Attaque à Intagom : L’armée a tiré les enseignements nécessaires selon le chef d’état-major général

LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • mercredi 19 octobre 2016 à 12h16min

Les quatre militaires tués dans l’attaque d’Intagom, près de la frontière malienne, ont été inhumés ce mardi 18 octobre 2016, dans l’après-midi. Cette énième attaque qui vient mettre à mal le dispositif sécuritaire a-t-elle ouvert les esprits de nos forces de défense et de sécurité ? Ont-elles tiré les leçons ? Oui, répond le Gal Zagré, chef d’état-major général des armées.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Attaque à Intagom : L’armée a tiré les enseignements nécessaires selon le chef d’état-major général

Après l’inhumation des quatre militaires, le chef d’Etat-major général des armées, le Général de brigade Pingrenooma Zagré, a déclaré que l’Armée avait tiré les enseignements de cette attaque en ce sens qu’elle entend dans un premier temps réorganiser le terrain à travers la réalisation d’infrastructures de protection du site. A l’en croire, les travaux ont commencé au lendemain des attaques avec le déploiement d’éléments du génie militaire.

Ensuite, il s’agira, selon le Général Zagré, de développer en amont un dispositif et un réseau d’acquisition de renseignements entre les Etats membres du G5 Sahel pour prévenir d’éventuels attaques qui ont lieu généralement la nuit au moment où la concentration baisse. Déjà, dans le cadre du projet « Gestion coordonnée des frontières au Niger, au Mali, en Mauritanie et au Burkina Faso » financé par le gouvernement du Japon, le ministère en charge de la sécurité a reçu du matériel informatique au profit de trois postes frontaliers pour la sécurisation des frontières.

L’occasion faisant le larron, les journalistes ont arraché quelques mots au chef d’État-major général des armées sur le décès du conseiller et de son fils dans la zone de combat. Selon lui, un troupeau de bétail a servi d’interface entre les soldats burkinabè et les assaillants qui se trouvaient à moto. La zone était donc dangereuse pour que des civils s’y attardent au risque d’être pris pour des assaillants. Les échanges de tirs terminés, l’armée a découvert les corps du conseiller et de son fils. Mais le Général Zagré assure que ses hommes n’ont pas aperçu de berger dans la zone. Afin d’élucider cette affaire donc, le directeur de la justice militaire et le CEMGA ont été instruits pour mener des investigations.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 octobre 2016 à 11:26, par Zoom pide-nooré
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

    Vous croyez que le groupe de yanma yanma peut servir à quelque chose ?
    Si chaque pays défend son intégrité, il y aura un hand shake des armées aux frontières. Cela veut dire que nos armées ratisserons jusqu’à la porte du voisin et là elles se rencontrerons. Puis au besoin elles ratissent en retournant pendant que d’autres ratisse en venant ; ça sera sûr à ce point que tout a été vérifier.
    Si vous pensez que c’est cher de faire cela, alors attendons nous au pire.
    Burkinabès, faisons attention si non nous allons chercher des moins que rien pour nous aider (nous former) dans la protection de notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 11:42, par YIRMOAGA
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

    L’armée n’a pas tiré les enseignements nécessaires puisqu’elle ne veut pas reconnaitre ses erreurs ? La réalisation des infrastructures est un leurre, juste pour empocher des deals ? Le long de la frontière va être concerné par ces ouvrages ? Non ? Combien de poste seront créés ? La frontière est très longue pour des réalisations d’infrastructures ? Pourquoi pas individuelles ?
    La solution vient de la qualité des hommes à déployer sur le terrain pour faire la dissuasion et au besoin combattre ? Vu la qualité des moyens dans le poste d’Intagom et le personnel non qualifié, résultat.......?Dommage que les éléments d’appui (renfort) qui arrivaient sans mission précise, et commence à tirer à vu sur tout ce qui est individu ?
    Le renfort n’a trouve aucun élément du détachement sur le terrain d’où les doutes sur qui a abattu le chef de détachement ?
    On parle de visibilité et pourtant à 9h du matin pendant que les assaillants étaient partis il y a longtemps ? La hiérarchie a faillit et doit assumer ?
    Un sergent n’a pas la qualification requise pour commander 25 hommes ? Ni la dotation en armement, raison de l’attaque pour le matériel ? Que peut faire un sergent avec une 14/5 et une 12/7,dotation d’une section commandée par ......plus gradé ? Enfin, l’armée n’est plus une armée, mais.........., on gagnerait à construire des temples pour qu’on loue le seigneur afin qu’on soit plus agressé ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 11:54, par SIDPAWETTA
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

    LE TERRORISME EST L’AFFAIRE DE TOUS LES BURKINABE. A COMMENCER PAR NOUS LES CIVILS. NOUS DEVONS INFORMER LES FDS DE TOUS ELEMENTS SUSPECTS AFIN QU’ILS PUISSENT AGIR. TOUTES LES ARMEES DU MONDE REDOUTENT LE COMBAT ASSYMETRIQUE..QUELQUE SOIT LES MOYENS MIS ,IL FAUT QUE TOUTE LA POPULATION COLLABORE.. RESTONS UNIS DANS CE COMBAT

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 12:29, par ngoonga
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

    Le conseiller et son fils sont partis en patriote pour vérifier la situation et renseigner le Maire de Tin Akoff. Certes une erreur de tir peut arriver, mais si c’est un tir sans sommation il y a de quoi s’inquiéter ???

    Répondre à ce message

    • Le 19 octobre 2016 à 15:05, par OUEDRAOGO
      En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

      Le conseillé est il un militaire ? le maire ne pouvait il pas allé lui même ? c’est dommage qu’il soit tué et surtout avec son enfant, mais disons nous la vérité, un civil n’a rien a voir sur un terrain de combat d’arme surtout qu’aucune autorité militaire n’y était pas encore allé. Les militaire ne peuvent pas être responsable de ce décès même s’il s’avérait que c’est leur balles qui ont touché ces civil.
      Je ne suis pas militaire mais il y a un minimum de logique qu’il faut comprendre.
      Paix aux âmes de tout ceux qui sont tombé prématurément au cours de cet incident !!

      Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 12:47, par warzat
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

    - Définir des voies de passage des populations d’un pays à un autre dans les zones dites rouges et faire passer l’information dans les marchés et avec l’appui du chef de Djibo. Tout individu enturbanné qui passe par les voies non autorisées pourrait être abattu par les patrouilles de l’armée.
    - Développer les moyens de communication entre les patrouilles de manière à intercepter un repli quelconque après forfait des terroristes.
    Si le combat est asymétrique, adoptons leur mode d’attaque ou amenons les à adopter ce que nos forces savent faire le mieux. Ce n’est pas la théorie de l’école qu’on applique mais la théorie que l’on doit retrouver dans le combat.
    - Vos actions : relève, ravitaillement et autres ne doivent pas être connus par leurs complices enturbannés qui sont parmi nous. Utiliser les mêmes motos, les commandos, frapper là où ils s’attendent le moins, la meilleure défense c’est l’attaque.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 12:47, par Alexio
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

    Ou sont-ils stationnes les helicopteres de combat de la base francaise au Faso ? Les patrouilles des militaires a nos frontieres devront etre integrees avec la gendamerie. Le CDP a ses doigts dans ses attaques, car le deal qu ils avaient avec Blaise Compaore n est plus renouvelable a lheure actuelle. Donc semer la terreur au peuple sous le regime RMK est cible pour cette cause. Les ennemis sont ce KODER.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 12:52, par Jubal
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

    La hiérarchie militaire avait clairement fait savoir à la lumière du rapport sur la problématique du RSP que la dissolution du RSP était inopportune et dangereuse. La hiérarchie militaire entrevoyait un très probable envahissement terroriste si le RSP était démantélé sans calcul. Mais comme Zida, le peuple a poussé le RSP à bout, précipitant sa mort. Nous voilà maintenant sans moyen, sans système de renseignement efficace. Pourquoi le camp de Zida (il boit son vin tranquillement au Canada) qui a tué le RSP ne monte pas au front ?
    En vérité, on est trop pauvre pour pouvoir vaincre les terroristes, et il fallait seulement être plus intelligent en capitalisant les acquis du RSP. De toute façon, le RSP qui comptait nos frères était préférable aux terroristes. Ce n’est pas parce qu’on est jeune officier "insurgé" qu’on voit loin. Encore une fois, et si Diendéré et Bassolé avaient raison en défendant le RSP ?

    Répondre à ce message

    • Le 19 octobre 2016 à 14:12, par Yacouba
      En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

      Toi tu arrêtes de nous rabattre les oreilles avec ton affaire de RSP. Le RSP est mort, on n’en parle plus. Quelle était cette force militaire qui se faisait appeler "forces spéciales" qui a refusé de quitter son confort de Kossiam pour être déployée en brousse ou au sahel ? L’histoire ne retiendra aucun fait d’arme perpétrer par ces éléments. L’histoire retiendra par contre que les assassinats de citoyens non armés (Norbert ZONGO, DABO Boukary, le juge NEBIE, etc.) ont été l’oeuvre de ces "forces spéciales". Le RSP n’aurait rien pu faire ici. Honte aux nostalgiques des assassins de citoyens aux mains nues.

      Répondre à ce message

    • Le 19 octobre 2016 à 15:14, par Minute
      En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

      Mon frère, si le RSP ne s’était pas conduit en délinquant, en hors la loi, en putschiste et ne servant que les intérêts d’un groupe ou d’une famille au lieu de servir réellement le peuple, personne n’allait pensé ou soutenir son démantèlement. Rappelez-vous, que le RSP a endeuillé des familles. pourtant, sa mission était celle de l’armé républicaine ayant pour mission la défense du peuple et de l’intégrité territoriale. Si la hiérarchie militaire avait clairement fait savoir à la lumière du rapport sur la problématique du RSP, que la dissolution de celui-ci était inopportune et dangereuse, c’est encore moins qu’elle redoutait sa simple disparition que les accointances et ses liens tentaculaires que ce RSP avait avec les terroristes. Rappelez vous encore que Diendéré était passé comme la courroie de transmission entre les terroristes et les victimes kidnappés sur qui on monte les enchères. Alors ! pouvez vous accepter ça dans un pays responsable ? Non ! Ce n’est pas eux qui ont créé l’armé. Les devanciers ne se sont jamais comporté de la sorte. Donc, que chacun revoie sa copie.

      Répondre à ce message

      • Le 19 octobre 2016 à 20:58, par Merci
        En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

        Yacouba et Minute, Jubal a raison. L’histoire retiendra aussi que les forces de l’ordre n’étaient pas abattu en cascade et à souhait quand le RSP était là. L’histoire retiendra aussi que le RSP avait une renommée internationale qui effrayait tous ceux qui en voulaient aux Burkinabè. L’influence et la dissuasion sont très importantes en matière sécuritaire. Soyons lucide.

        Répondre à ce message

        • Le 20 octobre 2016 à 11:04, par Dieudonné
          En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

          Renommée internationale où ? Le RSP a vaincu quelle armée, a mis en déroute quel ennemi ? Il est toujours resté à Ouaga pour terroriser les civils aux mains nues. Rappelle-toi la fameuse phrase « Si tu fais on te fait et il n’y a rien ». Il se mentaient à eux-mêmes en pensant qu’ils étaient les plus forts ou on flattait leur égo en leur disant qu’ils étaient les meilleurs. S’ils étaient vraiment les meilleurs, les plus forts pourquoi ont-ils fuient devant les soldats montés des régions. Un seul obus lancé dans le camp Naba Koom a suffi pour les mettre en déroute. Cela a été une débandade, qui a pied, qui a moto. Le RSP a été un ramassis de lâches, de couards. Voici ce que l’histoire retiendra de ce corps qui se faisait appelé "spécial".

          Répondre à ce message

    • Le 19 octobre 2016 à 18:48, par Faso-Biiga
      En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

      Moi je préfère mourir des balles des terroristes exogènes que des terroristes endogènes car ces derniers vont (allaient) me tuer avec l’arme que j’ai contribué à payer. Quand quelqu’un parle de ces démons ça me met dans tous mes états. Tout ce qu’ils faisaient c’était uniquement pour sauvegarder leurs intérêts égoïstes même s’il fallait nager dans le sang des populations aux mains nues .Mais ils avaient oublié que la vraie force c’est celle du créateur (DIEU) et non votre créateur compaore blaise kouassi.

      Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2016 à 07:30, par KAPY
      En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

      Ne confondons pas les choses. Quand il y avait le RSP, il y avait Gilbert Diendere, Djibril Bassole et Blaise Compaore (avec son conseiller mustafa chafi) qui avaient des contacts et liens avec ces memes terrorists. Rappelons nous que ces derniers se pavanaient a Ouagadougou avant l’insurection. Le RSP seul ne pouvait pas eviter ce qui est arrive d’autant plus que la majorite d’entre eux etait bases a Ouagadougou (a pres de 300Km de l’incident). Ce n’est donc pas du fait du dementellement du RSP mais parceque leurs amis et protecteurs ne sont plus aux commandes du pays. Si nous pensons que ce n’est pas une tentative de controle du Nord du Burkina, nous nous trompons grandement. Si nous n’investissons pas a tres court terme dans du materiel d’information et de surveillande de toute le "zone rouge" avec un renforcement de la presence militaire dans ces zones et des unites d’intervention rapides pouvant se rendre a ces points de la frontiere en moins de 30 minutes, nous allons avoir une situation de conflit ouvert su plusieurs fronts dans peu de temps.

      Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2016 à 09:34, par pataamleukré
      En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

      A Jubal .Si vous êtes expert en terrorisme aider la nation en donnant des idées au lieu de faire référence chaque fois à quelque chose’ qui n’existe pas (RSP) et qui en son temps n’a eu aucun haut fait de guerre dans la protection de la population.
      Personnellement je ne me souviens pas d’un acte salutaire du RSP .Il était plutôt connu pour sa barbarie envers le peuple.
      D’ailleurs rien ne prouve que ce ne sont pas certains ex RSP qui sont à la base des troubles que nous connaissons.

      Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2016 à 10:32, par SOME Zubada
      En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

      Arretes de nous pomper l’air avec ton rsp qui n’a jamais ete une unite republicaine . Le rsp a ete concu pour un seul homme (Blaise Nguessan). Il a servi son mentor et createur et n’a jamais ete au service de la nation. Les moyens de rens don’t tu parles etaient au profit de Blaise qui assurait le traffic d’armes, de drogues, de cigarettes a travers ses executants comme diendere et certains officiers et s/off. Aussi des civils commercants comme le richissisme de Markoye qui a fait enleve le Roumain et fait tirer sur des vaillants fils du pays (douaniers, gendarmes). Comme la verite est TABOU dans ce pays, les renseignements recoupes de la gendarmerie et de la police ont ete ranges dans les tiroirs. Le 15 janvier etait connu des services de renseignement. Un jour viendra ou les gens parleront. Ca sera tard.

      Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 13:29, par Basga
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a-t-elle tiré des enseignements nécessaires ?

    Je ne suis pas sûr que les FDS aient pigé la leçon, en témoigne l’attaque de Kerboulé soit 4 jours plus tard à celle d’Intamgom.
    A Kerboulé aucune intervention rapide après des échanges de coup de feu de plus de 2H. Le communique laconique qu’on nous servira sera " les renforts sont en train d’être acheminés". On ne veut plus de médecin après la mort. J’ai l’impression qu’on ne se penche pas sérieusement sur la sécurité de la population.
    Simon aurait dû être le patron des Koglweogo, là-bas on ne débat pas de stratégie ni de technique car trop protoclaire, on va directement au charbon.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 14:14, par boudson le bombardier filitoxeur
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a tiré les enseignements nécessaires selon le chef d’état-major général

    Pour mailler tout le pays ,il faudra un dispositif sécuritaire a la hauteur de nos ambitions aux abords de nos frontières. CRÉER :

    - DES UNITÉS SPÉCIALISES ANTI TERRORISTES TRÈS BIEN ÉQUIPES
    - METTRE UN DISPOSITIF DE RENSEIGNEMENT DE HAUTE TECHNOLOGIE DANS LES PROVINCES FRONTALIÈRES.
    - SENSIBILISER LES POPULATIONS SURTOUT CELLES DES FRONTIÈRES A LA NÉCESSITE DE COLLABORER AVEC NOS FORCES DE DÉFENSES ET DE SECURITE.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 15:16, par Sonia
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a tiré les enseignements nécessaires selon le chef d’état-major général

    SIDPAWETTA : « LE TERRORISME EST L’AFFAIRE DE TOUS LES BURKINABE. A COMMENCER PAR NOUS LES CIVILS. NOUS DEVONS INFORMER LES FDS DE TOUS ELEMENTS SUSPECTS AFIN QU’ILS PUISSENT AGIR. TOUTES LES ARMEES DU MONDE REDOUTENT LE COMBAT ASSYMETRIQUE..QUELQUE SOIT LES MOYENS MIS ,IL FAUT QUE TOUTE LA POPULATION COLLABORE.. RESTONS UNIS DANS CE COMBAT »
    TA REACTION EST LA PLUS REALISTE DE TOUT CE QUE JE LIS ICI. WARZAT EGALEMENT EST A APPRECIER. FRANCHEMENT, JUBAL EST DESEPERANT. LE RSP EST MORT COMME SON MAITRE ET LE REGIME QU’IL PROTEGEAIT PAR LA TERREUR. A T’EN CROIRE, LE RSP QUI ETAIT UNE FRANGE DE L’ARMEE BURKINABE POUVAIT TUER ET FAIRE DISPARAITRE DES BURKINABE PAR C’ETAIT LE HAUT LIEU DU RENSEIGNEMENT, LE TERRORISME D’ETAT EST MEILLEUR AU TERRORISME DES ENTURBANNES PSYCHOPATHES ? NOTRE PAYS VIENT JUSTE DE REPRENDRE SON DESTIN EN MAINS, CEUX QUI VEULENT AIDER, SONT DES PATRIOTES ET ILS LE FONT POUR LA POSTERITE, POUR L’ETERNITE AVEC CE REGIME CI OU LES AUTRES QUI SUIVRONT. AUTANT AIDER ET ACCOMPAGNER LES AUTORITES ACTUELLES DANS LEUR OEUVRE PUISQUE C’EST ELLES QUI ONT ETE CHOISIES. A TOUS CEUX QUI, TAPIS OU ILS SONT, QUI VEULENT LE CHAOS ET LA DESOLATION POUR MA PATRIE S’EN MORDRONT LES DOIGTS. ON A COMPRIS MAINTENANT QUE C’EST UN VASTE COMPLOT INTERNATIONAL ET INTERNE QUI EST OURDIT CONTRE LE BF, MAIS LE BF SURVIVRA. IL NE RETOURNERA PAS EN ARRIERE. DU COURAGE A NOS VAILLANTES FDS, VOUS ETES HONRABLES, NE TENEZ AUCUN COMPTE DES VAMPIRES CYNIQUES QUI SE REJOUISSENT QUAND DES ELEMNENTS PERDENT LA VIE EN DEFENDANT LEUR PATRIE.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 16:07, par Ba Dris
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a tiré les enseignements nécessaires selon le chef d’état-major général

    J’adore quelque chose actuellement au Faso.
    Tous autant que nous sommes, on s’est découvert des aptitudes dans tous les domaines.
    C’est ainsi que moi enseignant je parle de stratégie et de tactique militaires.
    Le médecin parle de télécommunication et d’agronomie ;
    Le boucher parle d’architecture et de menuiserie métallique pendant que l’architecte parle comme un magistrat et le magistrat est devenu le plus grand économiste et le plus grand pharmacien du Faso ainsi de suite.
    De grâce n’allons nous pas faire doucement ? Tout le monde peut connaître un peut du domaine de l’autre mais tout le monde ne peut être expert dans tous les domaines au point de donner des leçons à tout vent sur les réseaux sociaux et sur les antennes des radios.

    I maani suguri !!
    A yi sabari !!

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 16:37, par Sidwaya1.
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a tiré les enseignements nécessaires selon le chef d’état-major général

    Quel dommage ! Ce n’est pas que maintenant que l’Armée a tiré les enseignements de cette attaque en ce sens qu’elle entend dans un premier temps réorganiser le terrain à travers la réalisation d’infrastructures de protection du site. C’est dire que nos braves soldats tombés n’avaient pas attiré l’attention de notre armée pour prendre des dispositions très utiles pour éviter d’autres morts d’hommes. Franchement ..............

    Nous osons croire que vous prendrez des dispositions afin d’éviter des massacres encore sur notre cher Faso.

    Déployé au maximum possible des soldats bien formés dans les zones rouges SVP

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 18:31, par Yabila
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a tiré les enseignements nécessaires selon le chef d’état-major général

    Que nos enfants qui viennent d’être fauchés par l’ennemi à la fleur de l’âge reposent en paix. L’armée n’a rien compris du tout depuis les 1ères attaques au Burkina. Alors là, rien du tout, sinon, il n’y aurait même pas eu cette attaque de plus à Intagom qui aurait pu être déjouée si vous étiez prévoyants et efficaces sur le terrain. Mr le chef d’état-major général, comme toujours, je ne crois pas que vous ayez tiré le moindre enseignement de quoi que ce soit. Pendant ce temps, nos enfants meurent. Au lieu d’être chaque fois à décorer nos enfants à titre posthume sur leur cercueil, mobilisez-vous franchement avec vos hommes pour nous éviter ça. Que faites-vous donc du principe de précaution dans notre armée ?!
    Que font les services de renseignements ? Avez-vous une stratégie d’implication des populations dans la collecte de renseignements ? Comment nos frontières sont-elles surveillées, principalement dans la zone rouge ? Comment surveille-t-on les allers et venues ainsi que les mouvements de "certains individus" potentiellement dangereux sur notre territoire ? Autant de questions que moi, citoyen lambda, je me pose vu toutes ces attaques à répétition que nous subissons. Espérons que nos politiques aussi nous disent qu’ils ont tiré les enseignements nécessaires. Espérons surtout que ce soit vrai. Pour vous croire, nous voulons vous voir à l’œuvre, maîtriser la sécurisation de notre territoire avec efficacité et sans angélisme. Nos militaires ne doivent plus se faire tuer lâchement comme ça. Ce n’est pas normal Gal Zagré et vous le savez très bien. Réveillez-vous s’il vous plait !

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 19:40, par Omega
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a tiré les enseignements nécessaires selon le chef d’état-major général

    Svp dites moi yavait-il d’autres militaires en plus de ceux tués ?si oui ou étaient-ils en entendant les renforts ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 20:55, par vinéga
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a tiré les enseignements nécessaires selon le chef d’état-major général

    Pour bien mener l’insurrection, il y a eu un plan machiavélique qui a été mis en place et qui a bien fonctionné. Alors pour neutraliser les bandits qui sont aux frontières ce n’est pas du tout compliqué, il suffit de voir les cerveaux qui ont mis en place cette stratégie, de nous fournir chaque jour des stratégies pour lutter contre ces forces du mal, autrement nous allons nous retrouver sois au GHANA, soit au TOGO.
    Déjà qu’il n’ y a pas du travail, la paix est menacée dans le sens profond du terme.
    AU REGARD DE TOUS CES EVENEMENTS ON NE TROMPE PAS EN AFFIRMANT QU’ON A PLUS D’ARMEE.
    Nos militaires sont formé pour faire la guerre et non combattre des ennemis invisibles.
    Les rss sont très intelligents pour faire sortir de bourbier.

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 21:54, par Kelemassa
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a tiré les enseignements nécessaires selon le chef d’état-major général

    Parlant de soldats de valeur, y en a t-il encore dans ce pays ? Des soldats endettés, adeptes de jeu de hasard (PMUB), soûlards, affamés et mis trop tôt en retraite. Tandis que les sous officiers et officiers sont dans de belles maisons, des voitures luxueuses et climatisées à la place des jeep. Ces officiers peuvent ils servir au Sahel ? La rectification et la IV eme république dirigé par BC a terrorisés ces hommes au point qu,ils ont baissés les bras.

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2016 à 08:57, par L’Oeil du Peuple
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a tiré les enseignements nécessaires selon le chef d’état-major général

    Non mon GL. Je ne pense pas que vous avez tiré des leçons sur ces multiples attaques qu’à connu le BURKINA FASO en si peu de temps. Et c’est pratiquement les mêmes erreurs qui sont toujours commises. Manque de vigilance et de concentration, absence criarde d’un plan de riposte et de surveillance des frontières. Une armée qui ne fait pas de rétrospection sur le passé pour avancer avec de bonnes décisions. Des hommes déployés dans les zones à risques manques d’expériences et de formation vue leur âge très jeunes. Ils sont très jeunes et n’ont aune expérience en matière de combats. Désormais que les anciens bien aguerris sont déployés le long de nos frontières plutôt que d’envoyer les jeunes soldats à la boucherie.
    Finie la récréation pour nos hommes de tenue car pratiquement des décennies ces hommes tournaient le pouce et dans une oisiveté totale. Le temps de se réveiller à sonner. Nos hommes de tenue doivent faire preuve d’audace, de professionnalisme et de savoir faire.
    Mon GL vous devez faire valoir vos galons, sauver votre patrie ou mourir.
    Je pense que c’est la dernière attaque qui a fait des victimes. Plus jamais ça.

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2016 à 09:51, par pataamleukré
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a tiré les enseignements nécessaires selon le chef d’état-major général

    Je ne vois pas comment des infrastructures seules peuvent contribuer à efficacité nos braves soldat. Cela me fait penser à l’anecdote du veilleur de nuit qui demandait une moustiquaire pour bien faire son travail.
    Formez les hommes et donner leur du bon matériel.Si non votre matériel de pointe finira dans les mains de l’ennemie.

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2016 à 17:14, par minallahi
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a tiré les enseignements nécessaires selon le chef d’état-major général

    Écoutez gal,l’incompétence est sans doute perceptible par les civiles les plus ignorant des questions militaires et l’art de la guerre. Épargner nous des paroles de regret quand on est pas capable on laisse la place, pourquoi ne pas poursuivre ces salopard partout où ils st, ne venez pas me dire que ... violation de l’espace territoriale ou machin mon oeil . traquer les même dans leur terriers, c’est une guerre, alors ne perdons pas de temps dans la réflexion unitile ,dans les jeux de mots et dans la paroles flou .rappeler tous nos forces Partt ou ils interviennent. et mettre les moyens aériens pour les interventions rapide au lieu de transporter le petit cdr à chaque fois qu’on tue un au Burkinabè au sahel. Le peuple ne vous comprendra pas s’il y a une autre attaque. A bon entendeur

    Répondre à ce message

  • Le 20 octobre 2016 à 18:19, par Nabi Nabi
    En réponse à : Attaque à Intagom : L’armée a tiré les enseignements nécessaires selon le chef d’état-major général

    Vraiment à chaque des renforts sont en route c’est pas mieux que le rensort soit sur place ?Les vampires ne devraient pa fouler lr Faso tuer nos FDS et rapartir dans la joie.Donc il serait bon de ne ne pas"stocker" les militaires à ouagadougou seulement.car le Sahel fait parti du pays.En plus les gradé sont où mème.ils ont l’expérience donc doivent la partagé avec leur petits frères sur le front.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés