Ecole militaire technique de Ouagadougou : 22 stagiaires de 17 pays désormais qualifiés en logistique

LEFASO.NET | Tiga Cheick Sawadogo • dimanche 16 octobre 2016 à 10h57min

La 9e promotion de qualification logistique du 1er degré de l’Ecole militaire technique de Ouagadougou (EMTO) est désormais opérationnelle. Après 6 semaines de formation, les 22 stagiaires de 17 nationalités ont reçu leurs attestations. Ils rejoignent leurs différents pays pour mieux s’occuper du matériel militaire.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ecole militaire technique de Ouagadougou : 22 stagiaires de 17 pays désormais qualifiés en logistique

« Quand la logistique va bien, tout va bien », foi du capitaine David Chiawa, président de la promotion. 16 pays africains et la France ont fait confiance à l’expertise de l’Ecole militaire de Ouagadougou et y ont envoyé leurs hommes pour apprendre ou approfondir le métier de logistique.

Et à entendre le Lieutenant-colonel Fabrice Hecht, directeur des études de l’école, ces pays ont eu raison. Pendant six semaines, les 22 stagiaires ont eu droit à des modules théoriques (les connaissances logistiques dans un groupement tactique l’équivalent d’un régiment en situation opérationnelle). La conduite des opérations, la planification des ravitaillements, l’organisation des mouvements, le maintien en condition du matériel militaire ont été enseignés aux apprenants.

Selon le président de la promotion, le capitaine Chiawa, ce furent six semaines de durs labeurs, et d’abnégations. « Nous sommes fiers d’être passés par ce moule », a-t-il dit.

A l’arrivée, tous les stagiaires ont été jugés dignes d’être chefs logisticiens. « La promotion a été très bonne. Ils sont arrivés avec des cursus initiaux totalement différents, certains n’avaient aucune compétence en logistique, donc c’était très disparate. Mais à force de travail, de persuasions de la part des instructeurs, on les a tous amenés à un niveau d’excellence en logistiques. Au jour d’aujourd’hui je peux me reposer sur chacun d’entre eux pour conduire une opération logistique dans son armée », confession du directeur des études, Lieutenant-colonel Fabrice Hecht.

Pour la seule dame de la promotion, le capitaine Koffi Amoin qui est dans l’infanterie en Côte d’Ivoire, cette formation sera un plus dans sa carrière. « Depuis une année déjà, je travaille dans une unité logistique, mais je n’avais pas encore fait de qualification. Il y a des fonctions que je ne pouvais pas encore occuper ». Désormais elle a la qualification pour être responsabilisée. Au-delà de la formation, elle dit avoir apprécié les relations humaines qui se sont tissées lors du stage.

Le colonel Zitiba Sawadogo, premier responsable de l’EMTO, a prodigué des conseils aux impétrants. Il a insisté sur l’après formation. Les stagiaires devraient continuer à mettre leurs connaissances à l’œuvre pour ne pas perdre la main, et surtout pour être de bons ambassadeurs de cette école inter-régionale de référence qu’est l’EMTO.

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés