Construction de l’autoroute Yamoussokro-Ouagadougou : Une session pour faire le point

LEFASO.NET | Par Angelin Dabiré • lundi 31 octobre 2016 à 10h15min

Le comité de pilotage de la construction de l’autoroute Yamoussokro-Ouagadougou (PAYO) a tenu sa première session ordinaire le 28 octobre 2016 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Construction de l’autoroute Yamoussokro-Ouagadougou : Une session pour faire le point

Le comité de pilotage est chargé de l’orientation, du suivi et de la supervision de la construction de l’autoroute Yamoussokro-Ouagadougou. Et c’est conformément à sa mission qu’elle a tenu cette première session. Pour faire le point justement de l’état d’exécution du projet, engagé dans le cadre du Traité d’amitié et de coopération(TAC) signé entre la Côte d’Ivoire le 28 juillet 2008.

Le projet entre dans le cadre global de l’intégration et la coopération entre les pays africains, et vise principalement l’amélioration de la compétitivité de l’économie des 2 pays. Ses objectifs spécifiques visent à davantage dynamiser les échanges économiques entre les deux pays ; minimiser les coûts de transport des produits d’échange ; et sécuriser les usagers entre autres ; réduire le temps de parcours sur le tronçon ; supprimer les barrières tarifaires non commerciales ; contribuer à la lutte contre la pauvreté entre autres.

Ce sont environ 600kms de route qui seront bitumés. L’autoroute dans sa partie burkinabè comporte 2 tronçons : Ouagadougou-Koudougou-Bobo Dioulasso et Bobo –Dioulasso- Banfora- frontière Côte d’Ivoire. Pour ce qui est du premier tronçon, les études de faisabilité sont achevées. Tandis qu’elles sont en cours pour ce qui concerne du deuxième.

Il s’agira de construire une autoroute fermée par rapport au territoire environnant, avec 9 échangeurs dont des bretelles d’accès, équipées de postes de péage, unique accès à l’autoroute ; 5 aires de repos comprenant des parkings et des toilettes, 5 aires de service avec parking, station-service, restaurant, bloc sanitaire etc.

Un projet d’envergure nationale et internationale

Le financement du projet pour ce qui concerne la partie burkinabè est de 1 204 023 814 483 FCFA (coût total). Le financement déjà acquis et destiné à la réalisation des études est de 4 023 814 483 FCFA. Avec une participation de 2 732 314 483 FCFA du budget de l’Etat et 1 291 500 000 FCFA financé par l’UEMOA.

Le financement à rechercher pour l’exécution des travaux est de 1 200 milliards FCFA. Des consultations sont entreprises dans ce sens avec des partenaires privés qui sont prêts à accompagner le Burkina Faso.

Dans son allocution marquant le début de la session, le secrétaire général du ministère des infrastructures, par ailleurs président du comité de pilotage, a salué l’engagement des membres du comité à l’atteinte les objectifs poursuivis par le projet. Il n’a pas manqué aussi de faire un clin d’œil aux partenaires techniques et financiers dont l’UEMOA.

Il a rappelé les objectifs du projet et a appelé les participants à la session à des « contributions bien avisées afin qu’au sortir de cette rencontre, des orientations et une feuille de route claires puissent être définies pour impulser et réussir la mise en œuvre du projet que nous avons la charge d’accompagner pour répondre aux attentes légitimes des populations burkinabè et ivoiriennes ».
Le coordonnateur du projet, Firmin Bagoro a invité certains acteurs dont le Groupement des bureaux AIC/PROGETTI Spa/ACE Ingénieurs Conseils et FASO BAARA à présenter pour le premier, les résultats des études du tronçon Ouaga-Bobo et pour le deuxième, la situation d’exécution de la Convention de maîtrise d’ouvrage déléguée.

Il a dit sa confiance de voir les travaux bien se dérouler et dans les normes internationales.

Angelin Dabiré
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés