Foncier urbain : Des associations demandent de parachever l’action entamée par le parlement

LEFASO.NET | Par Moussa Diallo • mardi 22 novembre 2016 à 06h00min

Depuis le mois d’octobre 2016, l’actualité nationale est marquée par les débats sur les résultats des enquêtes parlementaires sur le foncier urbain et sur les titres miniers. Au cours d’une conférence de presse organisée le 21 novembre, à Ouagadougou, la Coordination des associations de lutte pour le droit au logement a organisé une conférence de presse pour donner son point de vue sur le rapport d’enquête relatif à la gestion foncière dans les grandes-villes du Burkina. Appréciant cette initiative à sa juste valeur, cette coordination appelle la justice et le gouvernement à poursuivre l’action entamée par le parlement afin que « tout le monde sache toute la vérité ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Foncier urbain : Des associations demandent de parachever l’action entamée par le parlement

Plus d’un mois après sa publication, le rapport d’enquête parlementaire sur la gestion du foncier urbain au Burkina continue de faire couler encre et salive. Ce 21 novembre, c’est la coordination des associations de lutte pour le droit au logement qui a fait entendre sa voix. Ses membres disent apprécier positivement l’initiative des parlementaires. Mais, ils demandent d’aller plus loin afin que jaillisse la vérité et surtout pour que justice soit faite. « Bien que nous croyons à la véracité des informations contenues dans le rapport, nous trouvons nécessaire comme beaucoup d’autres personnes que l’enquête soit approfondie dans certaines zones », a martelé Mathurin Nikiema, le président de l’Association Namalgb-Zanga, par ailleurs porte-parole de la coordination des associations de lutte pour le droit au logement.

Pour les conférenciers du jour, le parlement a bien joué son rôle. Aux autres pouvoirs de prendre le relai. « Le peuple burkinabè a les yeux ouverts maintenant, il faut faire en sorte que les résultats de cette enquête ne restent pas dans les tiroirs. Comme les députés ont fait leur devoir, il reste maintenant aux deux autres pouvoirs que sont l’exécutif et le judiciaire, de poursuivre le travail réalisé par le législatif afin qu’on sache réellement la vérité. Le peuple burkinabè a soif de justice », a lancé Mathurin Nikiéma. Avant d’ajouter qu’il faut faire en sorte « qu’on sache toute la vérité sur les questions de lotissement et que ceux qui ont détourné des parcelles répondent devant la justice ».

Au cours de la conférence de presse, plusieurs victimes d’abus ou victimes de décision d’expulsion de leur ‘’lopin de terre’’ ont fait des témoignages poignants. « Le droit au logement est un droit constitutionnel mais pourquoi tout le monde n’a pas un toit. Aujourd’hui, tout le monde a les yeux tournés vers les deux pouvoirs que sont l’exécutif et la justice », ont rappelé les membres de la coordination.

Après cette conférence de presse, ils ont lancé un appel pressant au président du Faso afin qu’il hisse la question du foncier au rang des priorités. « Aujourd’hui, nous avons organisé une conférence de presse, demain nous voulons rencontrer le Président du Faso, avec des documents à l’appui. Les opérations de lotissement étant suspendu, il n’y a pas de raison que la justice ordonne le déguerpissement de quelqu’un sur un terrain au profit d’une autre personne. Si on expulse quelqu’un maintenant, on va nous entendre », a prévenu Mathurin Nikiéma. Car, ils disent ne pas comprendre qu’au moment le parlement demande réaliser des audits sur une zone donnée, « que la justice continue d’ordonner l’expulsion d’habitants de cette zone sur la base de documents reconnus faux par l’enquête ».

Aussi, ils n’ont pas manqué de saluer la recommandation de l’Assemblée au gouvernement d’effectuer des audits sur les lotissements de l’ex-Boulmiougou où des milliers de personnes ont été volées ou frustrées.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés