Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Une des sources les plus fréquentes d’erreur est de prétendre expliquer аvес lа rаisοn dеs асtеs diсtés раr dеs influеnсеs аffесtivеs οu mystiquеs.» Gustave Le Bon

Mémorial Thomas Sankara : Un symposium pour magnifier le panafricaniste

Accueil > Actualités > DOSSIERS > 15 octobre 1987- 15 octobre 2016 : le Burkina Faso, 29 ans plus (...) • LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • mardi 4 octobre 2016 à 00h58min
Mémorial Thomas Sankara : Un symposium pour magnifier le panafricaniste

Le lancement du projet de mémorial Thomas Sankara s’est tenu ce dimanche 2 octobre 2016, à Ouagadougou. Ce sont des jeunes du Burkina et de la sous région qui ont pris d’assaut la maison du peuple pour suivre le symposium panafricain dédié au père de la révolution burkinabè du 4 août 1983.

Cette journée de lancement a été marquée par plusieurs faits majeurs. Il s’agit du symposium panafricain, de la marche des jeunes, du lancement officiel et du concert live.

L’ouverture du symposium a été faite en présence du parrain, John Jerry Rawlings (JJR), ancien Président du Ghana, Tahirou Barry, ministre de la culture, des arts et du tourisme du Burkina Faso, Boukary Kaboré dit le lion et Jean Hubert Bazié proches du défunt président, l’artiste musicien sénégalais Didier Awadi, et bien d’autres personnalités. De fortes délégations sont venues du Sénégal, du Mali, du Niger, du Ghana, du Benin, du Togo et du Cameroun entre autres. La délégation ivoirienne n’a pas pu effectuer le déplacement de Ouagadougou à cause d’une panne de véhicule.

« Ceux qui ont tué Sankara… »

Le président du comité d’initiative et de réflexion sur le projet de construction du mémorial Thomas Sankara, Abdoul Salam Kaboré, dans son adresse, affirme que pour lui « ce jour est hautement historique ». « Le 2 octobre 1983 est la date que le visionnaire Thomas Sankara avait choisie pour discuter et dissiper le discours d’orientation politique (DOP) qui entamait un processus long, difficile mais ambitieux et nécessaire », confie le médecin-colonel et ministre de la santé sous Sankara. Selon lui, « le mémorial sera une occasion de rendre un hommage au héros national ».
Comment financer ce projet qui coûtera près de 5 milliards de nos francs, demande-t-il ? Ce mémorial doit être citoyen. « C’est vous citoyens qui devez le construire de vos mains, vos idées, vos archives et surtout de vos moyens financiers », laisse-t-il entendre. Pour le monsieur vaccination commando, si sur les 17 millions de Burkinabè que nous sommes, 10 millions donnent 100 francs CFA, cela fait 1 milliard de francs CFA. Et si tous les révolutionnaires africains en font pareil, le mémorial sortira de terre.

Pour le ministre Tahirou Barry, il est normal d’exprimer sa fierté en voyant cette grande mobilisation. Le défis de la construction d’un mémorial digne de ce nom « qui sera un haut lieu de souvenir, de commémoration, de diffusion et de promotion des idéaux du capitaine Thomas Sankara », sera relevé. « Ceux qui ont tué Sankara ont simplement coupé l’arbre en oubliant les racines car la force du baobab repose dans ses racines », lance-t-il aux jeunes. Il ajoute que « ceux qui ont tué Thomas Sankara ont oublié que l’éléphant peut mourir mais ses défenses demeurent ». Selon toujours Tahirou Barry, « ceux qui ont tué Thomas Sankara avec violence ont oublié que la violence du vent n’efface pas les traces du léopard ». Ces paroles, surchauffent la maison du peuple.

Pour le parrain Rawlings, l’insurrection avait un message clair car il y a toujours l’espoir pour l’Afrique. Il se réjoui des paroles du ministre et de la manière dont cela a été dit. Pour lui, les jeunes sont les dignes héritiers de Sankara car ce qu’il a semé a germé. « Notre soutien à ce projet est une obligation morale », confie-t-il.

Thomas Sankara, un panafricaniste né

Après ces allocutions, place est faite aux panelistes. Plusieurs thèmes ont été développés. A savoir le modèle social de Sankara, l’originalité de son système, la place de la culture et de l’homme africain dans son système, la pensée politique africaine et le panafricanisme aujourd’hui.

En ce qui concerne le modèle social, Dr Ndongo Sylla, économiste, affirme que Sankara avait bâti son modèle autour d’axes comme la santé (vaccination commando), l’éducation révolutionnaire. Pour lui, le combat de Sankara est toujours d’actualité en ce sens qu’il faut nous libérer de la servitude monétaire et du francs CFA.

Pour Dr Abdoulaye Barro, professeur de philosophie, Sankara était un libre penseur et n’aimait pas lorsqu’on le classifiait. Il était à la fois sociologue, philosophe, économiste et homme politique. Selon lui, le développement ne se dit pas, il se fait et Thomas Sankara était dans cette lancée. Ce qui fait de lui un être atemporel, grâce à la révolution démocratique et populaire. Pour le philosophe, « la pensée politique de Sankara est un refus de la tyrannie ».

L’historien-chercheur Lascony Nysymba Fiacre, laisse entendre que « les peuples qui ne célèbrent pas leurs héros ont eu leur destin scellé ». Il cite en exemple la République démocratique du Congo avec Patrice Lumumba, la Centrafrique avec Barthelemy Boganda. Pour lui, Sankara faisait la promotion de la romance, de la culture mais en n’oubliant pas le travail. Ce qui fait que ses idéaux ont survécu à sa disparition.

Pour le sociologue David Gakunzi, « on ne développe pas un peuple, mais un peuple se développe ». Sankara était dans cette dynamique. Son panafricanisme était celui de Lumumba, de Nkrumah et de bien d’autres l’ayant précédé.

Parole a été donnée aux jeunes qui unanimement ont reconnu que Thomas Sankara était un visionnaire et un panafricaniste. Raison pour laquelle « l’impérialisme » a mis fin à sa vie parce qu’il faisait peur.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 octobre 2016 à 08:24, par sankariste En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Un symposium pour magnifier le panafricaniste

    faites svp une publicité à la telé et à la radio avec un site web et un numéro court ou on peut envoyer les dons. par exemple envoyé 100 au 3840#1

    merci.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2016 à 08:28, par The Ghost En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Un symposium pour magnifier le panafricaniste

    Bonjour a tous,

    Je salue cette belle initiative de la jeunesse Burkinabe et des autorités qui honorent notre tres cher Président Thomas Sankara ; Qui n’était pas simplement un homme d’état mais aujourd’hui est même un symbole de patriotisme et d’engagement pour tout le monde entier.
    Cependant, ma préoccupation se trouve au niveau du reflet que ce mémorial aura sur le Burkina et le monde, vu l’étendue de l’homme que nous honorons. Je crois qu’il serait plus intéressant de construire, un centre médical, une université, un barrage, développer un système d’aide aux plus démunis, ou encore une autre réalisation plus pragmatique ou utile aux Burkinabés qu’une salle de conférence qui viendra encore se rajouter au parc de salles que nous avons au Burkina.
    Je veux dire, réalisons une oeuvre qui reflète vraiment l’esprit de combativité et d’utilité qu’incarnait Thomas Sankara, une série de bourse universitaire étrangère pour 1000 étudiants, qui devront eux aussi générer une cagnotte pour leur cadets ainsi de suite. Un centre médical, ou la dyalise sera banale par exemple. 5 milliards c’est énorme, donc utilisons les de manière pragmatique.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2016 à 09:02, par NAWALAGUIMBA En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Un symposium pour magnifier le panafricaniste

    NOUS JOINDRONS NOTRE VOIX A CEUX QUI NOUS ONT PRÉCÉDÉ POUR DIRE QUE TOUS LES HOMMES POLITIQUES D’ICI ET D’AILLEURS DOIVENT RECONNAÎTRE LA VALEUR DE CET HOMME. IL ÉTAIT EN AVANCE PAR RAPPORT A CEUX DE SON TEMPS. C’EST POUR CETTE RAISON QU’IL N’A PAS ÉTÉ COMPRIS. MAIS LA MISÈRE, LES BRIMADES ET LES INJUSTICES QUE CEUX QUI ONT POUSSES DE SON TRONC VIVENT AUJOURD’HUI LES RENDENT PLUS RÉCEPTIF AU MESSAGE QU’IL A LAISSE. QUE CHACUN DE NOUS, QUELQUE SOIT LA OU IL SE TROUVE DOIT COMPRENDRE QUE AUCUN PEUPLE NI AUCUN GROUPE N’ACCEPTERA DE SE FAIRE SPOLIER PAR QUI QUE CE SOIT. LA LUTTE CONTINUE JUSQU’À CE QUE NOUS EXTIRPIONS DE NOS RENDS TOUS LES EXPLOITEURS DE TOUS LES ACABITS. POUR UNE LIBÉRATION TOTALE. MES SŒURS ET FRÈRES LA LUTTE CONTINUE.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2016 à 09:06, par NAWALAGUIMBA En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Un symposium pour magnifier le panafricaniste

    POUR CE QUE J’AI DIS PLUS HAUT, NOUS DEVONS TOUS NOUS MOBILISER POUR LA RÉALISATION DE CE MÉMORIAL EN SA MÉMOIRE EN DONNANT CE QUE NOUS AVONS POUR CELA..

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2016 à 11:50, par TAPSOBA DE BALKUY En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Un symposium pour magnifier le panafricaniste

    "Chaque fois qu’un africain achete une arme c’est contre un africain...".Thomas SANKARA.
    Regardons autour de nous en Afrique, la veracite et la realite de ces propos de SANKARA. Chaque fois qu’un ivoirien achete une arme c’est contre un ivoirien, un rwandais c’est contre un rwandais, un burundais c’est contre un burundais, un liberien c’est contre un liberien, un centrafricain c’est contre un centrafricain, un sud africain c’est contre un sud africain, et la liste est longue.
    SANS AMOUR ET SANS HAINE.
    TAPSOBA DE BALKUY.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2016 à 12:06, par Filsdupaysan En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Un symposium pour magnifier le panafricaniste

    Fier de vous mes chers compatriotes, vous faites honneur à l’Afrique.
    Merci à la jeunesse du Bénin de TALON,
    Merci à la jeunesse du Mali de IBK,
    Merci à la jeunesse du Niger de Issoufou Mahamadou,
    Merci à la jeunesse de l’AZAWAD,
    Merci à la jeunesse du Ghana de JJR,
    Merci à la jeunesse du Burkina Faso de Thomas Isidore Noël SANKARA.
    Vous êtes réellement les héritiers de SANKARA.
    En avant pour le mémorial

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2016 à 12:14, par Filsdupaysan En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Un symposium pour magnifier le panafricaniste

    Fier de vous mes chers compatriotes, vous faites honneur à l’Afrique.
    Merci à la jeunesse du Bénin de TALON,
    Merci à la jeunesse du Mali de IBK,
    Merci à la jeunesse du Niger de Issoufou Mahamadou,
    Merci à la jeunesse de l’AZAWAD,
    Merci à la jeunesse du Ghana de JJR,
    Merci à la jeunesse du Burkina Faso de Thomas Isidore Noël SANKARA.
    Vous êtes réellement les héritiers de SANKARA.
    En avant pour le mémorial

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre 2016 à 20:52, par Zoodo Nooma En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Un symposium pour magnifier le panafricaniste

    Est ce qu’il y’a une bonne volonte qui pourait m’expliquer en de termes tres simple la signification de memorial. Memorial Thomas Sankara.
    Merci d’avance

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés