Jouets explosifs : Le ministre de la sécurité rappelle la mesure d’interdiction

Ceci est un communiqué du ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure. • mardi 29 novembre 2016 à 23h05min

En référence au communiqué n°2016-008 /MCIA/SG/DGCRF du 21 novembre 2016, du Ministre du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat, appelant l’attention des producteurs, importateurs, vendeurs et utilisateurs sur l’interdiction formelle de la production, de l’importation, de la vente et de la détention des pétards pour divertissement appelés jouets explosifs et relevant de la position tarifaire 3604, notamment, le 36 04 10 00 00 et 36 04 90 00 00, le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure invite les acteurs ci-dessus désignés ou toute autre personne ayant des pétards en dépôt dans sa boutique ou à domicile, à bien vouloir les déposer dans les services de sécurité les plus proches.

Jouets explosifs : Le ministre de la sécurité rappelle la mesure d’interdiction

Un contrôle rigoureux sera exercé par les forces de sécurité et tout contrevenant se verra appliquer des sanctions appropriées.

Le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la
Sécurité Intérieure veut compter sur la contribution de la population afin de garantir une fin d’année de paix et de tranquillité à tous.

Simon Compaoré
Commandeur de l’ordre national

Messages

  • Voila du bon boulot pour les Koglwéogo. Associez-les à la lutte pendant les fêtes de fin d’année !

  • Pour faire respecter ces genres de décisions, il faut un régime qui a de l’autorité pourtant le régime des Kolgweogo des RSS n’en a pas. Hélas les pétards vont crépiter aux yeux et à la barbe de notre ministre des Kolgweogo. Dommage !

  • Pourquoi laisser importer et vouloir interdire la vente ? Mauvaise coordination au niveau national et gouvernemental.

  • Salut, Monsieur le ministre. Bravo vous, pour cette déclaration très importante.
    A l’attaque de Capuchino, j’étais à peu près à 800M des lieux. Je dis à mon oncle avec qui je causais que les djadhistes pouvaient nous attaquer terriblement en exploitant le bruit des pétards de fin d’année.
    Pourtant c’etait bien ce qui se passait. Nous crumes à l’aniversaire d’un bourgeois, ou il fallait bruler de l’argent indirectement pour montrer le degré de sa bourgeoisie.
    Ou se trouve notre solidarité si des million sont consumés au feu, alors que le pays est endetté, des voisins meurent par manque de soins, des villages sans eaux potables, les caisses de solidarité des associations sont vides, plus près la grand mère de celui qui tire le pétard chique le tabac journellement pour survivre... Quelle honte ?
    « Qui achete un pétard clame la misère de son pays et les feux d’artifices. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés