Conférence internationale des femmes de destinée : Former des amazones ‘’armées’’ pour l’évangélisation

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • samedi 29 octobre 2016 à 03h30min

« Femmes de destinée, une stratège ointe et équipée, pour l’expansion du royaume », c’est sous ce thème que se tient la 3e édition de la Conférence internationale des femmes de destinée (CIFED). La cérémonie d’ouverture a eu lieu dans la soirée du 27 octobre 2016 à Ouagadougou en présence de l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré. Jusqu’au 29 Octobre prochain, des participantes venues de 20 pays vont s’armer pour répondre à l’appel du Seigneur dans l’évangélisation des nations.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conférence internationale des femmes de destinée : Former des amazones ‘’armées’’ pour l’évangélisation

C’est dans une ferveur religieuse que la 3e édition de la conférence internationale des femmes de destinée a été lancée. Après l’édition manquée de 2014 à cause de la situation politique de l’époque, les femmes de divers horizons se retrouvent à nouveau à Ouagadougou pour raffermir leur foi, et s’armer en vue de répondre à l’appel du seigneur, « allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création ».

Ce sont quatre jours de révélations, de partage et de consécration, pour une vie chrétienne victorieuse, ont prédit les organisateurs.
La CIFED a été portée sur les fonts baptismaux en 2010. Pour l’hôte de la conférence, Pasteur Hortense Karambiri, cette rencontre est la conséquence logique de l’œuvre entreprise pour permettre à la femme de jouer pleinement son rôle dans l’église et dans la société. Ceci, sur la base des saintes écritures, loin « des stéréotypes et les conceptions culturelles parfois aliénantes, ainsi que les mensonges du diable ».

Elle poursuivra en indiquant que « l’enseignement sur la destinée de la femme a ouvert non seulement les yeux des femmes et également ceux des hommes avec comme corollaire la confiance retrouvée, la force et la foi pour se lever et agir. Elles ont ainsi quitté les places de l’ombre pour occuper leur véritable place sans faire ombrage à qui que ce soit ».

A la première édition, les femmes avaient été amenées à la découverte de leur destinée. A la 2e, elles ont été ramenées à la mission première de toute fille et de tout fils de Dieu à savoir l’évangélisation. Pour la présente, le cap sera maintenu sur cette mission d’où le thème « Femme de destinée, une stratège ointe et équipée pour l’expansion du Royaume ».

« Nous voulons par la grâce de Dieu l’approfondir à cette édition. L’appel à la grande commission est le dernier appel que notre seigneur Jésus a fait à l’église, son corps, avant son ascension. Il a dit « allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création ». Cet appel, nous voulons y répondre fermement », a expliqué l’épouse du Pasteur Mamadou Karambiri.

Ce sera ainsi l’occasion pour les femmes venues d’ici et d’ailleurs, de s’interpeller, s’encourager, et se donner le paquetage nécessaire pour répondre avec vigueur à l’appel.

« Femme, la moisson est mure, les champs blanchissent déjà, alors hâtons-nous pour éviter la prévarication », a lancé l’hôte à ses sœurs, mères et filles mobilisées pour l’occasion.

Pour Sika Kaboré, l’épouse du chef de l’Etat, c’est l’occasion de se former, s’édifier, tisser des liens. Elle a ainsi invité les femmes à s’engager pour renforcer leur relation avec Dieu, en vue de propositions d’actions pour le développement de nos pays.

Du 26 au 29 octobre donc, l’Apôtre Janine Aho des Etats Unis s’entretiendra avec les participantes afin qu’elles aient la nouvelle mentalité pour passer du cours normal de leur destinée à l’élection. Pasteur et femme d’affaires, Nina Lisette Mabouadi invoquera le saint esprit, stratège par excellence qui permettra de montrer comment s’y prendre pour réaliser la mission confiée par Dieu.

Emilie Sawadogo communiquera le feu de la prière et amènera les participantes à se débarrasser des liens qui les freinent dans leur marche spirituelle et professionnelle. Elle parlera également du jeune et de la prière. Pasteur Hortense Karambiri et son épouse s’entretiendront également avec l’assemblée.

En rappel, l’objectif de la conférence internationale des femmes de destinée est de contribuer à l’épanouissement spirituel de la femme dans son milieu familial, dans l’église et dans son milieu social et professionnel. Elle vise également à impulser, organiser et renforcer l’unité et la participation des femmes à l’œuvre de Dieu à travers les églises.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefason.et

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés