Sciences de la vie et de la terre : La thèse de Nafissatou Ouédraogo pour mieux comprendre les diarrhées au Burkina

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • dimanche 20 novembre 2016 à 03h45min

L’Unité de formation et de recherche en sciences de la vie et de la terre et plus précisément l’option Sciences appliquées et la spécialité Biochimie-microbiologie/ virologie moléculaire a une nouvelle docteure. Il s’agit de Nafissatou Ouédraogo qui a présenté sa thèse de doctorat unique intitulé « Epidémiologie moléculaire des principaux virus responsables des gastro-entérites aiguës au Burkina Faso ». Un travail qui jette une lumière nouvelle sur les maladies diarrhéiques dans notre pays.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sciences de la vie et de la terre : La thèse de Nafissatou Ouédraogo pour mieux comprendre les diarrhées au Burkina

C’est en présence de nombreux parents et amis que l’impétrante qui disposait de 45 minutes, a présenté sa thèse, fruit d’un travail de plusieurs années.
Les recherches de Nafissatou Ouédraogo ont permis de mettre en évidence les principaux virus responsables des maladies diarrhéiques au Burkina Faso. Comme elle l’explique, « Ces recherches mettent en évidence, pour la toute première fois, d’autres virus responsables des gastro-entérites autres que les rotavirus au Burkina Faso. Cette étude est intéressante en ce sens que c’est la toute première étude menée sur la question au Burkina Faso et voire même en Afrique de l’Ouest. »

Cette étude a aussi permis d’évaluer la prévalence et les caractéristiques moléculaires des principaux virus responsables des gastro-entérites au Burkina.
Ces recherches permettent ainsi de mettre fin au manque de données précises sur les aspects épidémiologiques des virus associés aux maladies diarrhéiques en Afrique subsaharienne et au Burkina Faso. Les résultats obtenus par Dr Nafissatou permettront d’assurer une meilleure prise en charge des malades.

A l’issue de la présentation du travail, des remarques et questions ont été posées par les membres du jury dirigé par le Pr Alfred S. Traoré puis ils se sont retirés pour délibérer.

Après délibération, le jury a jugé recevable le travail de l’impétrante et a déclaré Nafissatou Ouédraogo docteure avec la mention très honorable, la plus haute distinction de l’université de Ouaga I/ Pr Joseph Ki-Zerbo.

Un verdict qui réjouit la toute nouvelle Dr Ouédraogo, ainsi que le Pr Nicolas Barro qui a dirigé la thèse, « Pour moi, c’est d’abord une satisfaction au regard de mes fonctions d’enseignant-chercheur et au regard de mon grade. Les enseignants-chercheurs à un certain rang doivent obligatoirement former des étudiants. Pour moi aujourd’hui, cette thèse qui vient d’être présentée et qui est d’ailleurs la 12e thèse que je prépare entièrement dans mon laboratoire, me procure un sentiment de satisfaction. »

Après l’acceptation de sa thèse, Nafissatou Ouédraogo ambitionne de continuer dans la recherche, mais aussi d’encadrer des étudiants dans la préparation de leurs mémoires.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 novembre 2016 à 22:06, par Tapsoba R(de H)
    En réponse à : Sciences de la vie et de la terre : Une thèse pour mieux comprendre les diarrhées

    « Les enseignants-chercheurs à un certain rang doivent obligatoirement former des étudiants. Pour moi aujourd’hui, cette thèse qui vient d’être présentée et qui est d’ailleurs la 12e thèse que je prépare entièrement dans mon laboratoire, me procure un sentiment de satisfaction. »Vous aumoins vous avez compris.Il n y a pas de mérite à se vanter d être le seul dans son domaine sans préparer la relève.Bien dit Pr Barro.Félicitations à la nouvelle docteure.

    Répondre à ce message

    • Le 20 novembre 2016 à 15:47, par passakziri
      En réponse à : Sciences de la vie et de la terre : Une thèse pour mieux comprendre les diarrhées

      Malheureusement, il y en a encore, surtout dans le domaine médical qui pensent qu’être le seul dans tel ou telle spécialité constitue un mérite. Au contraire, soit il sont trop médiocres pour former d’autres personnes ’a atteindre au moins le même niveau, soit il ont peur de devoir se comparer à d’autres. A quoi bon être le seul chirurgien cardiaque ( juste un exemple) au Faso si en dix ans on opère 0 coeurs au Faso ? Mais bon souvent en discutant avec les citoyens il n’est pas rare d’entendre des props tels " il est le seul....au Burkina", comme si.

      Passakziri

      Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2016 à 22:24, par Roger
    En réponse à : Sciences de la vie et de la terre : Une thèse pour mieux comprendre les diarrhées

    Toutes mes félicitations et bon courage pour la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2016 à 11:37, par BURKINABE
    En réponse à : Sciences de la vie et de la terre : La thèse de Nafissatou Ouédraogo pour mieux comprendre les diarrhées au Burkina

    Bravo Pr Barro. Mais ce n est pas trop tot. Certains dans ce laboratoire ont passe des annees a detruir les carrieres d’etudiants prometteurs. Certains d’entre eux sont alles reussir a TAIWAN et au CANADA. Il sont la preuve de leur segregationnisme. C’est triste de voir des ’’intelectuels’’ agir de la sorte.
    D’ailleurs on verra si malgres sa mention, bien que meritee, la nouvelle Dr ne sera pas exclue de ce laboratoire pour s’assurer que la magouille continue entre vous. Et dire que ce sont les memes qui crient a l’ethnicisme.Le conseil scientifique, s’il existe doit etre plus vigilant parceque c’est honteux tout ca.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés