Lettre ouverte de la CCVC/ SENO au gouverneur du Sahel sur les conditions de vie des populations de la localité

mercredi 28 septembre 2016 à 23h40min

Ceci est une lettre ouverte de la Coalition de lutte contre la vie chère, section du Sahel (CCVC/Seno) adressée au gouverneur de ladite région

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lettre ouverte de la CCVC/ SENO au gouverneur du Sahel sur les conditions de vie des populations de la localité

Depuis trois ans bientôt la CCVC/SENO ne cesse de tirer sur la sonnette d’alarme face à la dégradation constante des conditions de vie des populations de la province du Séno et particulièrement celles de la ville de Dori. Depuis l’organisation des festivités du 11 décembre 2013, la région du sahel, et en particulier celle de la ville de Dori n’a pas connu une amélioration de la fourniture en électricité. Pendant que l’extension de l’électrification se poursuit ; les moyens de production de l’électricité, eux n’ont connu aucun changement qualitatif.

C’est ainsi que la CCVC/SENO a organisé une marche le 17 Février 2015 pour exiger des autorités une amélioration conséquente des conditions de vie des populations. Au préalable, la CCVC/ Séno avait tenu plusieurs rencontres avec les autorités régionales, dont entre autres : Madame le Haut-commissaire de la province du Séno, la direction de la SONABEL, la direction de l’ONEA, la direction générale du CHR, et une délégation de la direction générale de la SONABEL avec Monsieur le Gouverneur de la Région du Sahel ; autour des quatre points suivants :

- LES DELESTAGES INTEMPESTIFS ET CHRONIQUES D’ELECTRICITE
-  LES COUPURES D’EAU
-  LA CHERTE DES MAISONS D’HABITATION DANS LA COMMUNE DE DORI
-  LES CONDITIONS DE TRAVAIL DIFFICILES AU CHR DE DORI PENDANT LES DELESTAGES

De toutes ces rencontres, des promesses et des engagements pour la résolution définitive des problèmes avaient été pris. Force est de constater une dégradation continue dans la fourniture d’électricité et d’eau. Nous constatons ces derniers temps, une dégradation accélérée avec des durées de délestage jamais égalées.
Au regard de la situation, la CCVC/ SENO interpelle les autorités communales, provinciales et régionales pour une juste et durable solution aux problèmes, et exige :

1°) A PROPOS DES DELESTAGES INTEMPESTIFS ET CHRONIQUES D’ELECTRICITE

-  La suspension du paiement des pénalités de retard perçu sur les factures d’électricité ;
-  Le dédommagement des préjudices subis par les travailleurs des secteurs Socio-économiques ;
-  Ligne spécialisée au CHR/ Dori,
-  La continuité de l’alimentation en électricité des zones sensibles (les formations sanitaires, les établissements scolaires…) pendant les périodes de délestage ;
-  La mise sur pied d’une cellule de communication par la SONABEL afin de prévenir tous les risques liés aux délestages.
-  La résolution définitive dans les plus brefs délais des problèmes de délestage ; Cliquez ici pour lire la suite

Ont signé pour la CCVC/SENO :

MANO ALEXIS HOUNTONDJI ABDOULAYE OUEDRAOGO ALEXIS

SG/ F. SYNTER SG/ UR- CGTB/ Sahel SG/ SYNATIC/Sahel

Lettre ouverte au DG de SONABEL en pièce-jointe ▼▼

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés