qui se tuent très franchement dans leur métier, en se mettant chaque jour au service des populations, sans aucune arrière pensée que la survie de leurs concitoyens. Mais hélas ! Il y en a tellement peu, que dès que vous attrapez certaines maladies au Burkina, vous êtes sûrs de mourir dans les mois qui suivent, si vous n’êtes seulement qu’un Burkinabè moyen, avec votre niveau de salaire que tout le monde connaît. N’en parlons pas des pensionnés. -Soit on vous crachera tout net à la figure qu’ici c’est l’argent qui parle, -soit on passera par tous les moyens voilés pour vous faire croire que le coût particulier des services dont vous avez besoin, n’autorise nullement une quelconque réduction. Mais hélas encore ! Que le tout-puissant nous préserve tous de cet effroyable dilemme !

    Répondre à ce message

  • Le 3 décembre 2016 à 18:48, par sanpawende
    En réponse à : Services de santé au Burkina : Une nouvelle OSC veut désormais veiller au grain

    OSC OSC OSC.............Trop de condiment gate la sauce.
    Pardonnez mes frères !

    Répondre à ce message

  • Le 4 décembre 2016 à 02:30, par rose blanche
    En réponse à : Services de santé au Burkina : Une nouvelle OSC veut désormais veiller au grain

    encore un plan machiavelique DU REGIME MOUTA MOUTA comme dirait l autre

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés