NDI : Des femmes et des jeunes des partis politiques à l’école de la communication politique

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • lundi 7 novembre 2016 à 18h31min

Ce lundi 7 novembre 2016 s’est ouvert à Ouagadougou, un atelier de formation des femmes et des jeunes des partis politiques sous le thème « Communication politique et plaidoyer pour une participation efficace à la vie politique ». Cette formation organisée par le National Democratic Institute (NDI) avec le soutien de la Coopération suisse se déroulera les 7 et 8 novembre et les 10 et 11 novembre 2016.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
NDI : Des femmes et des jeunes des partis politiques à l’école de la communication politique

Cet atelier de formation des femmes et des jeunes des partis politiques entre dans le cadre du programme « Soutenir les femmes et les jeunes des partis pour contribuer à des processus politiques plus inclusifs et réactifs » lancé en mars 2016 par le National Democratic Institute (NDI). Cette première session de formation concerne six partis politiques et devrait permettre aux participants de « bâtir et consolider les acquis de leurs partis politiques dans l’animation de la vie publique, la participation aux suffrages et la conquête du pouvoir pacifiquement et de façon responsable. », à en croire Aminata Faye Kassé, directrice pays du NDI. Il est prévu d’autres sessions de formations au profit d’autres partis politiques.

Les 7 et 8 novembre, la formation concernera les femmes et les 10 et 11 novembre 2016, ce sera au tour des jeunes d’être formés sur plusieurs thématiques dont entre autres, les fondamentaux de la communication politique, les canaux de la communication politique, la communication politique et les réseaux sociaux, la communication de crise, le story telling, le media training, le plaidoyer.

Ces formations visent à renforcer les capacités des jeunes et des femmes afin qu’ils soient plus aptes à jouer leur rôle au sein de leurs formations politiques. Aminata Faye Kassé, estime en effet que « si les femmes et les jeunes membres des partis politiques assument des rôles plus efficaces et éminents au sein de leurs partis respectifs, les partis deviendront plus inclusifs et sensibles à tous les segments de la société. »

Pour Jean- Bernard Dubois, directeur de coopération au Bureau de la coopération suisse, en contribuant au financement des formations du NDI, son pays souhaite « renforcer la démocratie à tous les niveaux et s’assurer que des acteurs de la société burkinabè souvent laissés de côté dans ces processus politiques, à savoir les femmes et les jeunes puissent pleinement participer à ces processus. »

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés