Circulation à Ouagadougou : Tous usagers, avec tous les dangers !

LEFASO.NET | Tiga Cheick Sawadogo • samedi 5 novembre 2016 à 00h15min

Cette image n’est pas insolite à Ouagadougou, la capitale burkinabè. Des animaux partagent la route avec les cyclistes, les motocyclistes, et les automobilistes. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la lutte contre la divagation des animaux a connu un recul.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Circulation à Ouagadougou : Tous usagers, avec tous les dangers !

En plein centre ville ces derniers temps, l’on a aperçu des chevaux déambulant au milieu de la route, ‘’négociant’’ le passage avec les autres usagers.

Inutile de rappeler le danger que représente cet usage mixte de la route. A qui sont ces animaux errants ? Où sont les policiers partis en croisade (lucrative) contre les grilleurs de feux, alors que des animaux envahissent la chaussée ?

TCS
Photos : Lawasselea Bonaventure Paré
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 novembre 2016 à 20:00, par Electron_Libre
    En réponse à : Circulation à Ouagadougou : Tous usagers, avec tous les dangers !

    Décidément ce n’est pas le seul problème qui caractérise le "laisser-aller" de l’Etat. Si ce ne sont pas des hommes qui occupent anarchiquement l’espace public, ce sont les animaux ! Ah ! C’est dur

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2016 à 02:07, par Clarr
    En réponse à : Circulation à Ouagadougou : Tous usagers, avec tous les dangers !

    Très sincèrement, ce pays régresse. L’anarchie, la pagaille, la corruption partout. Dans les institutions, dans les services, sur la voie publique. Au 21ème siècle, les hommes déambulent avec les animaux sur la voie publique dans une capitale comme Ouagadougou. Ouaga n’est quand-même pas la brousse. Et voyez comment on y circule.
    Ceux qui nous gouvernent actuellement proposent quelles solutions face à ce laisser-aller sans précédent ? Je serais même tenté de dire qu’il n’y avait pas autant de pagaille et de laisser-aller dans la Haute-Volta des années 60. Tout ça pour dire que sur certains plans, au lieu d’avancer, nous régressons plutôt, en faisant l’autruche pour ne pas voir la réalité en face. Quand les étrangers viennent chez nous voir ce genre de chose en 2016, c’est vraiment la grande honte pour le pays. Ouvrons les yeux et agissons car c’est aussi l’affaire de nous tous. Ceux qui laissent leurs bêtes divaguer ou qui divaguent avec leurs bêtes sur la voie publique au mépris de la sécurité des usagers et au mépris de l’image du pays, gagneraient à se ressaisir et à cesser ces comportements sinon, les autorités compétentes devraient les sanctionner très sévèrement pour l’exemple. Mais hélas, rien de tout cela. Le laisser-aller généralisé depuis le sommet de l’État jusqu’aux citoyens lambdas est une gangrène qui finira par nous anéantir dans ce Burkina si ça continue. Que Dieu nous sauve.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2016 à 09:39, par Pathe Diallo
    En réponse à : Circulation à Ouagadougou : Tous usagers, avec tous les dangers !

    Quand on voit cette pagaille au Faso, cette anarchie, cet incivisme qui dénote une démission totale de l’Etat, on est tenté d’effectuer un parrallèle avec une ville comme Kigali (le Rwanda de Kagamé) ou Addis-Abéba (Ethiopie). On se pose la question si vraiment l’excès de liberté, de démocratie ne fini pas par conduire vers la situation actuelle du Faso, l’IMPUNITE !
    A Kigali ou à Addis-Abéba, au moins l’ordre règne et un citoyen réfléchira au moins deux fois avant de violer la loi et l’ordre public, parcequ’il sait parfaitement que la loi sera appliquée dans toute sa rigueur ! Les autorités doivent se resaisir au plus tôt possible. IL faut fare respecter la loi, chacun à sa place, son rôle et les animaux en brousse !!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2016 à 11:20, par Zereson
    En réponse à : Circulation à Ouagadougou : Tous usagers, avec tous les dangers !

    Ce n’est certes pas beau à voir dans une capitale mais si chaque usager prend le soin et le temps d’être prudent toutes ces vies seront préservées.Un arrêt de 15 à 30 secondes pour laisser passer permettent de gagner une vie(elle est précieuse la vie). Donc ne soyons pas trop pressés pour perdre notre vie.Si chacun prenait la patience de faire attention aux autres usagers on peut avoir zéro accident.A tous mes compatriotes PRUDENCE, PRUDENCE, PRUDENCE.

    Répondre à ce message

  • Le 5 novembre 2016 à 13:03, par Édition
    En réponse à : Circulation à Ouagadougou : Tous usagers, avec tous les dangers !

    Nous pensons très sincèrement que ce sujet n’est pas d’actualité pour un pays sahélien nous avons des problèmes plus importants que Ca . Respecter les animaux au passage où se lever plus tôt pour arriver. Ce sont nos richesses. Nous ne sommes pas encore au stade des villes modernes. Laisser nos animaux tranquille. Quoi que vous les aimez bien dans vos assiettes

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés