Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • vendredi 14 octobre 2016 à 12h00min

Après trois mois de travaux, la Commission d’enquête parlementaire sur le foncier urbain a livré ses résultats. Le rapport a été validé en séance plénière ce 13 octobre 2016. Les conclusions révèlent d’énormes irrégularités aussi bien dans la promotion immobilière que dans les opérations d’attribution de parcelles, de 1995 à 2015. Sur les quinze communes prises en compte par l’enquête, on note plus de 105 408 parcelles frauduleusement attribuées ou illégalement occupées. Et, les parlementaires ont décidé à l’unanimité des 108 présents du retrait de ces parcelles. Non sans recommander des poursuites judiciaires contre les fautifs.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

Le 12 avril 2016, l’Assemblée nationale prenait une résolution portant création d’une commission d’enquête sur le foncier urbain. Avec pour objectif de mener des investigations dans les grands centres urbains du Burkina afin de faire l’état des lieux sur le foncier de 1995 à 2015. La commission a eu trois mois pour effectuer ses travaux. Etant donc limité dans le temps et en moyens, elle a mené ses investigations dans quinze communes. Le 13 septembre dernier, elle a déposé son rapport sur le bureau du président de l’Assemblée nationale. Un mois plus tard, l’ensemble des parlementaires ont été invités à examiner et valider ce document que certains avaient présenté comme une « bombe ».

Et, à l’unanimité, les députés ont approuvé les conclusions des membres de la commission d’enquête. Mieux, pour plus de transparence, ils ont décidé de la publication intégrale du rapport d’enquête, d’environ 300 pages.

Trois mois d’enquête, des constats ahurissants

Après 90 jours d’auditions, de recherches documentaires, de sorties de terrain dans quinze communes couvertes par les enquêtes, les membres de la commission ont décelé de nombreuses irrégularités. Dans la promotion immobilière, les irrégularités portent notamment sur : des morcellements de bandes vertes, des occupations illégales de sites par des promoteurs immobiliers privés, des changements de destination de terrains sans autorisation préalable, le non-respect des plans d’aménagement, l’inexistence des services domaniaux et fonciers dans la plupart des communes…

Au nombre des sociétés immobilières épinglées, trois appartiennent à la même personne. Il s’agit la SOCOGIB, AZIMMO et SATMO qui sont des propriétés de Alizèta Ouédraogo, l’ex-présidente de la Chambre de commerce. Aussi, quasiment toutes les sociétés immobilières sont épinglées pour non-paiement de droits et taxes. Et, c’est plus de 16 milliards qu’elles doivent à l’Etat burkinabè. Même les sociétés comme Abdoul Services ne sont pas épargnées.

Forte ingérence du politique

Concernant les opérations de lotissement, les faits sont également suffisamment graves. 269 acteurs intervenant dans ce processus ont été auditionnés. Et, sur les quinze communes, la commission a décelé de nombreuses irrégularités et entorses à la réglementation en la matière. Ces irrégularités portent sur 105 408 parcelles. Aussi, la commission a noté la forte ingérence du politique dans la gestion du foncier. « L’activité de promotion immobilière, des promoteurs liés aux milieux politiques ont pu bénéficier d’énormes facilités qui ne sauraient prospérer dans un contexte de bonne gouvernance et de respect de l’éthique en la matière. Il en a été de même dans la conduite des opérations de lotissements tout au long de la période couverte par l’enquête parlementaire », a précisé le président de la commission, Boureima Barry. Les noms qui reviennent le plus dans la violation de la réglementation dans les opérations de lotissements sont : Salia Sanou (Bobo-Dioulasso), Pascal Ouédraogo (Arrondissement 3 de Ouaga), Zakaria Sawadogo (Arrondissement 4 Ouaga), Constant Ouédraogo (arrondissement 9 Ouaga), Séraphine Ouédraogo (ex-arrondissement de Bourliougou), Boukary Jacques Niampa (Titao), Daouda Zoromé (Kongoussi).

Mais aussi des personnalités moins connues tel que Ousséni Zoromé, ex directeur régional de l’urbanisme des Hauts-Bassins et son chef de service Arouna Bonsa qui, dans le cadre d’opérations irrégulières, se sont attribués 500 parcelles à eux deux. Avec la complicité de Salia Sanou.

Blaise Compaoré, attributaire de 113 parcelles à Ziniaré

Le rapport précise également que l’ex-président Blaise Compaoré est attributaire de 113 parcelles à Ziniaré, au cours d’une seule et même opération de lotissement. Son frère François s’adjugeant 22 parcelles. Toujours à Ziniaré, une réserve a été affectée à la Fondation Suka, en violation flagrante de la réglementation.

Dans la perspective de renouer avec les principes de bonne gouvernance de l’Etat, il est plus qu’urgent de prendre des mesures vigoureuses pour assainir l’activité de promotion immobilière et s’assurer du strict respect de la légalité, de l’éthique et de l’équité dans les opérations de lotissement et d’attribution de terre.

Au regard de l’ampleur de certains manquements, l’Assemblée nationale a décidé du retrait des 105 408 parcelles illégalement attribuées. Elle recommande également la prise de mesures spécifiques consistant, entre autres, à : engager des poursuites judiciaires à l’encontre des personnes épinglées, la prise en urgence de mesures conservatoires pour empêcher tout investissement dans les zones illégalement attribuées ; la mise en place d’une commission ad’hoc pour se pencher sur les cas spécifiques de Zongo, Sandogo et Nagrin ; le retrait des sites de SOCOGIB de Yagma et Nioko.

Elle a aussi adopté deux résolutions. La première porte sur la mise en œuvre des recommandations de la commission, la seconde porte sur la mise en place d’un comité de suivi des conclusions de cette enquête parlementaire.

« Une œuvre de salut public »

Le rapport devrait être transmis au gouvernement, mais aussi au procureur général dès ce vendredi pour suite à donner.
Les recommandations portent également sur : le déclassement de réserves administratives occupés par des personnes physiques, l’élaboration de schémas d’aménagements du territoire et instruments de mise en œuvre ; le déguerpissement de tous les occupants des espaces verts ; le renforcement des capacités de la SONATUR et du CEGECI afin de permettre à ces sociétés de jouer pleinement leurs rôles, la démolition des occupants anarchiques et illégales.

Tous les députés qui se sont exprimés au cours de la séance plénière ont salué ce travail « courageux », malgré les pressions multiples et multiformes sur les membres de la commission. » Il s’agit d’un début de démantèlement d’un régime mafieux d’expropriation des populations », a dit Bienvenu Bakyono qui précise, à l’issue de ce travail, sa fierté d’être député désormais. Laurent Bado, lui, qualifie ce travail « d’œuvre de salut public ». Dans le même sens, Zilma Bacyé estime que ce « travail constitue un cas d’école ». Mais, ajoute-t-il, il faut aller au-delà en prenant en compte l’ensemble des communes du Burkina et en citant les noms de tous ceux qui sont impliqués.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 octobre 2016 à 17:34, par max
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Maintenant nous avions une assemblée national digne depuis que les prédateurs de la république ont tous migré vers d’autres cieux.

    Répondre à ce message

    • Le 13 octobre 2016 à 18:03, par triandekou
      En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

      Tu as raison mon frère, Gorba va faire mal aux prédateurs, voilà un vrai révolutionnaire que les voleurs ont peur. Du courage Gorba !!!

      Répondre à ce message

      • Le 14 octobre 2016 à 10:38, par Poko
        En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

        Avant tout propos, je veux connaitre les noms des députés membres de la Commission d’Enquête Parlementaire et leurs partis pour apprécier l’objectivité du rapport non publié mais fort médiatisé. Il s’agit d’un simple effet d’annonce, mais avec de potentielles graves conséquences juridiques, économiques et sociales à venir. Les gens dépossédés vont se défendre devant la justice contre l’expropriation de leurs biens s’ils ont été acquis légalement. Les démolitions et réattributions annoncées vont créer une vraie merde au niveau des citoyens si certains résistent. L’histoire nous enseigne que les biens confisqués sous les TPR ont été remis ensuite à leurs propriétaires sur décision de justice. C’est pourquoi, je conseille d’attendre la fin de la procédure avant d’applaudir car cette affaire ne manque pas de calculs politiciens et un esprit de vengeance.

        En vrai populiste prédateur, Gorba nous sert l’annonce du retrait des 105 000 parcelles hors de toute décision de justice. Des peines sont même annoncées surtout contre des anciens camarades du CDP. Salif fait exactement comme son sous-fifre Chérif Sy quand il avait annoncé en grande pompe l’accusation collective des anciens dignitaires pour assassinat et complicité d’assassinat lors de l’insurrection du 30 et 31. Le peuple ignare a applaudi. Où est la suite de ce dossier ? Attendons de voir lors du procès.

        L’enquête est sélective comme sous la transition car aucun militant actuel du MPPau pouvoir ne figure parmi les mis en cause sauf Zakaria Sawadogo. Est-ce à dire qu’aucun ancien gourou du CDP n’a profité de largesses en parcelles si ce n’est Blaise, sa femme et son frère, à Ziniaré ? Simon a coiffé pendant 17 ans tous les maires de Ouaga et on veut nous faire croire qu’il n’a pas dealé de parcelles ?. Et l’affaire de la ferme de Koudougou qui a valu au DIRCAB Zagré de quitter la tête de la mairie en son temps. Où sont les noms de Roch et autres qui étaient mis en cause ?

        Avec un Simon diminué et contesté à la sécurité et Roch inefficace à la défense, Salif veut récolter seul les félicitations et les dividendes politiques de cette enquête parlementaire sans les partager avec ces deux comparses (Roch et Simon) acculés pour les attaques meurtrières. A mon avis Salif ne mentionne pas le retrait des parcelles de gens du MPP, par simple calcul politique pour tenir et faire du chantage aux coupables de son camp. Bien malin, il ne veut pas non plus faire imploser le MPP dont la majorité acquise difficilement lui permet d’occuper sa position actuelle de Président de l’Assemblée Nationale. Il y prépare activement l’avènement de son régime parlementaire pour prendre la part de lion tant désiré dans le partage du pouvoir. Cela va se concrétise s’il parvient à faire un passage en force grâce à ces alliés tapis au sein de la Commission Constitutionnelle. En attendant, il faut bien qu’il montre des résultats et ce rapport lui sert de pain béni stratégique sur l’utilité de l’Assemblée et l’efficacité de son chef. Bravo infatigable Gorba. Dites-moi que j’ai tord.

        Répondre à ce message

        • Le 14 octobre 2016 à 17:07, par Binta
          En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

          Merci Poko tu as tout dit . En realité Salifou Diallo a fait faire cette enquête à cause de 3 individus : Alizeta Ouedraogo, François Compaoré et Blaise Compaoré ses ennemis jurés . Je lui demande de revisiter l’ histoire car celle- ci ne ment jamais. Sankara a spolié les gens , il est où aujourd ’ hui ?

          Répondre à ce message

          • Le 17 octobre 2016 à 21:54, par Kamso
            En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

            Mon frère si t es un partisan du CDP,tu n as qu a reserver ta salive pour autre chose.si les dignitaires indignes du regime modi de Blaise n ont pas eu honte de s autoattribuer illegalement de centaines de parcelles à la merci de leur gourmandise,ils ne peuvent qu attendre de voir leurs noms sur les journaux.personnellement je salus l effort deja consentit par le parlement.maintenant,ns attendons le retrait pur et simple de ces parcelles là.comment peut on comprendre,pendant que les pauvres citoyens vivent dans des conditions precaires des non lotis,des individus égoïstes et suceurs de sang s octroient autant de parcelles.ns demandons que le parlement elargisse ces enquêtes afin de reglementer les conditions d attributions.abas à ts ceux ki sont dans ces irregularités.victoire au parlement et merde à ts les mecontents.

            Répondre à ce message

        • Le 14 octobre 2016 à 18:26, par SOME
          En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

          Poko tu n’as pas tord J’avais vu cette strategie des le debut a la distribution des roles Tu me le confirmes. Donc nous avons vu juste
          SOME

          Répondre à ce message

      • Le 14 octobre 2016 à 16:50, par La Rochefoucauld
        En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

        Moi, pauvre cultivateur de Batando, j’attends un rapport d’une commission d’enquête sur la gestion des tracteurs sous le régime Compaoré.

        Répondre à ce message

      • Le 14 octobre 2016 à 17:30, par Sidbala
        En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

        Quid du cas de Koudougou, notamment pour ce qui concerne l’actuel dircab de Rock ?

        Répondre à ce message

    • Le 13 octobre 2016 à 22:16, par le créancier
      En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

      Ne te réjouis pas d’abord. Ce n’est que des textes, la partie difficile reste à venir

      Répondre à ce message

    • Le 14 octobre 2016 à 05:32, par Mafoi
      En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

      Oui mais car je crains que ça ne soit encore un effet d’annonce.En effet si on part jusqu’au bout de la logique il faudra alors poursuivre les élus ou je ne sais quelle structure qui auraient attribué,ou volé ces parcelles et dans ce cas,il y aura grabuge car nombre de ces délinquants sont encore des maires,des élus et/ou nommés à des postes hauts placés comme ce Zagré nommé directeur de cabinet à la présidence.Donc je crois pas trop à ce nettoyage complet de la maison Faso à moins que ça soit un tri sélectif

      Répondre à ce message

    • Le 14 octobre 2016 à 07:31, par MTCBIIGA
      En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

      très bien vu, à quand pour le foncier rural ? On connais des villages où des centaines de parcelles ont été vendu par la mairie pendant la période de suspension de la lotissement. A vos marques chers Honorable.

      Répondre à ce message

    • Le 14 octobre 2016 à 09:48, par KABAKO
      En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

      mon frère ne te réjoui pas car une chose est de déceler les situations de malversation, l’autre est de pouvoir sanctionner. tu pense que ces gens pourront réellement appliquer ce qu’ils sont entrain de dire ? ça ce n’est qu’une simple façon de faire taire les gens puis qu’ils savent bien qu’une autre insurrection n’est pas loin. il faut donc trouver des moyen pour prolonger. Pensez vous que SIMON peut ne pas être cité dans cette affaire ? Donc faite très attention.

      Répondre à ce message

    • Le 14 octobre 2016 à 09:52, par OUEDRAOGO mouhamadou
      En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

      Enfin , enfin . Espérons que les députes veilleront a ce que ce rapport ne finisse pas comme,les autres .
      La plus courageuse mesure depuis le départ de Blaise .Dieu continue vraiment a veille sur nous.
      Du courage SAlif ,on est tous derrière toi.

      Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 17:41, par PATRIOTE
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Enfin ! c’est la première décision révolutionnaire depuis l’arrivée du MPP au pouvoir. Je ne sais pas si la décision est juste dans "le fond et la forme" mais c’est une décision courageuse et révolutionnaire.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 17:42, par Fatao
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Et voila pourquoi on a agrandit OUAGA d’une manière exagérée. On ne devait pas souffrir de terrain ici. Mais il faut toujours fouiller on va encore trouver des parcelles à prendre. Bravo pour ce travail.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 17:45, par Zangoté
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Toutes mes félicitations à la commission d’enquête et à l’Assemblée Nationale. Il reste maintenant à suivre l’effectivité de cette mesure. Sur ce plan, j’invite tout le monde à la vigilance extrême car on sait comment ces politiciens verreux sont forts dans les retournements de veste. Il faut donc une commission de suivi des retraits de parcelles frauduleuses.
    Vivement que les enquêtes se poursuivent sur la gestion des maires des communes rurales.
    Nous attendons depuis près d’un an un audit sur les attributions des parcelles dans la commune rurales de Mogtedo.

    Répondre à ce message

    • Le 14 octobre 2016 à 09:42, par HESIRO
      En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

      Bien dit mon frère, vivement que les enquêtes se poursuivent dans les communes rurales, car nous sommes aussi en attente d’un audit sur la gestion des parcelles à Niangoloko...
      Vraiment je saluts à sa juste valeur ce travail abattu par la commission. C’est ça le rôle d’un deputé, soulager la peine des population.... Que plus rien ne soit comme avant...

      Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 17:45, par Yako
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Quelle est cette histoire là.En effet,en temps normal et dans un pays normal ce genre de décision relève de la justice saisie par le gouvernement.Bon,a-t-on besoin de l’autorisation du parlement pour spolier un citoyen d’un bien mal-acquis au départ ? Oubien le parlement fait ombre à l’exécutif ?

    Répondre à ce message

    • Le 13 octobre 2016 à 20:04, par Tapsoba R(de H)
      En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

      Le parlement joue plainement son rôle.Il a enquêté et a découvert des anomalies ,et pour que le gouvernement rétablisse les choses,il vote une loi.Au gouvernement de prendre des décisions qui s imposent afin que la justice agisse .Il ne s agit nulement de spoliation parce qu étant irrégulièrement acquises,les détenteurs de ces parcelles ne disposent meme pas de titre foncier pour attester leur propriété.

      Répondre à ce message

    • Le 14 octobre 2016 à 02:11, par Momo
      En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

      Mon frère,
      Tu mélanges les trois paliers de gouvernement : exécutif, judiciaire, législatif. Toi qui croit savoir, tu es obscur et retourné à la fin. L’assemblée vote des lois et une loi peut bien rétablir des droits et réparer des torts.

      Répondre à ce message

    • Le 14 octobre 2016 à 09:09, par haaya
      En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

      ce genre de travail existe partout, les commissions parlementaires permettent au députés de contrôler l’effectivité de la mise en œuvre des lois que l’assemblée votent. la loi sur le foncier existe et les députés ont le droit de vérifier son application et s’il y a manquement comme c’est le cas ici l’assemblée par le biais du procureur saisi la justice et le gouvernement pour suite à donner. félicitations donc à l’Assemblée et aux députés membres de la commission. quant aux députés qui ont fuient se débats je parle de la la dizaine qui a manqué à l’appelle je dis que c’est irresponsable de se mettre en marge d’un travail aussi important à moins que vous n’ayez des raisons valables. Nous souhaitons qu’enfin les sociétés d’État comme la SONATUR et le CEGECI puisse avoir les moyens qu’il faut pour accomplir leur mission. alors que ces structures manquent de matières premières (la terre), les sociétés privés ont constitué illégalement des resserves impressionnantes par le soutien de certaines autorités parfois même sensé travailler et défendre les intérêts de l’État

      Répondre à ce message

    • Le 14 octobre 2016 à 10:19, par Johnson Melo
      En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

      Si tu lis bien l’article, tu constateras que le rapport a été transféré au Procureur de la République. C’est du bon boulot que la commission a abattu. Nous autres sommes des moutons ou quoi. Tu as peut-être un parent épinglé ou quoi ? Trouves-tu normal qu’une seule personne puisse posséder plus de 100 parcelles alors que d’autres personnes cherchent avec peine une seule ?

      Encore bravo à la commission d’enquête.

      L’assemblée nationale doit aussi plafonner le prix de cession des parcelles nues.

      Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 17:45, par Lexys
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Là, maintenant on commence à vous sentir. Vous touchez maintenant les vraies plaies du Burkina réel. Il faut espérer maintenant que ce ne soit pas une stratégie de communication ou simplement une décision en trompe-l’oeil consistant à retirer pour mieux vous les attribuer sur des bases mafieuses mais soigneusement orchestrées.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 17:46, par Zangoté
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Toutes mes félicitations à la commission d’enquête et à l’Assemblée Nationale. Il reste maintenant à suivre l’effectivité de cette mesure. Sur ce plan, j’invite tout le monde à la vigilance extrême car on sait comment ces politiciens verreux sont forts dans les retournements de veste. Il faut donc une commission de suivi des retraits de parcelles frauduleuses.
    Vivement que les enquêtes se poursuivent sur la gestion des maires des communes rurales.
    Nous attendons depuis près d’un an un audit sur les attributions des parcelles dans la commune rurales de Mogtedo.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 17:50, par Amadoum
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Une tell nouvelle ne doit pas etre presentee d’une maniere aussi laconique. Nous avons droit a plus de details.
    Chapeau au parlementaire ! C’est de tels petits pas qui feront l’avenir et le bonheur des Burkinabe.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 17:52, par AL AMINE
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    formidable.je suis certain que ce pays va s’en sortir parce qu’il est à la croisé des chemin.félicitation à tous les député et à leur têtes Dr Salifou DIALLO !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 18:00, par pilou
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Pourvu que ça ne soit pas de la poudre aux yeux du citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 18:07, par veut savoir
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    qu’est ce qui peut être considéré comme parcelle illégalement acquise ?
    autrement dit dans quels cas les parcelles sont illégalement acquises

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 18:07, par palenfo abel
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    bravo . voici une belle occasion pour des fonctionnaires de s’octroyer des terrains en liaison directe avec leur banque de virement

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 18:11, par OUED
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Enfin nos Élus nous font honneur, soyez juste et le peuple sera avec vous en tout temps et en tout lieu et merci pour le dur travail abattu.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 18:11, par isis
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    decision salutaire et digne d’une assemblee democratique. attendons de voir sa concretisation.
    j’imagine la place de Boulmiougou dans un classement des communes les plus mouillees.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 18:17, par TCHI
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    GRAND MERCI AU PARLEMENT JE RAPPEL QU ’A BANFORA LE MAIRE SOULEYMANE EN RELATION AVEC X ON SAISI 21 HECTAR A COTE DE SOFITEX SOIS DISANT QUE C’EST LE GOUVERNEMENT ET JUSQUE LA ON CONNAIT PAS X ET SOLO CAR PAS DE PV .

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 18:26, par Ping D. Degage
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Dites - nous plus sur la definition de "illegalemnt acquises".

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 18:26, par sain
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    tjrs est il que vous étiez les décideurs en son temps aussi !.Pardon résolvez nous l’affaire Cameg qui est une question de santé des populations qui sentent déjà le soufre.jusque la vous faites la sourde oreille alors que les faits sont têtus. franchement j’ai du mal a reconnaître cette AN issue de l’insurrection du peuple digne et intègre du Burkina
     !walay

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 18:30, par toutdroitdanslesyeux
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Quand c’est bon reconnaissons le. C’est du propre.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 18:53, par Sidwaya
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Voici une Assemblée Nationale, qui sait que c’est le peuple qui l’ a voter, et elle est là pour ce peuple. Des terrains acquis illégalement par des individus indélicats. 10,20,30 parcelles ou des titres fonciers à des millier de mètres carré pour un seul individu, ça existe au Burkina Faso. Merci, merci, et encore merci pour ce vote de proposition de loi, sur le retrait des parcelles illégalement acquises.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 18:58, par le Senateur
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Pour plus de transparence le rapport doit être rendu public. Pour que chacun soit situé.
    Nous ne sovons pas aussi quelles sont les communes concernées ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 18:59, par Merci
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Enfin on a un parlement digne et respectueux.Le Faso a besoin des décisions courageuses de ce genre dans tous les secteurs surtout dans les mines aussi. Je félicite Salifou Diallo et son assemblée.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 19:13, par Laaka yi san
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Il me plait de féliciter le Président de la commission d’enquête parlementaire sur le foncier urbain ainsi que l’ensemble des autres membres. Je salue leur courage et engagement pour cette gigantesque et formidable œuvre qui, à mon sens peut redonner de l’espoir aux pauvres et honnêtes populations spoliées de leurs terres. Cependant le plus difficile reste le rétablissement dans leur droit, toutes ces personnes qui ont été lésées. Voilà une assemblée nationale qui "bouge". Il faut maintenant joindre l’acte à la parole. Si non, je parie que toutes ces recommandations, résolutions et propositions faites par la commission non mises en œuvres pourraient susciter une grande indignation du peuple à l’endroit de la représentation nationale pour la simple raison d’une haute trahison. A quoi aura servi le"diagnostic"foncier rendu possible grâce à l’argent du contribuable sans pouvoir lui administrer la "thérapie" qui sied. La paix sociale passe par la résolution de l’ensemble de ces crises foncières. C’est l’occasion ou jamais pour l’Assemblée Nationale et les nouvelles autorités de jouir de la confiance du peuple. Maintenant ou jamais !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 19:17, par FasoLibre
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Il faut ouvrir l’oeil sur ces parcelles ; il ne faut pas qu’elles quittent le voleur A pour tomber entre les mains du voleur B.
    Il faut également des poursuites contre les coupables.
    Enfin, combien de parcelles sont concernées dans la commune de Ouagadougou ? Merci de nous faire un état année par année.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 19:24, par Le reveur
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Si cela est véridicte alors je vous presente toute mes felicitations.se sont des actions pareils qu’on attend de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 19:44, par sain
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    seulement voilà il faut que ce soit vraiment pour réparer des injustices et non pour des règlements de compte comme on a l’habitude d’assister.il faudrait donc que même ceux qui sont aller se nicher au mpp soient aussi inquiétés s’ils ont commis des détournements de parcelles dans leur gestion des mairies.la justice doit alors s’appliquer a tous et a toutes.je ne suis ni l’un ni l’autre mais si cela est fait ainsi le peuple se reconnaîtrait en son AN.il y’a pas moyen de protéger qui que se soit et ou que tu soit.voilà alors la véritable justice. aussi cela est un devoir de ne pas se limiter seulement aux 15 communes.nous aurons alors le Maximum de parcelles qui seront aussi profitable a d’honnêtes citoyens.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 19:45, par par Safiatou
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Je felicite la commision,sur 45 communes urbaine il n y a que 15,et la commune de Dori avec feu Arba Diallo,qui a tout borne pour sa famille,ou bien cette commission est deleguide,a Dori,plus Cinq 5OO hectares sont la propriete de la femille arba,que la commission vienne dans cette commune,a Djibo meme chose,le maire depute,voleur escrot est assi a l’assemblée,a cette allure il y aure des deputes a la MACO,la loi est pour tout le monde,je demande a Gorba de ne pas protoger les Diallo et Dicko,affaire a suivre pour les deux communes Dori et Djibo,justement pour Djibo,Mr Sawadogo Abdoulaye,est au courant de quelques chose apres avoir etulise le cachet du Premier Adjoint de Djibo,pour vendre la parcelle a deux personnes l ’affaires se trouve a la Gendarmerie de Djibo,des elus locaux,falisication des documents,et il marche sans inpunite.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 19:45, par yikpe
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Oui je suis d’accord avec ses opération mais l’État peut aller loin en prenant des décision pour réguler se secteur , au lieu de se taire et laisser les particulier augmenter les prix des parcelle comme ils veulent, si l’État dit qu’une parcelle ne sera vendu au delà de 1million ça fais quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 20:17, par Jean
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Nous nous reconnaissons Burkinabé maintenant. Bravo et nous comptons sur des hommes pareil pour rétablir l’intégrité du Burkinabé. SANKARA a fait 4 ans et il reste dans nos mémoires. Vous êtes dignes fils et filles de la Nation. Longue vie.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 20:25, par miriya djougou
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Bravo ! Mais je reste septique sur l’aplication car beaucoup de ces parcelles sont vendues ou atribues à des pretes noms.
    Voyez bien :
    - les gouverneurs et Haut-commisaires sont dans ces deals de meme que les ministeres de tutelle (surtout pour bobo) ;
    - les chefs de securité et les DR ont dealer ensemble ;
    Si à vrai dire on veut resoudre ce probleme qu’on reagit en revolutionnaire en auditionnant les membres des commissions d’attribution des parcelles (par des jeunes officiers bien clean) ;
    Les prete noms sont trop dedans.
    Je me rapelle qu’en 2012 un vieux vendait 300 parcelles (bureau au secteur 25 de Bobo, logé au secteur 21, nom El Adji Bamogo). J’en voulait et vu le nombre de parcelle élévé j’ai desisté pour aller payer ailleurs. Je craignais qui me la vende avec de faux papier. C’est apres on ma dit kil a bon papier car jai une copie des pieces d’une des parcelle avec moi.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 20:36, par Who Jah bless
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Internaute no6 vous etes on ne peut plus procedurier.Pensez plutot a prendre cette decision comme un acte salutaire et a esperer voir son application effective dans les jours qui viennent au lieu de vous cantonner a en juger sur la forme qui est sans intérêt majeur dans ce cas de figure.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 20:38, par Gangobloh
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Il faudrait peut être donner plus d’explicatioln a la population . Des parcelles ont été attribuées à des gens qui les ont revendues par la suite. Des gens attendent toujours leurs attestations d’attributions depuis des années .

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 20:48, par walaye
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    ahahahah ! ils vont bruller le pays !!! quand l´ane va te chuter,......

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 20:49, par L’Intègre
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Il faut publier l’intégralité du rapport d’enquête ainsi que la localisation, les noms des bénéficiaires et les références des parcelles concernées, ville par ville et secteur par secteur.
    J’ai des inquiétudes que des citoyens lamda honnêtes ayant acquis des parcelles avec tous les documents officiels apparemment conformes soient purement et simplement spoliées au profit de nouveaux bénéficiaires ayant la faveur des nouvelles autorités en place.
    J’invite à la plus grande rigueur dans le processus de retrait des parcelles, car toutes les règles de droit devront être respectées. Autrement, la voie sera ouverte à des procès interminables devant les tribunaux.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 20:53, par le serein
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Merci. Nous nous reconnaissons en l A.N. Vous feriez un sondage que vous vous rendriez compte que la rtb a ete suivi et l aurait ete plus si l emission etait annoncee.Premier acte fort. Monsieur le pragmatique, l operationnel SAlifou DIALLO et son equipe.demasquez tout. Le peuple et l histoire le retiendra. Un numero ver comme l a propose L.B peut vous aider. Il y a beaucoup de proposition pour eviter les speculations les abus de position. Nous sommes fiers de vous ce soir et le serons davantage si la suite est audacieuse et courageuse.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 21:22, par Zoodo premier
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Il faut que lassemblee soit plus claire. Qu’est ce qu’elle appelle parcelles mal acquises ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 21:24, par "LE VIEUX"
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    TRES BONNE NOUVELLE ET FELICITATIONS AUX REPRESENTANTS DU PEUPLE. IL FAUT QUE CETTE MESURE COUVRE TOUT LE PAYS SI NON IL Y’AURA MANQUE D’EQUITÉ.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 21:29, par warba
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Il faut eviter les abus et les reglements de compte revanchards.les differentes parcelles d’habitation ont tjrs ete legalement attribues par des commissions legales donc s’il ya eu abus il faut poursuivre ces commissions.par contre ceux qui ont occupes illegalement les espaces verts,les reserves administratives ou foncieres doivent faire l’objet de retrait.c’est une longue bataille juridique qui s’annonce contre l’etat en cas de retrait non justifie.de 1995 a 2012 ce sont les RSS qui etaient au pouvoir avec leur cdp si ma memoire est bonne.ca veut dire qu’ils ont mal geres et doivent rendre des comptes.Roch,ouvre bien l’oeil pour ne pas te retrouver avec un soulevement populaire a force de compresser le peuple.ceux qui veulent creer le chaos pour s’emparer du pouvoir on les voit.les deputes de la transition etait plus pugnace que ca.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 21:33, par Adamus
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Connaissant Gorba, le machiavel en chef, je me méfie d’une telle déclaration populiste, une stratégie de communication en quelques lignes ? Aucun détail sur les parcelles recensées dans les différentes communes respectives. Le citoyen lambda, vendeur ou acquéreur aimerait savoir comment ces parcelles ont été mal acquises. Pourquoi ne pas publier le rapport d’enquête. Nous sommes des intellectuels et on saura apprécier plutôt que de nous contenter d’un communiqué de quelques lignes seulement. L’assemblée nationale est-elle dans son rôle ? Peut-être par une commission d’enquête mais la suite implique évidemment l’exécutif et le judiciaire. Je veux bien féliciter la commission d’enquête parlementaire qui aurait ainsi fait un gigantesque travail (récencer et identifier 105mille parcelles mal acquises) , mais dans le même temps, je suis habitué aux déclarations populistes de ce monsieur à la tête de l’assemblée nationale. En près de 30 ans, il n’a aucun fait d’arme clean à son actif. Y-a-t-il une liste où le citoyen peut vérifier que le paysan de telle commune a recouvré sa parcelle ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 21:43, par balbone
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    D abords ttes nos felicitations Il reste maintenant les espaces verts des cites An2 et 3 et autres secteurs vendus a des parents et aux hommes d affaires vereux La ville de Ouaga pourra respirer l oxygiene un peu propre.Que Dieu vous benisse

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 21:52, par le serein
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Merci. Nous nous reconnaissons en l A.N. Vous feriez un sondage que vous vous rendriez compte que la rtb a ete suivi et l aurait ete plus si l emission etait annoncee.Premier acte fort. Monsieur le pragmatique, l operationnel SAlifou DIALLO et son equipe.demasquez tout. Le peuple et l histoire le retiendra. Un numero ver comme l a propose L.B peut vous aider. Il y a beaucoup de proposition pour eviter les speculations les abus de position. Nous sommes fiers de vous ce soir et le serons davantage si la suite est audacieuse et courageuse.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 21:57, par Coulibaly André
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Bonne chose.Si ce n’est pas de la poudre aux yeux et si des sanctions appropriées sont appliquées, je crois que dorénavant nous aurons de vrais conseillers municipaux engagés réellement auprès des populations pour leur bien être.L’ère des goujats qui se démenaient pour devenir conseillers municipaux afin de se procurer des parcelles sera révolue . Cependant, ne nous réjouissons pas trop tôt. Attendons de voir la suite de l’histoire.Pour le moment en tout cas, je tire mon chapeau à la commission parlementaire

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 22:08, par Sidsoba
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Moi, j’espère seulement qu’il n’y aura pas vice de procédure dans cette affaire comme on a pu le constater dans dans plusieurs décisions depuis l’insurrection populaire. Les juristes éclairés nous dès maintenant !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 22:11, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Voila le "vrai" début de la gouvernance post-insurrection ! Il reste à voir les cas des sociétés bradées ou aux activités mafieuses, à condamner les principaux voleurs, à condamner ceux qui ont tué nos martyrs et tenté le coup d’état le plus bête du monde et on commencera à croire en vos promesses !

    Il faut féliciter l’assemblée, d’autant plus que dans les retraits il y aura certainement des députés concernés, eux à qui les voleurs de parcelles font toujours des "cadeaux" pour bien se faire voir et se couvrir.

    Pour ma part, je dis que si on fait le point de ce que la seule ex-"belle-mère nationale" a spolié au peuple et à l’état rien que dans l’immobilier, cela devrait suffire pour saisir et nationaliser toutes ses sociétés à titre de dommages et intérêts. A elle seule, elle avait trois sociétés de "promotion immobilière" qui ont pris la moitié de la périphérie de Ouaga. Quand aux terrains et réserves de la SOCOGIB qu’elle a vendu, cela dépasse même le prix auquel elle a pris la société. Du vrai vol !

    PS : Lefaso.net, on compte sur vous pour avoir le fichier du rapport complet !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 22:25, par Yn
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Pour Peu que vous respecter les procedures judiciaires pour me pas faire du populism et faire papayer l Etat par la suite quand les avocats interviendront !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 22:27, par Omega
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Donc si jai acheté une parcelle qui se trouve être parmi celles là elle sera retirée ?on doit plutôt sanctionner le vendeur ou l’attributeur

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 22:28, par le serein
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Merci. Nous nous reconnaissons en l A.N. Vous feriez un sondage que vous vous rendriez compte que la rtb a ete suivi et l aurait ete plus si l emission etait annoncee.Premier acte fort. Monsieur le pragmatique, l operationnel SAlifou DIALLO et son equipe.demasquez tout. Le peuple et l histoire le retiendra. Un numero ver comme l a propose L.B peut vous aider. Il y a beaucoup de proposition pour eviter les speculations les abus de position. Nous sommes fiers de vous ce soir et le serons davantage si la suite est audacieuse et courageuse.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 22:28, par Silollé
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    CRIEZ DE JOIE jusqu’au jour où on vous dira de déménager parce que vous êtes locataires dans une parcelle mal acquise !!!!

    De quel droit peut-on appauvrir tant de propriétaires, pour que des pauvres soient heureux de voir les autres comme eux ?

    En quoi est-ce que cela développe le pays ? Peut-on pas faire autrement ? La cendre des maisons brûlées ne sera jamais du ciment pour de nouvelles constructions !

    Au nom du peuple, qu’on dise tout, et qu’on s’explique !

    Qu’on nous débarrasse aussi des mosquées spontanées qui occupent nos espaces dans le pays, nos quartiers, nos marchés... Et vite, messieurs qui aiment les terroristes !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 22:31, par WALAY
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Notre problème est que nous sommes trop pressés. Pour ce travail abattu, quel burkinabé n’est pas honoré ? C’est tout ce que nous demandons et nous vous suivons. Allons seulement. J’attends impatiemment la publication du rapport. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 22:33, par Anna
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Mr Simon comparé qui fut maire de Ouagadougou a combien de parcelles ?. De même que Mr Safif Diallo qui était le numéro 2 du régime jusqu’en 2008

    Répondre à ce message

    • Le 14 octobre 2016 à 10:22, par pataamleukré
      En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

      Mon frère ,j’ai l’avantage d’avoir suivi à la télé la présentation du rapport et les questions posées par les députés ainsi que les réponses données à ces questions.Ces questions sont pratiquement les-mêmes que celles des internautes.
      -Pour la question concernant l’implication de Simon la commission a dit que malgré les passions entourant sa responsabilité supposée dans cette affaire ,qu’elle l’a convoqué et entendu,et qu’elle n’a pas trouvé d’éléments permettant de le mettre en cause contrairement à certains maires centraux entendu dans le même cadre.
      donc on peut penser qu’il en est de même pour Salif
      -Pour le verger du vieux a Koudougou la justice s’est déjà prononcé la dessus le vieux a une décision de justice .
      - Le rapport est de trois cents 300 pages et sera transmise au gouvernement le lendemain pour suite (surement judiciaire) à donner
      -En réalité tous les secteurs de la ville de Ouagadougou et de bobo ont été touchés par l’enquête la ZAD1 et ZAD2 ,Ouaga 2000 et la ZACA.
      En réalité c’est un travail presque parfait.

      Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 22:41, par KIRIKOU
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Ah , donc Salif avait raison lorsqu’en 2008 il déclarait que le régime de Blaise se patrimoinisait .
    Comment Blaise lui seul avait 135 parcelles dans la comme de Ziniaré , François en avait 22 ; Alizèta Gando sa belle mère en avait 12000 pour le compe de sa société à Ouaga 2000 .
    Abba ! kakakayii whè ! sans compter ils en disposent certainement dans presque toutes les grandes agglomérations du pays.
    Ah oui Dieu ne vient jamais en retard !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 22:46, par frem
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Bientot on va demander un audit du lotissement de bisnaba a gourcy.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 00:11, par Sonia
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    FÉLICITATIONS À NOTRE ASSEMBLÉE NATIONALE. C’EST BIEN PAR DES ACTIONS COMME CELLE-CI QUE NOUS ALLONS ROMPRE AVEC LES 27 LONGUES ANNÉES DE SPOLUATION ET DE CRIMES EN TOUT GENRE MAIS AUSSI DE SES NOSTALGIQUES ET AUTRES CROQUANTS QUI VIVENT, DANS LEUR FAITS ET GESTES DANS L’EXPECTATIVE D’ANÉANTIR TOUT EFFORT VERS POUR L’AVANCÉE DE CE PAYS ET SES POPULATIONS LABORIEUSES.

    HONRABLES, IL RESTE LES PRÉDATEURS DE NOS MAIGRES DENIERS, C’EST DES SABOTEURS ÉGALEMENT. ILS SONT TAPIS DANS TOUTES LES ADMINISTRATIONS ET LES DEMEMBREMENTS DE L’ÉTAT. N’HÉSITEZ PAS À VOUS SUBSTITUER À TOUT POUVOIR, EXÉCUTIF OU JUDICIAIRE SI IL LE FAUT. DE TOUTE FAÇON, IL N YA PAS DE FONCTION OU DE PROFIL SPÉCIFIQUE QUANT IL S’AGIT DE DÉMASQUER ET FAIRE ARRÊTER DES VOLEURS.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 00:28, par Le juste
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Attention au populisme ! Attention aux règlements de compte ! Pourquoi pas une telle commission POUR le MINISTERE DE l’agriculture de 1995 à 2015 pour voir claire sur :
    - affaire coton OGM
    - les marchés de multiples barrages
    - opération Saga
    - projet nebie
    - projet gomme arabique
    - Perimetres irrigues
    - projet japonais
    - Projet DE Chine Taïwan
    - construction du siège du ministère de l’agriculture
    - Don du riz japonais gérer par la sonagess ( sous Djiga )
    - La gestion des fonds semences au SP/CPSA
    Etc.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 00:42, par Zoodo premier
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Citoyens honetes, meme si vous avez mille villa dormez tranquille. Par contre les cadres malhonnetes si vous avez une seule parcelle illegalement acquise, commencez a trembler.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 01:09, par L’HOMME NOIR
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Je voudrais saluer le travail qui a été fait par les parlementaires. Ils auront le mérite d’avoir au moins fait l’un des boulots qui leur incombe.
    Je voudrais aussi m’inquiéter de ce genre d’annonces car l’expérience des lois votées sous la transition m’oblige à avoir beaucoup de réserves.Je me pose un certain nombre de questions que certainement des juristes pourront m’apporter des réponses.
    D’abord, je me demande si on n’a besoin de voter une loi pour le retrait de ces terrains alors même que les lois existantes sont sensées régler déjà la question des terrains illégalement attribués ou obtenus. N’est ce pas une manière détournée de contourner les délais de prescription ?
    Ensuite, je me demande si dans certains cas les retraits effectués ne seront pas assimilés à de l’expropriation.
    Enfin, quelles sont seront les conséquences de cette loi si les terrains ont été déjà revendus et sont occupés par des propriétaires de bonne foi ou même que des titres fonciers ont été délivrés sur ces terrains.
    En tout état de cause, je voudrais espérer que les parlementaires se sont posés ces questions et qu’ils n’ont pas voulu donner comme d’autres dans le populisme.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 02:35, par Voltaïque
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Quel est la validité juridique de cet acte. Dans un pays de droit l’état peut pour cause d’utilité publique exproprier un citoyen de son terrain en le dédommageant : cas des terrains de la ZACA...par exemple. La valeur du dédommagement doit convenir au dédommagé sinon il y a un contentieux qui est tranché par la justice qui fixe la valeur. Seul le pouvoir judiciaire a les prérogatives de décider de l’illégalité d’un acte d’attribution de terrain.
    L’acte posé par le parlement sera attaqué en justice par les citoyens concernés et on va vivre une nouvelle série télévisé de type CAMEG dans les tribunaux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 03:40, par houston
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    je pense que cest mieux de publier la liste pour que nous voyons la liste de tout le monde. ma preocupation son pour les parcelles deja investis, d’autres on deja investi sur leur terrain, dans ce cas vous aller faire deguerpir les gens qui son sur ces habitation ou just leur faire payer la difference ?
    ca ne va pas etre difficil de recuperer les titres foncier des mains des proprietaire ?
    et si les proprietaire frefuse de remttre leur titres fonciers, qu’aller vous faire

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 03:58, par Outragé
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Ainsi il y’aurait des gens qui ont réçu 500 parcelles en don ! Quand j’ai lu le rapport, j’ai eu des maux de tête.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 04:09, par Outragé
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Certaines personnes émettent des inquiétudes, à juste raison, qu’une parcelle honnetement acquise puisse être retirée. Mais si vous lisez le rapport, il y’a des cas avérés de malversations et je pense que le retrait fait reference à ces situations, pas aux individus lambda. Maintenant, si vous avez acquis votre parcelle dans des conditions douteuses, même sans cette décision parlementaire, vous êtes dans des problèmes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 05:21, par war
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Ne vous pressez pas c’est de la propagande gorbatisee.preparez vos avocats pour une contreattaque en cas retrait.tout ca c’est pour emmerder le gouvernement en se faisant un peu de publicite.vous verrez que beaucoup de deputes sont beneficiaires de ces parclles a ouaga 2000 et a la socogib et certains ont vite fait d’obtenir des titres fonciers donc insaisissables.Et tous ces investisseurs etrangers qui ont ete encourage.Normalement l’AN doit deposer une plainte a la justice qui avisera car la commission n’est pas au dessus des lois du pays.une chose est d’autoriser la poursuite une autre est de retirer sans accord judiciaire.on attend le premier retrait pour voir.c’est simplement de la pub.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 05:49, par CFOP
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Qui a dit que changement n’est pas bien ? Félicitations à l’AN, félicitations à la Commission parlementaire pour le travail abattu. Le changement est en marche. VIVE LE CHANGEMENT !

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 06:00, par tunwende
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    BONJOUR
    Et voila le début des vérités. Mais le problème du fonds comment vous allez agir concrètement vue que les intérêts sont croisés entre vous !!!!!!!!
    Et ce n’est pas tout. Pabré par exemple les fameuses chemises ne sont pas d’ad’abord concernées pour le moment. Cè seulement pabré kataabtenga
    Cè la suite que le peuple attend
    On attendra de voir

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 06:29, par NOSTRADAMUS
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Une résolution factice d’un problème pour en créer de nouveaux vrais problèmes : imaginez des centaines de personnes qui ont acquis des parcelles avec ces dits promoteurs spoliateurs ! S’il y a retrait, comment et quand eux devront rentrer dans leur droit ? S’il y a des investissement sur ces parcelles , qu’est-ce qu’on en fait ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 06:49, par Sanou Bala Wenceslas
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Poussières et cendres à venir ?
    L’heure du cauchemar a t-elle sonné ?
    Des investigations dans 15 communes (14 urbaines et une rurale). Bravo pour ce tout premier pas ; mais ce n’est qu’un tout petit pas. Il faut une investigation exhaustive dans les 49 communes urbaines, c’est à dire les 35 restantes. De même il faut des investigations dans les communes rurales où il y a eu des lotissements ; et mieux, il faut aussi ouvrir des investigations sur les acquisitions foncières en milieu rural (terres rurales). Au Burkina il existe des paysans sans terres pendant que des terres rurales ont été accaparées par des agriculteurs du dimanche (aussi appelés pour certains des nouveaux acteurs ou agro-businessmen/women). Si l’on tente de s’arrêter là à ces 15 communes, alors il aurait valu mieux ne rien faire ; car ce serait une vaine tentative de divertissement. Nous avons plein de ’criminels dealers de terres urbaines et rurales en divagation. Ces terres sont à identifier et récupérer à tout prix dans le respect du droit de ceux/celles qui ont fait des transactions foncières régulières.
    Ce n’est qu’un premier pas, un tout petit pas ! L’heure du cauchemar vient de sonner ! C’est aussi une heure de possible changement sincère et durable ; à nous de choisir !

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 07:39, par beninin
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Très bon travail ;mais il faut faire l’enquête dans toute les communes ; surtout dans les communes ou l’élection des maires a été émaillé de crise.Le fond du problème dans la plupart de ces communes est liè au problème de parcelle.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 07:42, par DAO
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    je suis d’accord que ce qui est illégalement acquis soit retiré !
    mais dans le cas de SOCOGIB qui fait actuellement une opération de vente de parcelles, notamment à Nioko II, que va faire l’Etat pour les personnes qui ont souscrit de bonne foi à cette opération et qui sont entrain de payer ou ont fini de payer leurs parcelles ?
    par ailleurs comment des sociétés immobilières reconnues par l’ETAT depuis des décenies, peuvent elles obtenir des domaines entiers, les parcelliser, les viabiliser et enfin les vendre à des particuliers, en toute illégalité au vu et au su des autorités compétentes ! quelqu’un pourrait-il m’aider à comprendre ? que faire des fonctionnaires indelicats qui ont autorisé tout ce gigantesque trafic de parcelles ? vraiment c’est à desespérer.....

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 07:46, par yelkaye
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    ça ne marchera jamais de cette manière. J’espère que dans les parcelles retirées figurent aussi celles des elu ou cadre MPP . Nous devrions travailler dans une demarche de reconciliation nationale que de vengeance personnelle et vous risquer de créer de la haine entre fils du FASO.
    Nous attendons du parlement des actes plus concrets. Voter et placer en accusation des gens dont tout le monde sait qui ont detourné l’argent frais, commis de crime , ou autre crimes.
    Nous souhaitons que vous donner de la matière à notre justice afin qu’elle travaille à avoir la confiance du peuple . En quoi une histoire de parcelle change nos quotidiens surtout qu’elle ne sont pas mise en valeurs ?
    Que faire de l’argent detourné , endormis dans les cantines ? dans des comptes dormantes ? dans les paradis fiscaux ?
    C’est ce argent dont nous avons besoins ou regler la dette interrieure et relancer l’économie et l’investissement direct.
    Les bailleurs n’ont que faire de vos histoires de parcelles. Ce sont des questions de justice équitables qui peuvent les convaincre de venir dans notre pays.
    Arreter les actes populistes et aller à la reconciliation de tous les burkinabès !
    Demander à MUGABE, qu’elle est l’impact de ces genres d’actions ?

    Répondre à ce message

    • Le 14 octobre 2016 à 09:26, par haaya
      En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

      pardon mon frère je ne suis d’aucun bord mais toute fraude mérite d’être démasqué et n’oubliez pas que ces fraudes ont engendré des pertes pour l’Etat en les réattribuant légalement cela permet de résoudre le problème de manque de parcelle car ceux qui sont vraiment dans le besoin pourront y construire et ainsi améliorer la densification des quartier périphérique mais aussi faire de rentrer de fonds pour le trésor = 105000 parcelles x 300 m2 en moyenne x 300 fcfa le plus bas taux de taxes de jouissance on a près de 10 000 000 000 F CFA pour les caisses de l’état et si d’aventure ces parcelles sont en plein ville et elles étaient donné aux CEGECI pour construire des bâtiments à niveau afin de faire des appartements en location simple pour permettre aux jeunes qui viennent de commencer à travailler de louer cela leur permet d’éviter les longues distance et de faire face aux insultes et cupidité des commerçants

      Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 08:25, par TIENFO
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Je crains que cette mesure ne soit une poudre dans les yeux à l’approche de la commémoration de l’an II de l’insurrection populaire, le premier anniversaire sous l’air RRS. Comme l’ont souligné mes prédécesseurs, l’essentiel c’est la mise en œuvre effective des recommandations de la commission dans toute sa rigueur. En effet, toutes les personnes en cause doivent répondre proportionnellement selon leur degré d’implication. C’est l’occasion pour Simon COMPAORE de prouver que sa déclaration de biens à sa prise de service est sincère en ce qui concerne le nombre de parcelles qu’il possède. Ses anciens maires d’arrondissement sont cités nommément par la commission d’enquête. Alors qu’il ne cherche pas à les protéger de par sa position de Tout Puissant Ministre de Tutelle. On reconnait le bon maçon au pied du mur et « c’est le moment » pour les RSS en particulier pour Simon COMPAORE ex maire de Ouaga la belle. Je ne saurais terminer mon propos sans tirer mon chapeau à l’ensemble des membres de la Commission d’enquête parlementaire sur le foncier urbain en particulier à son président. Au delà renflouement du Trésor Public, c’est surtout le fait que TOM SANK pourra mieux dormir dans sa « tombe » pour ce début de retour de l’intégrité au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 08:30, par Lamby
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Mon œil.Vous voulez dire que Simon est clean.Pitié mon pauvre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 08:31, par Mode Opératoire des voleurs de parcelles
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Bravo à notre Auguste Assemblée Nationale ! On reconnait en vous le "Burkilim".
    Grâce à la parcelle volée et vendue à Koudougou d’un frère, j’ai pu déceler un de leurs modes operatoires. Ces Voleurs et Vendeurs de Parcelles (VVP), commencent par deterrer une ou deux bornes de la parcelle pour vous empêcher de vous faire identifier votre parcelle. Des mois après, lorsqu’ils ont eu un acheteur, ils viennent installer les bornes, travaillent avec leur reseau à la mairie qui fait un autre Procès Verbal comme quoi, la parcelle a été retirée pour être attribuée à une autre personne qui n’est au courant de rien ; généralement c’est parmi ceux qui avaient demandé et qui n’ont pas eu. C’est ce moment qu’ils prennent tout le loisir de vendre votre parcelle avec des faux papiers (fause procuration, etc.). Une parcelle attribuée en 2000 après que l’interessé eu deposé sa demande de parcelle, sa CIB et la contribution de 20000CFA pour les non-residents en 1997. Il paie toutes ses taxes de jouissances, c’est au moment où il se prepare pour la mise en valeur de sa parcelle qu’il decouvre à la mairie de Koudougou que sa parcelle a été retirée, réattribuée à une autre personne qui l’a vendue. Du faux sur toute la ligne : faux PV de réattribution (qui en est le responsable à la mairie ?), fausse procuration faite chez un auxilliaire de justice (procuration avec les deux signatures identiques, étonnant quand même ; celui qui donne procuration et celui qui la reçoit ont les mêmes signatures). Contact pris avec le nouvel attributaire de la parcelle qui l’a vendue pour comprendre les choses ; Coup de théatre ! ce dernier n’a jamais eu de parcelle, ni vendu de parcelle. Le pauvre ! Des gens sans foi ni loi sont entrain de s’enrichir sur son dos avec les papiers qu’il avait deposés en son temps pour sa demande de parcelle. Dans tous les cas, cette affaire est dans les mains de la justice de Koudougou pour démasquer tous ces pourris impliqués dans les retraits frauduleux et vente illicite de parcelles. Ce sont de gros poissons qui seront pris dans les filets de la justice du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 08:37, par le silencieux
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    travail inachevé et ciblé,
    respectons nous un peu. ou sont les autres noms ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 08:39, par Thién
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Je crois que pour mieux faire, le président de l’assemblée aurait pu déclarer ses parcelles pour nous convaincre qu’il n’est trempé nulle part dans le dossier des parcelles.
    Cela donnerait plus foi au travail de cette commission et prouverait que le dossier sera poursuivi jusqu’au bout !

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 08:39, par LUSTRE
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Donc si je comprend bien, ni Roch, ni Simon, ni Salif et aussi tous les ténors du MPP non pas acquis frauduleusement de parcelles ? Mais c’est déjà un acquis ces 105 000 parcelles pour nous le bas peuple. Nous allons attendre 5 ans lorsque le pouvoir va changer de mains, nous allons refaire la même opérations pour peut être obtenir aussi 105 000 parcelles ou voire plus.
    Comme je le disais plus haut nous prenons cela et nous attendons 2021.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 08:43, par TIENFO
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Je suppose que l’affaire du fameux verger de Koudougou a été citée par la Commission d’enquête parlementaire sur le foncier urbain. Cette affaire a déferlé la chronique de l’actualité en son temps, et après plus rien. Si ce n’est pas le cas, que la Commission fasse une mission spéciale sur ce verger et éclairer la lanterne du peuple. Dans le cas contraire, le travail de la commission semble inachevé.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 08:50, par Nansamda
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Félicitations aux membres de la commission et à l’ensemble des représentations du peuple à hémicycle.
    Pour une fois j’appelle un député du Burkina un représentant du peuple.
    Je souhaite que ce travail se poursuive dans l’ensemble du pays pour rendre justice au peuple. Parce que l’oligarchie qui était là a fait vraiment mal au pays.
    FÉLICITATIONS !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 08:51, par Impartialite
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Merci pour le travail abattu par notre auguste assemblée Nationale. Mais je voudrais savoir, donc a BOGODOGO vous voulez dire que tout a été parfait ? avec les réserves morcelées et plusieurs plaintes des populations ? ou bien vous avez des gens a protégers dans cet arrondissement ? Soit vous contrôlez tout le monde ou bien vous laisser tomber cet affaire.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 08:53, par TARZAN
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    DIEU MERCI. Félicitation à nos parlementaires pour ce travail, même si un a dit plus haut de ne pas trop se réjouir parce que ce n’est qu’un texte et que le plus difficile reste à venir. comment peut-on s’auto attribuer des centaines de parcelles à soit seulement pendant que l’autre n’en demande qu’UNE, UNE SEULE pour s’abriter et TOUTE sa famille avec !!!? soyons sérieux ! voici ce que disait une vieille dame venue pour la même cause que moi à la mairie de Dafra à BOBO-DSSO à l’époque (c’était en langue dioula) << voici des années que mon mari et moi sommes venus nous installés ici (zone non lotie),tous mes enfants sont nés ici, nous n’avons d’autre maison ailleurs ; aujourd’hui il n’est plus, aucun enfant ne travaille, je n’ai pas de pension parce que mon mari était chauffeur, on survit comme on peut, tout est à ma charge et voici une histoire de parcelle qui vient s’ajouter à mes problèmes. je vais où avec tout ça ? je fais comment ? des gens qui n’ont jamais su comment est la vie en zone non lotie ont eu des parcelles pendant que moi qui y ai fais toute ma vie me retrouve sans rien après les lotissements ; si c’est ça le lotissement autant nous laissé avec nos zones non loties comme ça au moins on a où dormir même si c’est petit. "eh Allah gwèlèya magni" eh Dieu que la pauvreté n’est pas bonne...>> 500 parcelles pour DEUX personnes ! simplement écœurant.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:00, par Mme KONE
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    C’est maintenant que nous sentons notre assemblée Nationale bouger - c’est un travail formidable et à féliciter - là on reconnait que les choses avancent dans le bon sens - une chose est de dire et une autre est de joindre l’acte à la parole. Merci encore une fois de plus au Dr Salifou DIALLO

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:04, par ONCTION
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    FELICITATIONS A LA COMMISSION.JE PROPOSE QU ON REPRENNE LES TRAVAUX EN ASSOCIANT DES OSC DIGNES DE CONFIANCE ET DES MAGISTRATS

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:09, par aaa
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Vous les députés vous avez fait un beau travail Félicitations .Maintenant restez dans cette ligne et vous aurez le total soutien du peuple. je vous conseille de vite attribuer selon les textes ces parcelles .En tout cas les ouagalais sont contents

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:10, par ONCTION
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    SIMON COMPAORE MAIRE SANS SON NOM C EST IMPOSSIBLE SALIF DIALLO MINISTRE AGRICULTURE IMPOSSIBLE MEME LE PRESIDENT

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:12, par Sidzabda
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Lorsque cet organe faisait le compte rendu de remise de couveuses à l’Hopital Yalgado OUEDRAOGO par la société Abdoul Services, je réagissais en disant que je préfère que les Sociétés paient leurs taxes au lieu de procéder à des dons d’éclat pour soigner leur image. Il n’en fallait pas plus pour que certains internautes me traitent de jaloux, d’aigris et tous les noms d’oiseaux. Voilà que moins de deux mois après, la situation me donne entièrement raison pour dire que j’ai eu tort pour avoir eu raison très tôt. La société Abdoul Service et bien d’autres sociétés immobilières sont épinglées dans le cadre des enquêtes parlementaires sur le foncier. Espérons que c’est le début du commencement car la pression foncière était devenue une course de marathon où toutes les règles sont permises.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:17, par le reservé
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Bjr à tous, je félicite les membres de cette commission et par ricochet toute l’AN mais je reste sur ma soif. En effet, il me semble irraisonnable de faire cas des maires d’arrondissements sans parler de Tebdjéré, l’ex maire de ouaga ( il n’a rien a cacher ou ça ne concerne pas les militants du Mouvement Pili Panbé), aussi, Roch, Salif, l’ex maire de KDG par ailleurs chef de cabinet du PF sont tous cleans.
    De grâce respecter un peu les gens. merci. on ne veut pas d’enquête sélective

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:18, par sangarependan68@yahoo.fr
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Bravo le MPP, soyez juste et le peuple sera avec vous en tout lieu. Bonne continutée

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:38, par SING
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Internaute ADAMUS tu as quel problème ? L’Assemblée National exhorte le gouvernement à le rendre public(fait parti des recommandations) et tu continue tes âneries. Sûrement tu fais parti de ces voyous qui ont pillé le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:40, par le peupe
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    y’a rien à dire commission,felicitation, vous au moins vous avez eu le courage.vous avez tout notre soutien on fonce slmt

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:47, par TUUK-SOMDE
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    La mesure est révolutionnaire et salutaire en période de libre expression et assurance de sécurité pour tous. Pour cela je propose
    1) qu’on fasse large diffusion des textes portant RAF de 1995 à 2015 afin que chaque intervenant prenne connaissance avant intervention. Cela élève le débat en filtrant les erreurs et méconnaissances.
    2) que les internautes révèlent leur identité. Celui qui a réellement à dénoncer ne doit pas rester anomime. Il peut taire le nom de celui qu’il dénonce pour ne pas tomber dans l’accusation. S’il se trompe, les autres intenautes le corrigeront. C’est aussi un filtre des mensonges et des réglements.
    3) que ceux qui sont députés aujourd’Hui disent chacun s’il a ouie dire à l’époque et ce qu’il fait. S’il était au courant mais impuissant, qu’il s’en prenne aux vendeurs et détourneurs desdites au lieu de s’en prendre aux acheteurs qui étaient eux aussi impuissants.
    4) que l’on explicite la destination des réserves foncières et administratives et les espaces verts et les procédure de déclassement. Beaucoup de lieux de cultes y sont construits .Il en est de meme des formations sanitaires et scolaires privées. Cela évitera des véléités ouvertes avec les populations qui se rendent vite justice.
    Je souhaite être contredit pupliquement et à visage découvert comme je l’ai fait. On est jamais assez instruit. En la matière la Bible dit dans la parabole des talents : #A celui qui en a, on donnera encore plus et il sera dans l’abondance.A celui qui n’en a pas on enlèvera même ce qu’il a#. ( le peut en lui s’émoussera)

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:48, par lemarabout
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Monsieurs les enquêteurs de ladite commission,et le cas de l’ancien arrondissement de Bogodogo dont la mairie s’est occupé en 2003 pour le lotissement des secteurs 28,29 et 30 de la ville de Ouagadougou au moment où Zénabou Drabo était maire,je voudrais savoir ce qui s’est passé pour qu’il y ai beaucoup de perdants parmi les occupants de ces sites ? Qui peut nous dire la vérité.On y a chassé des habitants et donner les parcelles à des inconnus.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:50, par sida
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    On demande un audit des lotissements de bisnaba a courcy une demande sera adresse Asce LC par les les fils et filles de courcy qui ce sont senti leser par la commissiont

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 09:53, par la vrité
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Pour le quartier Zongo, il faut publier immédiatement la première liste du recensement.
    Beaucoup attendent
    Cdlmt

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 10:06, par lemarabout
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Monsieurs les enquêteurs de ladite commission,et le cas de l’ancien arrondissement de Bogodogo dont la mairie s’est occupé en 2003 pour le lotissement des secteurs 28,29 et 30 de la ville de Ouagadougou au moment où Zénabou Drabo était maire,je voudrais savoir ce qui s’est passé pour qu’il y ai beaucoup de perdants parmi les occupants de ces sites ? Qui peut nous dire la vérité.On y a chassé des habitants et donner les parcelles à des inconnus.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 10:09, par Mantou
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    camarades, on peut dire qu’en 10 mois de règne ils sont à leur tout premier geste révolutionnaire d’apparence. Désolé mais on ne peut ne pas émettre des doutes sur leur bonne foi :
    Primo : pourquoi se limiter à seulement 15 communes alors que tout le pays est concerné ?
    Secondo : ce rapport est une œuvre à l’usage du dauphin. En effet toute la vérité ne peut y être dite, il est forcement tronqué et pour preuve, si Blaise Compaoré et son frères se sont adjugés des parts importantes, les RSS et leurs thuriféraires ne sauraient montrer pattes blanches !

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 10:10, par BOU
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    BRAVO à l’AN. cette commission a fait bien son devoir de recenser les parcelles illégalement ou frauduleusement attribuées ou occupées. mais que faites vous de ceux qui par tous les moyens réglementaires n’ont pas été attribués et que par la suite ils achètent sans se rendre compte ou savoir que sa parcelle est frauduleusement ou illégalement attribuée avec son vendeur ?.....IL Y A PLEIN DE GENS QUI SONT DANS CETTE SITUATION.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 10:19, par off
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Bravo à l’Assemblée nationale qui vient là de donner une leçon d’intégrité et de désir de changement, donc de rupture d’avec l’ancien régime à nos bougres de juges qui dorment sur les dossiers pour se réveiller commencer par des libertés provisoires. Moi je propose qu’on revienne sur le statut des magistrats.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 10:36, par Le parent
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    bravo à la commission, il faut rapidement dans les jours/mois à venir mener les même travaux dans toutes les communes du BF, sinon les 15 communes représentent comme UN carreau de sucre dans la mer.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 10:39, par Sergent-révolutionnaire
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Bravo à la Commission parlementaire. C’est un excellent boulot. Pour ces cas précis, je pense que le côté pénal n’urge pas à mon sens. Je préférerais plutôt qu’on retire simplement les parcelles frauduleusement acquises et en plus récupérer la somme d’argent (d’ailleurs énorme) que ces fraudeurs doivent à l’Etat du fait du non paiement des taxes et impôts. Après cette action, il faut songer à vendre ces parcelles à des coûts réduits essentiellement pour ceux qui n’en possèdent même pas une ou construire des logements sociaux de type location-vente pour les fonctionnaires. Ce serait déjà faire justice à la majorité des burkinabé moins nantis et ça va renflouer les caisses de l’Etat.
    Pour les cas d’assassinat ou de complicité d’assassinat, je suis intransigeant et radical dans ma position, il faut l’intervention impérative au nom de la dignité humaine du juge pénal pour réparer le tort commis à l’humanité.
    A nos dirigeants politiques et à toutes les autorités publiques et celles du secteur privé, prenez de bonnes décisions pour le peuple et travaillez à l’avènement véritable d’un Burkina Faso émergeant dans la qualité de son peuple et dans la force de son économie rendue saine, stable et prospère.
    Vive le Faso !
    "La patrie ou la mort, nous vaincrons !"

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 10:49, par Johnny
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Je salue à sa juste valeur les résultats de cette enquête rondement menée et des propositions qui en découlent. A y voir de près, ce coup de pied dans la fourmilière fera sortir les dealers de leur tanière. J’ai quand même une inquiétude, mais que j’espère trouvera solution : Ces réserves administratives illégalement déclassées et parcellées ont été attribuées à des personnes. Ces dernières entreprises les actions de régularisation en vue d’obtenir les actes (attestations d’attribution de parcelles, PUH et titres fonciers). ces documents ont été fournis par l’administration publiques. Comment ces cas seront gérés alors ? EN justice, ces "propriétaires" qui ont acquis ces parcelles en suivant toutes les procédures, même en justice, il sera assez difficiles de les débouter. Ces individus agissant pour le compte de l’administration publique (Cadastre et urbanisme) devront répondre de leurs actes posés.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 10:58, par ziguehi
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Vous voulez me fait croire que Simon COMPAORE maire pendant tres longtemps n’est pas melé à des magouilles de parcelles ? on est dans quel pays nous ? les blancs disent 2 poids 2 mesures et moi je dit 1 poids 2 mesures. c’est à dire que le meme poids a 2 mesures. AUCUN MEMBRE DU MPP n’est cité dans l’attribution frauduleuse des parcelles or nous savons que la periode indiquée est la priode ou le MPP regnait en maitre au CDP et nous narguait. voulez vous me dire SAlif et ROCK n’ont pas parcelle un peu partout et de facon maladroite ? haa la justice du plus fort j’oubliais. garder à l’esprit que le pouvoir peut changer de main dans 4 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 11:09, par BOU
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    DE GRÂCE FAITES NOUS VOIRE LA LISTE DE CES PARCELLES CONCERNÉES AVEC LEURS ADRESSES ,LES NOMS, LES LOTS, LES SECTIONS ,LES SECTEURS .....même les villes ...

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 11:10, par Belco
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Tout ca c’est bon. mais je vous assure que ce nombre est en deca de nos attentes. meme 10 fois infrieur.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 11:13, par Lynx
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    C’est de ca dont le peuple a besoin mais pensez aussi aux petits acquéreurs qui ont pris des crédits bancaires pour acheter ses terrains ignorant que ceux-ci ont été initialement mal acquis. Il faudrait même voter une loi pour limiter le nombre de parcelles qu’un individu peut détenir. Certaines personnes détiennent plus de parcelles que les promoteurs immobiliers. Les Burkinabè spéculent trop avec les terrains, les prix augmentent sans cesse malgré le manque de VRD. La croissance de Ouagadougou n’a pas de sens car nous n’avons pas les moyens de construire et entretenir les infrastructures qui devraient accompagner tous ces lotissement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 11:16, par Cheick Omar
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Merci à l’assemblée nationale pour cette ouvre de salubrité publique. mais j’espère que le travail de cette commission parlementaire ira jusqu’au bout et que le peuple burkinabè sera rétabli dans ses droits. Toutefois, des questions me taraudent l’esprit. de questions des journalistes, il nous revient que la commission d’enquête parlementaire a blanchi l’ancien maire de Ouagadougou et l’ancien maire de Koudougou, tous aujourd’hui dans les hautes sphère de l’Etat Burkinabè. Est-ce à dire que ces deux personnes n’ont commis aucune faute durant leurs mandats respectifs dans la gestion des parcelles. Quand on sait que c’est durant les 17 ans de règne de" Simon Compaoré que les scandales les plus inimaginables ont éclaté et éclaboussé des maires de la commune de Ouagadougou. Sous son magistère, des enquêtes qui ont épinglés ses protégées ont aussitôt était étouffés. Les audits commandités à coût de centaines de millions de F CFA n’ont pas arrêté l’hémorragie dans la corruption à ciel ouvert dans la ville de Ouagadougou. Et à chaque fois, Simon Compaoré affirme qu’il ne gère pas de parcelle, et que les lotissement relèvent exclusivement des maires d’arrondissement. Et pendant ce temps, les vols, les trafic, la spoloiation des parcelels ont continué jusqu’à la mesure de suspension des lotissements sur toute l’étendue du territoire nationale par la Transition. On lave et blanchit ainsi celui qui, pen,dant 17 ans, était chargé d’administer la ville, de travailler pour le bien-être des populations. Concernant l’ancien maire de koudougou qui s’est tristement illustré durant son mandat à Koudougou en spoliant le verger d’un honnête citoyens n’a reçu ni sanction, ni blâme pour avoir dépecer le verger du vieux qu’il a ensuite distribué au pontes du régime en son temps. Et cette commission trouve que ces individus, qui ont été entendu, sont aujourd’hui propres dans la gestion scabreuse des parcelles à Ouagadougou et Koudougou.

    Par ailleurs, je note que des personnalités épinglées dans le rapport de la commission parlementaire, aucune personnalité de l’ancien pouvoir aujourd’hui recyclé dans le nouveau pourvoir n’a été épinglé. cela signifie-t-il qu’aucune de ces personnalités n’a trafiqué, spolié ou bénéficié de cette opération de brigandage des terres au détriments des populations. Cela paraît curieux quand on regarde simplement les actes qu’elles ont posé des années durant. Ou bien leurs méfaits sont aujourd’hui prescrits. Quand on veut être honnête, il aut l’être jusqu’au bout.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 11:53, par SIDPAYETE
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Les députés sont entrain de scier une branche sur laquelle ils sont assis, je dirais même qu’ils sont entrain de creuser leur propre tombe parce que c’est la vente de ces mêmes parcelles qui ont permis a certains de financer des partis, des campagnes pour être élu député ou Maire qui ont favorisé peut être à l’élection du président .

    A Ouagadougou , la plupart des belles maisons dégagent d’odeur d’impunité et sont construites sur des parcelles acquises sur des bases d’appartenance politique ou de corruption des ou certains membres influents de la commission d’attribution des parcelles .

    Et comme en justice on inculpe pas quelqu’un par les sentiments mais par les faits , les personnes incriminées seront entendu et ce n’est pas sure que certains gros bonnets du gouvernement ne vont pas répondre. Cela risquerait d’affaiblir le parti majoritaire qui constitue en majorité ce gouvernement neuf fait des anciens du CDP et des partis satellite du MPP dont certains étaient maire, député , ministre ou même le fou du roi à l’époque des faits de distribution illégale des parcelles .

    A moins que l’on va faire la justice du vainqueur , ceux qui sont entrain de faire les enquêtes même ne seront pas épargnés , ni les juges , n’en parlons pas ceux qui vont appliquer les sanctions .

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 12:01, par LECOEUR
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    ATTENTION ! Attendons de voir la suite.Les mêmes personnes qui nous gouvernement aujourd’hui étaient aux affaires avec Blaise COMPAORE quand on distribuait ces parcelles.Ceux là ils ont bénéficié de ces mêmes parcelles.Vous pensez qu’ils vont remettre leur parcelles ?Jamais.Il vous souviendra que Seydou Zagré a retiré le verger d’un pauvre paysan à Koudougou pour distribuer des parcelles à ses amis politiques de l’époque(François Compaoré,Rock Marc Christian KABORE,Testicule Zongo...).
    Tout ça c’est de la poudre aux yeux.Ceux là ils ne peuvent retirer même la parcelle d’un seul rat dans ce pays.Qui est fou pour scier la branche sur laquelle on est assis ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 12:25, par belobf
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Et qu’en est il de la gestion des lotissement de la commune de Tanghin Dassouri où les attributaires attendent leurs parcelles depuis 2013 ? En effet, la mairie a vendu à des citoyens des parcelles sous prétexte que ce sont des parcelles supplémentaires dégagées au cours du lotissement. Et depuis lors, rien.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 12:46, par Le Faso D’abord
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Sans être négatif, je dirais que c’est encore un effet d’annonce, du populisme pour montrer qu’on est avec le peuple. Mais observons où est ce que tout cela ira. Et puis vous noterez que c’est aussi une occasion de règlement des compte de ceux qui ne sont pas avec nous (suivez mon regard). Qu’en est-il du verger de Koudougou ? Je crois que Zagré, actuel DirCab du Rocko, y avait laissé ses plumes, non ?
    Ce qui est marrant dans tout cela c’est que les jours à venir on verra qu’on retirera aux mains de Paul pour donner à Pierre le nouvel ami à la poche pleine et facile !! On voit comment le pouvoir actuel suscite l’émergence d’autres opérateurs à sa solde pour pouvoir s’enrichir là !! Donc, en soi, cette enquête est un exploit mais je doute vraiment fort que le résultat ne soit une souri. Ni plus ni moins ! On fait la force aux ténors d’hier pour mettre aux mains des nouveaux ténors !! Le cas du Burkina est un cas sérieux auquel seuls des gens vraiment intègres pourront apporter des réponses gagnantes, le reste n’est que folklore !

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 12:48, par M.S.
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Tout simplement, félicitations et encouragement à la Commission d’enquête parlementaire qui a fait ce travail hautement salutaire, un travail de salubrité publique et un bon exemple d’EDUCATION PAR L’EXEMPLE.
    En effet, pour reprendre un de mes posts en date du 20 mai 2016, publié aussi sur ma page Facebook, " Il n y a d’éducation qui porte fruit que par l’exemple. Personne ne peut réussir à mettre définitivement fin à l’incivisme ambiant et galopant au Burkina Faso, en le limitant aux actes d’incivisme, d’insubordination et parfois de révolte commis par des jeunes, scolaires ou non ... Le vrai combat acharné contre l’incivisme sera porteur lorsqu’il commencera par s’attaquer de front à l’incivisme des adultes, l’incivisme de ces personnes qui nous ont gouvernés ou qui nous gouvernent et qui ne sont pas des modèles de vertus mais qui ne sont pas iniquités : incivisme dans le non-respect du droit à la vie (crimes de sang),incivisme fiscal / évasion fiscale, incivisme dans la gestion des biens publics (accumulation indue de parcelles, vol/prédation de deniers publics, ... autres crimes économiques)
    .................... Par exemple, pour les crimes économiques, le simple fait de procéder au retrait pur et simple de ce qui a été indûment acquis, et de le reverser dans le patrimoine national (comme bien de l’Etat) est déjà un acte lourd de sens et une leçon de grande portée morale pour la jeunesse"
    Enfin l’adage selon lequel "Biens mal acquis ne profite jamais" commence à avoir un sens au Burkina Faso. Cela ne concerne d’abord que 15 commune sur les 367 que compte le Burkina Faso. Vivement qu’une autre commission soit créée : celle qui va regarder du côté de nos capitaux sortis, qui se trouvent certainement ailleurs dans des paradis fiscaux. Les caisses de l’Etat seront ainsi renfloués pour permettre de faire face à la grogne grandissante. Voici des actions qui peuvent faire baisser la température sur les différents fronts sociaux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 13:32, par je n’ai rien di
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Qui a dirigé la mairie centrale de OUAGA de 1995 en 2012 ? Allons seulement mais doucement

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 13:54, par yob
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    appropriation illégale des parcelles ;punition a la hauteur du forfait,Mais le problème qui se posera,sera le retrait dune parcelle ou dune maison acquise a la sueur du front d’un fonctionnaire qui doit être endettée pendant 7 ans pour rembourser un emprunt acquit en banque,ou voulez vous que ces derniers aillent ?un citoyen quelconque qui paie une parcelle a AZIMO ou la SOCOGIB ,,,,doit-il être privé de son bien ?
    Je crois bien que nos chers députés ont mesuré l’ampleur du problème et ont trouvé une alternative de solution pour palier a ce problème,si non en tant que citoyen honnête qui acquière son argent a la sueur de son front ne permettra pas qu’on le des-approprie de sa maison ou de sa parcelle.
    Les parcelles détournés par certains leaders d’antan ne nous engage nullement,la restitution de ces biens est la logique des choses,mais nous déplorerons un retrait d’une parcelle acquis dans une société immobilière dont les procédures d’acquisitions se sont passées dans les réglés de l’art, si non l’ETAT serait fautive.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 14:45, par l’Indigné.
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Bravo. Quelque soit la suite, nous savons déjà comment certains ont construit leur multiples villa celibatrium...et comment ils ont acquis leurs grosses voitures et comment ils entretiennent leurs maîtresses.Nous pouvons aussi mesuré la frustration et comprendre la révolte des populations de certaines localités.
    Parlant de Bobo je soutiens l’internaute 29, que les DR et autres ont dealer dans ces parcelles. La Stratégie consistait à faire revendre par les receveurs ou les membres des commissions d’attribution, et pour le compte des Dr et autres, les nombreuses parcelles illégalement attribués "aux services" pour être partagés aux agents...Mme T/S Fatoumata, a vendu par l’intermédiaire de Madame D/D Ramata, alors secrétaire aux impôts à bobo,des centaines de parcelles depuis 2009. Sur les décharges la 1ère signait "Receveur" et la 2ème signait "témoin"...
    Je propose qu’en guise de sanction 1ère, qu’ on relève tous les fonctionnaires, impliqués dans ces attributions scandaleuses et qui occupent des postes de responsabilité actuellement...

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 15:00, par le fouet du mensonge
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    depuis la mort de tomsank ils ont travaillé à liquider la sonatur(ex fond de l’habitat) et le cegeci(comité de gestion des cites) en portant à bout de bras azimmo socogib satmo cge et se cahent derrière certains promoteurs immobiliers.pourtant cegeci et sonatur sont des societes d’ etat

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 15:00, par Blaise Acquimileur
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Je retiens encore de tout ca, que Blaise n’ etait pas un gars serieux. Tu vas faire quoi avec plus de 100 parcelles a toi qui est loge meme par le peuple depuis aout 1983 ? Quand tu vas mourir bientot, tu vas amener quoi au paradis ? Blaise, ca la seulement, c’est de l’ indignite. C’est pas parce qu’ on est ne pauvre qu’ il faut acquimuler comme ca.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 15:09, par vériténoire
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Moi j’ai acquis ma parcelle auprès d’un promoteur immobilier régulièrement constitué, tous les papiers ont été faits auprès des services compétents de l’état. Je suis en règle vis à vis de l’état. La personne qui osera, va devoir marcher sur mon corps avant de me retirer ma parcelle, même si c’est Salif DIALLO en personne. S’il y a quelqu’un qui doit à l’état, c’est le promoteur pas moi.
    Croyez-moi, j’ai un mauvais pressentiment.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 15:17, par sidwayasorgho
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Que ceux qui sont mieux renseignés que moi m’éclairent svp :

    Est ce que le fait d’être élu député confer à l’élu le statut de juge ou de magistrat ou même de juriste ?

    Est ce que les commissions d’enquêtes parlementaires valent un tribunal ?

    Est ce que les conclusions des enquêtes parlementaires valent décision de justice ?

    Est ce que les conclusions des enquêtes parlementaires ne sont pas attaquables en justice ?

    Il me semble que toutes les prétendues irrégularités soulevées par cette fameuse commission d’enquête parlementaire doivent au préalable être validées par la justice ou une instance habilitée avant la prise d’une décision de retrait de parcelles.

    C’est écœurant que toute une assemblée nationale post insurrectionnelle fasse du bluff. Masi on ne sait jamais peut que c’est nous les acteurs lambda de l’insurrection qui ne comprenons rien. C’est pourquoi il faut nous renseigner !

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 15:30, par Paweogo
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    C’est une bonne nouvelle
    maintenant la repartition comment ca se fait ?
    nous aimerions savoir comment on peut nous souscrire pour avoir un lopin de terre ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 15:46, par faber
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Félicitation à l’assemblée Nationale, les actions de ce genre sont tellement rares au Burkina Faso, que nous ne pouvons que féliciter ceux qui osent !!!
    Le mal du Burkina Faso, provient moins de la pauvreté de son paysage que de la malhonnête des hommes auxquels le peuple confie une parcelle de pouvoir !
    Les administrations sont pourris et remplis de corrompus, les politiciens, eux sont les champions de la cupidité, du vol,malversations de tout sorte....Et après ces forfaits, chacun veut faire croire à sa femme à ses enfants et à tous qu’il a réussit. Non !! ça s’appelle de l’échec sociale !
    Sachons que la réussite sociale se mesure sur la capacité de chacun à vivre du fruit de son labeur et non à emprunter des raccourcis illégaux. Dommage que le travail ne paie plus, au Faso ce qui fait vivre c’est la politique et certains postes administratifs !!!
    Une fois encore, Bravo à nos Députés et continuer dans ce sens !!

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 15:48, par MEDA W.
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    On ne peut que saluer et se réjouir de ce travail salvateur mené sur la question des parcelles frauduleuses.Dès Novembre on devrait faire comparaitre les fautifs devant les juridictions et les sévir sérieusement.Le parlement doit jouer son rôle et faire durcir les lois sur le foncier.Il faut procéder à des audits dans toutes les communes urbaines et rurales.Ensuite ,élaborer un fichier unique,interconnecté entre les services domaniaux,les mairies et le public afin de permettre le contrôle et la prévention à l’évasion fiscale et la spéculation.Rien n’est impossible si on a la volonté.Comment croire que des gens ont plus de 10 parcelles à leur actif alors que d’autres n’ont même pas une seule sur la terre qui appartient à Dieu,à nos ancêtres et à nous ?
    Cette forme de commerce foncière doit s’arrêter maintenant et les délinquants devraient être châtiés avec la dernière énergie afin qu’on parle d’égalité,de justice et de démocratie au Pays des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 15:59, par burkinbila
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    c’est bon mais pas arrivé membres commission ou se sont les têtes qui ont sommé de se limiter à ces communes ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 16:22, par king
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    voilaa une belle aaoccaion pour parer le préjudice causé par la loi 013.comme l.Etat ne semblait pendant la transition pour reparer le préjudice,ce sera une occasion en or.cette éventualité avait été proposé par certains ex fonctionnaires.donc ex fonctionnaire à vos marques.l.injustice a été partiellement réparée par la loi 081 mais le préjudice non.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 16:28, par Le Faso D’abord
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Sans être négatif, je dirais que c’est encore un effet d’annonce, du populisme pour montrer qu’on est avec le peuple. Mais observons où est ce que tout cela ira. Et puis vous noterez que c’est aussi une occasion de règlement des compte de ceux qui ne sont pas avec nous (suivez mon regard). Qu’en est-il du verger de Koudougou ? Je crois que Zagré, actuel DirCab du Rocko, y avait laissé ses plumes, non ?
    Ce qui est marrant dans tout cela c’est que les jours à venir on verra qu’on retirera aux mains de Paul pour donner à Pierre le nouvel ami à la poche pleine et facile !! On voit comment le pouvoir actuel suscite l’émergence d’autres opérateurs à sa solde pour pouvoir s’enrichir là !! Donc, en soi, cette enquête est un exploit mais je doute vraiment fort que le résultat ne soit une souri. Ni plus ni moins ! On fait la force aux ténors d’hier pour mettre aux mains des nouveaux ténors !! Le cas du Burkina est un cas sérieux auquel seuls des gens vraiment intègres pourront apporter des réponses gagnantes, le reste n’est que folklore !

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 16:41, par SAPO
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Pourvu que la justice ne soit pas utilisée pour une chasse aux sorcières. Qui parmi ceux qui nous gouverne aujourd’hui n’a pas dealer sur les parcelles. On cite les noms des maires , alors qu’on sait que la plus part des voleurs de parcelles sont les conseillers dont beaucoup se sont réfugiés au mpp. Salif Diallo et ses frères et sœurs ont combien de parcelles à ouagadougou et dans les autres provinces. Les simon ont donnés combien de parcelles à leurs proches ! On dit que Blaise à 113 parcelles et François 22 parcelles à Ziniaré , que c’est ridicule. les RSS en ont combien ? s’ils sont honnêtes envers eux mêmes.Que la justice prenne ses responsabilités . Ce que la peuple attend , c’est pas une justice des vainqueurs , mais une justice équitable qui s’applique à tous ceux qui sont mêles dans les vols de parcelles.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 17:39, par yikpe
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    c’est bien , mais a la fin il faut que l’etat mette fin a la speculation dans se secteur, si l’etat dis que le metre carre ne plus etre vendu a plus de 1 million ca fais quoi ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 18:46, par LE BALAYEUR
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    On risque d’assister à une épisode du balayeur balayé . Selon mes analyses cet affaire est politique et est l’œuvre de GORBA, le dauphin politique.

    il a utilisé Bassolé et Djienguéré pour déjouer le système sécuritaire autour de l’Assemblée Nationale afin de permettre les manifestants d’y accéder pour empêcher et chasser Blaise du pouvoir.

    Ensuite utilisé Zida pour mettre Bassolé et Djienguéré dans les pétrins et les conduire au youf ainsi que certains leaders politiques du CDP et ses satellites qui pouvaient faire basculer les tendances électorales dans les régions afin d’organiser les élections avec les nouveaux politiciens qui n’ont pas de la popularité comme eux

    Après les élections , il incrimine ZIDA qui est obligé de quitter le pays parce que n’ayant aucune protection et n’est pas à l’abri d’un règlement de compte de la part de ses collègues , Ex RSP qu’il a trahi.

    Après la victoire la du MPP, il veut retourner sa veste contre les leaders politiques CDP qui ont fait défection pour soutenir le MPP en publiant le rapport de l’audit parlementaire .dont il sait pertinemment que c’est avec l’argent des parcelles décriées que ces derniers ont utilisé pour battre campagne dans les régions et les faire élire

    Enfin , si on va suivre la logique , il va trahir le RS et prendre le dessus des choses . c’est cela la politique , l’art de trahir . On t’ utilise pour atteindre un objectif et après on te jette dans la poubelle . Tout ce qui se passe n’est rien d’autre que du populisme et les prisonniers seront libérés car ce sont des prisonniers politiques et il joue avec le temps pour les affaiblir politiquement.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 22:54, par WENDEMMI
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    En attendant le cas "Simon"
    Les voleurs sont en avance sur vous
    Les dites parcelles ont déjà été vendues depuis belle lurette !
    Il faut maintenant exiger par voie de justice qu’ils remboursent .
    Et qu’en est il des espaces verts de Tanguin, tampouy, de zogona etc illégalement vendus à des parias ?
    La roue tourne ! inchaala

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2016 à 06:54, par jo Guira
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    C’est une mesure dont la mise en oeuvre sera périlleuse. Attendons de voir. C’est une opération de communication parce que la situation de l’arrondissement 4 de ouaga est pire en prinipe que cela.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2016 à 15:36, par king
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    je soutien yikpe.que ds mesures vigoureuses soient prises pour lutter contre le surrencherissement du cout des parcelles.la terre est sacré.et se loger un droit au respect de la dignité humaine.mais mr yikpe je pense que ça doit une coquille qui s.est glissée ds vtre écrit :le m2 ne doit pas depasser 1 000 000 ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2016 à 17:21, par warbita
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    Deja le depart est faux car qui est partie civile et plaignant ?AN ou gouvernement ? Et les beneficiaires qui disposent tous d’attestation ou fiches d’attribution ?la justice doit reprendre tout l’audit sur les 49 communes urbain.attention aureglemen t de compte qui risque d’emporter ce regime inefficace

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 13:15, par sibidi
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    cette enquête est vraiment salutaire ,mais il est regrettable que certains maires qui ont dirigé pendant 27 ans ne sont pas parmi .

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 17:11, par wendlasida
    En réponse à : Le parlement autorise le retrait de 105 000 parcelles illégalement acquises

    ils n’ont qua faire vite nous vivons dans non loti là sa vau 15 ans on veu parcelle maintena

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés