Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

Communiqué • mercredi 2 novembre 2016 à 23h24min

Ce jour 02 novembre 2016, aux environs de 13 heures, un braquage a eu lieu sur l’axe Djibo-Baraboulé. Au nombre des victimes, deux (02) policiers en poste à Baraboulé qui revenaient du marché de Djibo. Les intéressés étaient en tenue civile et ne portaient pas d’armes sur eux.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

Les rumeurs selon lesquelles ces policiers étaient en service sont infondées.
Notons que seule leur motocyclette de marque Yamaha 150 a été emportée par les braqueurs qui ont ensuite pris la fuite.

Division de la Communication et des Relations Publiques de la Police Nationale

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 novembre 2016 à 19:00, par Mafoi
    En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

    sûrement ces policiers étaient entrain de jouer au warê et voilà ce qui arrive lorsqu’on baisse affreusement la garde

    Répondre à ce message

    • Le 2 novembre 2016 à 19:15, par vérité no1
      En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

      C’est très exact ce que vous dites, ils étaient sûrement en train de jouer au waré et ce n’est pas seulement les policiers, la plupart des hommes de ténues ! Et ce n’est pas au Burkina seulement, partout en Afrique et Robert Gueui à déjà lancé une grenade sur un groupe de militaires qui jouaient au genre waré, il n’y a pas eu de morts car c’était un avertissement ! Il faut un militaire fou pour les mettre en ordre !

      Répondre à ce message

    • Le 3 novembre 2016 à 07:24, par Yam
      En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

      Tu ne comprend rien, on te dit ils revenaient du marché ( étaient pas en service ) et y a quoi de difficile à comprendre dans ça. C’est grave pour le Burkina Faso. Elève un peu ton niveau de maturité.

      Répondre à ce message

      • Le 3 novembre 2016 à 09:04, par vérité no1
        En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

        On n’avait pas cette information au début mon ami, ne l’attaquez pas pour rien.

        Répondre à ce message

        • Le 3 novembre 2016 à 09:36, par Mafoi
          En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

          Merci @vérité no1,rien à ajouter pour ce retardataire qui n’a sûrement pas de connexion internet chez lui.Je le comprends puisqu’il est obligé d’attendre l’ouverture des bureaux pour utiliser les matériels de l’Etat afin de débiter ses âneries au lieu de se mettre au travail.C’est ça aussi le Faso des paradoxes

          Répondre à ce message

      • Le 3 novembre 2016 à 09:23, par pataamleukré
        En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

        Mon ami ,quelque soit ce qu’ils faisaient ,pour moi il est impensable que dans cette zone du pays où les FDS font l’objet d’attaque presque chaque mois,un militaire se permette de se déplacer bras ballants.Même pour aller aux toilettes ils doivent se munir de leur outils de travail.Ou bien j’ai rien compris de ce qui a été dit.

        Répondre à ce message

        • Le 3 novembre 2016 à 19:45, par ngoonga
          En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

          Du calme. ne sont ils pas des citoyens lambda avant d’être des policiers. Mieux c’est sans armes qu’ils peuvent conduire les enquêtes. N’oublions pas dans les renseignements il ya des prétendus fous, drogués, joueurs aux waré, alcolo, etc car c’est dans çà aussi que les résultats s’obtiennent ; pardon nous ne devons pas étaler toutes les stratégies de nos FDS, çà y va de notre sécurité.
          Du respect

          Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2016 à 19:04, par tientigui_sidnaba
    En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

    Quis custodiet ipsos custodies. Who will guard the guardians themselves.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2016 à 19:05, par Wilson
    En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

    Ou allons nous ? Ces policiers doivent ètre purement et simplement radiés de la police assorti de cinq ans d’emprisonnement ferme.

    Répondre à ce message

    • Le 2 novembre 2016 à 20:01, par vérité no1
      En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

      On doit les sensibiliser et les faire suivre des cours en formation continue ! C’est pour cela au temps de Blaise, le RSP ne faisait que parcourir de quartier en quartier pour régler des comptes aux honnêtes citoyens et enceinter les femmes des gens car ils n’avaient rien à faire en réalité ! Basta !

      Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2016 à 19:06, par vérité no1
    En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

    Ça devient inquiétant ! Des militaires radiés oui, quel bandit est fou pour braquer un groupe de policiers !

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2016 à 19:18, par Z
    En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

    Il ne manquait plus que ça. Des policiers en service portent plainte pour braquage !!!!
    koutoukouyé !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2016 à 19:22, par Nettoyez moi tout ça DG de la police
    En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

    Nettoyez moi tout ça Mr le DG.Ils étaient devant un piquet de greve ou quoi

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2016 à 19:25, par A Yaana
    En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

    De source sécuritaire, ces policiers n’étaient pas en service mais revenaient du marché de Djibo.

    Répondre à ce message

    • Le 2 novembre 2016 à 21:14, par Mafoi
      En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

      C’est encore pire si ces poulets revenaient du marché car je pensais qu’ils étaient en service et comme à leur habitude,ils étaient entrain de jouer au warê ou aux cartes d’où une baisse de vigilance favorisant une cueillette facile comme des poulets mouillés.Donc je suis perdu car comment un groupe de policiers peuvent se faire désarmer sans réaction ?Ah....j’oublie qu’ils revenaient du marché,ils devaient être trop bourrés avec leur pécule qu’ils venaient de recevoir.Tchurrrrrrrrrrrrrrrrrr honte à vous

      Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2016 à 19:27, par GRAVE
    En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

    Des gens sensés faire du controle routier et assurer la securite qui s’amusent ainsi.
    C’est tres tres grave. Ils doivent rendre compte. Vous comprenez maintenant pourquoi on les canardes aux frontieres.
    Remercier Dieu que les bandits vous aient laissé la vie sauve.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2016 à 19:45, par vérité no1
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Si j’étais un policier dans le groupe, j’allais réagir et les prouver que le wack est né au plateau central, walaye ! Je n’allais pas accepter cette humiliation même s’ils allaient nous canarder tous ! Burkind bila saak koum zoé yandé !!!!!!!!!!
    La patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2016 à 19:50, par vérité no1
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    On doit voter une loi à l’AN, l’homme de tenue qui n’est pas concentré sur son boulot ou qui dort, eh bien qu’on le sanctionne à la hauteur du forfait ! Vous ne pouvez pas être de garde et penser en même temps à vos maîtresses !!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 3 novembre 2016 à 19:06, par Le Descartes
      En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

      « Mais mon frère tu pense que l’État peut payer le prime de vie d’un homme de tenue pour qu’il puisse se donner à fond pour le service de la Nation ? Comparativement aux hommes de la justice qui ne font que laisser les dossiers des crimes se refroidir ; combien un commando gagne mensuellement ? lui qui n’a pas le temps de causer avec sa petite famille .
      ,

      Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2016 à 19:54, par yes
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    que ces policiè alerte les koglweogo pour demandé de l aide. Ya pas honte dans ça.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2016 à 19:54, par vérité no1
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Si c’était en Guinée au temps de Sekou Touré, ils allaient tous attraper le Mali pour ne plus revenir ! Ngaw !

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2016 à 20:06, par Dignité
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Vous aussi.... arrêtons nos critiques faciles ! Dans la république mouta mouta, tout va bien. Circulons donc, il n’y a rien à voir ! Tchrrrrrr.....

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2016 à 20:22, par YIRMOAGA
    En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

    Le problème c’est pas les policiers, mais c’est l’armée. Le pays n’est pas défendu, donc les éléments devant assurer la sécurité ne sont pas à labrit ?
    Pourquoi l’armée n’organise pas une manœuvre dans la zone pour dissuader et l’acclimatement des militaires à opérer dans la zone en cas de poursuite d’éventuels agresseurs ?
    On préfère arborer les médailles et parader dans les prises d’armes et on se dit chef de guerre ?
    Peuvent -ils tenir un bataillon en campagne durant une semaine pour une manœuvre ?
    Non, on préfère aller servir comme un capitaine en mission ONUsienne. Quelle honte ? Se faire commander par des subalternes d’autres armées pour une prime de quelques million et on est fière ?? J’étais en mission de la paix, mais on peut pas concevoir un plan de défense de mon territoire ? vraiment : ?
    On revendique des avancements et pourtant on est inutile à servir ?
    Le PF doit limiter les avancements des Off supérieurs, et créer des zones de défense avec des compagnies opérationnelles à travers le territoire et absorber les Off supérieurs à commander ses Cies ?
    Instaurer l’instruction dans les casernes pour occuper les militaires.
    Voyez-vous la honte infligée par moins de 10 assaillants pour faire fuir 25 militaires commandés par.............parait un Sgt ?
    Dommage ? Qui est responsable ? Encore le commandement ? Si le territoire était défendu, on pouvait pas braquer les 2 policiers et retirer leur armes et l’armée n’a pas la possibilité de poursuivre ?

    Répondre à ce message

    • Le 3 novembre 2016 à 04:20, par vérité no1
      En réponse à : Insécurité : Des policiers braqués à Djibo

      D’accord avec YIRMOAGA, un militaire doit toujours s’entraîner et avoir la main sur certaines armes. On se lève pas seulement en cas d’attaque pour répliquer au hasard. Si vous avez remarqué, on a toujours essuyé des pertes en vie humaine en cas d’attaque ! Je me demande souvent si certains ne sont pas sous l’effet de l’alcool !!!!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2016 à 21:25, par warzat
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Avec ce qui se passe dans cette zone du pays, ce comportement des policiers est inqualifiable. Sans m’ y connaitre dans ces choses, il n’est pas indiqué pour un policier de cette zone, depuis se qui se passe(terrorisme, braquage, enlèvement d’expatrié), de se déplacer au hasard. Tous les faits divers de coupeurs de route relatés dans la presse et les réseaux sociaux se passent généralement ces jours. En dehors de ce constat pour leur propre sécurité, au cas où les coupeurs opèrent, on peut avoir besoin d’eux pour une intervention. Certainement que la hiérarchie vautrée dans ses salons à Ouaga n’a donné aucune consigne à cet effet. Mais même si elle ne le fait pas, retrouvez la théorie de votre formation dans la pratique au quotidien pour sauver votre vie. Cette affaire aurait pu être plus humiliante, ou plus dramatique pour eux et leur famille.
    .

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre 2016 à 22:41, par Sorbonne
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    ATTENTION ! CERTAINS BURKINABÉS ONT TENDANCE À DÉNIGRER NOS HOMMES DE TENUES (QUAND ON DIT ILS JOUAIENT AU WARE PAR EXEMPLE ) ALORS QUE CEST LE MOMENT DE LES SOUTENIR VU LES MENACES VENANT DE PARTOUT. LORSQUE ON DIT QU ILS ÉTAIENT EN POSTE A BARABOULE CELA NE SIGNIFIE PAS QU ILS ÉTAIENT FORCÉMENT DE SERVICE.SOYONS RESPECTUEUX DES CES FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 00:55, par sid
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    c’est vraiment déplorable cette situation d’insécurité. Si les informations sont exactes, les policiers n’étaient pas de service. Dans ces conditions, on peut comprendre qu’ils puissent faire des courses comme tout citoyen. C’est peut-être le hasard qui a fait qu’ils sont tombés sur les braqueurs. Ça peut arriver à n’importe qui.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 01:50, par Batbi
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Bande d’ignorants invétérés que vous êtes, qu’est ce que vs savez du travail d’un. Homme en tenue,especes de tarés , eux au moins st utiles par des temps à la société et vous vos gueules affamées et arrogantes pour baver des baves d’escargots. Qui vs à sonnés. Des apatrides de merde, cherchez à être admis ne serait-ce qu’à l’enep ou mon oncle ozona à été admis à sa 12ème tentative.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 04:16, par Kanaté A. Karim
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Le communiqué de la police nationale ne reflète pas la réalité. Pourquoi mentir sur les faits exacts ? Ne dit-on pas qu’il faut vendre sa maladie pour trouver son remède. Comment une équipe de contrôle routier composée de 2 agents se positionne sur un axe sans sans prendre aucune disposition sécuritaire pour eux-mêmes avant de faire la sécurité des autres. Pire ils prennent l’arme de guerre avec laxisme, l’adosse à un arbre, et s’adonnent sans moralité au raquette des usagers qui ne possèdent pas de CNIB. Voici comment ils se sont fait prendre à leur propre piège. Dans un passé assez récent, en compagnie de certaines autorités du Soum, avons fait le constat amer de comportement de policiers en service devant Coris bank Djibo. Nous avons tous été sidérer de voir ces agents en poste sans armes et entrain de s’amuser sans attention, tout en se sachant dans une zone rouge. Faut-il relever un manque de conscience ou un manque de professionnalisme ou des partisans de fatalité. Leur hiérarchie aussi doit s’arrêter de cautionner ces actes et comportements indignes de nos FDS.

    Répondre à ce message

    • Le 3 novembre 2016 à 16:09, par fia
      En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

      Exact ce que vous dites ! En outre je pense qu’il y a une mauvaise utilisation des ressources humaines : regardez ces nombreux policiers devant les banques là où pourraient suffire de vrais vigiles armés. c’est vrai qu’il y a de l’argent à prendre avec les banquiers dans les grandes villes, mais quand on est en sous effectif, il faut savoir les priorités du moment.

      Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 07:04, par merveille
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    il faut que certains acteurs de la presse vérifient l’information avant toute publication.ces policiers n’étaient pas en mission ,ils étaient allé en villégiature en civile pour s’approvisionner en condiments et à leur retour sont tombés dans une embuscade.tous ceux qui cherchent à discréditer les FDS,de s’abstenir de semer la psychose,dans un moment au la question sécuritaire est fondamentale.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 07:43, par le chef dozo
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Ceux qui ne savent pas ce qui veut dire braquage peuvent retourner au primaire et réapprendre. Le braquage est comme un accident qui est un événement qui survient subitement. Ce n’est pas une guerre que l’on prépare et la perdre ensuite. C’est désolant lorsque des Burkinabé s’asseyent à Ouaga ou n’importe où et écrire des bobards concernant un braquage.pire encore,des hommes chargés de gérer cette sécurité qui se dénigrent sur le net. S’il y’à braquage,chacun doit s’interroger et pour interpréter le Président feu Félix Houphouët Boigny "ai-je fait, bien fait,ce que je dois, pour mon pays ?" m

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 08:20, par Cultivons la sagesse
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Grandissez un peu. le braqueur ne cherche pas a savoir si tu es un un homme de tenue d’abord avant de te braquer. on vous a belle et bien dit qu’il n’étais pas en service. qu’est ce qu’un homme peut faire à main nues contre un homme armée ? Il est l’heure d’encourager nos forces de défense et de sécurité plutôt que de passé tout le temps à les insulter.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 08:47, par ouattara kafogo
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Pour le moment on parle de rumeurs sinon si cela s ’avere vrai je dirai que l ’etat a une grosse part de responsabilite dans cette affaire car une zone aussi dangereuse on ne doit pas admettre que les polciers patrouillent a moto .S ’il n ’ya pas de vehicule adapte ce pas force d aller se sacrifier comme ca Tout le monde connait la dangerosite de la zone et vous osez aller vous vendre a vil prix.Prions dieu pour qu ’il n ’ya pas mort d ’bomme

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 08:50, par Tindano
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    BATBI, (numéro18) un peu respect pour les enseignants. Ce sont eux qui t’ont appris à lire et à écrire et c’est par le mépris que tu exprimes ta reconnaissance. Réussir ne serai-ce qu’à l’ENEP dis-tu ?
    Avec un tel esprit nul doute que n’arrives pas à la cheville de ces éducateurs qui s’échinent à bouter l’ignorance hors de nos frontières. Tu peux critiquer, faire des observations sans injures, sans mépris de ceux qui ignorent même ton existence. Insulter et mépriser n’est pas obligatoire. Du respect donc pour tous les corps et un peu d’humilité.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 09:01, par lecoq
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    C’est paradoxale quand même,comment deux policiers peuvent se suivent comme ça au marché ? dite que on les a positionné et après racket,ils rentraient et on a retiré l’argent racketté.c’est simple à comprendre.Arrêtez de nous embrouiller avec ses fausses explications.Deux policier et on retire tout,aahh ! c’est normal,ces policiers ne sont plus formés à l’école,ils passent leur temps à dormir et après c’est 135 ou 150,ce n’est pas ça le policier,vous mettez la honte à l’international.Heureusement vous avez la vie sauve.Monsieur le DG ? revoyez la formation de base,c’est l’herbe

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 09:04, par yèlènonmon
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    un peu de camème, qu’on nous respecte un peu ! comment des cas pareils peuvent-ils arriver ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 09:04, par camarade
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Ces policiers n’étaient pas un mercredi 02 novembre. Ça veut dire quoi ? On dirait que se sont eux qui braquent les commerçants de Djibo. Bandes de KOGLWEOGO.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 09:14, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    - Moi Yamyélé aussi je vais ajouter mon grain de sel aux débats. Une fois je partais à Safané le nui. J’ai quitté Boromo et je me suis arrêté à Sybi pour prendre une bière avant de continuer. Et après le village de Da dans la brousse, voilà que quelqu’un à la barbe ébouriffée sort d’un fourré et m’intime de faire halte. D’abord j’essaie de le tamponner mas une souche d’arbre à côté de lui me dissuade. Je m’arrête donc car il tenait un vieux fusil. Mais en descendant de mon véhicule, j’ai malicieusement dissimulé un petit coupe-coupe derrière mon avant-bras. Et d’un geste leste et brusque, je le hâche au bras, puis rapidement un autre coup sur son épaule. Il jette son fusil et me tourne le dos pour s’enfuir. C’est sans compter avec votre cher Kôrô Yamyélé. Je le hâche encore au dos. Un cri strident perfore le silence de la nuit. Les insectes taisent leurs froufrous comme pour l’écouter. Un oiseau lance un cri lugubre au loin comme pour célébrer déjà les funérailles de ce coupeur de route. Il s’enfonce dans les herbes et je le poursuis. Une trace de sang me guide. Mais une fois à une vingtaine de mètres, de décide de retourner en maugréant ma fureur contre lui. Je ne sais pas aujourd’hui ce qu’il est devenu, mais je crois que celui-là pensera par 2 fois pour décider encore de couper une route.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 09:56, par Candice
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Ce qui passe leur temps à critiquer négativement les hommes de tenue sont seulement egoistes. C’est parce qu’il font leur travail que ces derniers sont assis entrain de critiquer. Je te rapelle qu’ils sont les seuls à se battent actuellement sans demander quoi que se soit à l’etat. Quelle institution n’a pas grever pour des meilleures conditions de vie et travail ? Si ca ne va pas, cherchons ensemble des solutions pour remedier à tout cela

    Répondre à ce message

    • Le 3 novembre 2016 à 11:50, par pataamleukré
      En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

      Les autres corps de métier grévent pour des augmentations parce que c’est leur seule façon d’arrondir leur revenu.Même en son temps le RSP louait leurs AK47 ou faisait les poches des honnêtes citoyens sur les grands axes lui même.

      Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 10:04, par pataamleukré
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Ont’ils déposé plainte ?
    Heureusement qu’lis ont oublié leurs armes à la caserne, sinon ça c’était encore pour renflouer les stocks des bandits.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 10:30, par Wendinmi
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Kôrô Yamyélé ; un vrai moaga ne recule pas devant le danger. Surement, les deux policiers sont des samos.
    Sérieusement, il faut qu’on permette aux hommes de tenu d’avoir chacun au moins une arme personnelle. Et ils doivent la possédée à tout instant.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 11:16, par kaya rawa
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Qui t’a dit mon frere qu’un homme de tenue dans 7zone à insecurité peut etre en situation de non service ? abah !!! Et si dans leur déplecma ils tombaient sur des civils traqués par des bandits, ne devaient-ils pas intervenir ? comment ? A mains nues ? L’arme est un outil de travail pour un policier conscient meme dans une zone pas aussi dangereuse que le nord du burkina.
    Mon frere bien aimé, ton oncle a vraima souffert : 12 fois un meme concours !!! Il est tenace meme si visiblema il n’a pas le nivo pour enseigner. N’enseigne pas qui veut. Si je l’avais connu avant ton message je lui aurais demandé de passer le concours avec les héros de l’axe Djibo-Baraboulé.. Il serait admis à son premier essai et sortirait major de leur promotion. wallaye ton oncle sera un piètre enseignant. Il achetera peut-être une YAMAHA 15O. Mais attention à lui. Ya coupeurs de route et nos...ne sont pas armés. KARDJA !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 12:35, par wendpenga
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    hum chers burkinabés continuons ainsi à démotiver nos FDS avec des critiques qui à mon avis ne tendent pas dans le sens du changement. Je ne vois pas ce qui est difficile à comprendre dans ce communiqué. Je rejoins tous mes frères qui disent que c’est parce qu’ils font leur travail que nous trouvons quelque chose à dire. Bref continuons ainsi et à l’allure ou les choses se déroulent dans notre beaux pays, il ne resterait maintenant que nos FDS sortent avec des pancartes(armes) en main occupant toutes les rues réclamants tout comme les autres citoyens leurs Droits, eux qui sont livrés à l’abattoir et qui s’efforcent de jours comme nuits dans toutes les éventualités de faire leur travail avec le peu de moyens qu’ils ont. Courage à vous qui lutter t’en pour le bien de la population qui à soiffe du changement, que Dieu vous protège dans vos différentes missions. Vive nos FDS

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 14:52, par mike
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Oum cher internaute, francema jai parcouru vos postes avec amertume puisk il ne sagit pa d metre le mal de la Police, inviter tous les fds a redoubler de vigilance pour l interet general , a travers vos postes la haines, l antipati naturel ...enver ces dernier, honte a ceux ki se deguise pour humilier leur frere et otr au monde entier,ceux dont vous cautioner plus que les flics ont ete matter plus k ces derniers, j n v pa offenser mn prochain puisk mn education n m permet pa ! Moi japel a la vigilance pr tous les gars, areter vos jalousies et idioties sur le forum, dite moi kel corp na pa empatie a ces barbarie ! Arretter moi cette merdre la !

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 15:29, par Ka
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    D’après la communication et des relations publiques de la police nationale, ces policiers n’étaient pas en service comme il se doit. C’est leur droit le jour de leur repos d’être comme tout citoyen et vaguer à leur loisir et se déplacer là où ils veulent sans l’étiquette de policier sur le front. Ce qui est condamnable c’est de se promener avec la moto de service. Je demande à tous les internautes de bonne foi de modérer leurs critiques de railleries contre tous les policiers ou militaires qui ne sont pas tous de mêmes. A l’heure actuel ou les fonctionnaires ne sont pas payer, ou d’autres peinent à finir le mois, tout est possible. Est-ce que ces policiers ne sont pas des complices de ces braqueurs pour une moto de service dont le prix peut boucler la fin du mois ? Ce n’est qu’une hypothèse parmi d’autres. Si non ces policiers pouvaient selon leur formation qui est supérieur a celle de mon ami Körö Yamyélé, trouvé un moyen de se défendre. Tout ce que nous devons savoir, c’est que dans ces derniers temps, beaucoup de nos enfants policiers et militaires ont laissé leur vie pour le Faso que nous aimons. Le Burkina est un village, et les enquêtes nous diront beaucoup plus avec le temps si on trouve la moto sur notre territoire. Encore une fois, sachons qu’il y a des policiers et des policiers, comme des militaires et des militaires.

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre 2016 à 20:40, par Appelé de la promotion 2009 du SNP
    En réponse à : Insécurité : Braquage sur l’axe Djibo-Baraboulé

    Je signale à l’avance que je suis un civile. Retenez bien que les policiers ont eu un comportement exemplaire. Des civiles ont des armes mais ils savent que tel ou tel lieu, porter une arme constitue un danger pour son porteur. Il n’est pas dit que l’homme de tenue armé doit tirer forcement sur l’ennemi. Ce n’est point une défaite pour ces policiers. Ils ont dû faire une chose que vous ne savez pas. Par exemple prendre le soin d’identifier avec détails les braqueurs. Cependant il y a eu une faute grave dans cette affaire. Le fait de publier que les braqués sont des policiers en tenue civile. C’est là qu’il faut rechercher les auteurs (même s’il s’agit des policiers eux mêmes) et les punir. Je pense que le service militaire populaire est nécessaire pour résoudre beaucoup de maux dans ce pays. Ceux là même qui ont développé les TIC ne les abusent pas de la sorte.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés