Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

Communiqué de presse • lundi 28 novembre 2016 à 16h53min

Le Secrétariat Exécutif National (SEN) de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération - Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA) s’est réuni en sa séance ordinaire le samedi 26 novembre 2016 sous la présidence de Maître Gilbert Noël OUEDRAOGO, président du parti. Cette réunion a permis d’aborder plusieurs sujets relatifs à la vie du parti, à la situation politique nationale, à la commission constitutionnelle, aux activités du Chef de File de l’Opposition Politique (CFOP) et de la Coalition pour la Démocratie et la Réconciliation nationale (CODER).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

Avant d’aborder les différents points inscrits à l’ordre du jour, le SEN a observé une minute de silence, en mémoire de toutes les filles et tous les fils de notre pays qui ont récemment perdu la vie.

Evoquant la vie du parti, le SEN a été informé d’une récente mission du parti à Bobo Dioulasso. Cette mission a permis aux cadres du parti de rendre des visites de courtoisie à des personnes ressources du parti, d’organiser une rencontre avec les secrétaires généraux des arrondissements et des communes rurales, de prendre acte officiellement de l’adhésion de nouveaux militants au parti.

Concernant l’actualité politique nationale, marquée par la question à polémique relative à la dotation des tablettes électroniques des députés par la société Huwei, le SEN a instruit les députés de l’ADF-RDA de travailler à mettre à la disposition du parti et du peuple, de plus amples informations concernant cette affaire. Le SEN invite par ailleurs nos gouvernants à être des exemples de vertu.

Abordant la situation sociale notamment les grèves des différents syndicats (santé, impôts et domaines, éducation, médias publics, etc.), le SEN a déploré l’absence de réglementent des différentes crises qui a conduit à un raidissement des différentes positions. Le SEN a regretté le fait que cette situation ait malheureusement conduit à des conséquences désastreuses en termes de pertes de vies humaines, de souffrance incommensurable des malades et de pertes de ressources financières importantes. Sur ce point, le SEN a tenu à présenter, au nom du parti, ses sincères condoléances aux familles des disparus, tout en interpellant le gouvernement sur la nécessité de son engagement définitif à trouver les solutions idoines, urgentes et durables afin d’éviter que notre peuple n’ait plus à payer ce lourd tribut.

Pour le SEN, le gouvernement doit savoir que c’est de sa part une démission abjecte et totale que de laisser la population désemparée et sans recours et de vouloir la prendre à témoin de son inaction présentée comme la faute de celui d’en face, pire, de vouloir la remonter contre les syndicats. Il est bon de rappeler à toute fin utile, qu’il est du devoir des gouvernants, de négocier avec les syndicats pour apaiser le climat social, surtout qu’ils ne sont pas étrangers aux problèmes de la nation. Le délai de préavis de grève a pour but essentiel de permettre au gouvernement de prendre les dispositions qui s’imposent pour l’organisation d’un service minimum au bénéfice du peuple. En tout état de cause et quelles que soient les justifications avancées, cette démission du régime n’est que la traduction visible d’une faillite de l’Etat et de l’agonie du sens de l’humain dans notre société.

Rappelons-nous la réaction du nouveau-ancien pouvoir qui rétorquait, lorsque l’opposition passait au peigne fin les cents (100) premiers jours de gestion du pouvoir, qu’il n’était pas encore à une année de gestion. A ce jour, près d’un an après sa prise de pouvoir, il peine à trouver des solutions à la misère ambiante du peuple auquel, il demande d’attendre cinq (05) années avant de bénéficier de la mise en œuvre de son programme. A ce rythme, en 2020, on nous demandera un nouveau mandat pour la mise en œuvre du programme 2015-2020.

Avant de lever la séance, le SEN a été informé de l’avancement des travaux de la commission constitutionnelle, du programme d’activités du CFOP ainsi que de celui de la CODER.

ADF-RDA : Paix - Liberté - Justice.

Ouagadougou le 26 novembre 2016

Pour le Secrétariat Exécutif National,
Le Secrétaire Général
Me Bouba YAGUIBOU

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 novembre 2016 à 17:05, par athos
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    Encore l,ADF RDA, ? On aurait du les envoyer dans une forét classée.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2016 à 18:02, par médecin de district
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    Cette fois ci l’ADF/RDA a bien vu,l’état a définitivement démissionné de son rôle de protection des populations mettant la faute sur le SYNTSHA et en opposant le syndicat avec la population,c’est pas normal pour une catégorie de personnes qui ne demande que juste le matériel et les conditions pour faire leur travail.
    Mais nous n’allons pas nous laisser faire,nous lutterons pour la satisfaction de cette plateforme revendicative . Frères de la santé ( médecins,PH,TBM, Manipulateurs radio,IDE,Sage femmes et Maeuticiens,GS,FS, Brancardiers PEP etc) restons tous et toutes debout et mobilisés,en attendant le prochain mot d’ordre de grève,la population ne va plus en pâtir elle sera même avec nous pour cette lutte.J’invite mes collègues médecins à se démarquer du SYMEB crée et taillé par le MPP ,ce syndicat ne peut rien nous offrir,le leader n’a pas besoin d’indemnités il gagne déjà auprès de ses mentors.
    NA LARA AN SARA

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2016 à 18:41, par "LE VIEUX"
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    MERCI A L’ADF POUR CETTE COURAGEUSE PRISE DE POSITION. MAIS QUAND VOUS PRESENTER DES CONDOLEANCES SANS DICERNEMENT C’EST COMME S’IL N’Y AVAIT PAS EU DE GREVE IL N’ALLAIT PAS AVOIR DE DECÈS. JUSQU’A PRESENT PERSONNE NE PEUT ATTESTER FORMELLEMENT QUE QUELQU’UN EST MORT POUR CAUSE DE GREVE. AGISSONS AVEC DICERNEMENT POUR NE PAS JETER DES INNOCENTS EN PATURE.

    Répondre à ce message

    • Le 29 novembre 2016 à 09:29, par CP1
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

      Très bien dit LE VIEUX. Grève ou pas grève, il aurait eu des décès, et ce qui est choquant c’est que certains veulent remettre tous les décès sur le dos du syndicat. C’est pitoyable. C’était au gouvernement de faire en sorte que cette grève sans service minimum ai lieu après qu’il ait eu connaissance du préavis. C’est au gouvernement qu’il revient l’obligation première de prendre soin des populations et non à un syndicat. Alors les malades, accompagnants et la population ratent la principale cible en s’attaquant au syndicat qui est irresponsable mais moins responsable de l’accès des soins aux populations. S’il doit y avoir grève telle que ce qui est passée que les malades, accompagnants et population manifestent leur mécontentement au ministère de la santé.

      Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2016 à 18:46, par San
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    Vs êtes bien responsables. C’est très facile de critiquer.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2016 à 20:06, par Jean Marc Pigkassonou
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    "Avant d’aborder les différents points inscrits à l’ordre du jour, le SEN a observé une minute de silence, en mémoire de toutes les filles et tous les fils de notre pays qui ont récemment perdu la vie."

    Que faut-il entandre par recemment ? Hier ? il y a un mois, six mois, octobre 2016 passee ? octobre 2015 passee ? Octobre 2014 passee ? En tout cas, vous etes responsable a part entiere de certaines pertes de vie a certaines dates. Et vous l’ avez faites en connaissance de cause et par pure cupudute."Qui ont perdu la vie", ca veut dire quoi ? de mort naturelle , de leur maladie ou par les balles de vos gardiens assassins du rsp ? Faut preciser-la ! Minute de silence sans conviction. Regarder meme coment ils ont rediger a la va- tassoir ! Le sorcier a deja oublier. Mais la mere de l’ enfant pleure toujours son petit. Faut pas oublier ca au moins.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2016 à 20:40, par sanpawende
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    Vous etes entrain de jacasser dans le desert les gars.
    Vos propos n’auront au plus grand jamais de considerations au faso. Bande de meneurs de politique du tube digestif. Faites-vous voir ailleurs !

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2016 à 22:40, par Dekrin
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    Je partage parfaitement l’analyse du SEN de l’A D F-R D A. Il y a bel et bien démission de l’Etat au cours de la grève du SYNTSHA quand au non respect du service minimum. Et ce n’est pas le seul cas ou l’autorité de l’Etat est bafouée. Il y a le cas des taxis à GAZ ou l’Etat a été incapable de trouver une solution. Aucun transporteur n’a plombé ses bus à 90 km/h. Il y a le cas des kolwegos qui défraie la chronique tout le temps. Les grèves des fonctionnaires qui n’en finissent point .etc....Il faut que le pouvoir actuel mette fin à la recréation. Sinon à ce rythme , il y a vraiment des inquiétudes.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2016 à 03:33, par Lavie
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    Nous avons parlé. Et ils nous ont rétorqué que nous avions des critiques faciles. Nous sommes ceux qui adhèrent au changement et veulent la réussite du mandat de ROCK. Mais les dirigeants sont restés sourds aux conseils de leurs amis. Pourront ils être tirés du Mouta-mouta suite à ce message de diarrhée de leurs ennemis : ’’ Si ton ami ne te dit pas la douce vérité, paie ton ennemi pour qu’il te la dise cruellement.’’ Encore qu’ici, l’ami n’a pas manqué à son devoir.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2016 à 09:38, par yayoum
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    c’est bien de critiquer mais sachez que vous êtes les premiers responsables. un parti sans tête ni queue qui sympathise avec le diable à tout prix. Merdre d’ADF/RDA

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2016 à 09:59, par camarade
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    Les partis politiques héréditaires : après le père, le fils en suite les petites....

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2016 à 11:03, par verite
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    la démission de l’ état n’ est pas seulement au niveau de la santé. Regardez la circulation des gros camions étrangers ou nationaux pendant les heures de pointe......
    Regardez la prostitution à grande échelle des petites filles tout au long des écoles ZINDA, NESLSON MANDELA à peine le soir tombé, regardez les nuisances et l’ occupation anarchique de certains maquis le dingo quartier samandin....... auberge "le ronier" ( chambre de passe)quartier paspanga dans la zone des écoles primaires et les maisons d’ habitation....... toujours dans la même zone le garage 2000 qui obstrue la voie, les menuisiers métalliques qui à longueur de journée.....mais rien n y est fait pour sauver les paisibles populations.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2016 à 14:30, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    ADF-RDA, tout le monde sauf vous pouvez exprimer une condamnation contre le Gouvernement :
    1. Les problemes actuelles sont une heredité de 27ans de règne de vous et de Blaise Compaoré. Vous n’avez aucune leçon de gouvernance à apprendre à qui que ce soit.
    2. Les grèves sans service minimum par le SYNTSHA ont commencé sous votre gouvernance avec Blaise Compaoré. On se rappelle la controverse sur le cas de cette femme morte de grossesse par suite de la grève du SYNTSHA. Je dis bien que les grèves sauvages sans service minimum ont bel et bien existé sous Blaise Compaoré et ses satelllites. Ce n’est ni une innovation sous la Digne Transition de Michel Kafando, ni sous Roch.
    3. Personne ne nie au SYNTSHA le bien-fondé de la grève. Le probleme, ce n’est pas le bien-fondé mais la mise en oeuvre qui vient en violation de la deontologie et de l’ethique du monde de la Santé. Je dis bien qu’il sa’git d’un probleme ethique, parce que ici ce qui est en jeu, ce n’est pas une brasserie, ni une alimentation "Wikm-menga et Frères" mais bien de vies humaines.
    4. Par definition, une deontologie et ethique vient combler ce que la loi ne peut reglementer. Quand le SG du SYNTSHA avance le vide juridique, il se trompe gravement parce qu’en l’occurrence, il ne s’agit pas seulement d’une consideration legale, syndicale mais aussi d’une consideration deontologique et ethique. C’est peut-etre aussi ce qui fait la difference entre un ouvrier et un ingenieur, entre un medecin et autres subordonnés.
    5. ADF-RDA, vous auriez du jouer une carte d’apaisement en invitant les differentes parties au dialogue. Mal vous en a pris.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2016 à 16:29, par Mohamed
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    Eh ! les gens mais ça ne sortira pas de ma bouche. Pour la modification de l’article 37 vous êtes allez vous blottir à l’hôtel indépendance bouches cousues et prêts a voter. Blaise vous a fait croire à la force des armes avec son RSP et vous avez sauté pieds joints pour aller a la soupe. Aujourd’hui vous avez la critique facile grâce l’insurrection et son nouveau vent de la démocratie. Ce qui est sûr sachez que le gout du miel ne peut faire oublier la piqûre de l’abeille.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2016 à 17:53, par OUEDRAOGO Nobila Bernard
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    Quiconque a le droit voire le devoir d’émettre un point de vue qui puisse contribuer à l’avancée de notre pays. Arrêtons de ne voir en les anciens dirigeants le diable. Pour ce qui est de la grève évoqué, le gouvernement a manqué à sa mission. Parce qu’avant tout les agents de santé sont employés par l’État qui doit disposer d’eux pour le bien des populations. Pire après cette grève qui assurément a eu des conséquences néfastes, le premier responsable du département n’a pas encore réagi. Ajoutée à la crise que connais la CAMEG s’en est trop. Ailleurs l’on démissionnerait non par incompétence mais par incapacité à résoudre des problèmes ponctuels. Je ne doute pas de la capacité du ministre de la santé mais sur ces points il manque de vision. Alors que chacun prenne des responsabilités.

    Répondre à ce message

  • Le 29 novembre 2016 à 18:23, par SYNDICAT
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    Pour savoir qu’organiser un service minimum est un devoir régalien de l’Etat, voici les référencées :

    1. Dépôt de la plate forme depuis le 18 avril 2016.
    2. Dépôt d’un préavis de grève de 13 jours (au lieu de 10 jours conformément à la qualité professionnelle de ceux qui sont concernés par le mot d’ordre de gréve) ;
    3. article 6 de la loi 45/60 portant sur l’organisation de la grève au Burkina ;
    4. Article 116 de l’arrêté de 2007 sur le service minimum ;
    5. La convention 87 de l’OIT portant liberté syndicale et droit de grève, ratifiée par le Burkina Faso
    Si le taux d’alphabétisation était élevé dans notre pays et que ceux mêmes qui ont eu la chance d’aller à l’école comprenaient bien, Monsieur le Ministre de la santé devait être chassé des hôpitaux lors de son passage ; et mieux, des plaintes de parents de patients doivent être déposées à la justice contre ce Ministre

    Mais hélas, quand la population est en majorité analphabète, le Bourreau est considéré comme la victime !

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2016 à 12:56, par Alidou Somlare
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Pour l’ADF-RDA, l’absence de service minimum est une démission de l’Etat

    Greve des medecins et infirmiers sans service minimum ? Apres vous sortez pour parler le gros francais que c’ est la responsabilite de l’ etat ? Et vous ? Et quand on parle que vous avez raison de grever mais que vous utiliser mal votre raison, vous dites que on n’est meme chose que legouvernment. Vous voyez ? J’ ai peur des syndicats dits rouges autant que j’ ai peur des syndicats jaunes. Y a exces partout. Vous croyez que tout ceux qui ne sont pas d’ accord avec vous sont avec le gouvernment ? C’est tres simplice, ce raisonnement-la. Attention a la pensee monolitique. La greve sans service minimum a la sante est une greve contre l’ ethique et la deonteologie. La population a raison de se facher contre vous. il y a eu beaucoup de morts que vous pouver sauver si y avait service minimum. Je ne connais pas le nombre mais est-ce que c’ est meme important ? Meme si c’est 3 personnes, la vie humaine est sacree.Plus jamais ca !Faites votre bilan moral et vous verez que il y a manquant.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés