Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

mardi 22 novembre 2016 à 23h25min

Les agents de la santé organisés au sein du Syndicat National des Travailleurs de la Santé Humaine et Animale (SYNTHSA) observent depuis ce jour 22 novembre 2016 et pour trois jours un mouvement de grève pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. De Ouahigouya en passant par Gourcy le constat est amer pour les populations du fait de la paralysie totale du CHR de Ouahigouya, du CMA de Gourcy et des CSPS.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

Très tôt en cette matinée du 22 novembre le siège de l’Ecole Démocratique et Populaire qui est devenu le quartier général des structures syndicales de la cité de Naaba Kango était bondé de monde. En effet, médecins, infirmiers, sages-femmes, accoucheuses, laborantins, gérants des dépôts des médicaments ont répondu à l’appel de leurs responsables syndicaux à un rassemblement qui s’est transformé en Assemblée générale. Issaka Ouatttara Secrétaire Général du SYNTHSA/Yatenga visiblement satisfait de la mobilisation de ses camarades de lutte a profité revenir point par point sur la plateforme revendicative. « Il faut impérativement que le gouvernement nous écoute. Nous ne sommes pas des criminels, ni contre la population, la situation est déplorable. Je ne vous apprends rien en réaffirmant qu’il n’y a plus de soins de qualité dans le prétendu Centre Hospitalier Universitaire de Ouahigouya, rien que pour cela l’arme qui nous reste pour résoudre la situation déplorable qui y prévaut, c’est la lutte, et la victoire n’est pas loin » a lancé fermement M. Ouattara à ses camarades. Il a recommandé la vigilance et la détermination pendant les trois jours et a invité les grévistes à se mobiliser pour la marche qui sera organisée le 24 novembre 2016 en direction du gouvernorat du Nord pour le dépôt de la plateforme.

Un constat préoccupant sur le terrain

Au CSPS de « BINGO » situé au secteur 7 de Ouahigouya, la salle d’hospitalisation, le bureau du Major, le dépôt des médicaments génériques, la maternité sont hermétiquement fermés, donc pas d’interlocuteurs. Les gens sont partis avec leurs malades pour se débrouiller nous a fait remarquer une gérante du dépôt MEG assise devant l’entrée principale de ce centre de santé. Plus loin au CSPS de « Kapalin » du secteur 4, c’est le même constat, pas de patients ni de d’infirmiers. Au CHU de Ouahigouya, Dr Henri Ouoba, Directeur Général du centre hospitalier, désemparé salut notre présence pour constater l’ampleur du mouvement et des impacts sur la population et les dispositions prises. « Il faut savoir que ce n’est qu’hier lundi 21 novembre 2016 que nous avons eu l’information sur la grève sans service minimum. Nous sommes en train de nous atteler pour mettre en place ce service. Avec les autorités de la région, nous allons voir avec les infirmiers des garnisons, les agents sortants des écoles de santé et des réquisitions que nous allons lancer pour résoudre cette situation déplorable pour les populations » a fait savoir Dr Ouoba. Un détour en pédiatrie nous fait apercevoir des femmes et des bébés qui sont laissés à leur sort. Au service des urgences, ce sont des accompagnants de patients consternés qui sont assis et qui affirment qu’ils comptent sur le bon Dieu pour que leurs malades ne sortent pas les « pieds devant » de l’hôpital. « Nous savons que c’est un droit pour les agents de santé, mais pour un secteur aussi sensible, il faut faire usage avec un service minimum. Ce sont des revendications que tous les corps de métier font, mais il faut aller avec humanisme pour ne pas massacrer indirectement de vies humaines. Ma cousine a été admise depuis hier, et jusqu’à présent, elle gémit de douleur » a déploré, Oumar Ouédraogo. Zougouri Ousmane, venu de la commune de Gomboro dans la province du Sourou emboite les mêmes propos et fait remarquer qu’il est avec sa mère qui est dans le coma depuis hier. Il affirme que l’agent de santé qui était là le matin est repartit tout en le laissant un bulletin d’examen. « Je vais aller au privé retirer les résultats, mais qui est là pour interpréter et nous procurer des soin. Je ne sais pas quoi faire à l’heure où je vous parle » a déploré l’homme de Gomboro.

Un mouvement assez suivi au Zondoma

JPEG - 60.1 ko
Jean Konkobo SG de Zondoma

Au piquet de grève de Gourcy la mobilisation avait faibli aux environs de 12h. Toute fois le constat fait est similaire à Ouahigouya. Le Centre Médical avec Antenne chirurgical (CMA) s’est vidé de ses agents de santé, même situation au CSPS urbain de Gourcy. Pour Jean Konkobo, Secrétaire Général de la section SYNTHSA du Zondoma le mouvement est suivi à 93%. Il laissera entendre que sur les 33 CSPS dispatchés dans les communes de Boussou, Bassi, Tougo, Lèba et Gourcy seul celui du village de Guiri-Guiri n’a pas encore rallié le mouvement. « Nous avons demandé aux membres des comités de gestion d’être notre interlocuteur auprès des populations afin qu’elles comprennent que la lutte engagé n’est pas contre elles mais pour faire fléchir les autorités afin qu’elles prennent au sérieux nos revendications » a fait savoir le représentant des travailleurs de la santé humaine et animale du Zondoma.

Pour le cas spécifique de Gourcy où il n’existe aucun centre privé sanitaire, des usagers qui ont désiré garder l’anonymat ne décolèrent pas contre les agents de santé. « J’espère qu’ils auront le courage de venir nous aider à enterrer nos morts » a lancé avec amertume un habitant de la cité de Naaba Yadéga.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 novembre 2016 à 01:05, par konson
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    j’ai honte à votre place pour des gens qui ont prêté serment devant Dieu et des Hommes .aujourd’hui vous agités de la sorte où étiez vous depuis 27 ans et c’est maintenant vous voulez tous avoir. bandes d’Hommes sans moral vous croyez que vous êtes les seuls fonctionnaires au Burkina.vous avez perdu votre intégrité regarder combien de personnes qui vont perdre leurs vie à cause de vos intérêts égoïstes.

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 08:44, par Y Y
      En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

      Je pense qu’il faut essayer de les comprendre. Ils veulent juste montrer qu’ils sont aussi importants. Parce ce qu’on a l’impression qu’on ne voit pas leur importance. Ceux qui sont importants dans ce pays, ce sont les magistrats, le reste on peut se passer d’eux. Le groupe de fonctionnaires qui ne veut pas se lever et se battre pour valoriser son corps, c’est son problème. Il y a l’argent dans le pays si non on ne va pas satisfaire les magistrats. Il faut que tout le monde revendique, et quand le pays ne pourra plus supporter, nous allons nous asseoir et voir comment nous allons faire.

      Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 08:47, par letrésorier
      En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

      Honte à Internaute N°1.
      Tu pense que c’est normale aujourd’hui au BF qu’on paie les magistrats à environ un million/mois même ceux qui sont l’école a plus de 500 000/mois ? Tu connais le salaire d’un médecin avec plus 8 à 9 ans d’études ?
      La grève des médecins n’est qu’un début. Chez nous on se prépare pour un arrêt complet des services. On ne peut pas recouvrer l’argent du contribuables pour qu’on vienne le partager à des gens qui ont comme boulot la libération des délinquants.

      Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 09:23, par nifou
      En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

      ah merci à l’internaute n°1. je ne suis pas agent de santé mais je me demande si vous étiez où pour attendre 27 ans avant de faire une insurrection. pour tout simplement te dire que chaque chose a son temps. si le droit de grève existe il n’y a pas de problème puisqu’ils savent bien que la plus part de leurs parents ne sont pas agents de santé. c’est au gouvernement que la responsabilité incombe. il est dangereux de se tromper d’adversaire. il serait mieux d’interpeller le gouvernement pour qu’ils puissent reprendre le travail si non le pire n’est pas loin. pour rappel même le PF a prêté serment pour protéger les vies !

      Répondre à ce message

      • Le 23 novembre 2016 à 14:06, par ousmane cisse
        En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

        Tu n’es pas agent de santé donc tu n’as pas prêté le serment d’hippocrate sinon comment peux tu défendre ces vendeurs de mort, des criminels en blouses blanches qui regardent mourir leur concitoyen pour des questions d’argent ! Où va ce monde

        Répondre à ce message

      • Le 23 novembre 2016 à 15:31, par AMBULANCE
        En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

        Voici le Serment que ces gens ont prêté quand ils ont fini leurs études payées par le contribuable

        Le Serment d’Hippocrate

        Je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité dans l’exercice de la Médecine.
        Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans discrimination.
        J’interviendrai pour les protéger si elles sont vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.
        J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences.
        Je ne tromperai jamais leur confiance.
        Je donnerai mes soins à l’indigent et je n’exigerai pas un salaire au dessus de mon travail.
        Admis dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés et ma conduite ne servira pas à corrompre les moeurs.
        Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement la vie ni ne provoquerai délibérément la mort.
        Je préserverai l’indépendance nécessaire et je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences.
        Je perfectionnerai mes connaissances pour assurer au mieux ma mission.
        Que les hommes m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses.
        Que je sois couvert d’opprobre et méprisé si j’y manque.

        Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 16:39, par lona
      En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

      Ns sommes depuis 27 ans malheureusement ceux qui ns dirigent depuis 30 ans n’ont rien fait pour nous. Bande dhypocrite que tu es.

      Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 08:06, par fasopanga
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    J’ai toujours dit que la santé doit être mis en valeur, il faut de meilleurs traitements pour eux. Mais je ne pensais pas que leur revendication allait se faire avec tant d’idiotie ! Ces grévistes sont des criminels. Imaginez votre femme en couche sans soin, trépasser sous vos yeux ! Imaginez votre enfant agoniser et mourir sous vos yeux ! La santé a obligation d’un service minimum ! Je suis triste pour cette façon de mener la lutte !

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 08:08, par LE SAMARITAIN
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    des hommes sans foi ni moral qui ont prêté serment pour la cause de ceux là même dont vous laissez périr aujourd’hui vous êtes responsables de toutes ses pertes de vie durant les trois jours.et cela ne restera pas impuni .à cause de vos intérêts égoïstes vous agissez de la sorte .C’est un grand péché que vous avez commis réfléchissez bien avant d’agir car vous ne pouvez plus réparer le préjudice que vous avez causé même après satisfaction de vos revendications.Que tout ce qui arrivera à ses malades aujourd’hui repose sur vous.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 08:36, par le panafricain
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    Meme s’ils ont prêté serment mon frère dis moi les autres corps n’ont pas preté serment !
    arrete la malhonnété

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 10:00, par juju
      En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

      c’est vraiment dommage. Comment est-on arrivé à une telle situation ? C’est une honte ! Et franchement c’est avec des larmes aux yeux que j’ai lu les différents articles faisant état de cette grève sans service minimum. Je n’ose même pas penser aux nombreux malades qui sont dans la souffrance et qui vont peut être y laisser leurs vies ! grève d’accord, mais humanisme avant tout pour nos frères et sœurs qui n’ont pas les moyens d’aller dans des centres privés ou n’ont même pas d’autres offres dans les provinces ou ils vivent. Mais où va-donc, mon cher Faso ?

      Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 08:52, par titi
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    Ce qui est arriné est deplorable et nous regrettons tous ce qui est arrivé. Notre souhait est que les deux parties s’accordent sur quelque chose afin que la situation se normalise.Mais de tout ça la faute est imputable au gouvernement car ayant cédé facilement aux revendications des magistrats. huit ans d’etude après le bac et tu n’a meme pas 250 000f très regretables. Si les agents de santé ne se lèvent pas, ils vont remplacé les malades sur leurs lits.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 10:14, par Figo
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    Bonjour,
    J’aurais souhaité que les journalistes rappelle souvent de façon précise ce que les agents de santé réclament : Quel type d’indemnité, le montant ? Pour le reclassement, ils veulent être placés dans quelle catégorie ?
    Quoi qu’on en dise, il est certain que ce sont des revendications financières qui sont le nœud du problème. Alors, informez nous correctement afin qu’on puisse se faire une opinion claire et vous soutenir.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 11:04, par léveillé
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    le Gouvernement n’a qu’à continuer ce qu’il a commencé avec les magistrats,ils ne sont pas plus utiles que les agents de santé et ceux de l’éducation

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 11:06, par zemzem
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    a mr letresorie
    en temps que trésorier on vous comprend.Mais je pense que si vous êtes de la santé vous feriez mieux de rejoindre votre vrai poste de trésorier car à la santé il n’y a pas de trésor mais des bénédictions.
    Je pensais que les soignants avaient compris comme nous les bénéficiaires que nul au monde ne peut prétendre les payer à la hauteur de leur travail soif le bon Dieu.Sincèrement je ne savais pas que leur honorable fonction était marchandable. Je suis désolé.
    Ceux qui font allusion aux juges pour raisonner doivent éviter de vouloir êtres à la places des autre car ce n’est pas évident qu’ils acceptent les conséquences qui attendent les autres.
    Je penses que les juges ont été piégés car ceux qui les ont accordé ces faveurs sont au cœurs des dossiers qu’ils doivent traités.Alors quand ses juges étouffés par les maigreurs accordés ne pourront pas se prononcer et que le peuple va dire son mot, je pense que personne ne voudrait en ce moment être juge

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 11:28, par guesba
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    c ’est simplement dommage et regrettable pour ces Messieurs , c ’est vrai que la grève est un droit mais le droit à la santé l’est plus pour tout citoyen burkinabé. On ne peut pas au nom d’une quelconque revendication refuser d’assurer ce service minimum qui est aussi reconnu par les textes . IL faut que l’État prenne ses responsabilités et sanctionne . Ni préavis, Ni service minimum c ’est quel genre de syndicats , de délinquants dirais je êtes vous ? Monsieur n ayez pas peur de sanctionner sinon nous allons le faire nous mêmes . En plus de racketter les malades et voler nos produits vous vous illustrer négativement une fois de plus . c ’est idiot de dire que la grève n ’est pas diriger contre les population c ’est pas l’enfant d’un ministre ou d’un simple DG qui va manquer de soins c ’est encore vos pauvres parents sinon vous mêmes qui allez périr . IL y a peu près dix ans de cela j ’ai failli perdre ma femme et mon enfant lors d’une grève de la santé mais c’est le minimum de service qui était là qui a permis d’éviter le pire . En qu’il sache que si le pays bascule ils n ’iront nulle part et que chacun vivra sa part de calvaire . il n’ont qu ’ voir ce qui se passe en syrie .

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 12:22, par inoussa
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    A l’editur 1.j’ai honte de votre part:ce ne pas parce-que nous sommes des agents de santé que la grève pose problème. J vs rappel que c’est les plus misérables. Vous décrire d raket,corruption, et parallèlement,les manifestations pour l’amélioration des conditions de vie constituent un crime. Chacune débrouille chez lui,et sûrement vs n’ allez pas le secourir. Alors a ton tour il faut dormir.

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 14:09, par Sawadog Malick
      En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

      On ne peut pas se cacher derrière le nombre d’années d’études pour faire des revendications ; c’est un choix ! et d’ailleurs ces etudes ont été faites avec l’argent du contribuables burkinabè et plus ça dure, plus ça coute. Nous avons plein de gens qui ont des PHD et qui travaillent humblement à la function publique ; tous les secteurs socio-professionnels se valent. Et les paysans qui n’ont meme pas un seul bon repas pâr jour ; eux aussi ont droit aux ressources du pays. C’est une grèves de manipulation ! après les incendies, les tentatives de complots, les actes terrorites sporadiques et tout ça sans success, c’est l’heure maintenant d’utiliser les syndicats corrompus et miserables pour conquerir le paradis perdu mais ça ne passera pa !

      Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 15:00, par fasopanga
      En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

      Inoussa tu fais exprès ou quoi ? Votre corps est très sensible ! Votre grève sans service minimum est grave. En plus c’est les pauvres qui vont mourir car les riches irons dans le privé et s’il le faut , hors du pays. Vous n’aviez pas besoin d’une telle sauvagerie pour prouver votre importance !

      Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 13:54, par bilaiz
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    On a tous compris que dans ce pays là, tant que tu ne pleures pas tu ne têtes pas. Laissez nos braves agents crient haut et fort.
    Que Roch appelle ses supers fonctionnaires pour soigner les malades, sécuriser le pays, enseigner nos enfants,...
    On ne dirige pas un pays comme on dirige sa famille de 3 ou 4 enfants. Avec ton BAC + 6 tu ne peux même pas avoir le quart du salaire du super fonctionnaire ( Magistrat) qui a aussi un BAC+ 6.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 15:46, par le burkinabè
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    Hié vous là laissez le serment en paix : qui a fait voeux de pauvreté au burkina faso ? Rock a signer le décret des magistrats qu’ils signe pour augmenter les salaires ou ramener les magistrats au niveaux des autres agents de la fonction publique. dans le cas contraire j’invite tous les centrales syndicales d’aller en grève et d’expliquer aux populations ce qui se passe . si la population a l’information, elle nous comprendra. c’est tout. il y’a pas de super agents de la fonction publique

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 16:22, par Alexio
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    Des gens privilgies dans ce pays pauvre nomme Burkina Faso, ou les greves abusives deouis notre soit- disant independance de 1960. C est bien de grever pour recouvrer ses droits sociaux dans un contexte national ou tout sait notre traversee du desert calvaireux sous l ancien regime. L Etat burkinabe er pauvre, elle ne peut pas joindre les deux par cette effectif plethorique de la fonction publique qui devenu l elephant qui bouffe presque ses previsions dans un climat international ou les prix des matieres sont fixes par les speculations malhonnetes des bourses Europeenes.

    Le Burkina Faso est un chantier dans tous les domaines de sa vie socio-economico-politikk.
    Les greves sont devenus en outil de chantages anodins.

    La chine un exemple de bon eleve a accepter son status sous sa revolution en introduisant une disipline de fer pour les generations futures. Apres la mort(chute du maoisme) Mao.

    Mais tous les fondements du communisme sont restes avec des modifications pour des temps modernes. L economie mixtes, a porter ses fruits. l amour de la nation chinoise avant et au-dessus de tout. Pendant ce temps l Afrique generale introduisa une democrtaie hybride sans plattform solide.Les causes de l inssurection de 2014 a cause de nos institutions faibles, Blaise compaore et sa bande avait le monopole de l Etat et ses richesses qu ils avaient detournees. Depuis la premiere republique sous Maurice Yameogo. Les Caisse l etat etaient vide a sa chute.

    Cette culture de detournement heriter du nouveau gouvernement Sangoule Lamizana. Ainsi allait la vie, jusqu a lavennement du Aout 1983. L introduit de cette experience avait donner de l espoir au burkinabe. Et sur le terrain les preuves etaient concrets. Tout le peuple etait responsabiliser, et tenait sa destinee en main. La fierte d etre burkinabe avait traverser la frontiere.
    Le nom de Sankara etait synonyme d un chef d Etat consciencieux et decomplexer de la pauvrete de son pays dont la nature ingrate ne lui ert pas favoriser comme certains de ses voisins. Mais la dignite retrouvee et le plan d action du nouveau system nous montrait deja le bout du tunnel lumineux qui demandait des sacrefices pour y arriver. Malheureuseusement les luttes fratricides et le gain facile a arreter ce projet de societe pour les generation a venir. On recolte se qu on a semer disait l adage.

    Blaise Compaore au pouvoir qu i avait promis la foret verte aux Burkinabe par la pression de ses reseaux maconiques speculatifs ont privatises sauvagement l Heritage patrimonial. on nous prechent le liberalisme økonomique qui ecappe au controlle notre etat par la corruption. La douane, la poule aux oeufs d or abuser par le traffic d influences des hommes d en haut, avant revolutionnaires. Maintenant devenus des filous de la republique sous 28 ans de regne sans partage.

    Les greves Incessantes n offrira rien que notre descente en enfer.

    Pourquoi vous ne partiez pas en greve pour solidarite pour les chomeurs qui nont pas 2$ pr jour ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 16:33, par Donald
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    C’est bon de revendiquer pour l’amélioration de conditions de son travail mais a y poursuivre aveuglement sans raison gardée est déplorable. Tous ces soucis et ces larmes ne vous honore pas. Votre image est sali a jamais. C’est vrai que l"état est resté sourde a votre appel mais aller jusqu’à ce point est funeste. Vos responsables syndiqués ne sont pas des humains , ils comprendrons la gravité de leur acte mais cela ne sera que des remords. La vie humaine est sacrée, pour aucun intérêt de ce monde l’on doit la laissée périr.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 16:43, par Salam de Gourcy
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    La faute est au Gouvernement actuel
    En présence de Blaise, nous n’avons jamais vu ça
    Blaise est parti et vous étiez avec lui 30 ans durant si tu dis que tu peux .

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 22:59, par en verité je vous le dis
    En réponse à : Grève des travailleurs de la santé : Les malades abandonnés à leur sort dans la région du Nord

    Du calme pensez vous que c’est de gaité de cœur que les agents de santé ont décrété sans service minimum je pense que non accepter que celui qui dors dans une maison connait mieux ses fissures qu’un passager d’une nuit.Parce que vous voulez la santé que eux vont sacrifier leur vie en travaillant sans le minimum je dis non soyez réaliste. Regardez les risques qu’ils courent sans eau de javel sans désinfectant sans anti septique .Avec la gratuité des soins dites aux malades que les produits sont finis c’est des injures à ne point finir de fois des coup est ce les agents de santé qui ont pris ces mesures de gratuité.je dis non ils n’ont même pas été concerté mais ils subissent les conséquences.Et oui tout le monde peut grever sauf agents de santé vous aussi.
    le syndicat des médecins n’a pas grevé au lieu de les remercier vous faites comme s’ils ne font rien alors qu’ils se tuent sur les terrains.si c’était tous les syndicats vous ^pouvez vous plaindre.
    ceux qui se plaignent des rackets et vols n’ont qu’à se plaindre devant les juridictions c’est tout.On est ou les uns peuvent se permettre et d’autres interdits si votre santé est si importante mettez la pression au gouvernement pour que les choses aillent

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés