Hadj 2016 : 5491 pèlerins burkinabè ont effectivement pu accomplir le 5e pilier de l’islam

LEFASO.NET | Par Moussa Diallo • vendredi 28 octobre 2016 à 01h03min

Le ministre de l’administration territoriale, en charge des questions religieuses, a animé une conférence de presse, le 27 octobre 2016, à Ouagadougou, pour faire le bilan de l’organisation du Hadj 2016.Et, Simon Compaoré dit tirer des motifs de satisfaction. Sur un quota de 5500 pèlerins, 5491 personnes ont pu effectuer le 5e pilier de l’islam. Cinq d’entre eux ont perdu la vie en terre sainte. La contribution financière de l’Etat burkinabè pour accompagner l’édition 2016 du pèlerinage à la Mecque est de 1,119 milliards de francs CFA.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Hadj 2016 : 5491 pèlerins burkinabè ont effectivement pu accomplir le 5e pilier de l’islam

Sur un quota de 5500 candidats inscrits pour la Hadj 2016, neuf n’ont pas pu effectuer le voyage de la Mecque pour des raisons d’accidents, de maladies et même de décès. Ce sont donc 5491 personnes qui ont accompli le 5e pilier de l’islam. Si l’avionneur officiel, NAS Air a transporté 5191 pèlerins, les 300 autres ont voyagé par vols réguliers, parce que leurs situations administratives ou professionnelles ne leur permettaient pas de séjourner pendant longtemps avec le programme des vols charter. La moyenne d’âge des pèlerins est de 55 ans pour les Hommes et 54 ans pour les femmes. Les plus jeunes pèlerins pour le Hadj 2016 n’avaient que 22 ans.

L’édition 2016 du Hadj a été organisée par 38 agences de voyages, en plus du comité de suivi du pèlerinage à la Mecque. Et les pèlerins ont séjourné en Arabie Saoudite du 31 aout au 12 octobre 2016.

Pour assurer un suivi sanitaire des pèlerins, le gouvernement a mis à la disposition des organisateurs une équipe médicale officielle de douze personnes dont trois médecins. Cette équipe était appuyée par des agents de santé engagés par certaines agences de voyages. Ainsi, au cours du séjour en terre saoudienne, l’équipe médicale a effectué 6960 consultations, référé 39 cas dans des hôpitaux saoudiens. Malheureusement, cinq cas de décès dont une femme ont été enregistrés, tous ont été enterrés à la Mecque.

Aussi, l’Etat burkinabè a apporté une contribution financière exceptionnelle de 1,119 milliards de francs CFA. Ce qui a permis de résoudre des problèmes causés par les évènements de 2015 et qui n’ont pas permis à des pèlerins de partir, mais aussi de régler les frais aéroportuaires. Ce qui a permis de maintenir le coût du hadj 2016 à 2 201 070 FCFA par pèlerin.

Après le voyage du chef de l’Etat en Arabie Saoudite, il avait été annoncé une hausse du quota du Burkina. Mais, finalement, rien n’y fit. « Pour les quotas, j’étais là quand le président parlait avec le fils du roi. Ça a été dit, ça a été noté et il a dit qu’ils vont étudier et nous donner la réponse. On a poursuivi après à travers l’ambassade, à travers les affaires étrangères, mais il n’y a pas eu de réponse sur ce point, vous voulez qu’on fasse quoi. J’ai personnellement écrit au ministre saoudien en charge du hadj, j’ai demandé 8000, avant même que le président n’aille là-bas. On n’a demandé, on ne nous a pas donné, ça a été bloqué à 5500, point barre, il n’y a pas d’autres explications », a expliqué le ministre Simon Compaoré.

Au nombre des difficultés rencontrées par le comité d’organisation du Hadj 2016, il y a, entre autres :

- les demandes tardives d’établissement de passeports par les candidats ;

- la dualité des règles juridiques et des procédures administratives applicables au Hadj (saoudiennes et burkinabè) ;

- le non-respect des directives du comité de suivi du hadj par certaines agences de voyages ;

- la différence de régime alimentaire.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 octobre 2016 à 11:34, par "LE VIEUX"
    En réponse à : Hadj 2016 : 5491 pèlerins burkinabè ont effectivement pu accomplir le 5e pilier de l’islam

    MONSIEUR LE MINISTRE, LE HADJ EST DIFFERENT DE L’ORGANISATION D’UNE RENCONTRE POLITIQUE ; LES TERMES DU GENRE : "...on a demandé, on ne nous a pas donné. ça été bloqué 5500, point barre, il n’ya pas d’autres solutions...".
    VOUS OUBLIEZ VOTRE TAPAGE FAIT AUTOUR DE VOS 2500 PLACES SUPPLEMENTAIRES OBTENUES LORS DE VOTRE FAMEUSE MISSION EN ARABIE SAUDITE. LES AGENCES ONT TRAVALLÉ SUR CETTE INFORMATION. CONSEQUENSES, 2500 INSCRITS N’ONT PU FAIRE LE DEPLACEMENT. A QUI LA FAUTE MR LE MINISTRE ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés