Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Discours du président du Faso aux Forces armées nationales : A qui Roch Kaboré s’adressait-il ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Roch Marc Christian Kaboré, président • • jeudi 3 novembre 2016 à 01h00min
Discours du président du Faso aux  Forces armées nationales : A qui Roch Kaboré s’adressait-il ?

Le président du Faso, chef suprême des armées et ministre de la défense nationale et des anciens combattants, était face à ses troupes hier 1er novembre à l’occasion de la célébration du 56e anniversaire des forces armées nationales. Roch Kaboré, a martelé, plusieurs fois, que l’armée doit rester dans les casernes et ne doit pas se mêler de la chose politique. La répétition est pédagogique, certes, mais nous croyions que l’histoire récente de notre pays avait définitivement effacé les ‘’ réflexes de l’Etat d’exception’’ dans les esprits des hommes de la Grande muette…

A moins de vouloir creuser sa tombe, comme l’autre général, quel militaire, dans ce Burkina post-insurrectionnel peut vouloir prendre le pourvoir par la force de la baïonnette ? Les récents événements du pont Nazinon qui devraient déboucher sur un coup d’Etat n’ont d’ailleurs pas emballé bon nombre de citoyens qui n’ont pas cru pas à cette histoire ‘’contée’’ par Simon Compaoré, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure. Un coup d’Etat pour faire quoi, pour gouverner qui ? Là où le chef n’a pas réussi et a ‘’gaté son nom’’, ses sbires auraient-ils pu le venger ?

En tout cas, c’est l’un des acquis de l’histoire récente de notre pays. L’armée se doit de rester loin des arcanes du pouvoir. Les défis auxquels elle doit faire face sont tellement énormes, qu’elle se passerait bien d’un fauteuil, qui même s’il n’est pas électrique, n’est pas pour autant douillet et reposant, au regard des attentes des populations qui attendent encore que le vent frais du nouveau Burkina souffle sur eux.

Pour le président du Faso, « chaque fois que des militaires ont fait irruption à la tête de l’Etat pour jouer un rôle politique actif en dirigeant le pays, l’institution militaire dans son ensemble en a subi les contre-coups et s’est toujours retrouvée, de gré ou de force, dans une posture qui n’est pas la sienne ».

Raison pour laquelle, a-t-il poursuivi, « il doit être clair pour tous que l’Armée doit se mettre exclusivement au service des institutions de la République, si elle veut garder sa fierté, son unité, sa cohésion et sa discipline qui font sa force et sa neutralité ».

Quelle est la nécessité du rappel, y a-t-il encore des militaires qui n’ont pas compris cela ? Ou est-ce que le message du PF est adressé particulièrement et indirectement à un groupe, à une personne ?

La démocratie, conquise aux prix de multiples luttes dans le sang et les larmes, sera dévoyée et bradée, si des bruits de bottes se faisaient encore entendre sur la route de sa consolidation. « Nous devons nous convaincre, que pour se consolider, la démocratie a besoin d’une Armée forte et républicaine ; une Armée qui se conforme aux règles et aux exigences de l’Etat de droit et qui est débarrassée des réflexes de l’Etat d’exception », a ajouté le ministre de la défense face à ses hommes.

Yacouba Zida a été obligé de rendre ce qui ne lui appartenait pas au lendemain de l’insurrection populaire de fin octobre 2014, malgré la bénédiction à l’époque de son chef. Une partie des forces politiques et une partie des Organisations de la société civile, voulaient enfin ‘’civiliser’’ le pouvoir, qui est resté accroché aux kalachnikovs depuis le 3 janvier 1966.

Durant toute la période de la Transition, cette question a été débattue. Le Conseil National de la Transition avait d’ailleurs adopté un projet de loi introduit par le gouvernement visant à définir davantage les droits civils, politiques, sociaux, économiques et culturels. Dans le Chapitre I du Titre II intitulé « De l’Exercice des droits civils et politiques », la loi fait désormais obligation dans l’article 12 aux éléments des Forces armées nationales qui veulent s’engager en politique, de démissionner de l’armée. « Il est interdit aux militaires en activité de service d’adhérer à des groupements ou associations à caractère politique », peut-on lire.

Aussi, les militaires en activité de service désirant s’engager en politique sont tenus de demander leur radiation des cadres des forces armées nationales, s’ils sont militaires de carrière ; ou de demander la résiliation de leur contrat d’engagement, s’ils servent en vertu d’un contrat.

Voici qui est clair. Ainsi, par la voie démocratique, chaque militaire sait comment s’y prendre pour arriver à Kosyam. S’il lorgne le pouvoir par un coup de force également, il tentera et assumera son acte. Tout est limpide.

On ne comprend donc pas les insistances du président Roch Kaboré, surtout quand il rempile qu’ « il importe que l’institution et au même titre le militaire, observent à tous égards une attitude de neutralité, entendue comme leur non-immixtion dans la sphère politique et partisane », on est en droit de se demander à qui il s’adresse.

Quelle autre brebis galeuse veut se mettre en dehors des règles de la république, au point de mériter ces mises au point du chef suprême des armées qui sonnent comme des mises en garde ?

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Messages

  • Hun le PF s’adresse à vous mon ami écrivain

  • Exc Mr le PF, les militaires doivent rester dans les casernes, seulement les casernes sont remplis de colonels à tel point que çà déborde d’un trop plein ? Y a pas d’instruction pour la troupe ? Vous aviez des salariés mais pas des militaires ? Voyez ce que font les Français à Kamboinsé ? c’est ça on appelle militaire ? A chaque nomination d’un officier supérieur ça doit obéir à un besoin d’emploi ? Voyez l’armée Sénégalaise ? Pourquoi y a pas de coup d’état au Sénégal ? Tous les Off supérieurs sont occupés à des fonctions ou assurent un commandement ? Ils sont pas attirés par des besoins à être dans le politique ?
    Avec le pléthore d’Off supérieurs, il faut vous attendre à une crise, d’où des ..............enfin, il y a des Off efficaces tapis à l’ombre, d’où un mécontentement général ?
    Il faut la mise à l’écart ou la retraite anticipée pour un certain nombre ? avec l’augmentation d’âge et l’avancement automatique sans restriction, on va atteindre le millier de colonels d’ici 3 ans ?
    Si le Nigeria a mis à la retraite plus de 100 généraux cette année, voilà une décision politique noble ?

  • A vous de faire vos invistigations journalistiques et nous tenir informes.

  • Mo cher, c’est comme les mossi le disent : La Personne se sait ; ou les personnes se savent.
    Ce qui est sûr, c’est que celui qui est blottis observe celui et ceux qui circulent !
    A bon (s) Entendeur (s) SALUT !!!

  • Bel article et très succinct. Cela vaut avertissement également à tous les militaires.
    Effectivement, Le Président ne fait pas une telle sortie sans raison valable et souterraine.
    Mais comme le souligne Tiga Cheick Sawadogo, ce serait un suicide pour tout militaire qui voudrait prendre ce chemin. Avec la morosité actuelle, les burkinabé seront prompts à chausser leurs baskets pour bouter toute pouvoir non civil à n’importe quel prix.
    Néanmoins, cela n’est pas digne d’un président. C’est le signe qu’il y a un malaise qu’il n’arrive pas à juguler et que les hommes en tenue constituent une ménace souterraine pour lui.

    A bon entendeur.

  • AIGRI DE YIRMOAGA INTERNAUT 2 ;IL FAUT EVITER DE PLONGER. TU CONNAIS COMBIEN DE COLONELS DANS CETTE ARMEE...EN RAPPEL,, LE GRADE CONFERE L’APTITUDE A EXERCER UNE FONCTION..ET AUCUN COLONEL NE S’EST AUTONOMME COLONEL COMME CERTAIN GENERAUX 3 LUNES. COLONEL C’EST UNE CARRIERE, CEST DE LA COMPETENCE, DES SAVOIRS...BASTA

    • Dommage, moi aigri ? Mon frère il faudra consulter l’annuaire des militaires et tu sauras le nombre de colonels ?
      Tu parles de carrière ? Où se trouve la compétence si l’on exerce pas une fonction ? Combien de colonels sont sans commandement ?
      Où se trouve le savoir si on grimpe en grade sans ..........? On doit avancer en grade en fonction du poste à pourvoir ?
      Combien d’Off ont effectué une mission dans la campagne du BF ? Tu crois que notre armée est à mesure d’effectuer une manœuvre d’une semaine au nord du BF ? Alors qu’ils fassent la dissuasion pour nous rassurer ?

  • - Monsieur RMCK, les États africains en général doivent répondre á la quête de sens de leurs jeunesses. Je vous rappelle que depuis déjà des années, l’Islam est progressivement devenu le nouveau syndicat des damnés de la terre, un vecteur de contestation des hégémonies et des injustices. Pour vous dire très clairement les choses, Bakary SAMBE, Directeur de l’Observatoire des radicalismes et des conflits religieux en Afrique (un vrai connaisseur du milieu religieux islamique) a interrogé plusieurs chefs religieux sur les causes de la radicalisation. Voici ce que le grand Mufti du Nigéria lui a répondu : ‘’La radicalisation vient de la combinaison de l’arrogance, des injustices et de l’ignorance de ceux qui se considèrent comme des victimes’’. Alors si vous voulez mettre un coup de frein à la radicalisation en cours même ici, il faut faire juger toutes les affaires de crimes de sang et économiques pendantes pour rétablir les uns et les autres dans leurs droits, et mettre fin á l’arrogance de certains de votre Gouvernement.

    Monsieur RMCK, il n’y a pas 1.000 solutions. La vraie et seule solution est celle que votre aimable Kôrô Yamyélé vous propose. Car ces salafistes peuvent vous chasser du pouvoir bien qu’ils ne soient pas les militaires que vous semblez craindre comme la peste.

    Par Kôrô Yamyélé

  • Président, il faut mettre ceux qui veulent sortir des rangs au pas le PEUPLE EST AVEC Vous. Il est le premier et dernier MILITAIRE

  • Bien dis beau discours Le président a bien parlé. Et il s’adresse certainement à quelqu’un

  • Merci de s’interroger sur cet rappel à l’ordre du Prési. Pour ma part c’est bien dit parce que, sans être dans les secrets des dieux, ma petite analyse me laisse voir qu’il y a des hommes de sécurité qui ne collaborent pas franchement alors même qu’ils sont accrochés à des postes clés. Il y a des manquements que nous voyons tous les jours au niveau de la sécurité et quand je dis manquement, je pèse mon mot. Chez moi à la maison, je ne vais pas accrocher mon fusil de chasse à mon portail pour causer avec mon voisin par ces temps qui courent surtout dans le pays des hommes intègres où les attaques font rages jusqu’à exciter ou à tenter plus d’un terroriste. Si ce n’est pas de l’arrogance, de la suffisance qu’entretiennent certains hommes de sécurité, c’est alors de l’abstinence complice souhaitant voir le pays sombrer dans le désordre et ensuite crier : "je savais ! ils n’ont pas dit qu’ils peuvent non ? Les voilà cabaco !"
    J’avoue que pour une fois j’ai été rassuré par cette insistance du Président. Il ne me reste plus qu’un acte pour être convaincu de sa bonne volonté politique de changement : il faut qu’il fasse un nettoyage profond de nos institutions sécuritaires. Et le plus tôt serait le mieux. Il a déjà assez perdu du temps et s’il en perd encore, la léthargie va prendre de l’ampleur dans les rangs et ce que nous craignons tous finira par arriver. Que Dieu nous garde. Enfin j’aimerais rappeler aux RSS et au régime en place que nous devons notre salut aux prières des catholiques (chrétiens et protestants) musulmans et animistes. En d’autres termes il nous faut rester sur le chemin de la droiture pour espérer atteindre nos objectifs et assurer au peuple meurtri sa liberté et son pain quotidien. Je ne le dirai jamais assez : il faut toiletter et promouvoir la vaillante jeunesse militaire qui nous délivra du coup d’Etat du 16 septembre 2016. Beaucoup ne demandent que quelques moyens et de la responsabilisation pour faire leur preuve et entrer dignement dans l’histoire. Ils n’ont pas encore été corrompus par les plaisirs indus de la vie de pacha que mènent leur devanciers dormant sur leur piètres lauriers et plus préoccupés à préparer une retraite tranquille et jouant donc les prolongations au lieu de mouiller le maillot. Mais Simon est vieux et qu’il pense en vieux, je me demande si ma solution sera retenue. Et pourtant c’est la solution : tant qu’on hésitera à défricher le champ, c’est en vain qu’on attendra la montée de nos semis.

  • Discourt inutile pour endormir les gens et faire croire à un potentiel coup d’état.

    Le PF est le chef suprême des armées et en l’occurrence dans notre situation actuelle le PF est aussi le ministre de la défense nationale.
    Si l’armée ne reste pas dans sa caserne, c’est la faute au PF et c’est à lui de la remettre dans sa caserne.
    Les ordres et les décrets ne sont pas fait que pour les chiens.

  • Mettre un militaire comme ministre de la défense et un militaire comme ministre de la sécurité, ce n’est pas faire de la politique. C’est mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut pour plus d’efficacité. C’est faire appel aux compétences pour combler vos lacunes et vos incompétences notoires. Personne n’a dit de se passer des compétences des militaires là où on en a besoin si notre sécurité doit passer par là. Tout comme les postes des autres ministères doivent être combler sur la base de la compétence et non sur la base du copinage et de la dictature du machiavel pour nous imposer ses hommes incompétents.

  • Il s’adresse a certains hauts grades de l’armee qui voulaient prendre le pouvoir lors du coups d’etat du 8 octobre et qui n’ont pas baisses les armes.Le regime RSS est actuellement aux abois parce que le danger peut venir de partout : pro-zida,RCI,Togo,....sous la houlette des ex-RSP.la reconciliation apres la verite et la justice est aujourd’hui une urgence et peut-etre sauvera les RSS contre les coups de force qui ne manqueront pas

  • Mais c,est qu,elle question tu pose de la sorte ? votre president s,adresse bien a votre armee
    il n,a pas trafiquer sa voix , ni porter de masque , ni utiliser la voix de soro ou de bassoler, ou alors s,est retirer dans une anti chambre luggubre. tous le burkina l,a vu parler voleurs comme non voleurs, faiseurs de coup ba, comme faiseurs de coup d,etat.Maintenant si toi meme qui pose la question tu n,es pas serein dans ton corps , c,est tu es un suspests. le president s,dresse bien de toi aussi .vous etes trop drole dans ce faso. au moment ou votre armee avait encercler la garde presidentiellerspp ou quoi ? c,etais sous les yeux de votre armee que ces gardes bandits de faiseurs de coup d,etat ont utiliser les velos ,et motos pour sortir du camp, ils etaits maitrisablent pourquoi l,armee leur disaient aurevoir au moment ces bandits sortaient du camp ?? ROCH meme sait que ceux qui sont encore en tenu dans votre soit disant armee ,sont en grand nombre pire que ceux qui sont dans la nature. vous aimez vous plaindres quand on denonce votre ....., cet pays depuis des descenies a toujours ete dirrigers par des bandits de grand bandits , des traficants d,armes, les receilleur de terrorristent,, ils sont encore la dans le faso et autour, si ROCK FINI son mandat qu,il rende GLOIRE AU TRES HAUT/.. QUAND JE regarde ROCK avec mes 4yeux, il me fait pitie simplement ,parcequ,il n,a pas cet ESPRIT POUR GUERRIR ce pays , il faut netoyer within and out, avant de chercher a guerrir cet pays. ceux qui jettent les ordures sont autour du faso et dedant. vs verrez/.

  • Chers amies cette question ne devait etre pose a nous mais a vous .Vous savez que Mr l PF s’adressea l’amee du pays.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
An 2 de la gouvernance MPP : Le verdict implacable de nos internautes
An II Roch Kaboré : 55% des Burkinabè non satisfaits
Le Président du Faso réaffirme son soutien au nouveau président élu de la CAF
Le Président du Faso invite les hommes d’affaires égyptiens à investir au Burkina
Le Président Roch Kaboré chez le grand imam de la mosquée Al-Azhar du Caire et Théodore II d’Alexandrie
Réconciliation nationale : Roch Kaboré n’apporte aucun soutien à la CODER, selon la présidence du Faso
Entretien à l’Elysée entre les Présidents Roch Marc Christian KABORE et François HOLLANDE
Gouvernement Thièba II : La sécurité, priorité des priorités selon nos enquêtés
Remaniement ministériel : Voici la composition du Gouvernement Paul Kaba THIEBA II
Le Président du Faso à Banjul pour la célébration de la fête nationale de la Gambie
Le Président du Faso à Niamey pour un Sommet consacré à la sécurité dans la sous-région
Le Président du Faso fait le bilan de sa participation au Sommet Afrique-France tenu à Bamako au Mali
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés