Mise en œuvre du PESA : Les acteurs principaux en concertation pour impulser une dynamique nouvelle

mardi 4 octobre 2016 à 00h26min

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de Croissance Economique dans le Secteur Agricole (PCESA), les coordonnateurs régionaux des zones d’intervention du programme, élargis à d’autres acteurs terrain étaient en concertation les 28 et 29 septembre 2016 à Ouahigouya. Sous la présidence de Hassane Sawadogo gouverneur de la région du Nord, les participants à l’atelier se sont penchés sur l’état d’exécution des Programmes de Travail et du Budget Annuel (PTBA) 2016 de la sous composante « B2 » du programme.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mise en œuvre du PESA : Les acteurs principaux en concertation pour impulser une dynamique nouvelle

Contribuer à une augmentation de la productivité, des valeurs ajoutées et des revenus agricoles en vue de soutenir la croissance économique nationale pour une réduction de la pauvreté, tel est l’objectif global du PCESA. Depuis trois ans déjà à travers ses deux composantes (A et B) le programme sous la houlette de la coordination nationale travaille entre autres à améliorer les conditions cadre pour le développement du secteur agricole rural en général et des filières retenues. Les acteurs du programme venus des régions du Centre-Est, Centre-Ouest, de l’Est, du Sahel et du Nord pour ladite rencontre se sont fixés pour objectif d’améliorer le niveau d’exécution de la composante B (Appui à l’amélioration des conditions cadres du secteur agricole).

Impulser une dynamique nouvelle du programme

En attendant la revue à mi-parcours du programme avec la coopération danoise principal partenaire financier, coordonnateurs régionaux, points focaux, assistants techniques et les différents responsables de la coordination nationale ont passé au peigne fin les bilans des régions couvertes par le PCESA. Le rôle des différents acteurs et une présentation du programme surtout aux nouveaux directeurs régionaux de l’agriculture qui sont de fait les coordonnateurs du programme dans les différentes collectivités étaient aussi à l’ordre du jour afin que ces derniers soient au même niveau d’information dans la mise en œuvre des activités.

A l’ouverture des travaux François Guira, coordonnateur national du programme, a souhaité une bonne implication des participants afin que les résultats puissent servir à l’évaluation à mi-parcours du programme. Hassane Sawadogo en sa qualité de gouverneur de la région du Nord a apprécié positivement les interventions du PCESA qui contribuent au développement économique des régions. En effet foi du premier responsable de la région du Nord, depuis trois ans des résultats concrets sont perceptibles dans plusieurs communes et concernent des infrastructures structurantes et stratégiques pour consolider les filières bétail viande, gomme arabique, karité, maïs et niébé.

Une exécution des activités jugées satisfaisante

Au terme des travaux, François Guira a exprimé sa satisfaction par rapport à l’exécution des activités de la sous composante B2 avant de souligner que les défis seront relevés au vu de l’engagement de tous les acteurs qui du reste au regard du travail abattu permettra de classer le programme au vert. Forts du résultat acceptable dira M. Guira, les participants à l’atelier ont anticipé pour échanger sur l’élaboration du PTBA 2017. Un des points aussi importants qui a été retenu à l’issue des échanges faut-il le souligner, est le maintien de la concertation entre tous les acteurs au niveau régional afin d’aplanir les variations dans la collaboration avec les services financiers et de contrôles.

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Propos de quelques coordonnateurs régionaux du PCESA

Nikièma P. Joseph, région de l’Est

« L’initiative de cette concertation vient au bon moment car personnellement j’ai pris le train en marche cette année. J’ai pu m’informer sur les procédures du programme et m’enquérir du rôle des différents acteurs intervenant dans la mise en œuvre du PCESA. Pour ce qui concerne la région de l’Est, nous sommes dans une situation assez moyenne pour la mise en œuvre du PTBA 2016, nous avons bon espoir que d’ici la fin de l’année il y aura plus d’amélioration »

Borro Adama, région du Nord

« Au Nord les activités se déroulent bien, en témoignent les résultats physiques. Notre satisfaction est grande dans la mesure où dans les trois filières identifiées (niébé, bétail viande, gomme arabique) nous avons pu réaliser des magasins de stockage, des parcs de vaccination, des forages pastoraux, des aires d’abatage pour accompagner le développement des filières et renforcer par la même occasion les capacités des collectivités. »

Waongo Inoussa, région du Sahel

« Au Sahel la mise en œuvre du programme se passe assez bien, seulement que nous avons quelques difficultés au niveau de la coordination du programme dont le déblocage tardif parfois des fonds ne permettent pas d’exécuter à temps certaines activités. Le plus important du reste est que le PCESA a pu pour l’instant intervenir à travers sa composante B2 dans une quinzaine de communes. Les populations sont visiblement satisfaites des réalisations physiques »

Propos recueillis par Y.N.

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés