COP 22 au Maroc : Le Burkina a organisé la conférence locale des jeunes en amont

mardi 15 novembre 2016 à 22h50min

Référent de la COY (Conference of Youth) 12 au Burkina Faso, Evariste Dabiré, chargé des ressources humaines, du contentieux et de la communication à l’ONG « SOS SAHEL International », nous a entretenu autour de la dernière rencontre internationale sur la problématique des changements climatiques, tenue à Marrakech au Maroc. A l’occasion, il est revenu aussi sur la COY (Conference of Youth) locale organisée au Burkina Faso, en prélude à cette rencontre de haut niveau (COP 22) et sur d’autres aspects de ces rencontres, intimement liées (COY et COP) les unes aux autres.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
COP 22 au Maroc : Le Burkina a organisé la conférence locale des jeunes en amont

Lefaso .net : Vous avez pris part à la COY 12. Pouvez-vous nous dire tout d’abord ce que s’est ?

Evariste Dabiré : La COY est en réalité un sigle en anglais « Conference of youth ». C’est une initiative d’associations et d’organisations de jeunes depuis 2005 qui à un moment donné, ont pensé que la COP (Conference of parties) qui a lieu annuellement mettait plus ou moins la jeunesse en marge.

La jeunesse n’avait pas une tribune assez officielle pour apporter sa contribution aux questions de changements climatiques. Depuis 2005, c’est donc une initiative officielle qui a été tout de suite soutenue par la Convention-cadre des nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) adoptée en 1992 et dont la COP est l’organe suprême. Et depuis lors, la COY se tient chaque année en prélude à la COP. C’est ainsi que la COY 11 a eu lieu à Paris en 2015 et la COY 12 s’est tenue en 2016 à Marrakech au Maroc.

C’est vraiment la tribune officielle pour la jeunesse du monde entier de pouvoir discuter et apporter sa contribution pour ce qui est des questions de changements climatiques.

La 12ème rencontre au Maroc a vu le Burkina Faso être à l’honneur. Pouvez-vous nous dire pourquoi ? Est-ce qu’il y a eu un leadership particulier qui a été développé dans ce sens ?

En réalité, il faut dire que pour ce qui est de la COY pour chaque édition, il faut retenir que la COY est organisée sur appel à candidature en ligne où les jeunes de chaque pays du monde entier qui participent à la COP, postulent pour être sélectionnés en tant qu’organisateurs de cet événement au plan local.
[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Propos recueillis par Angelin Dabiré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 novembre 2016 à 23:12, par La’cCord
    En réponse à : COP 22 au Maroc : Le Burkina a organisé la conférence locale des jeunes en amont

    Chapeau ! Voici au moins des gens qui peuvent inspirer par leurs engagements pour une cause donnée. Néanmoins, je voudrais que la jeunesse africaine dans son ensemble soit prudente et ne se laisse pas trop entraîner par les irresponsables d’hommes politiques qui croient naïvement que tout le développement du continent doit se faire par les soi-disant financements des énergies vertes. Ce serait irresponsable de le croire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés