Doctorat en histoire : Salif Kiendrébéogo éclaire les relations belgo-burkinabè de 1993 à 2008

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • dimanche 23 octobre 2016 à 18h12min

Ce samedi 22 octobre 2016 a eu lieu la soutenance publique de thèse pour l’obtention du doctorat unique en histoire de Salif Kiendrébéogo. En présence de nombreux parents et amis et des membres du jury, il a présenté sa thèse intitulée « Les relations belgo-burkinabè : des interventions constantes à la coopération directe 1993-2008. »

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Doctorat en histoire : Salif Kiendrébéogo éclaire les relations belgo-burkinabè de 1993 à 2008

Participer à une réflexion sur le développement et contribuer à mieux faire connaître les relations belgo-burkinabè, c’est ce qui a motivé Salif Kiendrébéoco à présenter cette thèse en histoire. Après trois ans de recherches, il a livré les résultats de ses recherches aux membres du jury composé de professeurs venus du Togo, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso. Pendant 20 minutes, l’impétrant a présenté son travail aux membres du jury. Un travail qui a consisté à analyser les grands axes de la coopération entre la Belgique et le Burkina Faso.

De sa présentation, il ressort que la Belgique finance des projets au Burkina Faso dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’élevage et de l’économie sociale. En retour, la Belgique a accès au marché burkinabè. Une entreprise belge a ainsi vendu 30 bus au Burkina Faso. Dans les instances internationales également, le Burkina Faso apporte son soutien à la Belgique.

A l’issue de la présentation, les membres du jury ont trouvé le travail fourni. Ils n’ont toutefois pas manqué de faire des remarques sur le travail, mais aussi de poser des questions à l’impétrant. Puis, ils se sont retirés pour délibérer. Après quoi le jury conduit par le Pr Kadenga Kodjona du Togo a déclaré recevable le travail de Salif Kiendrébéogo et a fait de lui docteur avec la mention très honorable.

Un verdict qui comble de joie le tout nouveau docteur : « C’est un sentiment de joie qui m’anime ce matin, parce que conduire un projet du début jusqu’à la fin, ça ne peut qu’être un moment de joie, un moment émouvant. » Moment de joie partagée également par ses parents et amis venus nombreux le soutenir.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés