PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

mercredi 12 octobre 2016 à 01h15min

Nous constatons avec amertume que certains hommes politiques allument le bûcher de la discorde sociale. De jour en jour, chacun y apporte son fagot à travers des propos anti-républicains. Le dernier de la série se résume aux élucubrations du moaga du plateau central. A l’heure où le défi sécuritaire et de développement préoccupent les burkinabé, ces opposants ont choisi de fragiliser la cohésion sociale en la polarisant autour de deux aspirations majeures de la classe politique nationale :

 PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore  des turpitudes du « moaga du plateau central »

- La première aspiration est l’appel à la cohésion et l’unité nationale afin de mobiliser les ressources financières, matérielles et morales propres à soutenir le développement endogène du Burkina Faso à la lumière du seul référentiel crédible : le PNDES. C’est dans cet esprit que le groupe parlementaire MPP s’est réuni à Léo du 22 au 24 septembre 2016 autour de la question prioritaire de l’emploi, notamment pour les jeunes. Pour devoir de mémoire, le parti a rappelé son rôle d’avant-garde et sa forte mobilisation contre le passage en force pour le pouvoir à vie .Toute chose recommandée par le CFOP. Les mesures concrètes sont d’autant plus appréciables que le groupe parlementaire MPP suggère l’activation des fonds du ministère de la jeunesse, les reformes éducatives ad hoc, etc.

- La seconde aspiration est l’appel à la discorde sociale afin de confiner l’horizon du peuple burkinabé aux ambitions d’une poignée d’hommes politiques et sacrifier son combat héroïque sur l’autel de l’égoïsme. Ainsi, l’état de droit est une simple farce altérable au gré d’ambitions personnelles. Sous le mode du matraquage médiatique, cet agenda caché se révèle chaque jour par la stigmatisation, la vindicte contre la république, ses institutions, ses serviteurs. En effet, ces politiciens cyniques, mauvais perdants, ne caressent que la sordide idée du chaos au Burkina Faso pour « rebelotter ». Au nombre de ceux-ci, s’illustrent l’opposition burkinabé dans son ensemble et le fameux Dr Ablassé OUEDRAOGO en particulier.

Le discours de ce dernier digne des voluptés folles de son cadre d’inspiration, le BENBAO (night club) déconcerte de plus en plus l’opinion nationale par sa mégalomanie, son ignorance grossière et sa symbolique perverse. Pour mémoire, nous ne citerons pas sa fameuse trilogie (moaga du plateau central, musulman, cercles d’affaires) sur JEUNE AFRIQUE pour justifier ses prétentions à la présidence du Burkina Faso tant leur essence confirme le score du Faso Autrement aux élections présidentielle, législatives et municipales. A tout seigneur tout honneur ! Respectons le Sacré, dont la vénération affermira notre rêve pour un meilleur Burkina Faso.

A ses tanks d’assaut contre la république (ethnie, religion, nébuleuse internationale), notre docteur vient d’ajouter le dénigrement systématique du groupe parlementaire MPP pour avoir témoigné du rôle moteur joué par le MPP pendant l’insurrection victorieuse du Burkina Faso. Nul n’ignore le procès d’intention contre le MPP qu’ameute l’opposition, dont Ablassé OUEDRAOGO n’est qu’une trompette. Nous regrettons moins l’envie que l’ignorance sur cette question du droit des partis politiques. Pour mémoire, nous rappelons qu’en France récemment le Parti « Les Républicains » a connu un tel procès pour usurpation de symboles nationaux. La jurisprudence qui a prévalu a été la suivante :

- Attendu que le Parti dénommé « Les Républicains » est laïque, libre et démocratique, l’usurpation de symboles n’est point établie. Les jurés ont même trouvé qu’une telle diffusion de symboles peut contribuer à disséminer l’esprit, en occurrence républicain, et favoriser son appropriation communautaire. Ce précédent des hautes cours françaises vaut pour le Burkina Faso. En outre, il nous impose l’humilité et le devoir de réserve sur des questions que nos faibles lumières obscurciront davantage en gonflant une polémique stérile. Est-ce l’heure pour le Burkina Faso, dont les Généreux compatriotes debout sur tous les fronts sociaux attendent toutes les retombées de l’alternance ? Est-ce l’heure en cette rentrée scolaire dont nous attendons des prestations honorables à la faveur d’un climat social idoine ? Nous pardonnons à Ablassé OUEDRAOGO ses errements, son inconséquence et sa diversion. Il est de notoriété publique que son fameux cadre d’inspiration est digne de sermons patriotiques.

Dès lors, quel péché capital commet-on en affirmant que le MPP a été le « moteur de l’insurrection populaire » ? Si avoir été le moteur de l’insurrection burkinabé est une valeur chère de la République et si le MPP l’a incarnée et s’efforce de l’incarner davantage à force de constance, de détermination et de sacerdoce, il est fondé à se servir de ce symbole fort pour affermir sa foi en l’avenir du Burkina Faso. C’est tout au plus un slogan, dont chacun peut se prévaloir pour toute cause noble telle que la dénomination même de ce parti « MOUVEMENT DU PEUPLE POUR LE PROGRES » l’illustre. A moins que la fébrilité de l’opposition ne trahisse son désarroi, sa crainte du MPP comme le diable l’eau bénite.

Mais les frasques de notre « diplomate » ne s’arrêtent pas là. Qu’on l’écoute sur le plan de la justice : « Et justice pour justice, tous les membres du dernier gouvernement du Premier Ministre Luc Adolphe TIAO, ayant été ensemble inculpés pour des faits de coups et blessures, d’assassinat et de complicité d’assassinat, le parallélisme des formes impose que tous les membres du Bureau National du MPP, répondent de ces aveux de culpabilité indiscutables et qui méritent d’être pris en compte et clarifiés dans l’instruction des dossiers judiciaires en cours, relatifs à l’insurrection populaire d’octobre 2014 ». Nous ne retenons de ses propos décousus que le terme galvaudé de « parallélisme des formes ». Par celui-ci, le Président du Faso Autrement retrouve ses oripeaux de politicien démagogue, dont la moisson électorale frise une déculottée. En effet, que propose sa plume assassine au nom du prétendu parallélisme des formes ? Sachons lire entre les lignes :

- D’abord, à dessein, il confond l’insurrection populaire et les décrets solennels d’assassinats édictés pour assouvir une soif inextinguible de pouvoir familial après 27 ans. Le premier fait est l’expression légitime du droit des peuples à l’alternance démocratique ; le second est le triste fruit de l’impunité caractéristique des républiques bananières, où les lois sont le registre de la volonté d’un homme.

- Ensuite, il clame au nom du fallacieux principe « parallélisme des formes » que tous les bourreaux, les épées de chevet de Blaise Compaoré soient libérés en toute impunité puisqu’il est impossible que le souverain se juge lui-même, sous peine de se renier.

- Enfin, chers lecteurs, ce raisonnement a contrario, digne d’une plume vénale nous conduit au dilemme suivant :

Soit notre fameux docteur ignore l’essence de la démocratie, soit il est à nouveau trompette de son tuteur politique (Blaise Compaoré) à qui il fait sa cour à défaut de point de chute. Quelle pathétique agonie !

Le Secrétariat à l’information et à la communication du MPP

Vos commentaires

  • Le 13 octobre 2016 à 02:34, par parigaba En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Collez nous la paix chers membres du Mpp avec ces réponses du berger à à bergerie empreinte de haine. En vous suivant en vous écoutant, on dirait que vous êtes toujours en campagne électorale. En attendant sauvez votre mandat en déployant vos génies pour offrir à chaque burkinabe trois repas par jour, en donnant une école de qualité à nos enfants et en évitant qu’on massacre chaque fois nos forces de sécurité. Évitez de vous ridiculiser et d’exposer vos carences en longueur de journée. Les membres du secrétariat à l’information gagneralent à éviter les sorties inutiles si non votre réveil sera douloureux

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 08:16, par titi En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Aigris. c’est le peuple qui a porté ce partis au pouvoir et non un individu. pourquoi sauvé ce mandat qui n’est pas menacé. ton reve sera douloureux

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 08:44, par Truth En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Le MPP doit démissionner. Tout le monde se rend compte qu’ils sont arriver au pouvoir par un mensonge. On découvre toute leur incompétence. On verra en 2020 si les Burkinabè ont encore un brin d’intelligence pour se laisser manipuler par des personnes qui n’aspirent qu’à leurs plaisirs personnelles.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 08:51, par Beton En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Vous m’en direz tant.A ce que je sache au secrétariat de l’information et de la communication du MPP, il y a tout de même un responsable. Beh qu’il s’assume au moins en signant sa publication.
    Quant au fond de votre argumentaire, vous citez :
    La jurisprudence de le haute cour de justice sur l’affaire des symboles du parti les républicains pour dire que celui vous serait appliqué du fait que vous vous octroyez la paternité de l’insurrection.Donc ici le parallélisme des forme s’applique ? Et c’est vous qui décidez de là où on doit l’appliquer.
    Ensuite vous avez repris la phrase du Dr OUEDRAOGO demandant que le bureau politique du MPP soit entendu sur l’affaire de l’insurrection, en omettant volontairement d’évoquer ce sur quoi il s’est basé pour demander cela.
    N’est-ce pas le MPP qui a affirmé haut et fort à LEO que l’insurrection a été pensée et planifiée par son bureau politique depuis juin 2014.Donc il est tout a fait normale qu’on vous entende sur les pillage ,la destruction des biens et même les assassinats. Et oui, je parle d’assassinat lors de l’insurrection, car tout ce qui est planifié ne peut plus être accidentelle.
    Comme vous savez lire entre les lignes, donc c’est avec ces arguments que vous allez défendre votre bilan dans 4 ans ?
    C’est pitoyable !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 09:08, par bod En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Ce droit de réponse est le bienvenvenu. Ablassé doit apprendre à se taire, à observer et à apporter la critique constructive au bon moment. Son attitude frise la jalousie et la haine. Le bon moaga, qui n’a pas réussi à épouser une fille derrière laquelle il a couru, ne s’empresse pas de conseiller l’heureux mari victorieux ! Docteur, préparez les prochaines échéances électorales, consacrez toute votre énergie au travail de terrain et qui sait, peut être que vous serez à Kossyam un beau matin ! Cest pas en critiquant les Dirigeants actuels de la sorte que vous allez mettre pied à Kossyam. Allez sur le terrain et travaillez à convaincre !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 09:31, par Karissa En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Triste, triste de revivre si tôt
    L’autisme morbide des régents.
    Serait-ce ô dieux le sceau
    Des caïmans du même étang ?

    D’une bouche voisine parfois la vérité.
    L’admettre est parfois difficile.
    Fût-elle peut-être redoutée,
    La reconnaître est au moins facile.

    Plus solide que votre termitière,
    Une forteresse s’écroula un jour.
    Ne contrariez point nos prières !
    Ne précipitez point votre tour !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 09:43, par Par Ziem En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    le MPP a remporté les élections parce la majeure partie de la population burkinabé pensaient qu’il aurait un changement au niveau des administrations comme dans les différents services.
    Par exemple à la SOFITEX Bobo, nous venons d’apprendre hier 12 Octobre 2016 qu’il y a eu des nominations et c’est ceux qui ont soutenu le MPP lors des élections qui sont actuellement brimés au sein de la SOFITEX et ceux mêmes qui n’ont pas soutenu le MPP c’est eux qui ont été nommés comment on peut comprendre cela. Ceux qui ont lutté pour vous, vous les oubliés. Nous pensons que c’est des nominations de copinages et d’amis.
    Messieurs les responsables du MPP, on sait que vous avez la latitude de nommer celui en qui vous avez confiance, mais sachez que ce sont la plupart de ces gens qui n’ont pu apporter grand chose dans l’évolution de notre cher pays qui fait depuis du surplace pour ne pas dire qui fait de grands bonds en arrière, ce qui a conduit à ce que nous savons et qui vous vaut aujourd’hui d’être où vous êtes. Ayez le courage de faire appel à de nouvelles intelligences pour impulser le véritable développement du pays. Vous serez les seuls à qui le peuple demandera des comptes. Ayez de la poigne, sachez que vos camarades de parti ne sont pas nécessairement ceux qui vous rendent service. Remarquez que depuis quelques temps, beaucoup de nominations sont contestées, cependant que d’autres ne le sont pas, ce qui est significatif.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 09:46, par payim En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Y EN A MARRE DE CEUX QUI PASSENT LE TEMPS A REGARDER DERRIÈRE.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 10:04, par Mamon Yélé En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    le MPP répond au MMPC (Moaga Musulman du Plateau Central).
    Bravo MPP
    A bas le MMPC, lui, son docteur là, ça ne soigne même pas. Il condamne l’insurrection que nous avons fait et don nous sommes fiers. Lui nous considères comme des vendals et ce n’est pas du tout bien. Si à l’anniversaire de l’insurrection il se pointe on le hue.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 10:23, par Par Ziem En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Y EN A MARRE DES MÊMES PERSONNES QUI SONT ENCORE NOMMEES COMME DES DIRECTEURS A LA SOFITEX

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 10:24, par Sid zabda En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Je dois avouer que vous avez parfaitement raison sur toute la ligne ! Malheureusement vous poussez votre haine contre le Dr Ablassé tellement loin que l’on se rend compte que vous n’êtes un "oiseau" commis à la tache de crier plus fort que quiconque aurait critiqué ton "Patron" ROCH. Mais ne t’en fait pas, un de ces jours, vous ramasserez vos bagages à nouveau pour rejoindre le QG du CFOP avec la bénédiction du peuple "ridiculisé" hé ! pardon ! je voulais dire "insurgé". A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 11:05, par Badisak En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Je reste convaincu que ce écrit n’a pas été lu par des responsables du MPP suffisamment éclairés avant publication. Il faut avoir de la hauteur d’esprit pour comprendre que les critiques ne sont pas faites pour nuire à la gestion du pouvoir par votre parti, mais visent de mon point de vue, à attirer l’attention des premiers responsables du parti sur les comportements ou paroles mal inspirés de certains des leurs. Quand le président de votre groupe parlementaire dit que l’insurrection a été planifiée dans votre laboratoire, il faut être honnête et courageux pour reconnaître que c’est un mensonge qui n’honore pas votre parti. Acceptez les critiques et remettez vous en question quand c’est nécessaire pour ne pas continuer de nous reproduire les mêmes tares que le régime déchu ; c’est dans ce sens qu’il faut comprendre la portée des critiques auxquelles vous êtes visiblement allergiques. Le contenu de cet écrit, s’il reflète l’esprit et la mentalité en cours dans votre parti, c’est inquiétant. Le MPP est incontestablement un grand parti avec des cadres aux têtes bien pleines, et j’imagine que ces derniers n’ont pas vu passer cette bavure.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 11:11, par La barbe En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Si ce faux moaga n’a rien a dire il n’a qu’à se taire un point c’est tout. C’est un véritable aigri. Comme il a récolté que la honte lors des récentes élections, il s’insurge contre le MPP. Il sait bien et il ne peut même pas le nier ni le jurer que c’était eux qui étaient en tête de ces évènements. Chaque fois il se faisait passer à la caméra pour se faire voir et apprécier par le peuple. Mais il oublie que Dieu sait choisir les bonnes personnes pour guider son peuple. Quand il s’est trahit par ses propres propos, et ayant échouer aux élections, il veut faire marche-arrière pour dire qu’il n’était pas dans la dense, il n’en est pas question. Mr Ablassé tous les burkinabè vous ont vu pendant tous ces évènements. Et vous pensez que vous pouvez les berner ainsi ? Si vous voulez votre peau j’ai un conseil pour vous : n’essayez pas de jouer avec le peuple burkinabè. Pauvre aigri !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 11:33, par SAPO En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Le sorcier qui a peur du couteau. Vous avez contribuer à bruler ce pays , parce que vous étiez assoiffé de pouvoir. Aujourd’hui vous êtes aux commandes et vous n’êtes même pas en mesure de faire quelque chose de bon. Je me demande si Blaise n’avait pas bouclé les financements des grands projets ; de routes , échangères , ziga, samandeni... comment vous alliez faire pour les démarrer. Et surtout n’oubliez pas que les victimes de vos incendies et pillages attendent d’être indemnisés.

    Répondre à ce message

    • Le 13 octobre 2016 à 15:05, par rebel En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

      tres souvent je ne suis pas d’accord avec dr ablassé, mais cette fois ci reconnaissons qu’il a totalement raison. quand on dit insurrection populaire je pense que c’est n’est jamaios pensée ni planifiée. si tel est le cas il ne s’agit plus d’une insurrection mais d’un cout d’etat qui est anti constitutionnel. Si aujourd’hui d’autres rentrent dans leur labo et planifient une "insurrection" contre le régime actuel serrait il condamnable ? alors répondez.
      Donc je pense c’est le MPP même gagnerais à ce que les auteurs de leur camps soient écouter par la justice pour que dans ce burkina plus personne ne pense à un cout d’etat voilé en inssurection.

      Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 13:50, par rebel En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    tres souvent je ne suis pas d’accord avec dr ablassé, mais cette fois ci reconnaissons qu’il a totalement raison. quand on dit insurrection populaire je pense que c’est n’est jamaios pensée ni planifiée. si tel est le cas il ne s’agit plus d’une insurrection mais d’un cout d’etat qui est anti constitutionnel. Si aujourd’hui d’autres rentrent dans leur labo et planifient une "insurrection" contre le régime actuel serrait il condamnable ? alors répondez.
    Donc je pense c’est le MPP même gagnerais à ce que les auteurs de leur camps soient écouter par la justice pour que dans ce burkina plus personne ne pense à un cout d’etat voilé en inssurection.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 13:59, par rebel En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    tres souvent je ne suis pas d’accord avec dr ablassé, mais cette fois ci reconnaissons qu’il a totalement raison. quand on dit insurrection populaire je pense que c’est n’est jamaios pensée ni planifiée. si tel est le cas il ne s’agit plus d’une insurrection mais d’un cout d’etat qui est anti constitutionnel. Si aujourd’hui d’autres rentrent dans leur labo et planifient une "insurrection" contre le régime actuel serrait il condamnable ? alors répondez.
    Donc je pense c’est le MPP même gagnerais à ce que les auteurs de leur camps soient écouter par la justice pour que dans ce burkina plus personne ne pense à un cout d’etat voilé en inssurection.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 14:32, par Cheick Omar En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Pendant que le pays est menacée et que les Burkinabè ne savent plus à quel saint se vouer, voici des gens qui concentrent toute leur énergie pour tomber à bras raccourcis sur le Docteur Ablassé Ouédraogo. SVP, dites à votre trio de se pencher très rapidement sur la montée inquiétante de l’insécurité, tant à nos frontières que dans les villes et villages du Burkina. La morosité économique est en passe d’étouffer les maigres espoirs du peuple burkinabè. Les Burkinabè sont en proie au doute quant à l’avenir du pays. Et pendant ce temps, l’on assiste à une gestion scabreuse de l’administration avec en toile de fond la mal gouvernance. C’est ce à quoi le triumvirat doit s’attaquer. Au lieu de nous divertir. Et j’espère qu’au bilan, le MPP ne mettra pas son échec à rencontrer les attentes du peuple sur le dos du Dr Ablassé Ouédraogo.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 15:00, par WALAY En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Le chargé de la communication du MPP doit quitter dans ça. On n’a pas besoins de répondre chaque que quelqu’un vous critique. C’est simplement plat comme attitude dans un parti qui se respecte. Entre nous, vous voulez vraiment que ce qui ont perdu vous applaudissent ? Ne rêvons pas. Ils n’ont qu’à parler jusqu’à on va plus les écouter. C’est d’ailleurs quand vous répondez comme vous le faite que les gens se mettent à les lire et à les relire. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 17:32, par Cequejenpense En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Vous etes allergique hein. C’est quelle colere injustifiee ca ? Tchurrrr !
    Ablasse n’a dit que la verite. Nous avons tous participe a l’insurrection. Personnellement, j’allais aux manifestations sans etre affilie a aucun parti politique ni aucune OSC. J’etais donc de toute les marches et j’ai falli perdre un oeil dans la course poursuite entre nous et les forces de l’ordre une heure avant la "prise" de l’AN.

    Donc pour moi, tout ce qui est arrive comme casse et incendie etait spontane. Vous (MPP) voulez nous faire croire que tout etait plannifie par votre parti. La constitution et le code penal sont pourtant clair la-dessus. Ceux qui plannifie et ou facilite une insurrection detruisant les biens de l’Etat... sont passible de la prison a vie, et de la peine de mort s’il y a eu mort d’homme. Vous n’etes pas cense ignorer cette loi.

    Je comprend pourquoi vous avez demandez la constitutionalisation de l’insurrection populaire. J’espere que le conseil constitutionnel sera vigilant pour ne pas laisser passer cette erreur qui non seulement vous blanchie (vous les plannificateurs PRO d’insurrection) mais aussi expose notre pays a une fragile stabilite (chaque groupe mecontent serait tente d’organiser son insurrection).

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 22:18, par SOME En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Cette sortie du MPP n’est rien d’autre qu’une sortie de politique politicienne des plus bas étages. Elle montre a quel point ces soi disants dirigeants du pays sont aux antipodes des soucis des populations. Cette sortie n’a rien de patriotique, sinon qu’elle montre que ces politiciens se sont transformés en une classe de dominants qui lutte pour ses interets sous la fausse apparences de clamer sans aucune conviction et sans honte la republique, etc . Alors que c’est leur dernier souci.

    Tu parles de jurisprudence en France. C’est grave d’en etre encpre là : le droit francais s’applique en France et le droit au burkina interesse les burkinabe. En quoi la jurisprudence doit-elle etre invoquee ici comme argument ? D’ailleurs il est clairement affirmé que cette jurisprudence vaut pour le burkina ! (puisque le burkina est un departement francais qui est soumis au droit de France !).

    « La seconde aspiration est l’appel à la discorde sociale afin de confiner l’horizon du peuple burkinabé aux ambitions d’une poignée d’hommes politiques et sacrifier son combat héroïque sur l’autel de l’égoïsme. Ainsi, l’état de droit est une simple farce altérable au gré d’ambitions personnelles. Sous le mode du matraquage médiatique, cet agenda caché se révèle chaque jour par la stigmatisation, la vindicte contre la république, ses institutions, ses serviteurs. En effet, ces politiciens cyniques, mauvais perdants, ne caressent que la sordide idée du chaos au Burkina Faso pour « rebelotter ». Au nombre de ceux-ci, s’illustrent l’opposition burkinabé dans son ensemble et le fameux Dr Ablassé OUEDRAOGO en particulier. »

    On croit rever que de lire des insanites pareilles sous la plume du MPP ! Des partis politiques qui s’entetent a s’enfermer dans leur autisme a ce point là…Vraiment ! il n’y a rien a faire ! Apres on s’etonne que l’insurrection vienne. Cette sortie enterine la politique de classe des politicards burkinabe qui s’entendent comme des larrons en foire pour mieux depouiller nos populations. Apres avoir repondu a la sortie politicienne plate de l’UPC, pour tout simplement signifier votre impatience de reprendre les pratiques de politique politicienne comme avant.

    Vous voulez reprendre l’initiative, pour nous dire : le parti au pouvoir gouverne et l’opposition s’oppose. Et les vaches sont bien gardées et il y a la democratie au burkina. Tout ceci ne fait que montrer que vous ne voulez pas entendre le message des populations ! Donc nous les va nu pieds qui ne savons pas lire, ni n’avons ni doctorat es ceci ès cela ni MBA ni PhD, etc, on s’en fout de tout ca ; mais nous, on vous dit que plus rien ne sera comme avant. Tant pis pour vous si vous ne voulez pas le comprendre.

    Ce langage grandiloquent de politique politicienne, n’a rien a voir avec les preoccupations quotidiennes des populations. Faites vos declarations solennelles bien tournées en francais gros gros comme ca, on s’en fout. Vous etiez ou quand Ablassé a vomi son dèguè ? Vous avez dit quoi ? Pourquoi n’aviez vous pas fait cette declaration ? C’est aujourd’hui que vous vous reveillez pour parler de cohesion sociale et ceci cela ?

    Dans tout ca la meme, que nous vaut cet article ? A quoi ca nous ramene cet ecrit ? A rien…. Si, tout de meme, à quelque chose : elle nous apprend que ces politiciens ne feront rien pour nous ; ce qui les preoccupe, c’est se disputer à vous battre a coup de « petites phrases », de tweet assassins, de gros francais creux, de cris a l’assemblée nationale, comme des gamins bien repus en recreation comme le font leurs patrons en France car c’est cela la democratie.. Et ensuite on rentre dans un chez soi climatisé, satisfait car la democratie a eu lieu. Le peuple n’a qu’a crever de faim ou de soif car eux ils n’ont pas reussi leurs vies Et les populations n’ont qu’a ecouter, quand elles le peuvent.

    Ce que vous ne voulez absolument entendre, ni voir, c’est que le peuple n’est plus ignare, bete et idiot. Le peuple s’est forgé une conscience politique et un patriotisme reel. Thomas sankara a planté une graine qui a germé et pris racine, n’en deplaise a vous et malgré toutes vos tentatives pendant 27 ans pour les effacer de la mémoire du peuple. Ca vous revient en plus fort encore. Vous avez detruit l le système educatif au burkina, mais nos instituteurs et professeurs malgré leur misere, ont su nous apprendre encore a lire … et a bien lire . Sankara nous a ouvert les yeux, : ils les a ouverts grands ! vous avez voulu nous les refermer, mais souffrez que plus vous tentez de les refermer, plus grands ils s’ouvrent.

    Malheur a ceux qui baillonnent le peuple
    La patrie ou la mort, nous vaincrons !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 23:32, par Sonia En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Internaute N° 4

    AU COURS DE LA DERNIÈRE ANNÉE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE À L’AUTOMNE 1944, DES GENS ONT PLANIFIÉ ET EXÉCUTÉ CE QUI RESTERA ASSURÉMENT COMME LA PLUS GIGANTESQUE OPÉRATION MILITAIRE DE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ : LE DÉBARQUEMENT DES FORCES ALLIÉES EN NORMANDIE. DE 5H DU MATIN AU COUCHER DU SOLEIL, DES CENTAINES DE MILLIERS DE VIES ONT ÉTÉ ÔTÉES. TU SAIS POURQUOI ? JUSTE POUR DÉBOULONNER LE NAZISME ( EXCUSE DU PEU DE NOBLESSE D’UNE TELLE ACTION) ET SON SORDIDE CHEF QU’ÉTAIT LE PSYCHOPATHE HITLER. APRÈS LA VICTOIRE, IL S’EN EST SUIVI LE FAMEUX PROCÈS DE NUREMBERG. NI WINSTON CHURCHILL, NI FRANKLIN DELANOË ROOSEVELT NI TOUT AUTRE DIRIGEANT ALLIÉ NE FURENT CONDAMNÉS À CE TRIBUNAL NI A UN AUTRE.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2016 à 09:25, par clairevoyance En réponse à : PATERNITE DE L’INSSURECTION POPULAIRE : Encore des turpitudes du « moaga du plateau central »

    Je crois que les responsable du MPP n’ont pas encore compris que le peuple Burkinabé n’est pas amnésique, le peuple sait tout, mais comme il n’a pas la parole on le confond aux bêtes de somme.
    Aujourd’hui plus que jamais ce qui sont à la tête de cette nation doivent savoir qu’aucun cadeau ne leur sera fait ; et plus le temps passe, plus ils accumulent des tords qui exacerbent la tension et la haine qui est restées au travers de la gorge de l’autre partie du peuple qui n’a pas s’exprimer pendant l’insurrection.
    AU JOUR D’AUJOURD’HUI CETTE PARTIE DU PEUPLE DEMANDE JUSTICE, CETTE SOIF DE LA JUSTICE NOUS CONDUIRA INELUCTABLEMENT A LA NOUVELLE INSURRECTION, AUTREMENT A L’ACHÈVEMENT DE INSURRECTION.}

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés