Transport routier : L’Etat lance l’opération d’achat de 900 véhicules poids lourds, hors taxes et hors douanes

LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • mardi 11 octobre 2016 à 00h24min

Le secteur routier burkinabè est un domaine porteur et très important pour le bien-être de l’économie. La vétusté des véhicules joue un rôle négatif dans la bonne marche des affaires des acteurs du secteur. Pour remédier à cela, l’Etat burkinabè a décidé d’une opération de renouvellement du parc de véhicules lourds de transport public routier de marchandises, d’hydrocarbures et de porte-conteneurs. C’est le ministre du Transport, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, Souleymane Soulama qui a procédé au lancement officiel de l’opération, ce mardi 11 octobre 2016, à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Transport routier : L’Etat lance l’opération d’achat de 900 véhicules poids lourds, hors taxes et hors douanes

S’il est vrai que la route du développement passe par le développement de la route, il n’est pas faux non plus que le développement du transport routier passe par le développement du parc automobile. Et l’Etat burkinabè l’a bien compris. Une fois de plus, le gouvernement lance une telle opération au profit des acteurs du secteur des transports routiers. Avec pour principal objectif de sécuriser l’approvisionnement du pays, réduire les délais d’approvisionnement, réduire les accidents de la circulation routière, etc.

Cette opération permettra l’acquisition de 400 véhicules de transports de marchandises, 400 véhicules de transports d’hydrocarbures et 100 porte-conteneurs. Soit un total de 900 véhicules neufs ou vieux de deux ans. Ces véhicules seront exonérés de taxes douanières et de taxes sur la valeur ajoutée (TVA). Soit une estimation de près de 30 milliards FCFA que l’Etat concèdera pour la réussite de l’opération. Sa mise en œuvre pratique et son suivi seront assurés par un comité interministériel de suivi et un comité de gestion.

Pour souscrire à cette opération, les acteurs du secteur peuvent se rendre auprès de la Direction générale du transport terrestre et maritime (DGTTM) qui pilote l’opération pour prendre connaissance des conditions. Un cahier de charges y est disponible et peut être consulté afin de se conformer aux dispositions.

Bientôt un fonds de garantie pour les transporteurs

Le représentant des bénéficiaires de cette opération, Issoufou Maiga, président de l’Organisation des transporteurs routiers du Faso (OTRAF), loue l’action du gouvernement qui a encore pris cette mesure pour accompagner les transporteurs burkinabè. « Sans l’accompagnement du gouvernement, j’avoue que nous ne pouvons pas importer des véhicules neufs et supporter les droits de douanes pour pouvoir avoir une entreprise rentable », confie-t-il.

Pour lui, leur secteur rencontre plusieurs difficultés à savoir la vétusté du parc, les accidents et le cout élevé du transport. Ce qui rallonge non seulement le temps d’exportation et augmente le coût des marchandises. Le président de l’OTRAF avoue que « c’est un ouf de soulagement » pour eux car cette action leur permettra de se préparer et d’être compétitifs tellement la concurrence est rude dans la sous-région.

Il rassure qu’il n’y aura pas de problème durant les souscriptions entre opérateurs économiques ou entre syndicats, car c’est un démembrement du ministère en l’occurrence la Direction générale du transport terrestre et maritime (DGTTM) qui pilote l’opération. Le rôle des organisations et syndicats étant d’informer les membres de la mise en place de l’opération par le gouvernement. Et celui qui veut souscrire devra s’approcher de ce service pour prendre connaissance des dossiers à fournir et se conformer aux cahiers de charges.

« Cette mesure de renouvellement du parc trouve son fondement dans la stratégie de développement du secteur des transports pour la période 2011-2025 et dans le Plan national de développement économique et social (PNDES) », affirme le ministre, Souleymane Soulama. A moyen terme, ajoute-t-il, l’objectif sera « la mise en place d’un fonds de garantie au profit des professionnels du secteur formel ou informel ». Et l’accès à ce fonds sera conditionné par la formation et l’intégration du transporteur au secteur formel. Ce qui permettra au transporteur de bénéficier d’un modèle de financement de véhicules neufs en échange du retrait définitif de la circulation de celui hors limite d’âge.

Pour lui, trois types de souscriptions sont possibles. La personne physique a droit à souscrire jusqu’à 5 camions, la personne morale 10 camions et le groupement au-delà de 10 camions. Les conditions étant bien définies, le ministre invite les transporteurs intéressés à venir les consulter.

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 octobre 2016 à 23:51, par Yoda Lokre Hermann
    En réponse à : Transport routier : L’Etat lance l’opération d’achat de 900 véhicules poids lourds, hors taxes et hors douanes

    Tout ca ca, c’est l’ evasion fiscale legalisee. Et c’est les memes puissants qui nous dirigent qui vont acheter la plupart des vehicules hors- taxe hors douane. Ce pays a t- il vraiment un avenir ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2016 à 00:36, par Informateur
    En réponse à : Transport routier : L’Etat lance l’opération d’achat de 900 véhicules poids lourds, hors taxes et hors douanes

    C’est une bonne initiative mais malheureusement c’est encore les gourous du système qui en profiteront. Le seul exemple est le cas du Président du Faso himself qui possède une société de transport d’hydro... et autres (la plus grande semble-t-il et dont les camions sont entièrement conduits par des togolais comme mme est l’une des leurs). j’imagine que bien de camions de son parc sera renouvellés. Bon bref, comprenez-moi, je n’en ai pas. Il faut privélégier les sociétés qui ont peu de moyens pas les compagnies des voraces du régime.

    Répondre à ce message

    • Le 12 octobre 2016 à 09:37, par Maham
      En réponse à : Transport routier : L’Etat lance l’opération d’achat de 900 véhicules poids lourds, hors taxes et hors douanes

      On apprend vraiment bcp sur les réseaux socio.
      En lançant l’opération le MTMUSR n’est pas allé dans le salon de qui que ce soit, il a fait un lancement public ; mieux la DGTTM a fait des sorties d’information dans les principales villes pour donner la primeur de l’info aux acteurs du domaine.
      Il est bien dit aussi que des quotas sont accordés aux entreprises concernées selon des critères.
      Donc, si tu es du domaine, lève toi et part à la DGTTM t’enquérir des conditions et si tu les remplis, souscris.
      Le comité de pilotage de l’opération est composé de plusieurs structures étatiques et des acteurs.

      Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2016 à 09:31, par sandokan
    En réponse à : Transport routier : L’Etat lance l’opération d’achat de 900 véhicules poids lourds, hors taxes et hors douanes

    30 000 000 000 d’exonération à repartir sur les autres contribuables sous forme de nouvelles taxes ?????

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2016 à 10:02, par sery bayi
    En réponse à : Transport routier : L’Etat lance l’opération d’achat de 900 véhicules poids lourds, hors taxes et hors douanes

    J’ose espérer que l’initiative ira à l’endroit des transporteurs qui ont peu de moyens et pas pour permettre à la famille présidentielle de renouveler son parc ; elle qui en a déjà beaucoup de camions dans divers domaines.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2016 à 10:57, par Cequejenpense
    En réponse à : Transport routier : L’Etat lance l’opération d’achat de 900 véhicules poids lourds, hors taxes et hors douanes

    L’initiative de renouveler ou renforcer le parc des vehicules de transport de marchandise est bonne. Cependant, la mesure d’exoneration des taxes (30 milliards) n’est pas une bonne chose dans un contexte de rarete de ressources.

    Je pense qu’on pouvait trouver d’autres formules. Notamment, le paiement etale de ces taxe. Concretement, les operateurs economiques souscrivent au projet. Chacun achete, fait entrer son vehicule qu’il met en service et s’engage a payer progressivement les taxe dounieres sur 3 a 4 ans par exemple sauf cas de force majeur (accident ayant rendu le vehicule inutilisable).

    L’exoneration de la taxe va a l’encontre de l’egalite de chance que l’Etat doit garantir a chaque operateurs economiques. Il y a ceux qui ont les moyens d’en acheter aujourd’hui en hors taxe. Rien ne prouve que ceux qui auront les moyens l’annee prochaine beneficieront des meme avantages alors qu’ils sont tous sur le meme segment et se font la concurrence.
    Encore, il y a une forte chance que ce soit les meme qui ont beneficie d’un programme similaire en 2013 ou 2014 (un peu avant l’insurrection) qui raflent tout.

    Enfin, vu que le projet est deja lance, j’invite les ministeres du transport, de l’economie et celui de la jeunesse a cordonner pour reserver un quota aux jeunes entreprenneurs en les incitant a s’associer pour travailler ensemble.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2016 à 11:40, par dany
    En réponse à : Transport routier : L’Etat lance l’opération d’achat de 900 véhicules poids lourds, hors taxes et hors douanes

    A lire certains propos, on ne doit rien entreprendre ici au Faso sans qu’on voit les gourous derrière. Les conditions sont là malgré tout on trouve moyen de contourner venir dire autre chose. Au lieu de voir comment aller en groupement, on regarde c’est l’autre qui va en bénéficier. Si on prend les 900 camions on a au moins 900 personnes qui sortent du chômage, et avec eux un mieux être pour ceux qui sont à leur charges. Ce n’est pas la 1ère opération de ce genre et je souhaite que les transporteurs eux même commentent, mais comme ils sont pas connecté, ont aura pas leur avis. Même le patron de OTRAF leur organisation est content de ça ! et vous rester dans vos clavier dans de petit calcul, comme si tout burkina peut payer camion. C’est un secteur très concurrentiel et difficile respecter le travail des autres en leurs laissant de se plaindre eux même.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2016 à 12:44, par Maham
    En réponse à : Transport routier : L’Etat lance l’opération d’achat de 900 véhicules poids lourds, hors taxes et hors douanes

    Les gouvernements exercent leur action à travers quatre modes principaux d’intervention : les dépenses publiques, les impôts, les dépenses fiscales et les réglementations.
    - dépenses publiques ; ce sont les achats de biens et services, les débours à caractère redistributif et les intérêts sur la dette publique.
    - impôts ; les impôts sont la contrepartie inévitable des dépenses publiques.
    - dépenses fiscales ; ce sont les revenus auxquels un gouvernement renonce en accordant une réduction d’impôt à une catégorie données de contribuables. Une dépense fiscale est une intervention similaire à une dépense sans sortie de fonds. Exemple : subvention, déduction fiscale pour le paiement d’intérêts, exonération ; exemption, déduction, crédit d’impôt.
    - réglementations ; c’est une imposition de contraintes sanctionnées par l’autorité d’un gouvernement et conçues dans l’intention de modifier sensiblement le comportement économique dans le secteur privé. Par de répercussion budgétaire, mais effet considérable sur l’économie. Trois types de réglementations : économique, sociale et administrative.
    - entreprises d’Etat ; le gouvernement produit lui-même certains biens et services (éducation, services hospitalier etc.), le gouvernement fait appel à des entreprises d’Etat (postes, électricité, etc.).

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2016 à 13:15, par Amadoum
    En réponse à : Transport routier : L’Etat lance l’opération d’achat de 900 véhicules poids lourds, hors taxes et hors douanes

    Parlant des gourous, ils sont parmis nous et n’iront nulle part.
    Si la presente operation les arrange et arrange aussi le peuple, ou est le probleme ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2016 à 13:33, par Naboho Lassina
    En réponse à : Transport routier : L’Etat lance l’opération d’achat de 900 véhicules poids lourds, hors taxes et hors douanes

    Je suis d accord ,avec le renouvellement du parc des camions ,transportant des marchandises qui est vétuste.De l autre coté on oublie la SOTRACO ,qui assure le transport urbain en commun qui se meurt petit à petit faute de moyens financiers et de la mauvaise gestion caractérisée.Tout les jours que Dieu fait les lycéens,étudiants ,travailleurs et élèves vont en retard à leur lieu de travaille.La SOTRACO existe depuis 11ans et les autorités de ce pays ,regardent sans rien faire contre le D.G. et le P.C.A. de cette société anonyme dit-on ! Combien de personnes accidentées dont d autres perdent la vie tous les jours avec les engins à 2 roues.Il faut diligenter un audit comptable ,afin de céder la sotraco à un privé capable ,d assurer le transport urbain
    pour le bonheur de tous.Actuellement tout le parc de la SOTRACO est de 14 autobus,avec un effectif pléthorique des bureaucrates au niveau de la direction générale avec une masse salariale importante.Ce qui est important ce sont les machinistes et le matériel roulant.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2016 à 15:03, par yameogo
    En réponse à : Transport routier : L’Etat lance l’opération d’achat de 900 véhicules poids lourds, hors taxes et hors douanes

    bonjour,
    internaut n*6 n a rien compris oubien fait partie de ces gourous qui exploitent le peuple.
    900 nouveaux camions ne veut pas dire 900 nouveaux emplois. le gouvernement a bien dit que c est pour remplacer le parc vieillissant. donc pas forcement creation d emplois.
    L insurrection n a pas servi de lecon a nos autorités decidement.
    voici une fois de plus une operation pour encore enrichir les riches et le bas peuple dans tout ca RIEN de concret...... des recettes en faveur du tresor public en moins qui devaient servirs les services sociaux de base .
    On a fini avec vos manigances . on crée des societés parallelles et on profite pour s,equiper par personnes interposes. A la fin des mandats vous devenez brusquement operateur economique. Une deuxieme insurection n est pas a exclure si vous changez pas au profit du bas peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre 2016 à 18:10, par leregard
    En réponse à : Transport routier : L’Etat lance l’opération d’achat de 900 véhicules poids lourds, hors taxes et hors douanes

    Dans l’absolu, c’est une bonne initiative. Mais à y regarder de près, on se pose des questions.
    i) il y a quelques années, du temps où le Président Rock était président de l’assemblée nationale, une loi similaire avait été pour importer plus de 2000 véhicules dans les mêmes conditions. Où sont ces véhicules. La raison avancée était que le parc automobile de transport était vieillissant. On ne voit pas de nouveaux bus, de nouveaux taxis, de nouveau véhicules articulés, etc. Il se susurre qu’en fait les véhicules ont été loués aux compagnies minières. Est-ce encore la même arnaque qui se prépare ? On exonère de taxes l’importation de centaines de véhicules, on octroie aux magistrats une vie de prince et en même temps on crée de nouveaux impôts pour le peuple. Comment comprendre tout cela. Alors qu’une petite partie de la population est au frais de la princesse, la grande majorité doit trimer encore plus !! Je veux qu’on m’explique ce qui pour moi est un paradoxe voire une contradiction. On n’a pas fait le bilan sur les milliers de véhicules importés sous le Président de l’Assemblée Nationale d’alors ( le Président Roch Marc Christian Kaboré) et on engage une même manœuvre. Pense-ton que les burkinabè n’ont pas de suite dans les idées ou manquent de mémoire ? Il eût fallu faire le bilan de ces milliers de véhicules importés sans taxe pour proposer une autre mesure. Qu’est-ce que la première a apporté au Faso ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés