Plans locaux de développement au Sud-Ouest : Fonds enfants invite à la prise en compte du social

LEFASO.NET | Par Dalou Mathieu Da • vendredi 2 décembre 2016 à 18h00min

Du 22 au 23 novembre 2016, des acteurs communaux, des services déconcentrés, et des organisations de la société civile du sud-ouest réfléchissent autour de la problématique de la prise en compte du social dans les stratégies de développement des collectivités territoriales. Cet atelier organisé par le Projet Fonds Enfants a été présidé le gouverneur de la région du sud-ouest.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Plans locaux de développement au Sud-Ouest : Fonds enfants invite à la prise en compte du social

Informer et sensibiliser les acteurs sur l’importance des services sociaux communaux dans la prise en compte des préoccupations sociales et des groupes spécifiques dans les programmes et politiques des collectivités territoriales, c’est l’objectif que s’est assigné le Projet Fonds enfants à travers l’organisation d’un atelier de formation de 48h. Durant deux jours, le Projet Fonds enfants entend permettre à l’ensemble des acteurs des collectivités, des services techniques de l’Etat et des partenaires de mesurer l’importance des services sociaux dans le développement des communes, et de mettre l’accent sur le rôle de maître d’ouvrages sociaux des autorités communales dans la prise en compte du social dans leurs stratégies de développement.

Après une étude commanditée de vingt services communaux en 2015 et une collecte de données sur les bonnes pratiques en cours dans les services sociaux des arrondissements de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso ; et au vu de la persistance de la traite et des autres pires formes de travail des enfants, le Gouverneur Tagsseba Nitièma a invité tous les acteurs de la lutte à une plus grande mobilisation et détermination à combattre ce phénomène qui prend de l’ampleur et constitue une atteinte aux droits élémentaires des enfants.

A ce jour, toutes les vingt et huit (28) communes du Sud-ouest bénéficient du soutien de Fonds Enfants, le tout évalué à environ 4,7 milliards de francs CFA depuis la phase 1. Malheureusement cette région est encore durement frappée par ce phénomène, a dit le Coordonnateur National du Projet Séoné Hamidou. L’organisation de cet atelier, permet non seulement de faire connaître le Projet par les nouveaux édiles, mais aussi d’insister sur la nécessité de mener des réflexions sur l’importance de la planification et de la budgétisation du social dans les plans et politiques de développement des collectivités, a-t-il souligné.

Le deuxième adjoint au Maire de la commune de Gaoua, Casimir Kambou a émis le vœu de voir cet atelier aboutir à des résultats à la hauteur des enjeux sociaux actuels. Les travaux de l’atelier se sont déroulés uniquement en plénière et ont porté sur une série de présentations sur le Projet Fonds Enfants, les conclusions des études sur l’évaluation des services sociaux de la Zone d’Intervention du Projet (ZIP) et les bonnes pratiques des services sociaux de Bobo-Dioulasso et Ouagadougou.

Dalou Mathieu Da, Correspondant régional
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés