Hadj 2016 : 5 500 pèlerins au départ, 5 décédés au final

SIG | Simon COMPAORE, Commandeur de l’Ordre National • lundi 17 octobre 2016 à 23h44min

Ceci est une déclaration du ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure sur le Hadj 2016.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Hadj 2016 : 5 500 pèlerins au départ, 5 décédés au final

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure a le plaisir d’informer la population burkinabè que le dernier vol retour des pèlerins burkinabè est intervenu le mercredi 12 octobre 2016. Au total, cinq mille cinq cents (5 500) pèlerins ont effectué le hadj 2016, conformément au quota accordé par les autorités saoudiennes. Toutefois, il a plu à Dieu de rappeler auprès de lui, cinq (05) pèlerins, tous après avoir accompli les rites du hadj. Au nom du Président du Faso et du Gouvernement, le Ministre d’Etat exprime toute sa compassion aux familles éplorées et demande au Tout Puissant d’agréer le hadj des défunts.

En rappel, la phase des vols aller s’est déroulée du 31 août au 05 septembre 22016 et la phase retour, du 03 au 12 octobre 2016. Le transport aérien a été assuré par la compagnie saoudienne FlyNas (Nas Air). Le Ministre d’Etat félicite tous les acteurs dont la conjugaison des actions a permis aux musulmans burkinabè d’accomplir le cinquième pilier de l’Islam. Il salue en particulier, la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) qui n’a ménagé aucun effort pour assister le Comité national de suivi du pèlerinage à la Mecque et les agences de voyages.

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure réaffirme la volonté et la disponibilité permanentes du Gouvernement à offrir les conditions idoines pour un meilleur accomplissement du hadj par les musulmans du Burkina Faso.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 octobre 2016 à 09:43, par patarbtalé
    En réponse à : Hadj 2016 : 5 500 pèlerins au départ, 5 décédés au final

    paix aux âmes de ceux décédés en terre sainte. mais dites nous le nombre de ceux qui ont payé et n’ont pas pu aller pour le rite du 5eme plier de l’islam.
    diminuer la nombre d’agences pour freiner les escroqueries

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre 2016 à 21:06, par ous
    En réponse à : Hadj 2016 : 5 500 pèlerins au départ, 5 décédés au final

    Conditions idoines mon oeil. Repas non adapté donc indigeste pour la plupart des burkinabè.
    Arnaque et escroquerie erigées en systeme de gestion par les delegués. Surnombre dans les chambres d’hotels, ou hotels tres eloignés du haram pour les autres agences sauf pour ceux du groupe anasr. Escroquerie pour les moutons de sacrifices avec des reçu internes delivrés aux chanceux. Des toilettes insuffisantes a mina.
    Des delegués devenus subitement des bureaux d’echange ambulants. Avec 52 rial contre 10000f avec les courtiers burkinabè. Et 55 rial aupres des generaux yoruba. Il serait souhaitable que l’organisation revienne entierement a l ’etat avec l’appui des etudiants burkinabes en arabie comme encadreur et delegués. Sinon ceux qui le font actuellement ont manifestement prouvé leur gout immoderé pour les especes sonnantes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre 2016 à 21:09, par ous
    En réponse à : Hadj 2016 : 5 500 pèlerins au départ, 5 décédés au final

    Conditions idoines mon oeil. Repas non adapté donc indigeste pour la plupart des burkinabè.
    Arnaque et escroquerie erigées en systeme de gestion par les delegués. Surnombre dans les chambres d’hotels, ou hotels tres eloignés du haram pour les autres agences sauf pour ceux du groupe anasr. Escroquerie pour les moutons de sacrifices avec des reçu internes delivrés aux chanceux. Des toilettes insuffisantes a mina.
    Des delegués devenus subitement des bureaux d’echange ambulants. Avec 52 rial contre 10000f avec les courtiers burkinabè. Et 55 rial aupres des generaux yoruba. Il serait souhaitable que l’organisation revienne entierement a l ’etat avec l’appui des etudiants burkinabes en arabie comme encadreur et delegués. Sinon ceux qui le font alctuellement ont manifestement prouvé leur gout immoderé pour les especes sonnantes.
    Sinon pourquoi recruterr plus que le nombre de visas prevus ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés