Etienne Zongo : Absoute à la Patte d’Oie, espérance de résurrection dans les cieux

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • vendredi 14 octobre 2016 à 02h58min

Décédé dans la nuit du 2 au 3 octobre 2016 à Accra au Ghana, Etienne Zongo l’ancien aide de camp du Capitaine Thomas Sankara a été conduit à l’église notre dame des apôtres de la Patte d’Oie à Ouagadougou pour l’absoute. C’est dans cette église qu’il avait été lavé de tous péchés, dans les eaux du baptême. Dans la matinée de ce 13 octobre, parents, amis et connaissances étaient là pour le dernier adieu avant que le corps ne soit conduit à Laye pour l’enterrement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Etienne Zongo : Absoute à la Patte d’Oie, espérance de résurrection dans les cieux

C’est là qu’il a été baptisé, et c’est là que l’absoute a eu lieu. L’Eglise notre dame des apôtres de la Patte d’Oie a accueilli du monde en cette matinée, venu accompagner le repos de l’âme de Etienne Zongo, ancien aide de camp du président capitaine Thomas Sankara, par des prières.

C’est à quelques jours du 29e anniversaire de l’assassinat de son ancien patron, qu’il a tiré sa révérence à Accra au Ghana, à 63 ans, où il vivait en exil depuis le carnage du 15 octobre 1987.

Epreuve difficile à accepter pour nous vivants, la mort si nous la prenons avec foi, la tristesse doit faire place à la joie et surtout à l’espérance, a dit le célébrant dans son homélie. L’espérance de la résurrection, qui fonde même la foi de tout chrétien.

Pour le prêtre, nous sommes tous en cheminement sur cette terre, et c’est maintenant que notre foi doit se manifester, parce que nous aurons tous des comptes à rendre. « Ne vivons pas loin de la face de Dieu », a poursuivi le prêtre qui a par ailleurs prié pour que la lumière du très haut brille sur le visage de Etienne Zongo pour qu’il connaisse la joie de la résurrection.

« Commandant Etienne(…) nous sommes fiers de toi(…) bienvenue au Burkina Faso, ta patrie, welcome », a dit la représentante de la famille qui a parlé au nom des enfants, des petits enfants et parents du défunt, la voix pleine d’émotion.

Dans la foule venue pour être témoin, accompagner l’ancien pilote de ligne de prières, on pouvait apercevoir l’épouse du chef de l’Etat, Sika Kaboré, l’ancienne ministre Joséphine Ouédraogo, et l’ancien président du Conseil national de la transition, Shérif Sy.
Après la messe, le corps a été conduit à Laye, à une trentaine de kilomètres de la capitale sur la route de Ouahigouya pour l’inhumation.

Qu’est-ce que l’absoute ?

Appelée désormais le « dernier adieu », cette dernière prière de la liturgie des défunts se déroule autour du cercueil avant le transfert du corps au cimetière. Cette prière commence par le mot « Libera me », c’est-à-dire : « délivre-moi », pour implorer le pardon des péchés du défunt. Elle est suivie d’une aspersion d’eau bénite et d’un encensement du corps afin de l’honorer. « Notre corps est le temple du Saint Esprit ».

Lire aussi : Etienne Zongo, l’aide de camp de Thomas Sankara, est décédé. L’hommage de Bruno Jaffré

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 octobre 2016 à 09:12, par Mamie
    En réponse à : Etienne Zongo : Absoute à la Patte d’Oie, espérance de résurrection dans les cieux

    Reposes en paix dans cette terre où tu n’as pu séjourner depuis 29 ans. Puisse le Seigneur t’accueillir dans sa demeure et beaucoup de courage à ta famille !
    Que par tes prières, vérité et justice régner dans notre Cher BURKINA FASO !
    Paix à ton âme !

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:16, par pataamleukré
    En réponse à : Etienne Zongo : Absoute à la Patte d’Oie, espérance de résurrection dans les cieux

    Paix à son âme !
    Il faisait sans aucun doute parti des personnes à écarter dans le projet de pouvoir à vie de Blaise compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:24, par Karissa
    En réponse à : Etienne Zongo : Absoute à la Patte d’Oie, espérance de résurrection dans les cieux

    Passent sur les doigts de la main,
    Du Grand Maître du temps,
    Comme les grains d’un chapelet,
    Ainsi l’un après l’autre les partants.

    Avec leur dernier souffle de vie,
    L’oiseau qui picora la perle s’envolera-t-il ?
    Nous privant orphelins sevrés des inédits,
    Qui auraient donné des énigmes le fil.

    Au panthéon de nos cœurs,
    Érigé sur le silence des régents,
    Seront gravés pour l’honneur,
    Vos hauts faits d’antan.

    Compagnons du héros tragique,
    Fiers roseaux d’après tornade,
    Qui ne trahissent ni n’abdiquent,
    En loyaux Camarades.

    Mille obstacles dressés,
    Contre votre serment originel,
    N’ont pas pu le tuer,
    En est témoin le ciel.

    Puissent cette terre,
    De nos ancêtres,
    Vous être à jamais légère,
    Vos vertus en nous renaître.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:24, par zemba
    En réponse à : Etienne Zongo : Absoute à la Patte d’Oie, espérance de résurrection dans les cieux

    Tonton Etienne que ton âme repose en paix

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 10:23, par ka
    En réponse à : Etienne Zongo : Absoute à la Patte d’Oie, espérance de résurrection dans les cieux

    Etienne, comme disait un camarade ministre, tu étais le bouclier et le ciment de notre révolution inachevée aux côtés du PF. D’Accra aux Etats Unis, ton premier vol en tant que commandant de bord était avec joie, et avec amertume ton dernier vol. Courageux et combattant frère, repose en paix, car nous sommes tous de la terre, et nous retournerons chacun a son tour dans la terre. Que Dieu te reçois dans son royaume, et protège ta famille.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 12:14, par Elmagnifico
    En réponse à : Etienne Zongo : Absoute à la Patte d’Oie, espérance de résurrection dans les cieux

    Camarade Etienne repose en paix ! Durant les 4 si courtes mais exaltantes années de la Révolution d’Aout, ta silhouette aux côtés du PF Thomas SANKARA nous inspirait confiance car comme l’aigle royal, ton regard vif et discret savait percer le roc afin de déceler le moindre élément suspect ! Nous avons maintes fois espérer te revoir dans ta patrie bien aimée après la débandade du prince du désordre et la myopie politique, imbu de sa propre cupidité et stupidement captivé par le manège sordide de l’impérialisme ! Hélas le sort en a décidé autrement ! Puisse l’Eternel t’accorder le repos et consoler tes proches ! Nous ne sommes que des contempteurs lointains mais nos prières convergent vers le même trône, le trône blanc du Dieu Tout-puissant afin qu’Il ait pitié de ton âme et qu’Il pardonne tes péchés au nom de notre Seigneur Jésus-Christ ! Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 14:15, par blaiso forever
    En réponse à : Etienne Zongo : Absoute à la Patte d’Oie, espérance de résurrection dans les cieux

    RIP !!! que Dieu console toute la famille , longtemps sevrée de leur bien aimé papa, époux , frère ! nous devons accepter l’histoire l’histoire personnelle , individuelle de chaque être ! shalom ! shalom ! shalom ! le Blaiso forever

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 16:24, par Moi aussi
    En réponse à : Etienne Zongo : Absoute à la Patte d’Oie, espérance de résurrection dans les cieux

    Tu disais regretter d’avoir écouté ton chef et de n’avoir pas agi pour stopper la très funeste aventure du diable Blaise Compaoré. Certes, le cours de l’histoire aurait été autre si tu avais agi. Beaucoup d’officiers ont eu comme toi, ces remords. Parmi eux, certains ont subi la vengeance de B.C quelques jours, semaines ou mois après la mort du leader. Ils s’en sont voulus davantage juste avant d’être tués. Etienne, tu n’as pas à t’en vouloir. C’était un destin. Jésus a vu que Pierre sur lequel il comptait bâtir son église allait le renier. Il a vu que Judas allait le trahir mais de tout cela, il n’a rien fait alors qu’il en avait le pouvoir. Le destin DOIT s’accomplir parfois.

    A tous les révolutionnaires : ses anciens camarades, les sympathisants et cette tendre jeunesse qui n’a pas connu cette Révolution et ses moments exaltants mais qui a déjà saisi avec énergie le flambeau, rendons-lui un hommage à la hauteur de son immense contribution pour le pays.

    Soldat Zongo, retrouve le Soldat Sankara et les autres dans les vertes prairies du Seigneur et reposez-vous y dans sa quiétude en veillant sur nous.

    J’ai un message personnel pour Thomas. Même s’il le sait déjà, dis-lui que ses œuvres d’éveil ont porté fruit et que les millions de petits sankara qu’il avait prévus si on l’assassinait, ont pris le flambeau et, ce faisant, ils ont chassé à midi-pile le diable.
    D’ailleurs, par la fenêtre du Paradis, soufflez à Satan de préparer la natte de Blaise.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés