Donald J.TRUMP 45è Président élu des USA : « Mein TRUMPF » pour la grandeur de l’Amérique républicaine et arrogante

lundi 14 novembre 2016 à 23h20min

Les protestations des électeurs déçus, dès les lendemains de l’élection du milliardaire TRUMP devant l’arrogant et imposant immeuble du TRUMP Tower* de New York avec des pancartes comme « H’S NOT MY PRESIDENT** » n’y changeront rien : Donald TRUMP est et demeure le 45è Président élu des USA pour les 4 prochaines années.
Faut –il s’en offusquer .Vu d’Afrique, qui sommes-nous pour oser avoir des états d’âme ou des velléités de critiques sur le choix souverain du peuple Américain. Chaque peuple mérite ses dirigeants !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Donald J.TRUMP 45è Président élu des USA :    « Mein TRUMPF » pour la grandeur de l’Amérique républicaine et  arrogante

Ainsi donc, contre toute attente, envers et contre tout l’establishment politique du pays de l’oncle Sam, le très sulfureux , populiste et imprévisible TRUMP a décroché le bail du saint graal du Bureau oval de la Maison Blanche.

Faut –il avoir des craintes inversement proportionnelles à l’immense enthousiasme candide et naïf qui a submergé toute l’Afrique à l’élection de son prédécesseur OBAMA il y a 8 ans ? Assurément non.

TRUMP Président des USA ! Et alors ? Tout président américain, qu’il soit démocrate ou républicain, travaille avant tout pour les intérêts des américains avant toute chose ;et se fout royalement comme d’une guigne des relations internationales qui ne vont pas dans le sens de ces intérêts.

Il serait raisonnable de rester lucide et comprendre que face au slogan « L’Amérique aux américains » nous devons répondre : L’Afrique aux africains. Cela doit passer par un panafricanisme prôné depuis 1963 à la création de l’Organisation de l’Unité africaine (OUA) par un certain Kwame NKRUMAH car pour lui : « L’Afrique doit s’unir ou périr ». Dépassons donc nos micro-nationalismes pour aller aux Etats Unis d’Afrique. C’est la voie de notre salut. Que vaut chacun des 51 Etats de l’Amérique pris isolement. Rien ou si peu !

En vérité, TRUMP a bousculé et défié tous les politiciens professionnels du gotha politique américain, enfermés qu’ils sont dans leurs certitudes et cocons douillets, coupés des réalités du terrain. Ils n’ont hélas ni compris, ni anticipé la colère sourde des petites gens, des sans diplômes, des laissés pour compte de la croissance artificielle, des oubliés de l’élite.

TRUMP, lui par contre, au cours de la campagne qui a été l’une des plus féroces et violentes de l’histoire des joutes électorales, a su parler à cette grande masse de blancs peu diplômés. Cette masse laborieuse n’avait que faire des discours alambiqués, policés des diplômés de Harvard. Cette Amérique rurale voulait un langage simple à la limite du vulgaire.

Et TRUMP le leur a servi à satiété en flattant leurs bas instincts. Pour ce faire, TRUMP, petit fils d’immigré allemand et ancienne star de téléréalité a proposé un programme aussi populiste que simpliste : anti immigration, anti musulman, baisse des impôts et dépenses de travaux publics de 500 milliards de dollars pour stimuler l’emploi….Alléchant non !? Et le résultat a été fatal aux démocrates malgré l’implication forcenée de Barack OBAMA himself à la dernière ligne droite de la campagne électorale.

Après le Brexit en Angleterre il y a juste quelques mois, c’est une autre rançon que la démocratie paye amèrement au populisme et à la démagogie triomphante. Il en sera ainsi quand les élites resteront coupées de la base et s’enfermeront dans une technocratie blasée.

Les politiciens de Washington si doctes, ont eu tort de regarder avec condescendance, mépris et dédain ce self made man, ce milliardaire sorti de nulle part. Erreur fatale. Ce soi-disant novice en politique a déjoué tous les pronostics, ridiculisé les medias les plus aguerris, ravi la vedette et battu à plate couture tous ses adversaires de la primaire jusqu’à l’ultime face à face dans l’urne avec Hillary CLINTON.

Au finish cette dernière a compris sur le tard que les sondages n’engagent que ceux qui y croit.
Maigre consolation pour l’ancienne first Lady*** et ironie de cette démocratie à l’américaine ; elle a gagné au vote populaire 220 000 voix de plus que son adversaire TRUMP. Mais au décompte des grands électeurs TRUMP l’emporte avec 290 grands électeurs contre 228 pour la perdante.

C’est aussi ça la spécificité de la démocratie américaine, une sorte d’élection censitaire. Des voix s’élèvent pour demander la reforme de ce système. Mais ça c’est une autre histoire…

Maintenant que le vin est tiré, il faut le boire jusqu’à la lie. Heureusement, 4 ans c’est vite passé, c’est 48 petits mois à subir les « Trumpirtudes » de Donald depuis le 1600, Pennsylvanie Avenue****, et ce, jusqu’à la prochaine élection le mardi 10 novembre 2020*****.

D’ici là, pour relativiser les inquiétudes des uns et des autres face aux incertitudes de ce nouveau président si atypique et iconoclaste : aux Etats Unis, les contre-pouvoirs ne sont pas une vue de l’esprit et le pouvoir législatif n’a jamais été une caisse de résonnance de l’Exécutif. Bien que disposant de la majorité au sein du congrès, les républicains ne vont pas suivre comme des moutons de panurge le républicain TRUMP dans ses desiderata. Ils sauront mettre au besoin la holà et jouer leur rôle de garde fous aux excès présidentiels.

Pour résumer, il n’y a pas de quoi fouetter un chat, comptons sur nos propres forces et ne remettons pas facilement le sort de nos pays africains à aucun autre pays, fut-il première puissance mondiale.

Qu’on se le tienne pour immuable que les pays n’ont pas d’amis mais des intérêts. Que les dirigeants africains s’en inspirent ici et maintenant pour aller à l’union par le panafricanisme car…ensemble on est plus fort !

Quant à moi, je crois en l’Afrique, je ne rêve pas des USA, et puis, par ces temps qui courent, avec un prénom comme Karim, j ne suis pas près d’avoir un visa pour l’Amérique.

Karim TRAORE
Technicien génie civil
BP 41 Banfora
70230228 / 75574444
karimdelabola@yahoo.fr

* C’est un immeuble qui appartient au milliardaire Trump
** Il n’est pas mon Président
***Hillary CLINTON a été première dame du Président Bill CLINTON de 1992 à 2000
****adresse de la Maison Blanche, siège de la Présidence des USA à Washington DC.
*****l’élection du président des USA a lieu tous les 4 ans le deuxième mardi de novembre.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 novembre 2016 à 08:07, par Sidpawalmede
    En réponse à : Donald J.TRUMP 45è Président élu des USA : « Mein TRUMPF » pour la grandeur de l’Amérique républicaine et arrogante

    Entièrement bien vu et bien dit.

    France 24 et rfi nous martèlent a longueur de journée avec des sordidités comme quelle sera la politique de Washington envers les africains !!!! tralala la !!! basta !! Qu’ils arrêtent de nous cirer avec leur propres peurs !

    Nous ne sommes pas des gogo ! croyons en nous même d’abord aucun notre pays ne viendra effacer nos misères, nos difficultés, c’est tous des démagogues et Hilary qui confirme parait-il dans ses courriels pirates que arrêter Kadaffi c’est empêcher l’indépendance économique des pays africains !

    Faut pas qu’on soient naïfs !

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2016 à 13:27, par Allah y’en dèmeh
    En réponse à : Donald J.TRUMP 45è Président élu des USA : « Mein TRUMPF » pour la grandeur de l’Amérique républicaine et arrogante

    Comptons sur nous même, et tout sera fini. pourquoi toujours compter sur l’autre ? Sa matière grise est-elle différente de la notre ? je ne crois pas. Puisque c’est grace à eux (les blancs) que nous étudions la biologie moderne d’où nous avons connu la composition du cerveau. La moindre différence qu’ils verraient dans leurs études entre le cerveau du blanc et celui du noir allait être dite sur tous les toits connaissant le racisme de la plupart d’entre eux. Si c’est le cas, faisons travailler nos méninges comme eux le font ’’pour osez inventer l’histoire’’ comme disait T SANKARA. C’est parce qu’on est toujours là à remplir nos ventres et nos poches de ce que les autres ont gagné difficilement et mis à notre disposition qu’on ne rfléchi pas assez. TRUMP, le TRUMPEUR n’a qu’à priver l’Afrique de tout, tel est moins souhait ; là elle se révoltera. Comme disait T SANKARA "l’esclave, qui n’est pas capable d’assumer sa révolte, ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave repondra seul de son malheur ; s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir. Seule la lutte libère.’’ Et pour ma part, seule la privation de l’afrique des aides extérieures l’amènera à lutter et à se liberer. "oser lutter, savoir vaincre" pour citer que T. SANKARA.

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre 2016 à 16:06, par ags
    En réponse à : Donald J.TRUMP 45è Président élu des USA : « Mein TRUMPF » pour la grandeur de l’Amérique républicaine et arrogante

    Rectificatif : L’élection présidentiel au USA se déroule "le Mardi suivant le premier Lundi du mois de Novembre" et non le deuxième Mardi du mois de Novembre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés