Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

jeudi 24 novembre 2016 à 22h50min

Depuis trois jours, le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) est en grève sur toute l’étendue du territoire national. Contrairement au précédent mouvement d’humeur des 27 et 28 qui a garanti un service minimum, cette grève- ci se déroule sans le service muminum. Ce qui n’est pas pour faciliter la tâche aux malades des centres de santé. Dans le communiqué ci- après qui nous est parvenu au dernier jour des 72 heures de grève, l’ordre des médecins invite les différents protagonistes (gouvernement et syndicat) a un nécessaire dialogue pour une sortie de crise. L’ordre demande par ailleurs au syndicat de rétablir le service minimum. Lisez !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

Chers confrères et chères consœurs,
Chers collaborateurs et collaboratrices des professions médicales, paramédicales et pharmaceutiques,

Le conseil national de l’ordre des médecins du Burkina Faso en tant qu’organe régulateur de l’exercice de la profession médicale, des questions éthiques et déontologiques y relatives, observe avec désolation l’interruption des soins en raison de l’absence de service minimum dans la présente grève lancée par le SYNTSHA.

Cette situation met à rude épreuve la déontologie et l’éthique professionnelle. Tout en reconnaissant le droit constitutionnel et sans concession à la grève et la pertinence de la plateforme revendicative du SYNTSHA, le conseil national de l’ordre des médecins ne saurait rester dans le silence face aux conséquences désastreuses de l’absence totale de soins.

Aussi, le conseil national de l’ordre interpelle les différents protagonistes (gouvernement et syndicat) à privilégier le dialogue et la concertation pour trouver des solutions qui préservent la santé des populations et qui permettent d’assurer la continuité des soins.

Ces solutions nécessairement dégagées grâce au dialogue entre syndicat et gouvernement, sont urgentissimes pour la présente grève, et vitales pour l’avenir de tout le système de santé au Burina Faso. Les conséquences de l’arrêt des soins sont catastrophiques et peuvent être irrémédiables !

C’est pour cela que le conseil national de l’ordre des médecins formule le plaidoyer auprès de chaque protagoniste pour mettre dans la balance, et à tout instant, le respect de la vie, de la personne humaine et de sa dignité. Ces éléments constituent en toutes circonstances le devoir primordial du soignant.

De ce fait, le Conseil national de l’ordre des médecins du Burkina Faso, demande au SYNTSHA, la reconversion de la grève sans service minimum en une grève avec service minimum tenant compte de nos serments.

Nous demandons au Gouvernement d’examiner avec la plus haute attention la plateforme revendicative du SYNTSHA afin de permettre aux acteurs de la santé de donner des soins de qualité aux populations dans de bonnes conditions de travail conformément au code de déontologie.

Pour le Bureau national de l’Ordre des Médecins du Burkina Faso,
Le Président, Pr Ag Ali Niakara

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 novembre 2016 à 11:44, par Realité
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Chers médecins non grévistes, continuez à vous désolidariser, l’histoire vous rattrapera. Sachez que le service minimum doit être établi par l’Etat et non par les syndicats. Que les Autorités prennent leur responsabilité au lieu de continuer à divertir le peuple. Il faut envoyer réquisitionner les médecins non grévistes dans les CSPS pour assurer le service minimum !

    Répondre à ce message

    • Le 24 novembre 2016 à 15:58, par temps de l’action
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

      c’est vrai qu’une partie de la population vous soutient mais n’exagérez pas chers infirmiers. faites très très attention. de la même façon qu’on demande au gouvernement de prendre ses responsabilités, il faut que vous appreniez à respecter la hiérarchie et respecter vos supérieurs dans tous les services. Déjà vous avez adressé votre préavis de grève directement au Président du Faso sans même de note d’information au ministre de la santé. Il faut faire très attention car ce qui est arrivé aux enseignants grévistes sous la révolution peut arriver aux infirmiers dans le Burkina post insurrectionnel. c’est encore possible croyez moi et vous avez une bonne partie de la population contre vous.

      Répondre à ce message

      • Le 25 novembre 2016 à 12:32, par Bognini
        En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

        Bien vrai il faut être humaniste et respecter son serment. Sous la révolution le peuple était aussi avec le pouvoir pour dégager les enseignants. mais à quoi avons-nous abouti.Depuis notre système éducatif a pris un coup et on ne cesse de chercher des solutions. Il a été encore ébranlé aussi par une grève tout dernièrement avec des conflits de corporations que seuls les ministres n’arriveront à régler.
        Donc si l’on est issu du peuple on ne peut pas être contre les intérêts du peuple. et les agents de santé ont été formés pour servir le peuple que dirigent les politiques.

        Répondre à ce message

      • Le 26 novembre 2016 à 14:40, par Zoma
        En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

        Ne confont pa lè choz frèr.êtr ensègna fini mai jamai êtr infirmier,si nè aprè la mor.1 infirmié licencié è pir k1 rsp.cê 1 infirmié ki form 1 autr.sa sera 1 faso à lan 0 si cela arivai,croi mw.le gouvernement na jamai fai d visit en campagn pr voir lè réalité.1 As na jamai été contr la popula6on,mai d + en + lè AS seront come lè otr ki n travay k pour leur salair si cette vision d la popula6on persiste.fai aten6on a tè propo,le gouvernement è politiq sa se compren é toi ?tu na jamai écouté le discour du SG du SYNTSHA,cè selement celui du gouvernement ki ne fai k vou monté contr nou pour se sauvé face a la situa6on.

        Répondre à ce message

    • Le 24 novembre 2016 à 17:34, par Fargas
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

      Bien vrai qu’il faut lutter mais pensez à vos frères frères et soeurs qui sont entrain de mourir

      Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2016 à 08:32, par le sage
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

      ce n’est pas un groupe de médecin qui parle ici c’est l’ordre des médecins. que tu sois médecin ou pas tu dois du respect.. c’est l’histoire qui ta rattrapé voila pourquoi tu est en grève. s’il y a quelqu’un qui diverti le peuple c’est bien vous les impropres. l’histoire retiendra que c’est la seule grève et les seuls agents que le peuple à injurié sur trois jours.

      Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2016 à 09:36, par sougre nooma
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

      félicitation à l’ordre des médecins. chers médecins ne soyez pas complices des assassinats réalisés par le SYNTSHA. Quant à celui qui se fait appeler " Réalité", je vais lui dire une chose :" insister sur l’erreur est diabolique et ne vous conduira nulle part". soyez sure que le regard de la population dont vous faites partie aurait beaucoup changer en mal vis à vis des agents de la santé.

      Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 11:48, par bahi
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Une déclaration aussi alambiquée que ses auteurs sont flous. dites à vos amis médecins mppistes de faire service minimum, sinon ne venez pas gâcher lutte du Syntsha. Où etiez vous quand le pourvoir démantelait le système de santé de notre pays ? voila des gens qui ont suffisamment amassé de l’ argent, ils ne soignent plus au Burkina Faso, et ce sont eux qui veulent rappeler l’éthique et la déontologie du médecin. dites à vos mentors RSS de s’occuper de la population ( soignants et malades) du Burkina, sinon le réveil sera douloureux pour vous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 11:48, par Wendmi
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Je respecte le professionnalisme de l’ordre qui j’imagine est mal à l’aise dans cette gréve.
    Mais je m’insurge contre le gouvernement et par dessus le président pour la gestion au cas par cas des préoccupations des travailleurs. Seul des états généraux sur la fonction publique et la gestion des carrières des travailleurs peuvent nous sortir de cette cacophonie. Supprimer toutes ces histoires de statut particulier et gérer la carrière du fonctionnaire de façon scientifique. La situation actuelle avec les magistrats est inacceptable dans un pays à ressources limitées.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 11:51, par warzat
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Il est des fois où la conscience professionnelle est directement proportionnelle au niveau intellectuel.L’ordre des médecins nous montre qu’il est constitué de personnes ayant beaucoup lu.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 11:55, par Maria de Ziniaré
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Enfin un son de cloche de bon sens dans cette situation d’anarchie de surenchère disproportionnée et de non droit qui ne dit pas son nom. Je trouve cependant la sortie tardive pour des gens ayant fait le serment d’Hippocrate. Comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, dont acte.

    Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2016 à 21:16, par TRAORE EDOU
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

      J’ai le sentiment que l’anarchie et le chaos ont de beaux jours devant eux sous le ciel du Burkina Faso. Ce que je vais dire ne plaira pas mais tôt ou tard on y reviendra.
      Tant qu’on va continuer de mettre le gouvernement d’un Etat souverain sur le même pied d’égalité qu’un syndicat ou une corporation professionnelle, notre pays restera à la traine. Les ministres en sont presque à supplier chaque corporation et c’est laid, et c’est inadequat, et c’est regrettable. Cela n’honore pas le Burkina Faso. Le langage, c’est toujours "que le gouvernement et xxxx s’asseyent pour discuter". Et finalement, pendant tout son mandat, le gouvernement ne fait que cela. Je pense très humblement que nous en abusons. Nous humilions nos ministre chez nous et nous attendons qu’ils respectés et efficaces à l’extérieur. La force d’un Etat, c’est aussi le respect du à ses institutions. Un gouvernement ne doit pas être vu à travers l’appréciation que chaque citoyen fait des individualités qui le composent Cette appréciation sera toujours subjective et relative. Mais, le plus important est de considérer le gouvernent comme l’incarnation de l’autorité que chacun de nous a concédée à une équipe pour une mission (travailler pour le bien-être collectif). Quoique puisse être la pertinence de nos revendications, elle ne devraient pas compromettre ou faire perdre de vue l’objectif primordial, l’intérêt général. Le gouvernement devra rendre des comptes et le parti dont il relève, sanctionné en conséquence. Si ce faisant, nous considérons que chaque gouvernement doit être tenu au respect par nos exigences et nos humeurs au point d’en faire l’adversaire permanent ou l’alter ego de toute corporation, il y a maldonne.
      A mon avis, si nous ne changeons pas notre fusil d’épaule, aucun gouvernement au Burkina ne sera jamais à hauteur de nos attentes. Tout excès nuit !
      Alors chers concitoyens, il est temps de régler nos montres et de mettre dans nos attitudes une bonne dose d’humilité et de bon sens.
      Cela n’enlèverait rien à la justesse de nos revendications.
      Fraternellement

      Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 11:58, par mon oeil wai
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Mais attendez là ! on est dans quel pays là ? Même l’ordre des araignées ne peuvent faire une telle sortie. Pr Yankara ne te laisse pas manipuler par tes adjoints médecins politiciens, à moins que tu ne fasse partie de leur groupe.A défaut de soutenir le Syntsha, ne vous érigez pas en donneur de leçons cher Maitres de l’ ordre.Ainsi, vous pensez que c’est de gaité de cœur que le service minimum n’a pas été assuré ? Aujourd’hui, vous liguez avec vos camardes de Symeb pour pomper l’ air des gens. il vaut pour vous de conseiller vos chefs politiques de plancher sérieusement sur le fonctionnement des hôpitaux qui sont devenus de vrais mourir, pas de lits, équipements, manque d’oxygène, de simple pince ou gants, etc. vous auriez dû rédiger autrement votre déclaration pour ne pas frustrer davantage les vaillants militants. La lutte actuelle est pour les population a court et moyen terme.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 12:01, par Accompagnant fâché
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Un appel hypocrite de la part d’un soit disant ordre des médecins complice. Eux qui savaient depuis le dépôt du préavis quelles peuvent être les conséquences mais qui ont laissé faire pour se lever à la fin de la grève jouer au Ponce Pilate. La grève fini aujourd’hui, on ne veux plus de service minimum. Ordre de lâches et de bouchers oui !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 12:09, par oeil=>vision
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    franchement,moi personnellement je suis decu de cette attitude irresponsable et ignoble de ce syndicat...comment ceux qui ont preter cerment de sauver des vies,se donnent du plaisir a laisser mourir les populations dans nos centres de sante pour des questions de finance.?je suis tout a fait dacord avec vos revendications qui sont tout de meme legitime.mais aller jusqu’a priver les populations de soins miminum pour se faire entendre par les gouvernants je dis tout simplement que c’est monstrieux et diabolique.faite entention a ne pas avoir les populations sur le dos...

    Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2016 à 14:51, par DDCOOL
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

      "Vraiment je ne comprend plus rien. Avec cette grève de la santé, tout le monde dit qu’il fallait un service minimum parce que la santé est un domaine particulier. Mais, si c’est un domaine particulier, alors donner un traitement particulier à ces gens là et c’est tout. On accepte que tous les autres arrêtent tout pour aller en grève. Si les travailleurs de la santé sont comme tous les autres, alors accepter qu’ils fassent comme les autres."

      Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 12:13, par Ahmed
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    À défaut d’un pouvoir fort le peuple fort et invincible prendra ses responsabilités. Ce qui est sûr vous aurez à grever encore car la satisfaction de vos revendications ne pourra se faire d’emblée. Le peuple va s’organiser en réquisitionnant les infirmiers et les docteurs en retraite pour assurer un service minimum. Ne soyez pas étonnés qu’il y ait des recrutements nationaux et internationaux pour combler le vide. C’est votre droit de grever mais aussi le droit au gouvernement de protéger sa population malade. Problèmes politiques solutions politiqueS. Il n’est pas exclus que des mains invisibles veuillent rendre le pays ingouvernable.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 12:25, par Paligba
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Que vaut ce communique non date au dernier jour de la greve ? Je suis convaincu que si ce communique etait publie la veille du premier jour, le syndicat allait revoir sa copie. Mais helas !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 12:39, par SIDNOOMA
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Bien dit Professeur, il y a syndicat et syndicat, tôle c’est pas tôle, les patrons de la médecine ont parlé. Respect.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 12:56, par sida
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    ou est la différence entre les terroristes et le syndicat de la santé qui ont attaqué cappuccino

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 13:01, par Yelkayé
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Allez rétablir le service minimum chers pauvres et pathétiques médecins c’est le dernier jour de la greve que vous allez nous pomper l’air vous pouvez même inscrire dans vous statut interdictions de grever pour les médécins. Si vous n’êtes pas solidaires fermez la un peu vous avez mauvaise conscience et vous allez pas nous berner. Le SYNSTHA ne vous a pas empêché de travailler vive le SYNSTHA vive la solidarité entre syndicats.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 13:11, par SIDNABA
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Ce syndicat à la lumière de cette déclaration de l’ordre national des Médecins du Burkina, est irresponsable tout simplement. Pour des agents de santé qui ont prêté le serment d’Hippocrate, c’est tout simplement déplorable et le peuple ne doit pas accepter qu’on augmente les salaires de ces grévistes assassins. En effet l’argent n’est pas le fondement de la médecine. Ceux qui veulent beaucoup d’argent doivent démissionner et faire du commerce ou des affaires. La raison d’être du médecin c’est sont humanisme face à la douleur de la maladie. Laisser des gens mourir sans service minimum parce qu’on veut de l’argent et beaucoup d’argent c’est irresponsable des médecins et agents de santé. Que tous ceux qui ont perdu des parents durant cette grève de ce syndicat, il faut porter plainte en justice. Du reste le procureur devait susciter de telles plaintes à défaut de s’en saisir. Que Dieu aide le Burkina mon beau pays.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 13:13, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    1. Que Dieu vous benisse, Ordre des Medecins. "Une grave, pardon, une grève" pour reprendre un internaute d’hier 23 nov, dans le domaine de la Santé sans service minimum, c’est purement et simplement une grève criminelle. Ils ont la chance ces SYNTSHA et autres SHHSSCHH, c’est pas dans un domaine concurrentiel. C’est un domaine de monopole. Autrement, vous reviendrai de votre grève satisfait, mais plus de clients. C’est quoi ça, cet extremisme criminel !
    2. Bravo à la Pediatrie Charles de Gaules qui a gardé un service minimum aux urgences. Que Dieu vous benisse, tous ceux qui assurent ce service minimum, et toute la hierarchie responsable.
    3. Voyez, l’integrisme, c’est pas seulement l’EI, Alqaida et autres ! C’est pourquoi, je combats dans ma vie toute forme de bigoterie intellectuelle, d’extremisme de clocher.
    4. Il faut savoir que l’extremisme est une bonne chose quand on respect son mode d’emploi.
    5. Que tous les membres du bureau du SYNTSHA sachent ceci : ils paieront la responsabilité karmique des complications et decès faute de service minimum. Peut-etre sans besoin de la prochaine reincarnation.
    6. Vive l’Ordre de Medecins, c’est ça la responsabilité societale ! Merci une fois encore !
    A bas Dieu et tous les esprits bornés qui ne valent pas mieux que leurs persecuteurs !

    Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2016 à 10:30, par zs
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

      @ Mr le prophète impie
      Votre dernière phrase est très choquante. Dieu est à l’humanité ce qu’est le squelette au corps ou ce qu’est le noyau métallique à une planète.
      Sans Dieu pas d’humanité, sans le noyau solide pas de planète. Rendez plutôt gloire à Dieu malgré votre prétendue impiété. Même le démon qui occupe le bas de l’échelle est très intelligent. Mieux vaux rabaisser ce qui est manifestement mauvais. Merci

      Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 13:15, par temps de l’action
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    il est dans son rôle mais il faut que l’ordre ne cède pas aux tentatives de division. il faut que les Burkinabé comprennent une bonne fois pour toutes qu’il n’y a pas de supers agents de l’Etat dans ce pays et chacun doit être rémunéré selon son rang. Pendant longtemps nos frères médecins étaient classés dans la même catégorie que des maitrisards et l’indemnité de fonction d’un médecin ayant une responsabilité est une injure par rapport à celui du maitrisard. Les infirmiers spécialisés classés dans des catégories aussi inappropriées. Pendant ce temps certains se partagent des milliards du contribuable chaque fin d’année et d’autres bien que corrompus jusqu’à la moelle pensent qu’en leur accordant des salaires indus, ils seront à l’abri. il faut que cette grève ait un impact certain pour permettre aux gens de revenir à de meilleurs sentiments

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 13:22, par soulevement populaire
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    "De ce fait, le Conseil national de l’ordre des médecins du Burkina Faso, demande au SYNTSHA, la reconversion de la grève sans service minimum en une grève avec service minimum tenant compte de nos serments". Trop tard ! On attend maintenant les comuniqués de l’ordre des infirmiers, de l’ordre des sages femmes et maieuticien d’Etat ; de l’ordre des pharmaciens, de l’ordre des garçons et filles de salles, de l’ordre des manipulateurs d’Etat en electroradiologie, de l’ordre des ambulanciers etc ;

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 13:24, par gohoga
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Hypocrisie L’ordre de médecins était au courant des termes de la grève. c’est au denier jour qu’il fait cette demande. Il faut faire le bilan pour qu’on sache que SYNTSHA à fait plus de mort que l’insurrection et coup d’Etat réuni. le SYNTSHA a tué plus que les attaques terroristes contre le Burkina. le SYNTSHA est pire que les terroristes car c’est ce peuple qu’il laisse mourir qui a payé leur formation. L’argent plus important que le serment de médecin Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 13:45, par Bolonon
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Bien compris Dr. Merci pour votre sagesse. Vos propos font réfléchir. Je voudrais néanmoins réagir en disant que les travailleurs de la santé sont comme tous les autres travailleurs de l’Etat et qu’ils sont traité ainsi. Alors permettez au moins à ces agents là de faire aussi comme tous les autres. D’autres corps sous serment sont allé en grève sans service minimum avant les agents de santé. Si la santé est un corps particulier qui ne doit pas faire comme les autres, alors donnez lui un traitement particulier et c’est tout !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 13:56, par AFRIQUE MON AFRIQUE
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Le service minimum serait le bienvenu. quand j ai vu une patiente dans le coma et son accompagnant pleurant , l’ image du petit éthiopien agonisant de faim et le charognard attendant le dernier soupir de ce dernier m’ est venue. l accompagnant désemparé attendait la fin de vie de sa chère maman dans le désespoir total . je ne jugerai personne car je suis trop petit pour juger mais je peux demander car il n’ est pas interdit de demander. je voudrais demander à tous les acteurs (syndicats et gouvernants) de travailler à nous éviter de telles situations.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 13:57, par OUEDRAOGO
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Vous étiez où ? Maintenant que la grève tire vers la fin, chacun se lève pour dire du n’importe quoi !!! mon oeuil oui !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 13:59, par le citoyen
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    bon appel déontologique et éthique mais trop tard

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 14:27, par par un citoyen soucieux
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    "A mon avis, l’admission aux différents concours de la santé doit être conditionnée par une enquête de moralité. le syndicat des médecins a raison, mais il n’a pas réagi à temps. que dieu veille sur nos malades !!!! amen"

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 14:33, par par un citoyen soucieux
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    « aussi, je demande au président du Faso de reprendre à zéro les rémunérations des agents de l’Etat pour éviter les imitations »

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 14:35, par Justin SEGUEDA
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Ces travailleurs ne sont pas des grévistes mais des criminelles ! OH MON BURKINA !!! Il est claire que le pouvoir est peut être en erreur mais est ce pour autant faut il mettre la vie de vos sœurs et frères en danger...??? Ce manque de service minimum ne touchent que ceux pauvres et sans défense donc vos vrais sœurs et frère car les cliniques sophistiques sont là pour la classe riche !Ainsi donc , vous ; qui vous estimez pauvres car n’ayant pas les conditions requis pour le travail vous ne faites que lutter contre vous même c’est à dire les pauvres sinon les plus pauvres que vous ! Ou est donc passer cette intégrité du Burkinabé dignes travailleurs du Faso ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 14:47, par Diallo
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    slt tout les greve sont permis mais pour la sante a bocoup toucher la populations moi personnellement je me demande quel est le role du ministre de la sante , il faut resoudre le probleme oubien ?? passer dans les hopitaux voir vous verez comment les gens souffre a cause de cette greve , mais les ivoiriens viens ici pour des soins , mais pourquoi mr Ministre ??? ques qui ne vas pas ????

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 14:47, par Pissy
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Pourquoi les gens tournent autour du pot même.
    toutes ces grèves sont dus à l’augmentation du salaire des magistrats.
    si l’on ne peut pas augmenter pour tout le monde, retirer ce que vous avez donner aux magistrats et on repart sur de nouvelles bases.

    ou bennnnnn !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 14:50, par Sheiky
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Sachons raison garder. Aucune revendication ne faut la perte d’une vie humaine. Apparemment c’est une sorte d’insurrection avec des patients comme martyrs. Dans les lieux ou il y a la guerre, des médecins y vont volontairement et au risque de leur vie pour soigner des personnes qui ne sont même pas de leur nationalité la majeure partie du temps.
    Celui qui soutient cette grève changera d’avis si un de ses proches en est la victime.
    Ou est le sermon d’Hippocrate dans dans cette chienlit. Sincèrement, d’autres moyens existent pour faire entendre raison.
    Pour l’ordre des médecins, le plus courageux serait de se mobiliser pour apporter un service minimum aux malades pour éviter les morts inutiles. Cela mettra de la valeur aux revendications de leurs collègues et je pense que même des grévistes pourraient participer à ce service minimum par serment, patriotisme et humanisme.
    Mais ou va notre pays à cette allure. Nous faisons face à une intolérance grandissante qui risque de briser le socle social tant précieux de notre pays. De faisons pas naître et nourrir des rancœurs inutiles et devastatrices
    Que bénisse notre Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 14:57, par ZES
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Bonjour chers amis et frères médecins, votre grève est légitime et il es de votre droit de grever. Car il faut améliorer la situation de sa famille. Mais sachez que ceux qui nous gouverne ne se soigne pas ici. l’arrête totale du travail ne fait que nuire à nous même. quel médecin en rentrant de son meeting aimerait rentrer trouver son enfant accidenté posé à la maison entre la vie et la mort, par ce que pas de soins. Si toute fois cet enfant mourait et que le lendemain l’état augmente ton salaire de 200%. A quoi va servir cet argent car celui dont tu voulait améliorer les conditions a trépassé. Je suis triste de voir des vie partir. IL serait bon que le syndicat puisse faire le bilan (nbre de décède) à la suite de cette grève. Une fois de plus, vos revendications sont légitimes, mais il faut un service minimum au regard de la sensibilité de votre métier. bonne compréhension.

    Répondre à ce message

    • Le 24 novembre 2016 à 15:23, par vision
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

      Je pense que c’est mieux que les agents de santé ne travaillent plus et que les hôpitaux PUBLIQUES soient privatisés et que personne ne paie plus l’impôt, comme cela on aura tous la paix avec des grèves qui ne finissent pas. Ainsi, chacun va prendre l’argent qu’il allait payer aux impôts pour se soigner dans le privé. C’est seulement le PUBLIC qui met le pays en retard. Tous les agents publics sont devenus des affairistes, des paresseux,.. On doit tous privatiser pour avoir la paix.

      Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 15:10, par Mais
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Il faut revoir la loi autorisant une grève sans service minimum. j’invite le gouvernement à un dialogue constructif avec le Syntha dans un bref délai

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 15:12, par vision
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    A la lecture de tous ce qui se passe, je comprends aisément que les luttes syndicales sont politisées. Les militants des syndicats ne savent pas que leurs responsables sont financés par beaucoup de millions pour saboter le développement du Burkina Faso. Vous avez vu comment l’insurrection s’est passée, pendant que des leaders d’OSC sont payés pour mobiliser les jeunes ignorants, certaines personnes ont suivies le mouvement sans savoir le fonds et le constat est clair maintenant. Présentement, les travailleurs suivent aveuglement les mots d’ordre de grève des responsables des syndicats sans savoir que ces derniers sont financés par des sommes colossales. Continuer à suivre bêtement seulement. Aujourd’hui, les OSC ne sont plus capables de mobiliser parce que leurs responsables ont tous été acheté et bouffent avec les autorités. Les responsables des syndicats veulent emprunter le même pas, les militants constituent leurs boucliers pour s’approcher à la SOUPE du roi. Pauvres ignorants, continuer seulement...

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 15:17, par Mais
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Cette grève montre une fois de plus que le personnel soignant est plus important que magistrat

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 15:24, par un citoyen soucieux
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    « le Président du Faso doit remettre à plat les rémunérations des agents de l’Etat. Seul des états généraux sur la fonction publique et la gestion des carrières des travailleurs peuvent nous sortir de cette cacophonie. Supprimer toutes ces histoires de statut particulier et gérer la carrière du fonctionnaire de façon scientifique. La situation actuelle avec les magistrats est inacceptable dans un pays à ressources limitées. »

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 15:37, par Ader
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Merci ! Chers medecins pleins de morale. J’espère que après cette grève, celui qui va abandonner son service pour les cliniques, serait exposé à la place de nations pour le merci de la population.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 15:38, par un citoyen soucieux
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    « le Président du Faso doit remettre à plat les rémunérations des agents de l’Etat. Seul des états généraux sur la fonction publique et la gestion des carrières des travailleurs peuvent nous sortir de cette cacophonie. Supprimer toutes ces histoires de statut particulier et gérer la carrière du fonctionnaire de façon scientifique. La situation actuelle avec les magistrats est inacceptable dans un pays à ressources limitées. »

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 15:39, par badra
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Ne vous foutez pas de nous. Ou étiez vous depuis le debut ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 15:45, par KANTIGUI
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Quitté là bas vous voulez frustrés les agents pour qu’ils prolongent la grève et vous allez avoir de l’affluence dans vos cliniques.Vos étiez ou ?Combien de Burkinabés connait le travail d’un magistrats ?mais rentrer dans les trous du Burkina y a combien qui ont affaire à un infirmier, un enseignant. Même si si on a des dossiers à la justice faut pas corrompre les magistrats.Le Peuple a horreur de l’inégalité demander à l’autre.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 15:46, par dèz
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    il faut des sanction contre ses criminelles cette grève est engagé contre le peuple et contre le gouvernement les membres du gouvernement on de l argent pour allé soigner leurs enfants et femme dans les clinique et nous le peuple on fait comment ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 16:04, par Oumarou
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Toutes mes félicitations à l’ordre des médecins. Je ne suis pas d’un partie politique mais je pense qu’une revendication ne doit pas viser le MPP mais l’Etat Burkinabé. A tous les intervenants vous devez observer un peu de politesse et de respect envers l’ordre des médecins car c’est bien l’organisation qui est plus à même de parler des soins dans ce pays.
    Bonne chance aux grévistes,
    Du courage au gouvernement.

    Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2016 à 01:32, par sasa
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

      Monsieur OMAROU sauf votre respect je me demande si vous vivez en Afrique, est ce que vous savez que plus de 90% des malades du Burkina sont soignés par des infirmiers et autres, dans les villages y combien de médecins, dans le dispensaire de votre quartier ya combien de médecin ? mais qui soigne le gents et répond à leurs questions de santé. cette grève n’est pas question de médécin, ou infirmier. mais de revendications légitimes des travailleurs pour mieux soigner la population. merci

      Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 16:09, par ramboule
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    C est triste ,comment peut on laisser des malades souffrir de la sorte.c est criminel de la part du syndicat.comnent vont ils regarde ces malades quand il reprendront.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 16:16, par Le vigilant
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Quant le bateau va couler, les rats quittent le navire.
    ça sent déjà que ça va chauffer.
    Qu’ils répondent des morts

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 16:17, par ramboule
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    C est triste ,comment peut on laisser des malades souffrir de la sorte.c est criminel de la part du syndicat.comnent vont ils regarde ces malades quand il reprendront.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 16:54, par ALI
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    NE SOYONS PAS DUPES. CETTE GREVE EST ORGANISEE PAR LE PARTI COMMUNISTE REVOLUTIONNAIRE VOLTAIQUE DANS LE CADRE DE SON PLAN POUR RENVERSER LE REGIME ET PRENDRE LE POUVOIR.
    MERCI POUR VOTRE COMPREHENSION.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 17:42, par Nama
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Infirmiers, Sage femmes, agents de santé animale et autres, créez et gérez vos propres syndicats à l’image du dur symeb qui compte vous bercer pour s’attirer la sympathie des gouverants et celle de la population.
    Exigez votre hiérarchie telle à la police, l’éducation de base.....car chacun est autonome dans ses attributs. Vous n’aurez que des remords en traitant avec ces ingras de médecins catégorisés récemment en P grâce au combat commun.
    Ils seront pourtant les premiers à tirer profit de la lutte ! Je vous le prévient.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 17:45, par Chef Massoud
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    C’est à l’annonce de la grève qu’il faut faire ces déclarations, le mal est déjà fait et est entrain de perdurer ! Nous populations, nous sommes fâchées, fâchées, fâchées !.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 17:53, par KOSYAM
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Notre peuple n’est pas dupe Pr Niakara,tu profite de l’argent du contribuable vous former et construisez vos clinique et demander aux autres de venir travailler ?Si tu étais intègre avec ta foutu ordre de yebcin tu resterais travailler pour l’etat.Charité bien ordonné commence par soi meme,depuis que tu es à la tete de l’ordre tu as fait quoi pour les médecins ?Tout le monde sait comment vous pillez et spolluer les pauvres citoyens dans ta clinique.Tais toi merde de yebcin,tu n’as pas de lecons à donner au synstha,le synstha est dans son role tu crois que tu peux profiter de l’argent de tes amis mppistes et narguer les autres ?
    Si tu es intègre vas y travailler,bande de yebcin.
    Les vrais medecins sont au syntsha,on vas remporter la lutte toi et tes amis faux symeb ,si vous etes forts organiser une grève ,vous allez echouer,on n’a pas besoin de tes lecons,si tu incarnais l’integrité tu devrais rester travailler comme les autres de la santé.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 18:18, par Bouba
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Professeur Niakara, j’ai beaucoup de respect pour vous mais cette sortie est malheureuse et inopportune. Vous auriez pu garder le silence et votre image et votre intégrité resteraient intacts. Je m’explique. Elle ne sert pas les médecins et les autres travailleurs de la santé qui cherchent à améliorer leurs conditions de vie de travail pour pouvoir sauver justement le maximum de vies. Votre sortie sert plutôt le régime irresponsable en place que l’on connait dans la manipulation au lieu de résoudre les problèmes du Burkina.

    Si l’ordre se soucie tant des vies à sauver, combien de gens meurent chaque jour, non par les faute des agents de santé, mais par le faute de nos gouvernants qui ne garantissent pas le minimum pour sauver des vies (conditions de travail, manque d’appareils, équipements, lits, oxygène, etc.) Si l’ordre se souciait autant que ça des malades et des mourants, pourquoi l’ordre n’est jamais sorti pour dénoncer les conditions de travail des médecins afin que le gouvernement prenne ses responsabilités pour leur permettre de sauver des vies ? Cela fait partie du quotidien et l’ordre n’est jamais sorti pour attirer l’attention du gouvernement sur ses responsabilités. Ces conditions de travail, les syndicats les dénoncent chaque jour, mais le gouvernement ne les écoute pas. Et maintenant qu’ils se donnent les moyens de se faire écouter, c’est l’ordre qui fait une sortie pour tenter dans des termes voilés de prendre partie pour le gouvernement au détriment des médecins.

    Ne servez pas les intérêts d’un régime irresponsable, qui pour corrompre des magistrats, va leur proposer dans des négociations obscures un salaire 3 à 4 fois plus élevé qu’un médecin. Cela n’existe dans aucun pays ! Et qui plus est ce sont des magistrats qui ne produisent aucun résultat tangible au profit du justiciable Burkinabè, sinon au d’une minorité qui s’est accaparée les richesses de ce pays et qui mériterait de répondre des crimes économiques. Les magistrats, des gens dont certains parfois ont triché à l’école de droit pour passer d’une année à l’autre, au bout de 5 ans gagnent 3 à 4 fois plus que d‘autres qui ont bataillé fort à la faculté de médecine pendant plus de 8 à 9 ans et dont dépend notre vie à nous tous. Trouvez l’erreur. Même ceux qui les forment à la faculté de droit n’ont pas le traitement qu’ils ont aujourd’hui. Écoutez, sommes-nous dans le même pays ?

    Pr Niakara, n’induisez pas le gouvernement en erreur car il va se croire fort pour casser cette grève avec l’aide de l’ordre de médecins alors qu’il n’en est rien. Ne mettez pas à l’épreuve votre autorité car vous ne pouvez sanctionner aucun médecin sous peine d’empirer la situation. Ne vous laissez pas manipuler par des gens tapis à l’ombre car vous allez le regretter plus tard. C’est comme ça qu’ils ont détruit machiavéliquement à jamais la carrière et l’image de certains citoyens pour construire eux-mêmes leur carrière politique (le médecin qui a signé le certificat de décès de Thom Sank pour mort naturel en sait quelque chose).

    Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2016 à 01:54, par la sagesse
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

      Chers internautes,
      Evitons de passionner le débat ou de tirer à boulet rouge sur l’ordre des médecins. En effet il est de son devoir d’attirer l’attention de chaque partie et les inviter à reprendre langue. L’absence de service minimum traduit l’arrêt des soins et il est du devoir de l’ordre de se prononcer pour préserver la vie humaine. JE suis certain que tout ceux qui ont tiré à boulet rouge sur l’ordre n’ont pas en ce moment même un membre de leur famille au 1er degré en réanimation ! Si c’était le cas, eh bien je ne crois pas qu’ils tiendraient ce langage car en réanimation sans soins = mort assurée ! Est ce que c’est ce que vous souhaitez pour vos parents ? réfléchissons un peu !

      Répondre à ce message

      • Le 25 novembre 2016 à 16:47, par Bouba
        En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

        Monsieur la Sagesse, je crois que si vous incarnez la sagesse, arrêter de jouer le jeu du pouvoir irresponsable en place et dîtes leur de résoudre les problèmes posés par les médecins, ce qui permettra de sauver beaucoup plus de vies dans les services de santé. Je ne suis pas médecin mais j’adhère à la lutte du SYNTSAH et je met la responsabilité sur le gouvernement Rock. J’ai voulu donner un conseil à Pr Niakara que je connais bien car il m’a déjà soigné. C’est un cardiologue de référence dans la sous-région et ses compétences sont reconnues. Mais c’est possible qu’en tant que grand spécialiste de son domaine, il ne soit pas un spécialiste de la chose politique et qu’il n’ait pas lu Machiavel. C’est pour le mettre en garde contre l’utilisation de sa personne à des fins politiques que j’ai voulu lui donner un conseil en toute SAGESSE. Parce que qu’est-ce qui se passe ? Avec cette sortie, il se met à dos ses collègues médecins qui sont la plupart membres du SYNTHSA et qui l’ont élu et qui pourraient renouveler ou pas son mandat. Il se met à dos une bonne partie de l’opinion publique et des syndicats qui le verront désormais comme un briseur de lutte syndicale. Son image est ainsi ternie car c’est lui qu’on voit. On ne voit même pas les autres membres du bureau de l’ordre. Pourtant son appel n’a aucun effet, car il n’a aucune autorité et aucun moyen pour forcer un médecin à aller travailler. Mon interpellation est pleine de sagesse pour éveiller les consciences contre les politicien qui les utilise pour briser leur image, voir leurs vies au profit de leur carrière politique : Où sont aujourd’hui Gabriel Tamini et le médecin qui a signé l’acte de décès de Thomas Sankara ? Pourtant les commanditaires qui sont allés les chercher chez eux pour participer au coup d’État et poser des actes sont toujours les mêmes qui continuent aujourd’hui leur arrière politique sans répondre devant la justice. du côté des militaires on n’en parle pas : où son Gaspard Somé, Ottis, MArcel Kafando, Edmond Koama, etc. Même Hyacinthe Kafando est aujourd’hui retourné dans la clandestinité peut-être jusqu’à la fin de ses jours malgré l’argent qu’il a dû accumuler.

        Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 20:07, par medecin de district
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Au terme de la rencontre entre l’Unité d’action syndicale et la délégation gouvernementale constituée des ministres en charge de la fonction publique, de la santé et des ressources animales sur la crise qui prévaut dans le secteur de la santé, le SG du SYNTSHA,Pissyamba Ouédraogo a juste confié : "On a eu de petits échanges avec une délégation gouvernementale". Pr Niakara,vous voyez ?ce sont des petits échanges,l’intention c’est de montrer aux yeux des médias que ya eu des échanges mais le SYNTSHA refuse de dialoguer ,on ne prend pas les agents de santé au sérieux.
    Je vous admire trop cher maitre mais à vous voir trop vous rabaisser comme cela me fait trop mal,ne vous plonger pas dans la boue avec ces derniers,on les connais tous.
    ce sont les mêmes depuis 28 ans.
    Professeur, vous connaissez bien le système de santé au BF,regardez comment nous les jeunes médecins nous souffrons dans les districts, souvent même pas le minimum pour une intervention chirurgicale,si l’ordre a un pouvoir pour déstabiliser la lutte que nous menons tous,dites aux gouvernants de voir nos conditions de travail au lieu de démoraliser les gens.
    Je profite appeler mes collègues médecins à se démarquer des déclarations fantaisistes des enfants chouchou de la FAC de Médecine qui ont triché pour avoir leur parchemin et qui profitent encore et toujours de ces meme largesses que leur mentors leur offrent.Sachez que seule l’union avec le syntsha peut résoudre nos légitimes revendications.
    dépuis que je suis médecin et inscrit à l’ordre je n’ai jamais bénéficier d’une quelconque bonification de l’ordre des médecins,l’histoire est la mes frères et collègues médecins,lisez la et entrez en vous mêmes,seule l’union et la lutte paie,qu’est ce qu’un médecin seul peut faire sans infirmier ?sans pharmacien ? sans manipulateur en radio ? sans TBM ? sans sage femme ? ni IB etc etc,donc que Dr Alfred arrête de nous pomper l’air ,on se connait,il n’a jamais travailler dans un district il ne connait pas nos réalités.
    Vive le SYNTSHA ,tous les médecins des districts sont pour une plateforme commune et une lutte commune,
    A bas la separation,
    A bas l’intoxication
    a bas la desinformation et la déroute des médecins
    Seule la lutte dans l’union paie

    Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2016 à 13:03, par Le Vigilent
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

      Monsieur le Medecin de district, vous m’inquietez ! Avez-vous relu et cherche a bien comprendre le Serment que vous avez prete a votre sortie de la faculte de medicine ?
      Ce n’est pas parce que vous travaillez dans des concitions difficiles et que vous etes mal payes que vous allez vous autoriser a violer ce serment. En le faisant on pourrait vous assimiler a un vulgaire mercenaire ou in bandit de grands Chemins qui, pour de l’argent, accepte de torturer et de tuer des populations innoncentes.

      Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 21:46, par par yanamar
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    SI VOUS ETIEZ LE PRESIDENT DE L’ORDRE DE TOUS LES AGENTS DE SANTE DU BF, ce MESSAGE ALLAIT PASSER MAIS MALHEUREUSEMENT ÇA NE CONCERNE QUE LES MEDECINS.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 22:13, par 3k
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    L’ordre des médecins s’adresse à qui ?pas au SYNTSHA en tout cas.
    L’ordre même peut aller assurer le service minimum.Pourquoi il ne l’a pas fait ?
    Y a eu d’abord une grève d’avertissement.Les premiers responsables des morts lors de cette grève sont les détourneurs de deniers publics qui font qu’on ne peut pas asseoir un vrai système de santé.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 23:38, par Samu
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Où est l’avocat des syndicats, Bassolma dans tout ça. Je suis sur que certains agents auront des difficultés pour rejoindre leur poste.Bande de criminels.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2016 à 01:42, par sasa
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    cette sortie de l’ordre des médécin n’est que diversion. pourquoi eux qui savent soigner ne se sont pas mobiliser et obtenir des requisitions pour aller dans les CMA et CSPS pour assurer le service minimum ?
    pendant cette grève, les cliniques privées fonctionnaient non, ceux qui y travaillaient certains ne sont pas membres de cet ordre ?,
    les propriétaires de ces cliniques, certains ne sont pas membres de cet ordre ?
    pourquoi ne se sont-ils pas mobiliser pour le service minimum ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2016 à 07:11, par some jean
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    "Nous demandons au Gouvernement d’examiner avec la plus haute attention la plateforme revendicative du SYNTSHA afin de permettre aux acteurs de la santé de donner des soins de qualité aux populations dans de bonnes conditions de travail conformément au code de déontologie" .
    il fallait lui demander ça depuis la grève passée. C’est vraiment médecin après la mort ! Et puis j’ai l’impression que vous menacez ?! Un ordre des médecins qui parle comme ça à un syndicat qui regroupe plusieurs ordres de professionnels de la santé !!! Revoyez !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2016 à 07:43, par HORUDIAOM
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Je comprends la colère de certains internautes contre la grève des agents de santé. Mais le mal du système de santé (ainsi que le système éducatif) au Burkina Faso est plus profond qu’on ne l’imagine. Quand le gouvernement de Roch a été mis en place, nous étions tous content de voir un jeune nommé à la tête du ministère de la santé. Quoique dans mon intervention antérieure, j’avais précisé que si ce jeune ministre était un technocratique, il allait mieux gérer ce département car un médecin n’a jamais réussi la gestion du ministère de la santé. Les preuves sont là. En revanche, ceux qui ont réussi, ce sont les technocratiques (Alain Yoda, Christophe DABIRE, Pierre Tapsoba, etc..). La suite m’a un peu donné raison car au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes du ministère, il a passé son temps dans l’affaire de la CAMEG, qui a certainement pris beaucoup de son temps. Quand le SYNTSHA a déposé son préavis de grève, on l’a tous suivi à travers les médias, leur conférence de presse. Personne n’a pris le devant (ni le président du Faso, qui est devenu impuissant face aux mouvements sociaux, ni le ministre de la santé qui fait la démagogie, encore moins le premier ministre) pour rencontrer ce syndicat afin qu’ils prennent ensemble des dispositions pour la mise en place d’un service minimum dans les centres de santé ou entamer un dialogue franc afin d’arrêter tout simplement cette grève dont on n’avait pas besoin. Comme exactement au temps de COMPAORE, ils ont voulu louvoyer ou créer la zizanie entre le personnel de santé et la population, espérant se dédouaner à peu de frais. Même l’ordre des médecins qui a fait la déclaration, n’a pas pris les devants et, pire, ils ont attendu à la fin de la grève pour faire leur communiqué (qui ressemble à un cours d’éducation civique). La déclaration de l’ordre des médecins est plus guidé par des raisons politiques que pour aider la population (analyser et vous comprendrez). Et, nous disons qu’elle est sans effet dans la mesure où ce sont les médecins et les paramédicaux qui animent le SYNTSHA. Aussi, parmi les médecins qui dorment en clinique(certains médecins), Pr NIANKARA en fait partie. Il a abandonné la formation des étudiants en médecine pour aller chercher l’argent en clinique (responsable de clinique). Beaucoup de patients meurent dans les hôpitaux par manque de médecins(certains médecins). Toute cette cacophonie ne résout pas le problème du secteur de la santé et des malades. Donc le mal est très profond. Abandonner les patients à leur sort lors d’une grève n’est pas correct. Pour éviter cela, il faut que le gouvernement soit plus responsable en engageant un dialogue sincère et éviter la langue de bois. Il peut faire un chronogramme de solution des problèmes à court et moyen terme comme l’avais fait récemment l’ancien ministre de la santé Léné SOBGO. Le domaine de la santé est extrêmement sensible qu’on doit nous éviter de telle situation.Le service minimum recommandé souvent par le syndicat en cas de grève est utilisé par les directeurs des hôpitaux et le ministre de la santé pour faire du chantage et mentir sur le suivi de la grève. C’est toute cette irresponsabilité qui nous a crée des problèmes cette fois dans la grève du personnel de santé. Nous devrons changer de pratique. Enfin, pour conclure, reconnaissons que tous les mouvements sociaux observés actuellement au Burkina Faso ont été occasionnés par le président Roch KABORE. En accordant des avantages indus aux magistrats pour bien dormir sur les dossiers pendants, il a créé la boite à pandore. Observez les conditions dans lesquelles les médecins travaillent avec leur salaire de misère et la jouissance des magistrats !!! Que Roch prenne ses responsabilités ou bien qu’il démissionne. Un activiste de la bonne gouvernance

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2016 à 07:58, par passakziri
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Trop d’emotions dans les débats.
    L’ordre des médecins à le droit de lancer un appel, de craindre pour la déontologie, certes, mais le problème est trop profond. Je l’estime, même étant hors du système.
    Pour ma part, le Service Minimum ne dervrait pas faire debat. C’est une nécéssité morale, humaine, fondamentale. Mais qui, par quels moyens , et dans quelles conditions devraient garantir ce Service Minimum sans affaiblir la lutte syndicale ?
    A mon avis, le Service Minimum étant indiscutable, il revient à l’Etat par le biais du législateur de le prevoir ,à l’exécutif de le faire appliquer, et au judiciaire de sanctioner dans le cas contraire. Puisque la grève était prevue , comment se fait-il que le ministre de la santé et ses collaborateurs n’aient pas été à mésure d’organiser et de garantir ce Service Minimum ? Comment se fait-il que c’est au Milieu de la grève que la Police doit traverser les rues sans noms de Ouaga pour chercher des agents afin de leur remettre leur Requisition ? Excusez moi messieurs, mais ca ne fait pas trop sérieux ca. Vous auriez pu le notifier aux agents à travers les canaux administratifs, sur leur lieu de travail. Pour ceux qui en auraient décider d’user d’actes d’indiscipline pour s’en soustraire, là aussi vous auriez pu , en toute légalité, prendre les sanctions qui s’imposent. Mais voila. Vous ne donnez pas du tout le meilleur exemple au sommet, alors, vous resterez incapables de demander la discipline à vos subordonnés. Là réside le vrai problème.
    Quant à l’ordre des médecins, excusez moi, mais la déontologie, je la cherche Avec un microscope électronique, mais je la trouve rarement dans votre milieux. Est-ce conforme à l’éthique quand un médecin est soldé à la fonction publique, consulte rarement au publique, refère ses patients au privé où il seront sucés jusqu’à la moelle ? Pour moi c’est plus que dégoûtant. Alors, commencez par combattre la médecine mercantiliste avant de vouloir faire des lecons de morale aux syndicats. Tout de même, mes sincères encouragements et bénedictions à tous les médecins qui honorent leurs engaments dans les structures publiques en toute anonymité, avec honnêteté , en acceptant la misère. Oui, ils existent aussi.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2016 à 08:45, par lachimère
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    J’applaudis tous ceux qui sont solidaires avec ce syndicat sans service minimum et pour des malades mourant faute de soins appropriés. Je suppose que vous avez eu la chance (syndicalistes et supporteurs) de ne pas avoir un proche malade pendant ces derniers jours. Jubiler autant que vous le pouvez, car le malheur des uns fait le bonheur des autres. De même que je vous applaudis, souffrez que j’encourage les financiers à aller en grève illimitée et ce sans service minimum. Chers syndicalistes et associés, j’espère que vous aurez le courage de les soutenir. Ou bien ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2016 à 08:50, par cisse Mamadou
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Je pense que le gouvernement doit revoir de façon generale tous les problèmes des travailleurs. Gerer globalement la situation des travailleurs au lieu d’une gestion au cas par cas. mettre tous les travailleurs dans le statut avec quelques indemnités differencielles selon les corps.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2016 à 08:53, par cisse Mamadou
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    il faut geler tous ces statuts particuliers, et mettre tout le monde dans le statut.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2016 à 08:55, par donito
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    il fo ke l’Etat recadre les choses. Tu peux pas faire BEPC +3 ans de formation et vouloir vivre dans le confort comme celui ki a fait BAC +5.soyons réalistes. Tu as fait un choix de couper court à l’école ;acceptes de prendre un peu pour ta survie. En Europe tout fonctionnaire a au moins le BAC. La qualité de la sauce dépend de la quantité des condiments. Supprimons ces catégories de concours dont les postulants au début pitoyables se dressent contre l’Etat quand ils commencent à manger. Ils dérangent les gens ces gars là. ooooooooooooooh !

    Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2016 à 10:03, par passakziri
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

      Ah là, sur deux choses, je ne suis pas d’accord Avec vous. En Europe, il existe plein de travailleurs sans bac , d’ailleurs la grande majorité ( y compris les infirmiers). Ensuite, la quantité de la Sauce n’est pas forcement dependante de la quantité des condiments, mais plûtot des interactions qui existent entre ces derniers.(Juste pour se détendre).
      Là ou vous avez Raison, c’est que le diplôme requis pour un emploi devrait peser de tout son poids sur la grille salariale. C’est l’une des raisons qui créent des frustrations actuellement au pays. Si cette affaire d’avantages aux magistrats est vraie, alors il est évident que ceux qui ont un bac +5 et plus comme diplôme d’entrée à leur emploi ne peuvent que se sentir brimés. Ceux qui gouvernent doivent enfin avoir le Courage de prendre des décisions utiles à tous : Entre autre, anuler ces inégalités en rendant la classification sur la grille salariale objective et globale. Je peux comprendre que le comissaire de Police qui à un bac +4 soit dans un statut particulier s’il sert à la frontière malienne c’est évident. Mais le juge au Faso, je ne vois pas ce qu’il fait d’extraordinaire et d’aussi décisif pour la Nation. En tout cas , pas dans la Situation actuelle. C’est aussi simple que ca.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2016 à 10:16, par Le Faso d’Abord
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Le mal de la gouvernance de Rock c’est son "mouta mouta" érigé en système. Même dans des situations extrêmes, Rock (que nous avons voté) demeure dans un mutisme glacial qui, somme toute, est l’expression d’une indifférence, d’une irresponsabilité ou d’un mépris, à tort ou à raison. SI ROCK choisit comme système de gestion de fermer les yeux sur les vrais problèmes et de faire dans le silence assourdissant, le peuple interprétera, souvent à tort, et il en fera les frais à la longue. Smaela, son ministre de la santé, est bien sûr son représentant mais il est des moments où en tant qu’élu, président, on doit s’exprimer, taper de la main su la table et imprimer l’autorité et la direction à suivre au vu de tous !! A défaut, les gens se disent que le président, une fois élu, est dans sa tour d’ivoire et se moque de leurs problèmes. Une gouvernance d’après révolution doit être audacieuse, doit s’inscrire dans l’action, doit engager tout le peuple vers un destin connu et incarné par le président lui même ; doit faire la part belle à la justice sociale et à la visibilité sur ce que l’on fait. Si le Rocko veut continuer la gouvernance du Blaiso, j’ai bien peur qu’une bonne partie de la population ne se sente pas concerné et agisse à contre courant, légitimement du reste ! Il faut donc se réveiller car il n’est pas tard ! Ces agents de santé ne sont pas des bêtes sauvages là ! Une rencontre avec le Président du Faso serait un message et permettrait leur retour dans les hôpitaux en attendant que soient examinées sérieusement leurs revendications !! A défaut de cela on fait dans le mutisme, l’irresponsabilité assassine et on récolte la désaffection et le courroux d’une bonne partie de la population !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2016 à 11:08, par a vous
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    D’autres corps sous serment sont allés en grève sans service minimum avant les agents de santé. Si la santé est un corps particulier qui ne doit pas faire comme les autres, alors donnez-lui un traitement particulier et c’est tout !......car vous demandé quelques chose et en même temps le contraire. Vous voulez que les agents de santé soignent la population alors levez- vous et revendiquer avec eux du matériels nécessaires pour une meilleur prise en charge des malades. La revendication n’est pas seulement salariale .corps spécial=traitement spécial, sinon grève illimitée sans service minimum

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2016 à 11:19, par Togossida
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Peuple du Burkina Faso, je lance un appel afin que des décès par faute de soins courant cette période soient capitalisés, documentés afin que les mouvements de droit de l’Homme saisissent les services compétents en vue d’action en justice pour mis en danger d’autrui et attentat à la vie des citoyens.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2016 à 12:49, par Tangzougou
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Juste une question : c’est le SYMEB qui s’exprime ou bien c’est Alfred qui le fait à la place des autres ? Dommage que ce syndicat ait mis à sa tête quelqu’un qui n’a aucune formation syndicale ni une expérience dans la gestion de ces genres d’organisation.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2016 à 12:52, par ibra le veridique
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    J’invite tous ceux qui traitent les agents de santé de RSP,criminels à aller s’inscrire à l’UO pour la médecine,les portes sont largement ouvertes,s’ils sont plus conscients qu’ils aillent faire la médecine à ce moment on peut discuter de conditions de travail et arreter de nous pomper l’air.
    Les médecins n’ont pas prété un serment de pauvrété la,on va reconduire la grève et cette fois on fermera les services celui qui veut qu’il aille ouvrir et travailler.

    Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2016 à 19:20, par Le Faso d’Abord
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

      ibra le véridique, tu dis n’importe quoi !! Tu as été formé à 15.000 par an par l’université publique d’où tu es sorti pour servir tes compatriotes !! Que tu veuilles de bonnes conditions, c’est normal, mais de là à parler comme tu es dans la rue, tu ne mérites pas ton doctorat ! C’est toi qui a choisi de faire médecine, pas moi ! Et moi je fais mon travail, fais le tien ! Si tu es fatigué tu peux t’en aller là !! Donc soyons civilisés et mettons aux devants la raison et le bon sens ! N’oublie pas que l’Etat peut interdire la grève et ceux qui outrepasseront peuvent être radiés !! Donc un bras de fer avec du chantage à la clé n’est pas une solution viable ni pour vous ni pour le gouvernement et la population. ça frise le mercantilisme là !!

      Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2016 à 21:36, par kaos weogo
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    courage au Président ROCK ; n’acceptez pas de rentrer dans les loges, protégez ce pays de ceux qui veulent s’en emparer. ceux qui connaissent ce pays savent d’où viennent ces agitations. restez serein. même si j’ai pas voté MPP j’estime qu’il faut laisser gouverner les dirigeants actuels. si on est pas content on repassera par la voie des urnes pour les enlever, comme dans les bonnes démocraties. La lutte syndicale doit respecter les principes éthiques, et récuser la barbarie. ce qui vient de se passer comme mode de grève est juste une barbarie indigne et honteuse pour ce beau pays. Dieu bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2016 à 09:43, par Patinda
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    Moi j’étais attaché de santé en SST. J’ai vu que l’argent ne me suffisait pas. j’ai donc laissé ma place pour qu’un jeune IDE qui cherche à progresser puisse l’occuper ; et je suis allé ouvrir mon entreprise. dieu merci, ça marche un peu mieux chez moi qu’avant. Faites la même chose. L’énergie et les idées que vous utilisez pour justifier cette grève, si elles étaient exploitées à bon escient, vous serez de grands entrepreneurs pour le bonheur de tous. On rentre avec espoir et illusion. Si à l’intérieur on se voit déçu, on quitte. on ne laisse pas mourir les innocents. Autant vous n’avez plus d’état d’âme, autant le gouvernement peut en avoir moins. Ce n’est pas la population du gouvernement que vous abandonnez ! C’est la population d’un état. Et vous faites partie de cet état là.

    Répondre à ce message

  • Le 2 décembre 2016 à 15:49, par mr kaka
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : L’ordre des médecins demande le rétablissement du service minimum

    il faut faire la politique des gents pensent faire des longue études pour parler du service minimum nos chers infirmiers ont raison le faut ministre nous a tout induire en erreur .s il peut déposer sa démission c est mieux mais si tu es cousin du tout puissant

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés