Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

vendredi 25 novembre 2016 à 23h10min

Présidée par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, cette rencontre s’inscrit dans le cadre du dialogue permanent entre le gouvernement et les organisations syndicales. La situation nationale étant à l’ordre du jour, il s’agissait particulièrement d’échanger sur la loi 033 qui régit les personnels des Etats publics de l’Etat (EPE). Le premier ministre était aux cotés des ministres en charge de la fonction publique et de la santé. C’était ce vendredi 25 novembre 2016.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mouvements sociaux :  Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

S’exprimant sur la nécessité de résoudre les préoccupations de cette fameuse loi 033, le ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale, Clément Sawadogo, a précisé que cette question ne se résume pas uniquement aux établissements de santé. « Elle concerne aussi les établissements d’enseignement, beaucoup d’autres catégories d’établissements publics de l’Etat » a-t-il signifié, notant que ladite loi suscite des problèmes de tout genre et quelques fois des remous, au sein des établissements publics de l’Etat.

En effet, selon le ministre Clément Sawadogo, au cours des discussions sur la plateforme revendicative entre le gouvernement et les organisations syndicales en 2015, des décisions importantes avaient été prises, notamment la relecture de la loi qui régit la fonction publique, c’est-à-dire, la loi 013. « Cette relecture a été engagée et a abouti à l’adoption de la loi 081 qui régit désormais la carrière de l’ensemble des fonctionnaires de la fonction publique de l’Etat » a-t-il noté. Quant à la situation des travailleurs des établissements publics de l’Etat, la question n’a pas été prise en compte.

« Il y a problème parce qu’il y a des fonctionnaires qui sont mis en position de détachement auprès des établissements publics de l’Etat. Si la situation de leur carrière est réorganisée au niveau de la gestion de l’Etat et qu’elle reste en place dans la même position au niveau des EPE, il va y avoir distorsions et des problèmes de gestion » a expliqué le Ministre de la fonction publique.

C’est la raison pour laquelle, Clément Sawadogo soutient que le gouvernement a jugé nécessaire de revoir la loi 033, celle qui régit les personnels des EPE « pour qu’il y ait des dispositions beaucoup plus harmonisées » a-t-il dit. Et le ministre de la fonction publique de renchérir : « Indépendamment même de cela, il y avait des insuffisances propres à la loi 033 elle-même dont la grille s’inspirait plus ou moins de la grille de la fonction publique de l’Etat ».

Mise en place d’une commission gouvernement /syndicat

Remerciant les organisations syndicales pour leur présence, signe de leur attachement au dialogue social, Paul Kaba Thiéba a émis le souhait de trouver des solutions consensuelles et équilibrées dans le cadre de la relecture de ladite loi. Et le Ministre de la fonction publique d’indiquer qu’il s’agit d’anticiper sur les répercussions éventuelles des manifestations en chaine des établissements publics de l’Etat. A cet effet, il a été décidé d’asseoir dans les semaines à venir, une commission technique mixte gouvernement /syndicat pour réfléchir sur la relecture de loi 033.

El Hadj Inoussa Nana, Secrétaire général de la Force ouvrière Union nationale de syndicat (FO /UNS et par ailleurs, président du mois des centrales syndicales, a signifié répondre à l’appel du gouvernement sans connaître au préalable l’ordre du jour. Toutefois, dit-il : « Nous sommes satisfaits. C’est une revendication syndicale et si le gouvernement porte vraiment de l’intérêt pour une relecture de cette loi, cela nous va droit au cœur ».

Qu’en est-il du SYNTSHA ?

Cette question faisant partie de la plateforme revendicative du Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA), le Ministre de la fonction publique confie : « A partir du moment où il y a la relecture de la loi, s’il y a une entente entre le gouvernement et les syndicats sur une nouvelle version de cette loi qui est considérée comme satisfaisante de part et d’autre, le problème posé par le SYNTHA, naturellement, a aussi trouvé solution en ce qui concerne ce volet ».

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 novembre 2016 à 05:06, par le chauviniste
    En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

    Les gars, allons travailler maintenant, car il ya issue à nos preoccupations . au passage, je souligne que moi je n etais pour une greve sans service minimum. Mais je suis gardé de l’exprimer de peur de m eriger en paria au sein du monde de la santé humaine et animale. Plus d’incartade pareille SVP.merci

    Répondre à ce message

    • Le 26 novembre 2016 à 09:40, par Arisco
      En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

      La Syntsha Sanctionne Plus Les Masses Popolaire Que Les Autorité. Allez Doucement

      Répondre à ce message

    • Le 26 novembre 2016 à 12:31, par sac
      En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

      Mon type tu n’es pas garçon. Tu n’es pas d’accord, tu vas travailler si c’est ta position. Tu dois avoir le courage de refuser les reclassements liés a cette greve. Est ce que si ces ministres avaient pris le problème tel qu’ils l’ont fait maintenant on allait en arriver là ? Tous les désagrements les imcombent. Le ministre de la santé n’avait jamais communiqué sur le déroulement des négociations et il trouve le temps pour faire le tour des services de santé pour constater ; constater Quoi pour Qui ? Mettre la population contre des agents de la santé ? Je pense qu’on commet trop d’erreurs et il faut pas se jouer de la population parce qu’elle est très succptible. Je suis très mal à l’aise de savoir que le gouvernement pouvait avoir une telle réactivité ; autant je suis mal à l’aise avec votre réaction monsieur Le Chauviniste, qui me semble pleine d’hypocrisie. Je serai heureux de vous entendre dire au ministre que vous reversez tout le différentiel de votre reclassement jusqu’à la retraite aux victimes de cette grève parce que vous avez été lache. Sans être méchanceté aucune.

      Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2016 à 07:23, par Le Sage
    En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

    Attention. Le gouvernement doit rencontrer tous les responsales syndicaux, ministère par ministère en vue d’aplanir les disparités car si vous continuer de gerer les corporations suivant les muscles de leur biceps. les grèves et les remous ne finiront pas. A Bon entendeur salut !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2016 à 08:09, par Dedegueba SANON
    En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

    Tiens tiens tiens le PM qui se décide enfin à rencontrer les syndicats ? Une première depuis son parachutage de Dakar.
    Il y a un début à tout. J’espère qu’on va enfin rompre avec le dilatoire et les fuites en avant.
    C’est vrai que "l’agité" de notre assemblée nationale s’est calmé un peu, mais gardons à lesprit que son silence est plus nocif que son bruit. BC etait ainsi lorsqu’ils s’entendaient bien donc Méfiance.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2016 à 08:42, par Abraham
    En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

    Je voudrais ici interpeller la conscience et le sens de la responsabilité du Président du Faso et du Premier ministre. Ne restez pas sourds au cri de cœur de votre peuple. Si le Chef de l’Etat n’a pas entendu directement sur le terrain ce cri de détresse, vous Premier ministre vous l’avez entendu de vive voix lors de vos tournées en provinces. Les populations vous ont largement signifié leur ras-le bol pour les agissements exagérés du ministre de la santé qui est en train de nuire à la santé publique par ses intérêts égoïstes, claniques et régionalistes qui ont entraîné des blocages dans l’approvisionnement en médicaments. Vous avez fait savoir que vous avez mis le ministre en garde à ne pas franchir la ligne rouge. Cette ligne est franchie depuis longtemps et le ministre fait pire en compromettant la vie des malades par la grève inédite du SYNTSHA sans service minimum. Le ministre de la santé est entièrement responsable de ce durcissement de la grève du SYNTSHA à cause de son arrogance, ses actes et propos violents, son manque de respect pour le personnel de santé. Le ministre des enseignements secondaire et supérieur qui avait commis une gaffe par la nomination d’un DG décrié du CENOU a vite remplacé ce DG suite à la fronde estudiantine. , Pourquoi vous Président du Faso et Premier ministre persister dans l’erreur à maintenir ce ministre de la santé décrié dont les actions sont en train de constituer une révolte sociale contre le gouvernement et le régime du Président Kaboré ? Vous êtes co-responsables du tort ainsi causé au peuple et des pertes en vie humaine suite à la grève du SYNTSHA et de la maladie de la dengue. D’aucuns disent que c’est parce que le ministre de la santé est protégé par le président de l’Assemblée dont l’institution, lui a publiquement apporté un soutien incongru et provocateur du peuple, lors d’une question orale, qu’il se permet de narguer tout le monde .Mais, les gens savent aussi que le ministre des enseignements secondaire et supérieur est un protégé du président de l’Assemblée .Cela n’a pas empêché que la nomination contestée du CENOU ait été rectifiée rapidement. Est-ce l’Assemblée nationale qui dirige le pays où le gouvernement et le pouvoir exécutif ? Non, prenez vos responsabilités au niveau de l’exécutif. Trop, c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2016 à 09:08, par Pourbien
    En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

    Demander au ministre quand cette loi sera relue la date d’effet c’est 1er janvier 2016 ou bien une autre pour nous eclaircir parcqu’il ne faut pas nous dupper et s’entendre dire que la nouvelle loi prend effet à compter de sa date de signature alors là la lutte va repartir de plus belle.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2016 à 09:18, par MONZON
    En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

    Merçi à l’ équipe du SYNTSHA qui a accepté écouter le 1er Ministre nonobstant l’ insuffisance des régles de discussion. Ce qui me fâche c’ est le fait que le gouvernement fait semblant de ne pas connaître le problème des EPE .la grille indemnitaire annoncée dépuis 2014 n’ est pas sortie et vient s’ ajouter la révision de la loi 081.
    si dans 3 semaines rien n’ est fait tous les CHR. CHN.et CHU iront en grêve.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2016 à 10:25, par Dedegueba SANON
    En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

    Au fait, que fait- on des ex ministres et ex députés de carrière ? Le contribuable continue t’ il de les payer même s’ils ne font rien ?
    Je prends un exemple : quel est le statut actuel d’un homme comme Ablassé ? Il n’est pas député, s’il n’est pas à la retraite, alors il travaille où ? Même chose pour les YONLI, les YODA, les NABOHO, les Hubert YAMEOGO , les GNANKAMBARI, Les Bissiri et tous ces " vieux" du MPP qui n’ont rien eu après la campagne. Ils sont nombreux les hommes politiques qui deviennent "encombrants" lorsqu’on les vire. Veillons à ne pas les payer pour rien..

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2016 à 11:07, par lona
    En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

    Un garcon doit avoir le courage de ses opinions. Je n’aime pas les indecisufs. Ns restons sur nos gardes.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2016 à 15:35, par SYNDICAT
    En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

    Attention aux leaders syndicaux !
    vous partez à une rencontre sans même connaitre l’ordre du jour à l’avance. Même si c’était au téléphone, le gouvernement pouvait vous le communiquer afin de mieux vous préparer : c’est une règle élémentaire quand on représente les travailleurs . On pourrait dire que ça c’est passé, mais faire attention la prochaine fois. Parce que ce à quoi vous avez abouti est déjà un engagement du gouvernement dans le communiqué final du vendredi 11 septembre 2015, réitéré par le PM le 23 février 2016, réitéré par le Ministre de la Fonction publique le 25 février 2016, réitéré dans le caneva de mise en oeuvre transmis aux organisations syndicales en fin avril 2016, et encore hier vendredi 25 décembre le PM et le MFPTPS vous le réitèrent. Donc une année presque pour réitérer et combien de temps pour passer à l’acte ? Que l’UAS soit vigilante pour ne pas devenir un cimetière où viennent s’enterrer les revendications légitimes des travailleurs.
    Si les autorités veulent des échanges sérieux, il faut préciser l’ordre du jour et permettre à tous les syndicats membres de l’UAS de se préparer y être pour mieux rendre compte à leurs bases. Donc éviter d’induire des attitudes suspectes dans les rencontres avec les autorités.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2016 à 17:37, par dr
    En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

    Un hôpital national avec des patients couchés a même le sol,
    Un hôpital national avec des ruptures fréquentes de réactifs de laboratoire,
    Un hôpital national avec des ruptures d’oxygène,
    Un hôpital national avec une radio qui est envpanne chaque 2 jours,
    Un hôpital national avec un bloc d’urgence fermé pour manque de matériel,
    Un hôpital national avec des services d’urgences sans medicaments d’urgences disponibles pour les premieres prise en charge,
    Un hôpital national ou il faut publier les photos des malades mentaux sur Facebook avant que les autorités administratives ne s’impliquent dans leur prise en charge,
    Un hôpital national où le service social a lui même besoin d’assistance social,
    Un hôpital national où travaillent des agents de
    santé sans assurance maladie,
    Un hôpital national où des agents de santé sont agressés,
    Un hôpital national où être accompagnant demalade s’apparente a être un marathonien entre les services d’urgence,le labo,la caisse, la radiologie et la pharmacie,
    Un hôpital national avec une pharmacie non étoffée,
    Un hôpital national... bref
    Si j’y travaille malgré ces conditions, c’est parce
    que j’ai un minimum de conscience, mais
    comprend que j’en ai marre maintenant,je
    réclame mieux que sa pour ta propre santé, et
    pour mon bien être !!

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2016 à 22:53, par Yaabi
    En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

    Internaute 4 je ne suis pas d’avis avec vous sur la responsabilité. Sont responsables s’il y a des victimes pendant la grève sans service minimum des agents de santé, le SYNTSHA et le GOUVERNEMENT. Il ne faut pas dédouaner l’un et laisser l’autre. C’est le peuple qui souffre, souffre et souffre.
    Salut !

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2016 à 00:16, par blacky
    En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

    Vivement que cette loi soit relue dans le plus bref délai car c’est une véritable injustice qu’un fonctionnaire qui est par exemple dans un district touche grâce à la loi 081 entre 25 000 et 40 000 Frs de plus que son promotionnaire affecté dans un CHU ou un CHR.

    Répondre à ce message

  • Le 27 novembre 2016 à 13:20, par Yaafa
    En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

    Internaute 10 : C est quoi cette litanie que vous nous sevez la ? A moins d etre parachute d ailleurs je ne sais d ou, tout le monde sait que c est ainsi la pays reel chez nous, et on fait avec dans tous les secteurs de la vie publique (exception faite de la douane, des marches publ et probablement de la police de Simon). Rappelez vous de ces ecoles sous hangars, avec des enseignants patriotes toujours devoues au service de leur peuple (certains ont meme ete couverts par la presse nationale !).

    Quand on aime son peuple, aucun sacrifice n est de trop, et les exemples de patriotisme font de plus en plus legion , y compris au prix de la vie (suivez mon regard).

    Votre dream est indecent dans la mesure ou les standards que vous attendez nous sont inaccessibles meme a moyen terme. De la a nous abandonner a notre sort parce que vous etes frustres, il y a la un deficit de morality et de patriotism au regard de la maturite actuelle de notre peuple. Mais pour me consoler, je me dis qu il y a lieu de disdinguer le bon grin de l ivraie : Le materialism et l argent ont certainement corrompu la tete du syndicat, et dans ce cas les valeureux fils du pays doivent travailler a s en demarquer rapidement. C est une question de dignite nationale qui ne saurait se marchander, comemt comment on est pauvre !

    Reveillez vous cher dr.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2016 à 07:44, par GUEULARD
    En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

    - Clément P. Sawadogo, un autre ministre incapable qui parle en traînant sur les mots pour gagner du temps. Il est à enlever !

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2016 à 09:14, par dr
    En réponse à : Mouvements sociaux : Le Premier ministre a rencontré les organisations syndicales

    internaute13 : Le faite de demander de meilleur conditions n’empêche les agents de santé de travailler pour sauver des vies. Il faut parfois montrer son mécontentement pour que les autorités améliorent les choses. Mais, j’ai compris votre message.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés