Produits forestiers non ligneux : Des experts analysent les politiques de gestion

LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima • mercredi 5 octobre 2016 à 18h32min

Des chercheurs de cinq pays africains sont en conclave du 5 au 7 octobre 2016 à Ouagadougou. Objectif : faire le bilan du projet « Amélioration des politiques de gestion durable des ressources naturelles basées sur les produits forestiers non ligneux en Afrique de l’Ouest et du Centre ». Le projet arrive à termes après trois ans de mise en œuvre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Produits forestiers non ligneux : Des experts analysent les politiques de gestion

C’est désormais fini pour le projet « Amélioration des politiques de gestion durable des ressources naturelles basées sur les produits forestiers non ligneux en Afrique de l’Ouest et du Centre » encore appelé Produits forestiers non ligneux au profit des petits producteurs.

Présents à Ouagadougou, des experts du Sénégal, du Gabon, du Cameroun, de la République démocratique du Congo (RDC) et du Burkina Faso font le point de la mise en œuvre, pendant trois ans, dudit projet. « Il s’agit pour les participants de parler de leurs expériences. Chacun parlera de son pays respectif », a expliqué Dr Pascaline Coulibaly/Lingani, coordonnatrice régionale du projet.

Lancé par le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricole (CORAF), le Projet 4P avait pour objectif de promouvoir une meilleure gestion des produits forestiers non ligneux au profit des petits producteurs. Pendant ces trois ans, des actions ont été menées dans ce sens. « Les aspects du projet sont allés des études socio-économiques de base réalisées dans chaque pays, à l’élaboration de stratégies de plaidoyer et de mise en œuvre de campagnes de plaidoyer en passant par la réalisation des documents de notes politiques et de supports de dissémination des options stratégiques tels que les films, les brochures, etc. », a ajouté Dr Coulibaly.

Après l’exécution des activités, le bilan est satisfaisant, selon Dr Youssouf Camara, directeur de la recherche et de l’innovation de CORAF. Il en veut preuve la mise en place de plateformes fonctionnelles, la formulation d’options stratégiques innovantes de gestion des ressources naturelles basées sur les produits forestiers non ligneux, la sensibilisation de parlementaires, de ministres et d’élus locaux sur les options stratégiques formulées et le renforcement des capacités des acteurs notamment les femmes et les jeunes.

Pour sa part, le Secrétaire d’Etat à la recherche scientifique, Urbain Couldiati, a appelé les participants à proposer des activités qui vont pérenniser le réseau de chercheurs mis en place dans le cadre du projet. Il les a aussi appelés entre autres à élaborer rapidement une suite du projet en se basant sur les acquis, à faire le plaidoyer au niveau sous régional et international en s’appuyant sur CORAF.

Pour l’instant, la mission des chercheurs est de convaincre les décideurs à prendre en compte les conclusions de leurs travaux dans l’élaboration des politiques.

Portfolio

  • Dr Pascaline
Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés