Journée mondiale des enseignants : Le gouvernement poursuivra ses efforts en faveur de la revalorisation du travail d’éducateur

Communiqué • mardi 4 octobre 2016 à 14h55min

Chers enseignants, Chers encadreurs
et autres acteurs du système éducatif burkinabè

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journée mondiale des enseignants : Le gouvernement poursuivra ses efforts en faveur de la revalorisation du travail d’éducateur

C’est une évidence pour nous tous que l’école vaut ce que valent ses enseignants. Il n’existe aucun fondement plus solide pour une paix et un développement durable qu’une éducation de qualité et d’équité dispensée par des enseignants bien formés, valorisés et motivés.

C’est pourquoi la Journée mondiale des enseignants se tient le 5 octobre de chaque année afin de célébrer le rôle essentiel que jouent les enseignants pour offrir une éducation de qualité à tous les niveaux.

Chers enseignants,
La Journée mondiale des enseignants de 2016 marque l’anniversaire de l’adoption de la Recommandation OIT/UNESCO concernant la condition du personnel enseignant de 1966. Le thème retenu pour la journée mondiale des enseignants de 2016 « Valorisons les enseignant(e)s, améliorons leur statut professionnel » reprend l’esprit même des principes fondamentaux promus par cette Recommandation qui existe depuis 50 ans, et met également en évidence la nécessité de soutenir les enseignant(e)s, comme il est inscrit dans les objectifs de développement durable (ODD) et dans l’Agenda pour l’Éducation 2030.

Chers enseignantes et enseignants,
L’année scolaire et académique 2015-2016 a connu le renforcement du vivier enseignant à travers le programme de recrutement dans tous les ordres d’enseignement. Il faut également noter que la réalisation des infrastructures scolaires et universitaires s’est poursuivie avec l’accompagnement de nos partenaires techniques et financiers (PTF).

Malgré ces efforts, l’année scolaire et académique 2015-2016 a été marquée par le retard de la reprise des activités académiques dans les Institutions d’Enseignement Supérieur (IES) et les actes d’incivisme dans certains établissements d’enseignement post-primaire et secondaire. Ces actes d’incivisme ont occasionné des violences physiques sur des acteurs de l’éducation et la destruction de certains biens matériels. Le gouvernement déplore, une fois de plus, ces comportements et prend l’engagement de travailler avec l’ensemble des acteurs de notre système éducatif pour éviter à l’avenir ces débordements.

Laborieux constructeurs de la nation,
La vision du système éducatif burkinabè est de « former un citoyen responsable, créatif, producteur, ayant le sens des valeurs universelles et doté de compétences nécessaires pour soutenir le développement économique et social du pays ».
Que serait notre système éducatif sans votre contribution essentielle à l’œuvre éducative tant au niveau du renforcement de sa qualité, qu’à celui de l’expansion de l’offre ?

L’appel de Gaoua de 1986, nous situe à souhait, qui relevait que « L’homme est le génie le plus apte à l’organisation. C’est pourquoi, malgré des moyens pédagogiques insignifiants et une définition non achevée du type d’école, la qualité des hommes, conséquence de leur degré de conscience, peut être un palliatif autorisant des résultats forts brillants. A l’inverse, abondance de moyens et affinement de la théorie éducative sans cependant des hommes consciencieux ne sont que ruine de la société ».

Vous pouvez être rassurés qu’à travers les ministres en charge de l’éducation, le gouvernement reste à votre écoute et poursuivra ses efforts en faveur de la revalorisation de votre travail d’éducateur.

Une cérémonie solennelle de décoration du personnel éducatif est prévue se dérouler dans l’enceinte du Lycée Philippe Zinda KABORE le Vendredi 14 octobre 2016.
Tout en vous remerciant pour les efforts déjà consentis, nous vous souhaitons, à toutes et à tous, une très belle fête et vous exhortons à œuvrer d’avantage aux côtés du gouvernement pour l’atteinte des objectifs éducatifs fixés.
Vive le métier enseignant !

Le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation
Pr Filiga Michel SAWADOGO,

Le Ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation,
Jean Martin COULIBALY

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés