Monde agricole : Les ‘’gendarmes’’ de l’engrais dans la place

LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • dimanche 30 octobre 2016 à 16h53min

Le ministre de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques, Jacob Ouedraogo, a procédé à l’installation officielle des membres de la Commission nationale de contrôle des engrais (CO.NA.C.E). Cette cérémonie s’est déroulée, ce vendredi 28 octobre 2016, à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Monde agricole : Les ‘’gendarmes’’ de l’engrais dans la place

L’agriculture occupe une grande partie dans l’économie nationale. De plus en plus, les producteurs utilisent les engrais pour accroitre la productivité et la production agricole. Pour cela, il faut de l’engrais de bonne qualité. Le gouvernement ayant compris la nécessité d’encadrer ce domaine, a pris un décret le 23 juin 2011, portant création de la Commission nationale de contrôle des engrais (CO.NA.C.E).

Cette commission a pour objectifs de, garantir la qualité et la conformité des engrais, préserver l’environnement, développer le commerce des engrais, professionnaliser les acteurs du secteur des engrais. Elle compte 31 membres qui viennent de l’administration publique, des organisations professionnelles et des utilisateurs.

Présent à cette cérémonie, Emmanuel Alognikou de l’Institut international de la fertilité des sols (IFDC), confie que la commission de la CEDEAO a donné mandat à son organisation « de faciliter la mise en œuvre de la règlementation sur les engrais dans les Etats membres ». Pour lui, ce don fait par l’Alliance pour la révolution verte en Afrique (AGRA), en ce qui concerne l’appareil, servira « à analyser les échantillons d’engrais qui seront prélevés dans le cadre du contrôle de la qualité des engrais au Burkina ». Il ajoute que l’existence d’un laboratoire est pertinente, sinon même, au cœur de ce contrôle de qualité grâce aux équipes qui seront dépêchées sur le terrain.

Le ministre de l’Agriculture, Jacob Ouedraogo, avant de déclarer solennellement installé les membres de la commission, a dans son allocution, laissé entendre que cette commission constitue « un des bras opérationnels du Comité Ouest-africain des engrais créés par la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) ». Pour lui, la CO.NA.C.E, sera chargée de veiller à l’effective application du règlement de notre espace commun qu’est la CEDEAO en matière d’engrais.

Selon lui, l’aboutissement de ce processus a été possible grâce aux efforts consentis, non seulement par l’Etat, mais aussi par les partenaires. Il s’agit en partie de la Banque mondiale, de la CEDEAO, de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest africaine), de l’AGRA.

Durant cette cérémonie, un des partenaires du ministère, l’AGRA, a fait don à la commission nouvellement installée, d’équipements de laboratoire et d’un véhicule. Ce don a été réceptionné par le ministre Ouedraogo.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 novembre 2016 à 09:35, par kakoada
    En réponse à : Monde agricole : Les ‘’gendarmes’’ de l’engrais dans la place

    Toutes mes félicitations au ministère de l’agriculture ; ministère où les acteurs travaillent avec professionnalisme afin de rendre notre agriculture une agriculture moderne, productive et de qualité. Dans cette dynamique, nous serons à mesure d’atteindre la sécurité alimentaire tant souhaité dans la plupart des pays sahéliens.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés