Formation politique : Le MPP forme ses militants à Kaya

LEFASO.NET | Angelin DABIRE • samedi 22 octobre 2016 à 10h00min

Le parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a entrepris une série de formations en leadership dans l’alliance politique au bénéfice de ses militants. L’étape de Kaya dans la province du Sanmatenga a eu lieu le 21 octobre 2016.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Formation politique : Le MPP forme ses militants à Kaya

C’est dans le cadre de la mise en œuvre efficace du programme du président du Faso, Roch Kaboré que le MPP mise sur la formation politique de ses militants. Programme, faut-il le rappeler, qui s’intitule : « Bâtir avec le peuple, un Burkina Faso de démocratie, de progrès économique et social, de liberté et de justice ». Et qui doit s’exécuter dans le cadre du Plan national de développement économique et social (PNDES).

Aussi, une série de formations a été entreprise en faveur de ses militants depuis juin 2016 avec le soutien financier de la Fondation Freidrich Erbert d’Allemangene (FFE).
La formation de Kaya qui a débuté le 21 octobre et doit s’achever le 23 octobre 2016, est la 4ème du genre après Ouagadougou ; Bobo Dioulasso et Koudougou. Elle porte sur le thème principal : « Leadership des jeunes et des femmes et des anciens dans l’alliance politique : comment s’ouvrir aux exigences du monde d’aujourd’hui ».
Le programme de la formation prévoit des communications autour de thèmes sur les Droits et devoirs du militant d’un parti progressiste ; le leadership des jeunes et des femmes et des anciens dans l’alliance politique : comment s’ouvrir aux exigences du monde d’aujourd’hui ; Qu’est-ce que la démocratie ?

Ces conférences qui seront suivies de travaux de groupes et restitués en ateliers seront animées par des cadres du parti comme, Basile Guissou ; Fidèle Kiéntega ; Paul Hiry.

Ils sont 66 militants du parti au pouvoir, venant de 22 provinces à raison de 3 représentants par province (1 jeune, 1 femme et 1 représentant des secteurs structurés du parti) à participer à cette session.

Les résultats attendus

Comme objectifs assignés, il s’agit entre autres de : contribuer au renforcement de l’engagement politique et civique des militants du MPP ; renforcer la connaissance des militants en leadership dans un contexte d’alliance politique ; renforcer les connaissances des militants sur leurs droits et devoirs.
Le représentant de la Fondation Allemande partenaire, Klaus-Peter Treydte venu du Benin où il réside, a donné le sens de l’accompagnement de la Fondation Friedrich Ebert. On retiendra à ce propos qu’il s’agit d’une collaboration entre partis de même obédience politique.

Pour Moussa Boly, en charge des affaires sociales et de l’aspect solidarité du MPP, coordonnateur des actions entrant dans le cadre de la collaboration avec la fondation, il s’agit de donner aux militants du parti, tous les atouts nécessaires pour l’application du programme présidentiel.

Car l’ancien président du parti, devenu président du Faso, a souhaité que la formation des militants du parti soit une priorité. De même que l’actuel intérimaire à la présidence du MPP, Salifou Diallo.

Le chargé des affaires sociales, Moussa Boly fera savoir que la jeunesse est l’avenir de tout pays et à ce titre, il faut la former. Des femmes, il dira qu’elles sont toujours fortement mobilisées lors des élections et que les anciens ont une certaine expérience et ne sont donc pas des chiffons à jeter. Raison pour laquelle chacune des composantes participe à la formation à travers le choix d’un de ses représentants.

Alimata Galboné /Sangaré, responsable provinciale des femmes MPP du Mouhoun et membre du bureau politique national a positivement apprécié cette initiative du parti. Pour cette dernière, le besoin de formation des militants était réel. Elle a dit que la formation était la bienvenue. Une formation qui dira-elle, va « permettre aux militants de s’imprégner de ce que c’est que la politique. Surtout nous les femmes qui sommes souvent marginalisées ». Elle a jugé le thème pertinent et promis de retour dans sa province d’origine, être une courroie de transmission et un relais de ce qu’elle aura appris. Des séances de restitution seront organisées dans ce sens a-t-elle fait savoir.
La prochaine étape après Kaya sera Fada N’gourma. Les militants MPP de cette zone recevront à leur tour les enseignements qui seront donnés à Kaya.

Angelin Dabiré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés