Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • jeudi 13 octobre 2016 à 01h31min

Sous la présidence du chef de l’Etat, le conseil des ministres hebdomadaire s’est tenu ce mercredi 12 octobre 2016. Des dossiers, en l’occurrence l’attaque djihadiste survenue à Intangom, la célébration de l’an II de l’insurrection, ont été examinés au cours de cette rencontre traditionnelle.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

Une fois de plus, le Burkina a été victime d’une attaque terroriste. « Ce matin, aux environs de 5 h, nos forces de défense ont essuyé une attaque terroriste à Intangom, le triple point qui se situe à la frontière entre le Burkina et ses deux voisins que sont le Mali et le Niger », cette information a été confirmée par le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure à l’issue du conseil des ministres.

« Il vous souviendra que c’est dans cette localité appelée Intangom, que des policiers avaient trouvé la mort dans leur poste » a rappelé le ministre d’Etat, Simon Compaoré. Pourtant, après cette attaque : « Il a été décidé d’envoyer un détachement militaire à cet endroit. C’est ce détachement militaire qui a été attaquée ce matin » a-t-il indiqué.
De cette attaque, le Burkina déplore des pertes en vies humaines. Le bilan fait état de trois militaires morts, trois civils non identifiés : « on ne sait pas si ce sont les assaillants ou des gens de la localité, les investigations sont en train d’être faites » a signifié le ministre de l’administration territoriale.

Selon Simon Compaoré, la hiérarchie militaire, sur instruction du ministre de la défense, a dépêché des renforts qui sont arrivés sur les lieux. « Ces renforts venus de Markoye, sont actuellement sur le site ». Ainsi, une mission de « haut niveau », conduite par le chef d’Etat-major des armées, est en partance sur les lieux. L’objectif étant selon le ministre de l’administration territoriale, de faire le point de cette attaque et prendre les mesures qui s’imposent. « L’armée de l’air a été également dépêchée depuis ce matin et très vraisemblablement, les corps des victimes seront transférés à Ouagadougou » confie-t-il. Dans cette optique, prenant la parole au nom du gouvernement, le ministre d’Etat a tenu à présenter ses condoléances aux différentes familles éplorées.

Et pour éviter le pire, le ministre d’Etat a indiqué que le Burkina a déjà échangé avec le Mali sur la présente attaque. « Nous avons alerté nos voisins, notamment nos voisins Maliens, puisqu’il semble que les assaillants sont repartis vers le Mali. Il y a un endroit qui abrite des djihadistes, pas très loin de la frontière, mais en territoire Malien et nous avons eu contact avec le ministre de la sécurité du Mali qui a alerté ses hommes et à l’heure actuelle, les recherchesu sont en train d’être faites sur le terrain, des deux côtés de la frontière » a-t-il signifié.

Des attaques terroristes ou celles de bandits de grands chemins comme celui du pont Nazinon, le ministre d’Etat appelle les populations à plus de collaboration. A ce propos, il souligne qu’un des deux suspects recherchés dans l’attaque du pont a été retrouvé et lance un appel à la collaboration de la population pour « l’arrestation de ce second élément qui, semble-t-il, serait le premier responsable de cette affaire organisée pour déstabiliser notre pays », a-t-il laissé entendre.
Des dossiers étudiés

Comme à l’accoutumée, des dossiers ont été examinés au cours de cette rencontre. Il s’agit notamment, au titre du ministère de l’économie, des finances et du développement, d’un projet portant réglementation de la commande publique. A entendre le ministre de la communication, ce projet de loi vise à assurer la conformité du dispositif national avec le respect des normes communautaires, à assurer la garantie d’indépendance du mécanisme de régulation et à mettre en place un système de gestion solide qui va notamment consacrer les principes de la loi. Ledit projet sera présenté à l’assemblée nationale.

Un autre projet important, examiné au cours de cette rencontre et qui a été adopté, est relatif au programme d’insertion socio-professionnelle des jeunes. Selon le porte-parole du gouvernement, ce programme d’un montant de 5 milliards de francs CFA, va s’étaler sur une période de six à une année et vise à favoriser l’insertion socio-professionnelle des jeunes, l’employabilité et ainsi que la promotion de l’auto-emploi. A ce titre, le projet permettra le financement de micro-projets, de projets innovants des jeunes diplômés du supérieur ,l’appui et l’installation des jeunes formés au métier de l’agriculture.

Quant à la commémoration de l’an II de l’insurrection des 30 et 31 octobre, le gouvernement demande une participation fédérative de toutes les forces vives du pays à cet évènement.

Une nouvelle grève du SYNATIC ?

Le ministre de la communication, Remis Fulgance Dandjinou, dit ne pas avoir reçu pour l’instant, un préavis de grève du Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC). Mais, il tient à souligner qu’il n’attendra pas ce préavis pour poursuivre les échanges avec le SYNATIC. « Sur certaines questions, on peut faire des évolutions, je pense qu’il y a des possibilités parce qu’aujourd’hui, tout le monde est d’accord qu’il y a des acquis, il reste certainement des questions importantes pour les conditions de vie et de travail » a –il dit. Par ailleurs, il indique : « je pense que les possibilités existent si les uns et les autres acceptent de se mettre dans un cadre de projection sur le long terme, si on veut avoir tout , tout de suite et maintenant, ça va être difficile et je pense que le syndicat en a conscience » a-t-il conclu.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 octobre 2016 à 06:15, par Bouba
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    Prenez-nous au sérieux ! Face à une telle attaque, la réponse que vous trouvez pour rassurer le peuple qui vous a confié son destin, c’est une simple enquête ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 08:16, par PAK-REMSA
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    Vous voyez, c’est à cause de mutisme pareils que dans nos pays il faut des militaires aux pouvoir.
    Messieurs les gouvernants, n’avons nous pas été agressé suffisamment pour justifier une contre attaque ? Le Colonel à la TV disait : on a vu le véhicule en territoire voisin et nous savons qui occupe la zone là-bas. Le jeune lieutenant de gendarmerie d’un certain temps n’avait pas demandé la permission pour donner une leçon à cette racaille. Il les avait fait tous puis a fait un rapport avec une feuille de 25f. La vie d’un bandit ne dépasse pas ça !!!
    Si vous qui nous gouvernez ne faites rien, alors, nous irons chercher ces bandits ; nous ferons des approches de tous ceux qui collaborent avec eux (nationaux et non nationaux), nous ferons des approches à tous ceux qui sont terrés en train de collaborer avec des étrangers qu’ils voudraient installés chez nous.
    A BON ENTENDEUR, LA FARCE EST FINI !!!
    CHERS GOUVERNATS, DITES OUI et, Les Koglweogo, les CDR et tout autre groupe défendra le pays. SVP n’attendez pas que nous population commencions.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 08:31, par august partout
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    Bonjour. Il faut se mettre au sérieux et se remettre en cause s’il le faut. Réellement on n’a pas de ministère de la sécurité, ni de ministère de la défense. Que voulez-vous ? On ne devient pas responsable des renseignements du jour au lendemain parce que le tailleur a mal cousu l’habit. Non. Monsieur Simon ayez l’obligeance de reconnaître votre incapacité et remettez votre démission à qui de droit, ainsi on cherchera un autre pour votre habit. Et l’Agence national de renseignement dans tout ça. Même sous la transition, on était en sécurité. Il est vraiment temps d’y penser sur la fonctionnalité réelle de ce gouvrnement

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 08:46, par Tingsaba
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    Mais il faut que ces dirigeant la nous prennent au sérieux. Mais est ce que se sont vos enfants qu’on envois labas. Mais Non leur enfant sont dans des lieux luxueux. Donc il faut qu’ils prennent des dispositions pour sécurisé les posts. Eux même leur cours sont ’ils sont clôture, sans fil de fer barbelé électrifier ? mais non, les dirigeant prenez nous au sérieux s’ils vous plait. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 09:27, par El_monstro
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    Il ne s’agit d rentrer dans d’inutile polémique. Mais je commence sérieusement à douter de la compétence d’une certaine hiérarchie militaire. Il y a des avantage et des inconvénients à avoir un grand territoire. Ici je me bornerai simplement à évoquer l’avantage d’avoir 1 petit territoire de 274 000 km² par rapport à nos voisins Nord qui parlent en terme de million de km². C’est dire qu’avec la logistique moderne, on peut mieux quadriller l’espace en terme aéroporté et riposter quel que soit l’attaque en moins d’une heure... Inquiétant.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 10:22, par PAK-REMSA
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    Nous revenons encore pour dire des cas d’urgence comme ce que nous vivons présentement commandent que l’on agisse avant de réfléchir. On a vu le véhicule quelque part, on frappe fort, on reprend le véhicule et on retourne à la maison. Cela donnera une leçon à tous ceux qui voudrons par la suite nous attaquer. Même si ce n’est pas ceux (nos assaillants) que nous allons trouver sur place, ça sera au moins des gens pour lesquels eux luttent. Donc même si ce ne sont pas eux, c’est eux. Par ce que on nous tue pour leur bien être donc eux aussi méritent de mourir.
    Mr TEB GUIERE, si vous ne faite rien, c’est que vous êtes incapables ou que vous êtes avec eux ; dans les deux cas cela justifie que vous devez quitter votre poste.
    Vous savez, vous devez prier fort pour que le parent d’un rancunier ne soit jamais touché par ces bandits ; si non, vous serez amendable et amandé. c’est à dire que VOUS SEREZ JUGE COMME COUPABLE AUSSI. Vous avez des enfants ? Bien un d’eux peut avoir des problèmes avec des bandits qi nous attaquent. Alors que direz vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 10:27, par Ecko
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    ce gouvernement ce moque de la population.Simon COMPAORE doit démissionner au cas contraire qu’on le saute au prochain conseil de ministre.haie !! c’est quel gouvernement de complaisance on a ? parck chacun veu sa part du gâteau,c es le peuple ki doit payer les pots cassés.comment un civil aussi rétrograde que Simon peu vouloir gérer la sécurité de tout un pays.on a pas besoin d’aller à l’école pour savoir que la gestion de ce ministère doit revenir à un gendarme ou à un policier.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 11:10, par le silencieux
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    le général ne meurt jamais c’est toujours le soldat et c’est toujours le général qui sera chargé de mener des enquêtes jusqu’à ce un autre soldat meurt et d’autre enquête s’ouvre.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 11:17, par Joe Joe
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    Mais attendez on se fou de qui la ce gouvernement ?!
    Comme si l’enquête allait arrêter les terroristes ?!
    Nos freres militaires meurent par manque d’armes descents et adaptés, tout ce qu’ils trouvent à raconter ce sont des salades. Le PF pendant ce temps ne trouve rien de mieux à faire que d’aller à la conférence rebranding Africa, pendant que le pays a besoin de lui.
    La sécurité, des citoyens Burkinabé semble ne pas être une préoccupations aux yeux de ce gouvernement irresponsable.

    DIEU AIDE LE BURKINA

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 11:32, par LAABIDIODO
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    Bonjour !Suite à cette attaque il ne reste qu’ à demander à nos dirigeants de trouver des solutions immédiates et durables pour arrêter ce massacre !Nous avons assez perdu, et je pense que les ressources pour faire face à la crise interne et celle externe ne manquent pas et ne nous manquerons jamais ! Parlons peu et essayons d’agir conséquemment ! Que chaque citoyenne et citoyen libère son génie créateur pour libérer véritablement le FASO !Travaillons pour léguer aux générations futures le pays ,le vrai pays des HOMMES INTÈGRES !

    PATRIE, PAIX ET HONNEUR !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 11:40, par Sidbewindin Somande
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    Alors ils sont encore venus nous massacre comme des lapins et sont reparti tranquille dans leur coin et bien rigoler de notre impuissance face a une bande de clochards ?
    C’est evident que la position est difficile, mais en matiere de securite toutes les positions sont par principe difficile. Pourquoi ne pas prendre des mesures pour etre en avance par rapport aux attaquants ? Pourquoi par exemple ne pas deployer ne serais-ce que les deux petits elicos << anti bracage >> si l armee de l’air na rien d’autres pour se positionner a Dori par exemple.
    Pourquoi on fait rien et notre pays est entrain tout doucement de glisser vers une attaque de masse de djihadistes.
    On tate pour voir et nous ne reagissons pas.Ou se trouve nos forces de Defense dont nous sommes fieres de voir lors des defiles du 11 decembre ? Come one !!

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 11:40, par Lerodriguez
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    “une enquête est ouverte...” ko enquête enquête...tchrrr !!!! pendant que les assaillants sont en train de tuer... ministre de la défense trop moue, ministre de l’intérieur qui porte un habit à la Djendjere (trop grand pour sa taille). Humm, ils vont tous nous tuer et on va tjrs reclamer UNE ENQUETE, UNE ENQUETE, une enq...et paf, une balle dans la tête !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 12:06, par Dedegueba SANON
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    Tant qu’on ne va pas rompre avec la logique de " si tu m’attaque je me défends" en étant plus offensif, ces criminels fous furieux nous auront toujours.
    Il est illusoire de croire que l’État burkinabé seul pourra vaincre ces forcenés sans l’implication effective et efficace du Mali et du Niger. Malheureusement on ne peut pas trop compter sur le Mali...
    Traquons et attaquons les avant qu’ils ne nous attaquent.
    Et si tout cela était orchestré depuis Abidjan ? L’un des traits caracteriels de Kouassi Blaise c’est d’avoir la rancune tenace.

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 12:36, par Moi aussi
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    C’est franchement dommage, ce manque de collaboration, de coordination et surtout de mutualisation des moyens militaires des 4 pays que sont : la RCI, le Burkina, le Niger et le Mali dont le barycentre se trouve être le Burkina (par analogie, point d’intersection des 3 médianes d’un triangle, en géométrie analytique). Les dirigeants de ces 4 pays font preuve de puérilité dans la conduite de leurs défenses de territoire.

    As-t-on besoin d’être général d’Armée ou un spécialiste militaro-géostratégique pour savoir que dans le cas d’espèce, il faut instamment une rencontre pour créer une unité d’intervention commune comprenant des éléments de ces 4 pays ?
    Il faut définitivement des moyens aériens et des dépôts de carburant en nombre et quantité, des officiers avertis et des pilotes expérimentés.
    En mutualisant les moyens, les 4 pays peuvent créer une escadrille composée ne serait-ce que de vieux sukhoi qu’ils pourront avoir avec les ex-pays du giron soviétique et quelques drones.
    Vu les enjeux sécuritaires et plus encore (ce n’est pas la peine de s’échiner à prêter 15.000 milliards pour se développer alors qu’on ne maîtrise pas les facteurs de sécurité dans le temps). Il suffit de quelques attaques coordonnées pour détruire les effets de ces 15.000 milliards. Et je parle du Burkina seulement. Si on ajoute les milliers de milliards de Ouattara en RCI et presque autant au Niger avec son uranium et son pétrole, la question ne se pose pas.

    Si chacun des 4 pays dépose 40 milliards, ça fait 200 milliards pour mettre en place cette escadrille ici et maintenant avec des moyens de renseignement et de surveillance aérienne sophistiqués.
    Pouvons-nous dire que cela est hors de notre porté ?

    Merci d’entendre ce cri de cœur SVP !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 13:38, par faber
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    Des enquêtes, rien que des enquêtes que savez menés, et des enquêtes qui n’aboutissent jamais !
    Je me demande souvent si nos autorités ne se moquent de nous, ou bien sont-ils incompétent ?
    Que font les armes et les militaires dans les différents casernes à Ouaga et Bobo ? un militaire ça défend les frontières, ça ne sécurise pas des villes. Aaaah j’oubliais que c’est pour vous protéger, vous et vos familles. le reste, vous vous en foutez !!! Pa vrai ?
    Si des imbéciles décident d’attaquer un camp militaire pendant quatre heures et s’en tirent à bon compte ? pour nous autres civils, il y a lieu de s’inquiéter !! C’en est de trop d’envoyer les jeunes se faire massacrer, dans tout cela personne ne sera mise cause, j’ai honte de vous politiciens et hiérarchie militaire !

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 22:33, par waiiii ?
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    Lui aussi à commencé à prendre les restes de ses mentors, comme il ne distribue les cartons rouge, il mange bien maintenant. C’est mieux que le BOUT D’HOMME AILLE AU FRONT POUR QU’ON NE TUE PLUS NOS ENFANTS.
    Il est ministre de la sécurité intérieure NON, ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 octobre 2016 à 22:55, par Zoodo premier
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    Une enquete est deja en cours. parole de politiciens

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 00:56, par gohoga
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    mes condoléances aux familles éplorées et prompt santé aux blaisés. Les gents sont de mauvaise foi. Même si ZEPH était président s’aller se passer comme ça. Qui peut empêcher les soldats de dormir au front ? Ils veulent que les RSS aillent garder les soldes pendant leur sommeil. Dans ce pays chaqu’un fait 1 w. Cet un Choi qu’on doit assumer. Pourquoi on demande pas aux RSS d’aller aider les médecins à Yalgado ou aider les enseignants de bani. soyez intelligents.

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 07:43, par leroi
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    acceptons la verité , on ne peut pas former un militaire comme un etudiant et vouloir qu’il soit efficace. on n’as pas de milo

    Répondre à ce message

  • Le 14 octobre 2016 à 07:51, par leroi
    En réponse à : Attaque terroriste à Intagom : Une enquête est déjà entamée

    acceptons la verité , on ne peut pas former un militaire comme un etudiant et vouloir qu’il soit efficace. on n’as pas de milo. fuir devant l’ennemi ?????

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés