Administration publique : Journée continue, problème continu !

Ceci est une tribune de Boukaré Palingwendé Kaboré sur l’application de la journée continue au Burkina Faso. • lundi 20 février 2017 à 23h03min

Le 29 décembre 2016, le Président du Faso, chef de l’Etat a donné une conférence de presse afin de faire le bilan de ses douze mois d’exercice à la tête du pays. A cette occasion, un journaliste a souhaité savoir quel est le bilan de la journée continue instituée dans notre pays. Le chef de l’Etat a reconnu qu’un bilan n’est pas encore fait. En attendant ce bilan, je souhaite porter cette réflexion afin de dégager les conséquences de la journée continue.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Administration publique : Journée continue, problème continu !

Avant son institution, les horaires de travail allaient de 7h à 12h30 le matin et le soir de 15h à 17h30 soit huit heures de travail par jour. Ainsi dans les structures à fournitures de service comme les banques, l’ONEA, la SONABEL et j’en oublie, les guichets s’ouvraient de 7h30 à 16h voire même 17h pour certaines banques. Le service était continu et même à la pause un système de relais est organisé afin de permettre aux « clients » d’obtenir les services demandés.

Mais avec la journée continue, les heures de travail vont de 7h à 15h30 du lundi à jeudi avec une pause de trente minutes qui va de 12h30 à 13h. Le vendredi la pause va de 12h30 à 13h30 et la fin du service à 16h.

Mais depuis le début de la journée continue, les horaires de ces mêmes services soulignés un peu plus haut vont de 8h à 15h pour certains et 16h pour d’autres. Déjà l’on aperçoit les conséquences de la journée continue.

Dans l’administration (publique comme privée), le service débute à 7h. Si dans le privé ce temps est rigoureusement respecté, il reste que dans le public, cela n’est pas évident. Très rarement, vous trouverez un agent public à son poste de travail à 7h et cela n’est pas condamnable. Et souvent même ceux qui arrivent à 7h au bureau passent d’abord au kiosque d’à côté avant de rejoindre le bureau et il est plus aisé de commencer à le chercher autour de 8h.

Certains partenaires sociaux qui organisent des mouvements d’humeurs (sit in notamment) le commencent à 8h ; la question est de savoir pourquoi huit heures alors que le service débute à sept heures ?

Pour la pause de trente minutes, tout le monde est unanime à reconnaitre qu’elle est insuffisante. Et même pour le vendredi, il a fallu que les mouvements islamiques (AEEM-B, CERFI,…) élèvent la voix pour obtenir ce temps afin de pouvoir accomplir en toute quiétude la prière du vendredi.

Nul doute que si la journée continue doit être maintenue, il convient de revoir ses horaires car au bout du compte l’Etat est perdant et enfin le travailleur, car il ne produit pas suffisamment alors qu’il est payé par le fruit de sa production. En ce moment, la fonction publique remplit maintenant des fonctions sociales, est-ce son but ?

Ainsi maintenir sept heures comme temps de début du service est une aberration de nos jours. Autrefois, l’administration était limitée ou du moins concentrée autour de l’ex-présidence du Faso. Les principaux quartiers étaient dans un rayon d’au plus cinq kilomètres avec une population moindre. Un quart d’heure suffit à un travailleur pour rejoindre son service.

De nos jours, beaucoup logent à plus de quinze kilomètres de leurs services. Avec la démographie et les voies bien restreintes, le temps minimum pour accéder à son service se négocie entre quarante cinq minutes et une heure de temps. Si les parents vont disputer la voie à leurs enfants qui vont à l’école dans les villes où les routes sont restreintes et impraticables si elles existent, il faut être un as pour arriver à son bureau à sept heures.

Alors pourquoi maintenir le début de la journée du travail quand on sait que cela cause des conséquences négatives pour l’employeur.

Pourquoi maintenir la durée de la pause à trente minutes tout en sachant bien qu’elle est largement insuffisante ? L’Etat peut-il constater impuissamment ce fait ?

Cependant dans les zones semi urbaines ou rurales, le problème est moindre ou pas inexistant. Alors si la journée continue doit être maintenue, elle peut être localisée ou dans le meilleur des cas, revoir à fond les horaires.

Ainsi , le temps du travail pourrait être de 8 h à 17h du lundi au vendredi avec une heure impartie à la pause, ce qui permettra de corriger l’insuffisance du temps réservé à la pause et les retards accusés par certains travailleurs. D’ailleurs ce point a été soulevé par le gouvernement lors de la rencontre gouvernement-syndicats dont les travaux ont pris fin ce 1er février 2017. Le gouvernement a sollicité l’implication des organisations syndicales pour la sensibilisation des travailleurs à la ponctualité et à l’assiduité au travail pour relever les nombreux défis auxquels notre pays est confronté. Cette demande démontre que le problème est réel.

Au niveau scolaire, on doit reconsidérer la journée continue. Les cours prennent fin à midi et débutent à 15heures le soir. Ainsi, il sera possible à l’enseignant qui veut faire une course dans un service public de le faire et revenir à ses cours. Les parents pourront déposer leurs enfants avant 8h et revenir les chercher à 17h. Cela ne cause aucun préjudice. La circulation le matin dans les grands centres urbains est laissée aux élèves jusqu’à 7h30 avant que les parents ne démarrent.

Aussi bien dans le public que le privé, revoir les horaires permettrait de réduire les retards et d’accroitre la productivité.

Boukaré Palingwendé Kaboré
Doyen du CRYSPAD
Tél : (00 226 70 29 72 39)

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 février à 20:37, par Boudes
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    Pour moi,il faut simplement supprimer la journee continue.il n est pas adapte a notre contexte.les bureaux restent vides pendant au moins une heure apres la pause.les gens attendent pendant longtemps devant les services .dans les ecoles,cest insupportable.le temps de pause ne suffit pas aux eleves des milieux pauvres pour rejoindre la famille pour manger ou meme preparer eux-memes.les eleves dorment en classe a cause de la fatigue et la chaleur.il faut vite arreter ca et revenir en arriere.la journee continue au burkina,cest du nimporte quoi.

    Répondre à ce message

    • Le 20 février à 21:15, par verité no1
      En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

      Mon ami, je supporte la journée continue, point barre !
      Celui qui commence le boulot à 7h doit dormir à partir de 20 h pour bien récupérer, point barre !
      Vous voulez regarder films western, vous voulez taper 10 bouteilles de bières, manger 1 poulet, faire un tour chez la maîtresse etc.... avant de dormir, évidemment, vous allez être en retard le lendemain !
      C’est une triste réalité !!!!!!
      Pour les élèves, on doit les interdire la télévision, sauf les week-ends ou les jours fériés, hélas, beaucoup de ZAK SOBA sont sans autorités et curieusement, c’est madame et ses enfants qui gèrent ZAK SOBA !!!!!!!!

      Répondre à ce message

      • Le 21 février à 12:29, par OUED
        En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

        Je suis parfaitement d’accord avec toi. De nos jours, on constate que des travailleurs après le boulot, partent s’asseoir directement dans les maquis pour goder et repartir tard dans la nuit. A ce rythme difficile de se réveiller tôt le matin. Quand on a en tête qu’on doit se réveiller tôt, il faut soit rentrer directement à la maison, soit boire juste un peu. Avant tout, le week-end nous attend pour le show.

        Répondre à ce message

      • Le 21 février à 15:13, par la menace
        En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

        Slt,mais vérité tu veux quoi ? Si tes moyens te permets cela mais vas y.N’oubli pas que certains sont obligés de mener des activités parallele pour joindre les deux bouts.Sinon suis d’accord pour la journée continue,car meme san journée continue certains st obligés de rester au bureau.Mais t’en fais pas avec la chaleur qui s’annonce tous le monde sera ponctuel et assidu pour profiter de la clim au bureau.

        Répondre à ce message

    • Le 20 février à 23:24, par Aol
      En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

      Voici un monsieur qui refuse d’avance. quand jetais au lycée jetais souvent obliger de reste 3 heures dans l’après midi a l’école pour un cour de 2 ou 1 heure de temps. Ce qui me motivais a séché les cour de l’après midi. Et puis avec le journee continue les femmes peuvent faire le marche du soir et préparé pour la famille.

      Répondre à ce message

      • Le 21 février à 12:45, par Marie
        En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

        Et pourquoi ce sont les femmes qui doivent faire les courses et preparer ? Vous pensez Vous avancer ainsi ? Et vous, que faites-vous pendant ce temps ?

        Répondre à ce message

        • Le 21 février à 16:07, par Kôrô Yamyélé
          En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

          - Marie, moi le Kôrô Yamyelé je vais te répondre : les femmes doivent préparer parce que c’est ainsi que Dieu lui-même a dit de faire et c’est ce que nous avons vu en grandissant ! Alors ! Ce sont vous autres les femmes pienpienpienpien wèrèwèrè qui êtes tout le temps dressés sur vos ergots contre les hommes ! Une fois la nuit venue au lit, vous voulez aussi grimper au-dessus de l’homme encore ! Mais non, ça ne marche pas comme ça ici !

          Par Kôrô Yamyélé

          Répondre à ce message

        • Le 21 février à 16:12, par Kôrô Yamyélé
          En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

          - Marie, excuse-moi car je n’ai pas répondu à ta 2ème question ’’Et vous, que faites-vous pendant ce temps ?’’. Bon ! Pendant ce temps nous nous prélassons à l’ombre ou bien nous sommes au cabaret pour boire un peu de bière en attendant que vous finissez la cuisine afin qu’on mange. Une fois la nuit venue, nous vous tannons le soir jusqu’au matin comme quelqu’un l’avait dit ici sans que tu ne parles en son temps ! Vous êtes nos objets. Que voulez-vous ? Ainsi va la vie !

          Par Kôrô Yamyélé

          Répondre à ce message

        • Le 21 février à 17:00, par verité no1
          En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

          @Marie, laisse au moins le soin à ZAK SOBA de diriger les opérations la nuit !!!!!!!! On est où là ?

          Répondre à ce message

  • Le 20 février à 20:49, par Zack
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    Merci Monsieur Kaboré pour votre bel article. Je suis d’accord avec vous sur l’essentiel. Mais j’ai tout de même quelques réserves :
    1- Votre analyse semble être fondée surtout sur la réalité de la ville de Ouaga alors que cette ville ne représente que 10 ou au maximum 20% de la population. Doit-on continuer à décider des politiques de tout le pays sur la base de l’intérêt des habitants d’une seule ville ? Vous reconnaissez que dans les zones semi urbaines ou rurale le problème est moindre et que la journée continue devrait être localisée. Ne pensez vous pas que cela causerait un problème de coordination et de cohésion entre les administrations de différentes localités ? Pendant que les unes travaillent, les autres sont en pauses ou déjà fermées. Et pour certaines urgences il faut attendre le lendemain dans une tranche horaire bien réduite comme si nous n’étions pas dans le même pays.
    2- Pour ce qui concerne les horaires scolaires, vous faites des propositions en fonction des horaires des fonctionnaires et des travailleurs du secteur formel du privé. Donc une infime minorité. Vous semblez oublier que dans ce Pays, la majorité de la population, donc des parents d’élèves sont plutôt agriculteurs, commerçants, artisans ou des ouvriers dont les horaires ne sont pas ceux des bureaux. Même dans la fonction publique, les agents des forces de sécurité et de défense, les agents de santé et j’en oublie, ne sont pas toujours soumis aux horaires de bureau qui vous servent de base d’appréciation. Je ne dis pas que vos propositions sont mauvaises. Mais j’ai juste l’impression qu’elle ne prend pas en compte l’ensemble des couches socio-professionnelles de notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 20 février à 21:05, par Cheikh
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    Ah bon les gars ! Vous voyez qu’au stade des suggestions, tout le monde n’a déjà pas les mêmes points de vue ! Dans ce cas, ne serait-ce pas mieux pour nous tous d’attendre le bilan du gouvernement ? Comme çà, il pourra peut-être en résulter un débat général, avec des propositions plus adaptées !

    Répondre à ce message

  • Le 20 février à 23:05, par Hussain Musa ILBOUDO
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    L’inadaptation de cette méthode de travail se ressent amèrement au niveau de nos petits élèves du primaire qui doivent reprendre les classes à 14h sous le soleil ardent avant d’avoir terminé la digestion de leur déjeuner . Après les cours , à16h c’est l’errance totale dans les rues et buissons avant de rejoindre tardivement le domicile.

    Répondre à ce message

  • Le 20 février à 23:08, par lebronze
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    ce qui est sur est qu’on ne pourra jamais trouver un consensus a cette affaire de journée continue. aux gens de s’adapter. créer des activités génératrices de revenu et au boulot après la descente pour arrondir les fins du mois, les gars. je vous qu’il y a des gens qui travaillent terriblement dans ce pays. s’ils doivent respecter cette histoire de journée continue, le pays va s’arrêter

    Répondre à ce message

  • Le 20 février à 23:16, par biiga montagne à tenga
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    tout simplement parce qu’on est paresseux,sinon la journée continue ne gêne en rien dans le travail.les gens ne travaillent pas.tout ce que chacun veut c’est escroqué les honnêtes citoyens, le gain facile c’est tout.l’innovation ce n’est pas leur préoccupation.si tu as l’occasion de détourner faut profiter pendant qu’il est temps.est ce qu’on peut construire un pays avec cette mentalité.Dieu veille

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 03:57, par Souhoudou
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    D’abord je salut l’initiative de la journée continue et l’analyse egalement. Plein de point valide
    et egalement des bonnes reactions. Quand a moi je vous invite a just analyzer un pays
    qui emerge et mieu placé que le Burkina. Vous trouverez que la journée continue
    est presque la methode pratiquée partout. Pour avancer il faut quitter dans son zone de
    confort.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 05:10, par Ira
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    La journée continue a beaucoup d’avantages (économie de carburant, d’énergie etc) cela avantageux pour l’état et la population que s’il ya respect strict des clauses du contrat établi entre le travailleur et l’état. Par exemple si un travailleur vient avec une 1/2heure de retard il doit être dans l’obligation de la rembourser, alors l’état doit veiller en mettant en place un système de pointage : heure d’arrivée /heure de départ.

    Pour les élèves il ne suffit pas de les déposer le matin et les récupérer le soir, comment s’y prendre le déjeuner, il faut un système de cantine où les élèves qui habitent loin pourront manger à moindre coût (subventionnée évidemment par l’état pour permettre l’accès à toutes les catégories sociales de beneficier) permettant aux élèves de manger saint.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 05:51, par La sage
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    Merci pour cette belle analyse mais moi je pense que toutes ces lacunes sont dues au laxisme de la fonction publique. Même si on commence à 8h, des gens trouveront un moyen de venir à 9h même. Il faut sévir seulement

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 07:08, par RATBA
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    En fait le problème reste le même, avant comme après l’instauration de LA JOURNÉE CONTINUE : il s’agit du manque de conscience professionnelle de certains fonctionnaires et du laxisme de l’administration à leur égard ! Dans le Privé les horaires sont scrupuleusement respectés. Pourquoi pas dans le Public ?? Il convient dans le Public de "sévir " à l’égard des indélicats. C’est tout ! Aucun système de travail (journée continue ou non continue ) ne peut rien apporter par lui même si chaque travailleur peut vouer de...... l’irrespect aux horaires de travail au gré de ses humeurs !

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 07:09, par ati
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    La journee continu en soi n’est pas un probleme,il faut des controles pour faire plier ceux qui prennent 2h de pose au lieu de 30 mn.,ou alors on revient a l’ancien systeme.Il y’a vraiment des prejudices qui sont cause aux usagers

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 07:53, par Abigail
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    Je pense que la journée continue est adaptée pour les travailleurs mais pas pour les tout petits. Pour ce qui est de l’économie en carburant je ne vois pas parce qu’on est obligé de faire des abonnements à la cantine qui coûte en moyenne 6000f par mois et cela augmente les dépenses scolaire .

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 08:16, par Afro
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    La journée continue c’est de 7h30 à 16h30 avec une pause de 1heure. Mais dans la pratique l’employé reste au bureau jusqu’à 20h ou 21h sans possibilité de démander des heures supplémentaires.
    En conclusion l’employeur gagne au détriment de l’employé qui est exploité. C’est domage.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 08:58, par yambia
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    Le problème n’est pas la journée continue, mais la conscience des travailleurs. il faut mettre une sorte d’unités de contrôle dans les services et les débits de boissons pour traquer les fautifs, car à mon avis, l’administration publique est responsable des plus gros blocages de notre décollage économiques.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 09:05, par pam
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    La journée est continue, et elle restera continue, point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 09:29, par boanga
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    analyse très pauvre pour un sujet aussi crucial que sensible. Le problème réside ailleurs i.d. en nous même ! eh oui ! On a beau inventé la journée continue, discontinue, incontinu décontenu surcontenu décontenu..., nous demeurons et demeurerons nous seuls coupables et victimes tant que nous ne changerons pas notre quête de la vie facile, le recours aux racourcis, notre prélassement au service, notre discourtoisie, le mauvais caractère des fonctionnaires des fonctionnaires véreux, les policiers ripous, les agents de santé peu accueillants..., bref, le mal est en nous-même ! point barre !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 10:17, par Jojo le Bon
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    Merci pour votre analyse tant envieuse mais reconnaissons qu’au Burkina ça toujours été ainsi. Bien avant la journée continue les heures de services n’était pas respecter. Si les heures reviennent a 8h les gens vont venir a 9h ou plus. Donc il faut que le gouvernement mettent en œuvre des systèmes de suivi pour amener les gens a respecter les heures de services

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 11:03, par Thién
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    La journée continue est une réalité mondiale et un phénomène de la société moderne !
    Le Burkina ne pourra y échapper même si l’on repartait aux horaires d’antan !
    Partout dans le monde moderne cela se passe ainsi !
    Vous pouvez revoir les horaires comme vous voulez et même les prolonger dans la nuit, que cela n’y changera rien !
    Le tout c’est de prendre conscience qu’il faut travailler et le reste c’est du bruit !
    Tout le monde sait que l’afrique mais surtout le Burkina ne travaille pas suffisamment !
    Alors au boulot mon ami !

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 11:41, par le reservé
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    Merci pour cette initiative mais de mon point de vu comme un internaute l’a déjà dit, le problème de retard est question de :
    - laxisme de la fonction publique (à commencer par les premiers responsables)
    - le management des hommes ( bcp de nos dirigeant sont des incompétents notoires en matière de management)
    - manque de conscience professionnelle
    - manque d’occupation (pourquoi aller à 7h s’il n y a rien a faire)
    - manque de motivation pas seulement financière etc
    En définitive, le retard n’est pas dû à l’horaire de départ mais plutôt dû à la volonté de tous un chacun de nous à commencer par les premiers responsables ( si le directeur viens à 6h45, vous constaterez que la majorité de ces agents seront au bureau à 7h) donc on est tous responsables.

    Répondre à ce message

    • Le 21 février à 14:21, par oscar
      En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

      Le réservé, je vous tire mon chapeau. Les premiers responsables n’ont aucune notion en management, ne savent pas communiquer et c’est eux les gros retardataires et absentéistes. Mais aussi, il n’ y a rien à faire, parce que soit disant, le budget n’est pas disponible. Aussi, les agents publics ont cette vilaine habitude à s’adonner à l’alcool et au laxisme. Si on continue dans ce trajet, notre pays sera un champ de ruine les années à venir. Le choix des 1er responsables est vraiment important, mais à ce que je vois, les lignes ne semblent pas du tout avoir bougé.

      Répondre à ce message

      • Le 21 février à 15:47, par Pangba
        En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

        Merci, pour la belle analyse, nous sommes tous pour la journée continue.Elle a beaucoup plus d’avantages pour l’ état et pour tout agent économique.Mais effectivement il serait bon de revoir les horaires de prise de service.
        8h à 12 h 30 avec une pause de 1 heure
        17 h pour la décente
        Au niveau scolaire, 17h comme heure de décente ; cela permettra aux parents d’avoir 30 à 45 mm pour aller chercher les enfants

        .

        Répondre à ce message

  • Le 21 février à 15:01, par James
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    Les réactions pertinentes prouvent que cette analyse est digne d’intérêt. Pour ma part je salue l’initiative de la journée continue parce qu’elle permet aux travailleurs ambitieux de mener d’autres activités afin d’arrondir les fins du mois. En fait ce qui compte ici c’est surtout la conscience professionnelle. c’est pas la présence au bureau qui justifie qu’on travaille ! sinon on peut arriver au service à 7h et passer du temps sur les réseaux sociaux jusqu’à 10h par exemple.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 15:17, par NOPOKO
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    Merci à monsieur Kabore pour son analyse, suscitant du même coup un débat sur la journée continue. Pour ma part, je suis pour la suppression pure et simple de la journée continue à l’école primaire, car dans les conditions actuelles c’est un véritable calvaire pour nos enfants et pour les enseignants.
    Par contre, je suis pour son maintien au niveau des services (publics et privés), mais avec des réaménagements pour tenir compte des difficultés objectives que vivent les travailleurs, notamment la brièveté du temps de pause.
    Pour ce qui est de fixer le début de la journée de travail à 8h, je ne pense pas que ce soit une bonne chose, surtout dans l’Administration publique. Les travailleurs qui veulent être à l’heure à leur poste de travail s’en donnent les moyens. Si par exemple vous savez qu’il vous faut au moins 45 minutes pour aller de votre domicile à votre service, vous devez partir de chez vous à 6h au moins ; mais si vous attendez 6h45mn pour bouger, vous ne pourrez jamais être à l’heure au bureau. Déjà que certains viennent à 9h au service, si on fixe l’heure d’ouverture des bureaux à 8h, c’est à 10h que ces derniers seront au bureau. Tout est une question de responsabilité et de conscience professionnelle.
    Je suggère au Gouvernement de mener une étude sérieuse sur les impacts de la journée continue, afin de prendre les mesures idoines qui s’imposent.

    Répondre à ce message

  • Le 22 février à 12:41, par Boudo
    En réponse à : Administration publique : Journée continue, problème continu !

    Bonjours les internautes
    Aujourd’hui , la question est de savoir pourquoi le gouvernement de la transition à t-elle adoptée une telle mesure et qui demeure toujours en vigueur avec le nouveau régime démocratiquement élu !!

    Y a t-il eu des études préalables par le gouvernement de la transition ou même sous le mandat de Blaise Compaoré afin de pouvoir adopter cette mesure gouvernementale !!!!.

    Quels sont les objectifs que le gouvernement attend de la journée continue aussi bien au niveau de la production et de la productivité du travail ?.

    Après l’adoption de ce décret et de sa mise en œuvre quels ont été les points positifs et les points négatifs que le citoyen Lambda que nous sommes avions remarqué ?.

    La connaissance de toutes ces informations devraient nous amener à interpeller le gouvernement sur le bien fondé ou non de l’application de la journée continue.

    Nous devrons aussi interpeller le gouvernement en place ou toutes les forces vives de la nation pourront se rencontrer autour d’un atelier et les conclusions de cette rencontre serviront de document stratégique pour une mise en œuvre effective des propositions et autres recommandations issues de ces assises.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés