Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

LEFASO.NET | Par David Demaison NEBIE • mardi 22 novembre 2016 à 23h20min

Suite à un préavis de grève adressé au Président du Faso le mercredi 12 octobre 2016, les travailleurs de la santé humaine et animale ont entamé ce jour 22 novembre 2016 un mouvement de grève de 72 heures. La particularité de cette grève est qu’il n’est pas prévu un service minimum dans les différents centres de santé. Conséquence, les établissements sont déserts et les malades et autres usagers sont laissés à eux-mêmes. A Solenzo dans les Banwa, le Centre Médical avec Antenne Chirurgicale (CMA) et les deux CSPS de la ville sont quasiment fermés. On n’aperçoit aucun agent en activité.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

Dans une localité où il n’existe aucune structure sanitaire privée, on imagine l’ampleur de cette grève sans service minimum. En effet, combien de malades, d’accidentés ou encore de femmes enceintes souffriront du manque d’assistance et de soins ? Nous ne saurons le dire avec exactitude. On ne peut que souhaiter bonne chance à tous ceux qui se trouvent dans le cas dans ces trois jours. A entendre les grévistes, le durcissement de mouvement est la conséquence du mutisme du gouvernement face à leurs doléances soumises, depuis quelques mois. Selon eux, les conséquences de cette grève sans service minimum doivent toucher les autorités et l’opinion pour un règlement rapide de leurs revendications.

La balle est donc dans le camp du gouvernement qui doit sans tarder répondre favorablement à ces agents pour que la santé des populations ne soit pas sacrifiée sur l’autel des luttes d’intérêts. Quant aux grévistes, nous pensons qu’au-delà de la légitimité de leurs revendications, ils doivent mettre en avant le patriotisme et le sens du devoir envers les patients. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

David Demaison NEBIE
Correspondant dans la Boucle du Mouhoun

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 novembre 2016 à 16:44, par Maria de Ziniaré
    En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

    Dans la législation Burkinabé est ce que l’employeur est obligé de payer les jours de grève ?.
    Ma question s’adresse aux spécialistes du droit de travail BUrkinabè.
    S’agissant du droit de travail à mon humble avis l’assemblée nationale doit relire les textes encadrant le droit de greve pour d’une part ne pas faire payer par les employeurs les jours grèvés par l’employé, et également obliger les syndicats à assurer le service minimum dans les secteurs vitaux tels que la santé, les télécommunications, la fourniture d’eau, d’électricité ...etc. Il y a une compréhension anarchique et sauvage du droit à la grève au Burkina qui s’apparente parfois à du sabotage comme si on était en situation de guerre. Les syndicats qui font la grève sans service minimum dans les secteurs vitaux doivent être dissouts pour terrorisme et attentant à la sécurité du pays. Aucun Burkinabé ne doit pouvoir prendre en otage le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 16:44, par BENBA
    En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

    Nous avons affaire à un etat qui n"a pas de couille. Wait and see !
    Les même causes produisant les mêmes effets notre patience est entrain de prendre ces propres limites.
    Seul la grève des militaires peuvent permettre de réveiller ces autorités qui ne dorment plus ?

    Franchement on en a marre !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 17:10, par max
    En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

    catastrophe, même quand les sages femmes de nos différents district sanitaire ne sont pas en gréve elles réclament quelque chose au femmes enceinte venues pour accoucher un petit quelque chose avant de s’occuper de leurs cas ; et si tu ne fais rien tu es abandonné dans un coin avec tes douleur. je demande au services compétente d’enquêter sur ses comportements. un hôpital diriger par des saints pas loin de zogona est célèbre par ses agissements qui honore pas la profession de sage femme.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 17:24, par Investigateur
    En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

    Toutes les grèves sont aujourd’hui justifiées car tous les agents de l’État attendent une augmentation considérable de leurs salaires à l’instar des salaires des magistrats. Monsieur le Président vous avez ouvert la brèche en accordant beaucoup de faveur aux magistrats alors il faut corriger cette injustice en faisant pareil pour les autres agents de l’État.
    Monsieur le Président quelques pistes de solutions pour résoudre ces différentes grèves :
    Premièrement il faut une relecture de la grille salariale à tous les niveaux et aussi de toutes les indemnités ;
    Deuxièmement, A diplôme égal salaire égal il n’y a pas de super agent.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 17:34, par Gorko
    En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

    Les agents de santé sont très conscients de cette situation et c’est pourquoi ils ont toujours cherché à rencontre le ministre de la santé et le gouvernement pour une discussion franche Mais devant le refus et l’intransigeance de notre ministre que nous respectons d’ailleurs très bien que le syndicat a décidé d’enclancher cette lutte. Sil un magistrat débutant peut avoir 720 000f par pour un niveau master un n’y a pas de raison que les agents de santé soient traité de la sorte ( comparé les indemnités de risque santé police et avec les autres et vous verrez). les syndicats des magistrats ont crié sur tous les toits qu’ils ont lutté voila pourquoi ils ont eu gain de cause.Alors souffrez que nous luttons aussi pour le meilleur des agents et de la population. Les agents de santé medecin, autres cadres de la santé n’ont même pas le quart du salaire des magistrats. pendant ce temps les dossiers s’amoncellent dans les palais.Dans les formations sanitaires se sacrifient pour le bien des populations pendant ce temps qu’eux et leur famille sont entrain de mourir à petit feu. "le roi ne donne jamais que ce que le peuple le lui arrache". "Nan lara an sara".

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 10:08, par une plaie
      En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

      N’importe quoi !
      vous n’êtes même pas intelligent, même pas un soupçon de cerveau et de moelle épinière dans ce machin qui vous sert de tête. Eh bien si c’est cela les vraies raisons de votre grève le concours pour devenir magistrats est ouvert. Les médecins doivent admettre une chose, vous êtes les seuls à ne pas passer de concours pour entrer dans la fonction publique, ce n’est pas comme cela dans tous les pays...... quand vous vous comparer aux magistrats qui passe un concours c’est scandaleux. En plus un magistrat, c’est minimum un bac + 4 années en droit + 2 années à l’Enam + 1 an en juridiction. Arrêter donc vos balivernes, il n’ y a rien dans jalousie, revendiquer mais de grâce, ne dévaloriser pas les autres. On se connaît ici là.

      Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 11:31, par somebody
      En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

      Il te faut simplement devenir magistrat, jaloux. Comment ne peux tu pas regarder dans ta poche et tu passe le temps à lorgner dans celle des autres ? Vous passez le temps à nous bassiner avec cette histoire de magistrat. Si toi tu étais magistrat, tu ne penserais pas que c’est une injustice.

      Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 22:02, par simpsone
    En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

    Internaute num1. SVP venez dissoudre ce syndicat. Mais avant de venir pense à dissoudre celui de la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 22:12, par kaosweogo
    En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

    Ave Cesare (SYNTHA) !!!! les malades qui vont mourir vous saluent ! RDV au ciel pour la récompense de chacun !!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 08:19, par GNII
    En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

    Nous avons a faire a un syndicat terroriste. vu le nombre de morts qu’il y aura pendant les trois jours ; il faut éviter de négocier avec des terroristes

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 08:29, par gayende le lion
    En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

    mon cher pour toi qui est encore vivant que le synsha lutte pour que soit bien pris en charge dans de meilleure conditions. si tu ne vois pas plus loin que le bout de ton nez tu la ferme..compris..sur les 54,points de revendication 50points c’est améliorer les conditions de prise en charge des patients. quand on ne comprend pas on demande..on ne saute pas dans la soupe comme un cafard.si tu arrive dans un service de santé et qu’on te couche a même le sol tu prendras une autre maladie autre que le mal qui t’as amené a consulter. c’est ce qu’on appelle infection nosocomiale

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 08:29, par justice
    En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

    celui qui n’est pas d’accord de ce qu’il reçoit par l’Etat qu’il démissionne.ya combien de travailleur qui ne sont pas de l’Etat ?svp arreté de profiter des pauvres malades innoscents c’est l’argent seulement qui vous intéresse aucun amour pour votre métier.vous allez mourrir laisser l’argent.que Dieu benisse les vrais hommes intègrent !vous n’avez même pas pitier de votre pauvre pays et de la vie humaine sacrée

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 09:26, par ACTIONNAIRE
    En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

    Ces conditions de vie sont déplorables. j’imagine que les conditions de travail ne sont pas réunies pour un exercice serein du métier de soignant au Burkina. Mais voyez-vous, nous sommes bien au Burkina. Et nulle part ailleurs. Il me semble que bon nombre de nos compatriotes oublient ce côté. J’ai toujours eu de la considération pour les soignants et les éducateurs (enseignements) et à mon avis s’il y a des corps de métiers qui mouillent le maillot et qui se défoncent quotidiennement pour nous sortir de nos conditions de pays sous développés c’est bien ceux-là. Mais en même temps, il n’est pas décent, humain, je ne sais quel autre qualificatif, d’aller à une grève sans service minimum dans un domaine aussi crucial. C’est tout simplement manquer d’humanisme. Et pendant ce temps, nos cliniques ne désempliront pas de blouses blanches. Quelle cruauté ! Et pourquoi toujours vouloir faire la comparaison avec les magistrats. Cet acharnement ressemble fort à une sorte de jalousie et d’aigreur comme en sont champions une bonne partie des Burkinabè. En clair, parce qu’on a augmenté démesurément le traitement des magistrats, il le faut pour tous ! En oubliant que c’est le peuple qui a lui même réclamé cette indépendance des magistrats sous la Transition et les moyens qui vont avec. Même s’il faut reconnaître que Rock a fait l’erreur de tout leur donner, sans "barka". C’est juste les montants accordés qui peuvent heurter, pas le principe. Autre chose, pendant que je vois ces images de matelas éventrés, faites un tour dans le domicile de nombreux infirmiers pour constater ces mêmes matelas détournés au profit de leurs familles. Je ne parle pas de cette partie de plus en plus importante du personnel soignant qui n’a rien compris du serment d’Hippocrate dans nos hôpitaux par des comportements qui tuent moralement les patients. Pendant qu’on y est, je crains fort le jour où les salaires existants ne seront même plus payés ne parlons pas d’indemnités ou de statuts particuliers à considérer. Et ça, aucun régime, aucun parti politique ne pourra nous l’éviter si nous continuons tous à croire que c’est dans ces débrayages intempestifs que tout sera réglé une bonne fois. Je le dis et le répète, si on continue comme ça, c’est la salaire initial qui risque de ne plus être payé. Regardez le Tchad avec son pétrole ! J’ai l’impression que bon nombre de Burkinabè n’ont toujours pas compris la maigreur de nos ressources. Ko les travailleurs des impôts aussi disent que comme ce sont eux qui collectent l’argent ils ont droit à tout. Ou étiez vous depuis ? De grâce, BALLE A TERRE ! PAUVRE DE NOUS !

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 11:05, par kontongmdé maurice
    En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

    Franchement il faut reconnaitre qu’il y a un usage abusif du droit de grève au BF. Les syndicats devraient comprendre que trop de grève ça tue la grève ; les populations sont à bout de patience et c’est comme ça que les règlements de compte ciblés naissent progressivement. La preuve ? le SG du syntsha sent qu’il ya danger car il a avertit que si jamais un de ses militants était touché, que les conséquences seraient grave.
    D’autre part il faudrait que le ministre des finances applique pleinement son doit d’opérer des retenues à la source pour fait de grève car cela est prévu par la législation ; Ca nous ferait des économies et certains hésiteraient avant de se lancer dans des grèves aventurières et égoïstes

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 11:51, par wendin na yoba
    En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

    Merci à l’internaute 11. Il auront l’argent mais c’est l’argent de leur cercueil , l’argent de la honte et du mépris de la vie humaine . Moi invite tout ce qui auront perdu un parent dans cette grève intempestive de déposer plainte contre ce syndicat pour homicide volontaire . Nous sommes prêt à apporter notre contribution pour tout ce qui adviendrait . je des agents de santé s ’n enorgueillir pour dire qu ’ils sont importants mais qui n ’est pas important dans ce qu ’il est .même vous quand vous êtes malade c ’est un médecin qui va vous soigner .

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 12:29, par JC
    En réponse à : Grève de 72 heures du SYNTHA à Solenzo : Le sort des femmes en accouchement dans la main de Dieu

    Je ne sais par quelle phrase commencer ma réaction ! J’ai le corps glacé, à l’idée que certains citoyens vont perdent (certainement) la vie parce que d’autres revendiquent de meilleurs conditions de vie ! La grève est certes légitime si elle se présente comme un recours inévitable ; mais devient moralement inacceptable si des vies doivent se perdre ! Aussi légitimes que soient les revendications de nos vaillants agents de santé, refuser d’assurer un service minimum me paraît démesuré car la vie est sacrée et doit être protégée par tous, en particulier par les agents de santé. Rien de peut justifier "ce non assistance de personne en danger de mort". Oui, des personnes en danger de mort se présenteront certainement dans les centres de santé, et le service minimum leur auraient été bénéfique pour survivre ! Mais hélas. "Plus de cœur dans vos mains" mes chers chers agents de santé. Plus de grève sans un service minimum s’il vous plaît.
    Cordialement

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés