Le Directeur Afrique de l’AFD chez Simon Compaoré : Le financement du Plan de développement durable de la ville de Ouagadougou a l’ordre du jour

mercredi 5 octobre 2016 à 11h00min

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon Compaoré, a accordé une audience, le mardi 04 octobre 2016, au Directeur Afrique de l’Agence Française de Développement (AFD), Jean-Pierre Marcelli. Les deux personnalités ont fait le point de la coopération avec les collectivités territoriales.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le Directeur Afrique de l’AFD chez Simon Compaoré : Le financement du Plan de développement durable de la ville de Ouagadougou a l’ordre du jour

A l’issue de cette audience, le Directeur Afrique de l’AFD, a révélé que les échanges avec le Ministre d’Etat ont porté sur le prochain programme du Plan de développement durable de la ville de Ouagadougou financé à hauteur de 80 millions d’Euro, soit environ 52,5 milliards de F CFA. « J’espère que ce plan sera approuvé prochainement par le Conseil des Ministres du Burkina Faso et par notre conseil d’administration avant la fin de l’année », a souhaité, M. Pierre Marcelli. « Ce programme sera d’une ambition inégalée dans l’histoire de notre coopération puisqu’il va permettre de financer beaucoup d’infrastructure », a-t-il précisé.

En plus des travaux de voiries et d’aménagement de la ville, le plan prévoit la construction de services de proximité et de services de base au profit de la population.
Se prononçant sur la décentralisation dans notre pays, M. Marcelli s’est dit très impressionné par son avancée. Pour lui, c’est un véritable relais de développement de production des moyens de l’Etat dans les localités. Toute chose, qui à l’en croire, encourage l’AFD à poursuivre sa coopération.

En rappel, l’Agence Française de développement est un partenaire de longue date de la commune de Ouagadougou en matière de définition de stratégies de développement et d’investissement.

La Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle du MATDSI

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 5 octobre 2016 à 15:48, par 1 G.P
    En réponse à : Le Directeur Afrique de l’AFD chez Simon Compaoré : Le financement du Plan de développement durable de la ville de Ouagadougou a l’ordre du jour

    Monsieur le Ministre d’Etat, je ne comprends comme un bailleur de fonds peut il espérer que le gouvernement approuve son plan financé à hauteur de 80 millions d’Euro j’imagine par ce Bailleur. Alors que gagne ce bailleur à vouloir que ce plan soit approuvé par le Gvt ? Monsieur le Ministre d’Etat c’est là j’aurai souhaité que vous interpelliez et sensibilisiez les citoyens à payer la taxe de jouissance pour la construction et l’embellissement des cités. Au lieu de cela vous ajoutez une taxe à une taxe impayé en général par le citoyen lambda. Et pour faire simple, une parcelle attribuée gratuitement, combien voulez - vous que le bénéficiaire paie comme contribution ? Si le bénéficiaire a construit pensez - vous que tous savent combien leur à couter ces investissements, ou combien déclareront le montant quasi exact du coût de leur investissement ? Monsieur le Ministre d’Etat et ancien maire de la ville de Ouaga, vous n’êtes pas sans ignorer qu’il y a un travail préalable à faire avant de vouloir imposer des taxes sur les propriétés bâties et non bâties. Vous auriez pu expliquer cela aux membres du gouvernement que ce sera chose pas aisée. J’ajouterai que la déception des populations des choix politiques et de la conduite des affaires au sommet l’Etat surtout cette affaire scabreuse de la CAMEG ne motivent pas les citoyens à payer un centime. Comment mobiliser des ressources propres quand au sommet de l’Etat certains ne se sentent point concernés par une reddition des comptes rendant ainsi mouton une partie du peuple à traire à tout moment. Un Grand Père

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2016 à 17:51, par Chapité
    En réponse à : Le Directeur Afrique de l’AFD chez Simon Compaoré : Le financement du Plan de développement durable de la ville de Ouagadougou a l’ordre du jour

    Il est temps d’arrêter de prendre Ouaga sinon le plateau central comme étant le Burkina. Qu’est ce qui est fait dans les autres régions ? Rien. Dans le cadre des réformes allons à une fédération et tout le monde sera tranquille. Y a en marre à la fin

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2016 à 10:04, par paysannoir
    En réponse à : Le Directeur Afrique de l’AFD chez Simon Compaoré : Le financement du Plan de développement durable de la ville de Ouagadougou a l’ordre du jour

    Les Américains et les Japonais font plus que cela, mais sans bruit. Au lieu de reconstruire l’hopital Yalgado on va utiliser ces fonds vers des destinations qui sont loin des préoccupations des populations. Comme l’a dit l’internaute 1, comment dans un pays qui se veut compter sur ses propres forces, on attribue des parcelles gratuitement à ceux qui sont riches.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés