Œuvres universitaires : Le DG entrant porte plainte pour diffamation contre le sortant

LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • mercredi 19 octobre 2016 à 08h00min

Le Centre national des œuvres universitaires connait depuis quelques temps des secousses. Cette fois ce ne sont pas les étudiants qui sont au-devant des choses, mais plutôt l’administration. Le nouveau Directeur général est accusé par l’ancien de location frauduleuse à un particulier, d’un bâtiment servant de cité pour les étudiants. Par cette conférence de presse ce mercredi 19 octobre 2016, à la cité universitaire de la Patte d’Oie (Ouagadougou), Yacouba Ouedraogo souhaite éclairer l’opinion publique sur cette situation.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Œuvres universitaires : Le DG entrant porte plainte pour diffamation contre le sortant

Unique orateur de cette rencontre avec les médias, Yacouba Ouedraogo, Directeur général du CENOU nouvellement nommé le 12 octobre dernier, a livré sa version des faits. Directeur régional du CENOU/Centre avant sa nomination, il affirme toujours avoir travaillé « dans l’intérêt général en collaboration » avec ses supérieurs hiérarchiques. Cela en faisant face aux crises estudiantines qu’il y a eu. Depuis sa nomination, il dit ne rien comprendre dans cette « campagne de diffamation » entreprise par le Directeur général sortant, Serge Bayala. Alors qu’il (Yacouba Ouedraogo) était sous les ordres de ce dernier avant d’être porté à la tête du CENOU. Pour lui, ce ne sont que « des accusations mensongères et d’acharnement » contre sa personne.

Il nous relate succinctement les faits. Le 4 octobre dernier en partance pour le Mali pour de décès d’un de ses proches, Yacouba Ouedraogo, affirme avoir été intercepté par la gendarmerie nationale dans la commune rurale de Sabou (localité située à 80 km de Ouagadougou. Sans qu’il ne sache quelle en est la raison. Il y est resté de 11 h à 19 h, avant d’être transféré à la brigade de recherche de la gendarmerie de Ouagadoudou. Il y passa la nuit. Auditionné le lendemain matin, c’est là qu’il apprend que le DG sortant avait déposé une plainte contre lui pour avoir voyagé sans autorisation. Mais aussi d’avoir mis en location la cité universitaire de Larlé (quartier de Ouagadougou) à une Marguerite Karama, promotrice d’un tournoi féminin.

En réalité ajoute-t-il, lors de la confrontation, son patron d’alors, laisse entendre que son voyage sur le Mali était une occasion pour fuir le pays et ne pas répondre des actes qu’il a posés. N’ayant pas de preuve pour appuyer ses accusations, Yacouba Ouedraogo, confie avoir été remis en liberté par la gendarmerie le même jour.

C’est une semaine après cet incident que Yacouba Ouedraogo, précédemment directeur régional du CENOU/Centre est nommé en Conseil des ministres le 12 octobre dernier Directeur général. Exit le DG Bayala.

« Le CENOU sans SG »

Le DG Ouedraogo, affirme que depuis qu’il a été nommé, son ancien patron a déclaré comme une guerre directe contre lui en le diffamant dans la presse. Ainsi, pour mettre fin à cette attitude, le nouveau patron des œuvres universitaires, confie avoir porté plainte auprès du procureur du Faso pour diffamation. Marguerite Karama, promotrice du Tournoi international du football féminin qui avait demandé la cité de Larlé pour héberger ses joueuses, en a fait de même.

La passation de charges qui devait se tenir le lundi 17 octobre passé, n’a finalement pas eu lieu. Selon le DG entrant, le sortant a semble-t-il saisi l’Autorité supérieure du contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC), pour un audit. Tout cela dans le but d’empêcher la passation. Consigne a été donnée du ministère de l’Enseignement supérieur de patienter.

Pour Yacouba Ouedraogo, un audit avait été fait par l’ASCE-LC bien avant. Et nulle part dans le rapport, son nom n’est sorti. Il est ‘’clean’’. Il fait remarquer que le CENOU traverse depuis un certain temps des disfonctionnements. En témoigne l’abandon de poste du Secrétaire général du CENOU. Ce dernier a préféré aller être un SG de mairie alors qu’il a pris fonction il n’y a pas un an. Et depuis des mois, le centre fonctionne ainsi. C’est à ne rien comprendre martèle-t-il, si ce n’est que le DG sortant cache des choses.

Le nouveau maitre des lieux persiste et signe, « ce bâtiment n’a pas été loué » et « aucun montant n’a été perçu par moi, encore moins par mes services techniques ». Dame Karama, relate-t-il, dans le cadre de son tournoi cherchait un lieu pour héberger ses équipes. Le stade du 4 août étant occupé, elle a sollicité leur aide pour les loger. Seule la cité de Larlé était disponible, mais dans un état de délabrement. Elle s’est engagée, s’il acceptait qu’elle y loge ses sportifs, à faire toutes les réparations. Elle a déposé sa demande en bonne et due forme. Et a tenu promesse en rénovant la cité « comme il n’en a jamais été ». « Et on nous accuse de location frauduleuse », s’indigne-t-il.

Cette ‘’guerre’’ ne date pas de maintenant, semble-t-il. Par exemple au mois de juin 2016, nous apprend le DG entrant Yacouba Ouedraogo, le DG sortant Serge Bayala avait procédé à son remplacement au poste de Directeur régional du Centre. Et c’est lors d’une rencontre à l’université que la nouvelle lui a été donnée par celui-ci. Au moment où il s’apprêtait à plier bagages, son ministre de tutelle l’informe que la décision du DG n’était plus à l’ordre du jour, donc il y est resté et y est en attendant son installation en tant que DG.

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés