Lutte contre la méningite : Le ministère de la Communication impliqué dans la riposte

Ceci est un communiqué de la direction de la communication et de la presse du ministère de la communication, chargé des relations avec le parlement. • lundi 20 février 2017 à 17h15min

Le ministère de la communication et des relations avec le parlement a participé à la rencontre sur le plan de riposte contre la méningite, organisée par le ministère de la santé le vendredi 17 février 2017 à Ouagadougou. La réunion avait pour objectif de sensibiliser tous les acteurs de la lutte contre la méningite en vue de faire face à une éventuelle épidémie de méningite en 2017 au Burkina Faso.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lutte contre la méningite : Le ministère de la Communication impliqué dans la riposte

Selon le ministère de la santé, les médias seront mis à contribution dans la lutte contre la méningite. Un plan de communication est en train d’être mis en place à cet effet. Le Dr BICABA, directeur de la lutte contre la maladie a indiqué que le risque de survenue d’une épidémie de méningite existe si l’on considère les facteurs tels que la situation géographique du Burkina et l’augmentation de germes épidemiogènes rares. Selon lui, la stratégie que le ministère de la santé va mettre en place, vise à réduire la morbidité et la mortalité dues à la méningite au Burkina Faso en 2017.

Cette stratégie consiste en une surveillance épidémiologique, un renforcement des capacités de diagnostic biologique au niveau des laboratoires, une prise en charge précoce et correcte des cas, la vaccination réactive en cas de nécessité et la communication/sensibilisation.

Avant la mise en œuvre de ce plan, le ministère de la santé a déjà pré-positionné des médicaments et consommables médicaux depuis le début du mois de février 2017 (dotation faite aux DRS, CHU, et CHR) et mené des campagnes d’information et de sensibilisation à l’endroit des populations.

Concernant la flambée de dengue, le ministère de la santé entend mettre en place un système de surveillance approprié. D’ores et déjà, des actions ont été entreprises par le ministère de la santé parmi lesquelles : la dotation des structures sanitaires (CMA, CHR et CHU) en Test de Diagnostic Rapide (TDR) dengue, la diffusion de messages de sensibilisation à l’endroit de la population, le renforcement des capacités du laboratoire du centre Muraz à faire le diagnostic de la dengue, la pulvérisation des domiciles des cas confirmés de Ouagadougou et de leur voisinage et la pulvérisation spatiale à Ouagadougou.

DCPM/MCRP

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés