Fasobaromètre du 13 octobre 2016

jeudi 13 octobre 2016 à 01h29min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fasobaromètre du 13 octobre 2016

Seydou BOUDA
Nouvel administrateur à la Banque mondiale
Précédemment ambassadeur du Burkina Faso à Washington, Seydou Bouda qui avait rejoint la Banque mondiale en 2014, vient d’être nommé Administrateur pour une vingtaine de pays africains au Conseil d’administration de l’institution financière mondiale. Une belle promotion pour cet économiste confirmé et qui honore tout le Burkina.


Banou DIAWARA
Footballeur
Tout comme lors du match contre le Bostwana en éliminatoires de la CAN, c’est encore lui qui a été le sauveur du Burkina lors du premier match des Etalons en éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Quand est-ce que Paulo Duarte et tout le staff de l’équipe nationale finiront-ils par reconnaître à Banou Diawara tout son talent et à le mettre à la place qu’il mérite ?


Sidi Mohamed NAIMI
Directeur Général de l’ONATEL SA
Mauvaise gestion, difficile dialogue social, voici quelques récriminations du personnel contre le management de Sidi Mohamed NAIMI. Depuis le 20 septembre, l’ONATEL SA est ainsi dans une zone de turbulences. En plus de la grogne du personnel qui s’exprime dans des sit-in et grèves, l’opérateur téléphonique historique doit aussi faire face à des sanctions financières : 5 milliards de FCFA infligés par le régulateur des télécommunications et peut-être bientôt aussi une dizaine de milliards pour le fisc.


K.M. et Z.M.
Présumés assassins de Madeleine DA
Ces deux individus ont avoué leur complicité dans l’assassinat il y a quelques mois d’une jeune fille du nom de Madeleine Da à Bobo. Selon leurs récits, ils auraient commis ce crime pour des pratiques occultes. Z.M., le demandeur aurait remis 400 000 FCFA à K.M. pour la sale besogne. Vivement que la loi leur soit appliquée dans toute sa rigueur.


Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 octobre 2016 à 14:17, par Intgr
    En réponse à : Fasobaromètre du 13 octobre 2016

    Banou devrait être premier sur la liste car son action est benefique au peuple entier

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2016 à 17:06, par Zot
    En réponse à : Fasobaromètre du 13 octobre 2016

    Banou merite de loin d’être en tête du classement. Pour juste quelque chose qui crève à l’œil vous n’êtes pas capable de voir sa et vous êtes étonné que Duarte ne lui donne pas plus de temps de jeu. Il a sûrement les mêmes raisons que vous qui avez mis Banou en deuxième position du classement alors que son œuvre est plus bénéfique au pays que la promotion de Bouda . Avant de vouloir critiquer les autres il faut vous même être juste

    Répondre à ce message

  • Le 19 octobre 2016 à 09:19, par Veritas
    En réponse à : Fasobaromètre du 13 octobre 2016

    M. BOUDA, le destin a voulu que tu sois celui qui représente le BF à la banque mondiale lorsque notre tour est arrivé d’occuper ce poste rotatif. et comme tu le sais bien, notre tour ne reviendra que dans près de 40 ans au bas mot. ceci est une chance inouïe pour augmenter la représentativité des burkinabè au sein de la Banque mondiale. Il y a des jeunes très compétents au sein de l’administration burkinabè et au sein de notre diaspora que tu peux prendre dans ton cabinet et les insérer au fur et à mesure dans les arcanes de la BM. Tu sais très bien comment les autres pays notamment les sénégalais font.
    Tu n’as que 2 ans pour ça et ça doit être ta principale mission !
    Bon courage dans tes nouvelles fonctions !

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2016 à 17:20, par kone sali
    En réponse à : Fasobaromètre du 13 octobre 2016

    un importateur burkinabe vend sur le marche des faux nescafé et maggi poulet et tablette. faite tres attention à ceux que vous achetez dans les kiosques et les boutiques. vous verriez que presentement le gout du nescafé ne sont differents d’un kiosque à l’autre. soyez tres vigilant dans vos achats

    Répondre à ce message

  • Le 27 octobre 2016 à 08:49, par Arzoum
    En réponse à : Fasobaromètre du 13 octobre 2016

    J’invite le contrôle d’état,RENLAC et les autorités politiques à prendre des mesures fermes et faire des contrôles rigoureux sur les dossiers de recrutement dans les mines.Ces recrutements sont gérés par affinité ou par la corruption et ne permettent pas aux gens de compétir et connaitre le meilleur.Certains cadres des mines n’ont aucun niveau et ne peuvent même pas bien parler le français a plus forte raison de rédiger un rapport.C’est le cas de Mr A.M qui était sup dyn qu’on a licencié en accusant un problème de niveau, d’expérience et le manque des relations alors qu’ils l’ont remplacé par son subalterne Mr A.T n’ayant même pas son niveau d’étude,ni son expérience.C’est seulement par ce que Mr A.T a Mm X comme juriste et Mr Y comme surintendant dans la société qui lui a valus l’honneur d’être nommé de façon illicite comme Sup à la place de son supérieur licencié. Au regard de cela j’invite les autorités politiques et le contrôle d’état à tourner leurs regards sur les recrutements dans les sociétés minière notamment dans ESS sa sinon l’avenir de la jeunesse et des diplômés en chômage va vers le chaos total pour ne pas dire sans avenir.Vraiment je demande leurs réactions car nombreux sont les employés des mines qu’on licencie par force par ce qu’ils sont sans défense.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés