Loi anti-corruption : Des journalistes s’approprient le contenu

vendredi 30 septembre 2016 à 00h46min

Le réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) en collaboration avec l’association des journalistes du Burkina (AJB) organise un atelier de formation sur la loi anti-corruption au profit des journalistes en langues nationales. Cet atelier a débuté ce jeudi 29 septembre 2016 dans les locaux du REN-LAC.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Loi anti-corruption : Des journalistes s’approprient le contenu

La loi anti-corruption a été adoptée en mars 2015 sous la transition et se veut être l’enracinement d’une culture de bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques nationales et locales. C’est dans la perspective de la diffusion du contenu de cette loi au sein des populations des villes et des campagnes du Burkina Faso, que le REN-LAC organise cette formation au profit des hommes de medias. L’objectif de cet atelier est de contribuer à la vulgarisation de la loi en langue mooré, dioula et fulfuldé.

« On ne peut se développer en ignorant le potentiel des langues nationales, la corruption étant un sujet d’actualité qui a été traité durant les vingt dernières années, il était fondamentale d’impliquer les hommes de médias dans la lutte contre la corruption », foi de Guezouma Sanogo, président de l’association des journalistes du Burkina. Pour lui, l’objectif aussi de cet atelier est de permettre aux journalistes de mieux s’approprier le contenu de la loi anti-corruption et de susciter des émissions en langues nationales sur le contenu de cette loi. « Nous pensons que cette formation va pousser les journalistes à se rapprocher de la population pour qu’elle connaisse les implications de la loi », dixit Rabiatou Simporé, secrétaire à l’information et à la communication du REN-LAC. « Nous verrons dans les jours à venir dans quelle mesure nous allons accompagner les journalistes pour la vulgarisation de la loi » a-t-elle ajouté.

Le président de l’AJB a exhorté les journalistes à être attentif s tout au long de cet atelier afin qu’au sortir de ces deux jours de formation, ils puissent sensibiliser les populations sur la loi anti-corruption à travers les émissions qu’ils auront à animer.

Angeline Toé (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés