Secteur agro- pastoral à l’Est : Le Programme VALPAPE à l’heure du bilan

LEFASO.NET | Par Soumaila Sana • mardi 25 octobre 2016 à 02h08min

Lancé au cours du mois de mai de l’anneé 2015, le programme de valorisation du potentiel agro_pastoral (VALPAPE TINSUAGI) dans la région de l’Est, a tenu son premier bilan le 19 octobre 2016 à l’hôtel panache de Fada N’gourma. Le programme TIN SUAGI est une contribution de la Suisse pour l’operationnalisation des orientations strategiques du Gouvernement burkinabè dans le secteur rural à travers le Programme National du Secteur Rural (PNSR).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Secteur agro- pastoral à l’Est : Le Programme VALPAPE à l’heure du bilan

L’objectif global de VALPAPE est d’ameliorer la sécurité alimentaire, l’accroissement et une sécurisation des revenus des producteurs et productrices agro pastoraux de la région de l’Est. Il est planifié pour une durée de douze ans de 2014 à 2021, et doté d’un budget de 3,5 milliards de fcfa, pour une durée de quatre années (2015_2018). La première phase du programme VALPAPE contribuera aux efforts du gourvement, des acteurs locaux et des organisations paysannes pour la sécurité alimentaire et lutter contre la pauvrété dans la région.

En une année et demie (18mois) de sa mise en oeuvre, le programme a pu conduire des actions et atteint certains résultats dont : deux barrages réhabillités (celui de Bogandé avec ses 2,8 millions m3 et le barrage de Bougui avec 1million m3 dont 317 393m3 supplémentaires) pour la conduite d’activités agropastorales au profit de 104 800 personnes dont 53751 femmes. Une mobilisation de 33 425m3 d’eau a vocation pastorale à travers du bouli à Kodjonti (13236m3) et celui Ganta (20229m3). Une population de 27 755 personnes dont 14 156 femmes de 15 villages de 2c ommunes touchées. Environ 32 100 bovins et 51 750 petits ruminants consernés par les boulis. Trois parcs de vaccination ont été réalisés pour couvrir les soins d’environ 8000 têtes de bovins pour une population bénéficiaire de 8 639 personnes dont 4 487 femmes de trois villages de communes. Cent vingt hectares de bas_fond aménagés pour renforcer des capacités de production, amelioration des rendements pour la production de riz, 450 tonnes de riz/an pour 9500 personnes adultes autour des amenagements. Un appui à l’organisation de deux foires de commercialisation des produits agricoles au profit de 208 exposants dont 48 femmes et cela a permis de génèrer un chiffre d’affaire de sept millions. Un dispositif pilote d’informations agro_météorologiques a été mis en place dans les communes pilotes de Bogandé, Yamba et Kantchari. Il est fonctionnel avec la diffusion journalière de bulletins agro_météo et d’appuis conseils agricoles.

Avec un présidium de cinq membres, sous la présidence du gouverneur de la région de l’Est, la Directrice Adjointe de la coopération suisse au Burkina, le coordonnateur de TIN SUAGI et des representants du maire de Fada et la secrétaire général du ministère en charge de l’agriculture.

Les activités de cette session ordinaire se sont déroulées sur plusieurs points. Notamment l’amendement et l’adoption du programme, la présentation du rapport d’installation et de mise en route du programme TIN SUAGI. Echange autour des présentations, présentation, examen et adoption du rapport d’activités et financier (juillet 2016_juin 2017). Présentation, examen et adoption de la proposition de code de financement et enfin, la synthèse des travaux et recommandations.

Les participants ont effectué une visite d’echange le 20/10/16 sur deux des sites amenagés par le programme. Le bouli (retenue permanente d’eau pour l’abreuvage des animaux) à Kodjonti avec une capacité de 13236m3, situé a une 20e de km de la ville de fada, et du barrage de Bougui(situé a une15e de km de fada) avec 1million m3 et 317393m3 supplémentaires de capacités.

Lors de cette visite d’échange, plusieurs préocupations ont été posées par les populations béneficiaires pour l’amélioration de leurs activités. Le programme VALPAPE couvre pour l’instant trois provinces de la région (Le Gourma, la Gnagna et la Tapoa). Le programme TIN_SUAGI est placé sous la tutelle technique du Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques et confié au consortium ACCORD (bureaux d’études ACADE_suisse et CORADE_burkinabè) pour l’execution de projet. C’est le fruit du partenariat entre les gouvernements burkinabè et suisse dans le cadre de sa mise en oeuvre. Il s’inscrit dans les orientations de la Direction de Developpement et la coopération (DDC) à traver le message 13_16 et de la SCADD du Burkina.

Soumaila Sana
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés