Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

mercredi 28 septembre 2016 à 23h54min

L’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 ayant entrainé la chute du président Blaise Compaoré, et le coup d’Etat de septembre 2015 ont occasionné des pertes en vies humaines et de nombreux blessés. Ce mardi 27 septembre 2016 à l’aéroport international de Ouagadougou, cinq de ces blessés se sont envolés pour la Tunisie pour une meilleure prise en charge sanitaire.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

Ce sont quatre blessés de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et un du coup d’Etat de septembre 2015 qui étaient présents dans la soirée du mardi 27 septembre 2016 à l’aéroport international de Ouagadougou, en vue d’une évacuation sanitaire en terre tunisienne. Le ministre de l’action sociale accompagnée de ses proches collaborateurs, est venue souhaiter ses vœux de prompt rétablissement aux voyageurs du jour.

Ces évacuations ont été possibles grâce aux efforts conjugués du président du Faso, du premier ministre et du président de l’Assemblée nationale, foi du ministre Laure Zongo/Hien. « Nous prions Dieu et tous les mannes du Burkina Faso afin que tout se passe bien en Tunisie et qu’ils nous reviennent en pleine forme » a-t-elle ajouté.

De l’avis de Sia Franck, président de l’association des blessés, ces derniers ont pour la plupart des balles logées entre les nerfs et l’os. Il s’agit de Keré Patrice, Soudré Olivier, Congo Kader, Zonou Amadé, Dao Alassane. Certains d’entre eux seront de retour d’ici le début du mois d’octobre et les autres reviendront au plus tard le 27 octobre. Il a tenu à remercier les autorités qui ont bien voulu accompagner ces blessés pour l’évacuation sanitaire. Il a par ailleurs rappelé qu’une trentaine de blessés attendent toujours d’être soignés et lance un appel aux bonnes volontés afin que ces derniers puissent bénéficier également d’une prise en charge adéquate.

Pour Olivier Soudré, cette situation était difficile à vivre et le soutien du gouvernement vient à point nommé. « J’ai suivi les soins comme tous les autres blessés a l’hôpital Yalgado, mais là où se situe la balle, les médecins ont jugé la situation compliquée faute de matériels et ils ont préféré que je marche avec la balle jusqu’à ce jour » a-t-il martelé. Il a remercié les autorités pour lui avoir accordé cette chance d’être évacué afin que la balle puisse être extraite.

Angeline Toé (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 septembre 2016 à 15:53
    En réponse à : Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

    ce n’est ni grâce au président, ni au premier ministre encore mois au président de l’AN. Non, c’est grâce à l’Etat burkinabè et à leur détermination sinon rien n’allait être fait. Donc arrêté de jeter des fleurs aux autorités. c’est un droit pour ces personnes d’être prises en charges et ce n’est pas trop tôt.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2016 à 17:00
    En réponse à : Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

    vous savez il falllais que les familles des blessées refusent et boudent les dirigeant pour que cela voit le jour.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2016 à 17:07, par Naboho Lassina
    En réponse à : Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

    Pensez aussi , aux familles des personnes ayant perdue leur vie .Il faut songer, aux orphelins et aux veuves. je souhaite ,des prises en charge consistantes.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2016 à 22:37
    En réponse à : Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

    Comment laisser des jeunes citoyens vivre avec des munitions de guerre dans le corps depuis le 31 octobre 2014 et/ou 16 septembre 2015, soit 1 et 2 ans de souffrance. Si la Transition avait des urgences qui ont pris fin avec la presidentielle et l’avènement des RSS, quel diable ces RSS voulaient faire fête de commémoration qui a été le tocsin qui a réveillé le président qui dormait à poings fermés.
    Les RSS ne doivent pas aller à Abidjan rien que pour voir BC ou ADO, mais pouvaient envoyer se soigner aux frais du Faso à la PISAM qui est un grand plateau médical en Côte d’Ivoire.
    Les RSS doivent éviter que les Burkinabè obtienent par des marches de rue ou des grèves ; ils connaissent bien un antécédent qui avait chassé leur mentor blaise compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2016 à 23:27, par Nabiiga
    En réponse à : Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

    C’est du populisme, rien d’autre. Pour les bénéficiaires, fasse Dieu que les traitements se passent bien pour qu’il reviennent au pays. Voilà un an que ces événements se sont passés, pourquoi maintenant et quel a été le critère pour choisir ces derniers pour se rendre en Tunisie. Que dit-on des autres ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2016 à 03:21, par Specialiste du domaine
    En réponse à : Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

    Bonjour a tous.

    Je sais que c’est un peu hallucinant, voir effrayant d’entendre que quelqu’un a une balle logee dans le corps depuis 2 ans.
    Mais sur le plan medical, cela depend de la localisation de la balle et dans bon nombre de cas, on prefere laisser la balle dans l’organisme plutot que d’essayer d’aller la chercher car on fera plus de degat quand la localisation est tres profonde.
    Aussi, Dieu faisant bien les chose, l’organisme reconnait parfois cette balle comme un corps etranger et se defend spontanement en la refoulant vers l’exterieur jusqu’a ce qu’elle affleure a la peau, et pasr une petite incision, on peu ainsi l’extraire.
    Il faut juste rassurer et surtout bien expliquer au patient, ces details et aussi lui recommander de la patience, car c’est un processus qui peut prendre plusieurs annee et il aura besoin de faire des radiographies de controle frequenment pour verifier le trajet de la migration spontannee de la balle.
    Le seul probleme, c’est que le patient doit eviter les environments ou il ya un champs magnetique puissant (Certaine machine, interdiction de faire l’IRM) qui pourrait entrainer un deplacement avec une forte cinetique du projectile.
    L’urgence d’extraire une balle, c’est generalement dans les premiere heure voir les premiers jours apres l’incident pour reparer rapidement les degats que le projectile aurait entrainee.
    A distance, il s’agit juste d’assure des mesures palliative aux sequelles fonctionnels dans la plus part du temps.
    Rassurez vous, beaucoup de personnes vivent avec des projectiles dans le corps et sans soucis.
    Dans de rare cas, la chirurgie s’avere necessaire apres un a 2 ans.
    Aussi,le medecin a l’exterieur, peut facilement etre tenter d’operer, meme si l’organisme a commencer a rejetter le projectile et qu’il n’ya plus de veritable danger (Ca fait forcement une bonne facture) : La patience et le traitement le moins agressif est la solution a ce type de probleme.
    Mais, le fait d’envoyer nos braves compatriotes a l’etranger pour une "meilleure expertise" n’est pas une mauvaise chose : Car apres de tel incident, le patient reste marquee surtout par un impact psychologique lourd, car il a froler la mort en recevant ce projectile. Il a besoin d’etre rassurer et surtout d’etre certain de recevoir le meilleur traitement, car le fait de vivre avec une balle dans le corps est traumatisant. Et comme pour nous Burkinabe et Africains en general, le meilleur soins ne peu que se faire a l’etranger, cela contribura sans doute a rassurer les patients. Ca leur fera aussi des conges bien meritee pour changer aussi d’atmosphere. Aussi, la famille sera plus rassurer car meme si on ne les opere pas, il diront qu’au moins la decision a ete prise par des medecins a l’exterieur ; vu que souvent, c’est le stress exagerer de la famille qui contribue a exagerer le stress du malade, voir a le paniquer.
    Ca rassure aussi le peuple et le gouvernement qui de bonne foi diront que leurs compatriotes ont recu le meilleur soins. Meilleure Sante a eux

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2016 à 07:48
    En réponse à : Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

    Je suis très déçu de ce gouvernement. Si c’était vos enfants, allez-vous attendre plus d’un an voire 2 ans pour les évacuer ? A voire ces blessés à la télé m’a révolté. En plus, je pense qu’il faut éviter les évacuations dans les pays arabes !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2016 à 08:59, par Emmanuel
    En réponse à : Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

    Nous avons besoins de cette volonté du gouvernement afin de mieux l’accompagner. Je félicité Me le Ministre pour son dévouement et sa détermination dans sa mission( excellente gestion des prises en charges des personnes sinistrées et autres victimes des crises de Bouna...) depuis son arrivée à la tête de ce ministère.Mention spéciale tous vos collaborateurs. Prompt rétablissement aux blessés.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2016 à 10:32, par papy
    En réponse à : Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

    Merci à spécialiste du domaine pour la brillante explication.Je suis agent de santé et j’ai bcp appri dans son bref exposé.
    L’effet escompté sera surtout moral et psychologique dans ces évacuations ; c’est bon à prendre.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2016 à 10:44, par Passakziri
    En réponse à : Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

    Mieux vaut tard que jamais.
    Je ne suis ni pessimiste ni négationiste, mais je Remarque que si ces six malades ont eut un peu plus de Chance que d’autres jeunes fauchés par les balles assasines d’employés de l’état burkinabè, ils ont eu tout le temps (au moins 9 mois ) pour mourrir de leur blessures ou en souffrir physiquement, psychologiquement ils en souffriront peut-être toute la vie. Ou étaient ces mêmes autorités tout au Long de cette période ? Il aurait été plus honorable de s’intéresser à toutes ces victimes dès le début du Mandat , mais hélas, il a fallu que les gens montrent leur mécontentement avant que la procédure ne se mette en marche . Pourquoi merci aux autorités ? La prise en Charge des bléssés n’est pas une générosité, mais un devoir de l’Etat qu’il se doit de remplir. Zéro merci. C’est du devoir de l’Etat de reparer ces tords engendrés par ses employés. C’est bien l’Etat burkinabè qui employait les putschistes, c’est Avec ses armes , payées par le contribuable qu’ils ont tiré sur les populations, donc à l’Etat de prendre ses responsabilités en attendant de reclamer son dû aux fautifs.Arrêtons alors nos courbettes devant ces soit- disant autorités. Ils aiment ca ; qu’on fasse leur Atalakou, après ca leur monte dans la tête , ils se prennent pour des incontournables et nous considèrent comme leurs Sujets.
    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2016 à 10:56, par BRAVO
    En réponse à : Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

    Si le ministre de l’action sociale tient à son honneur et à sa dignité, elle doit démissionner pour ne pas être traitée de complice des RSS un jour. Regarder son sourire sur la photo. On voit que c’est pas un sourire sincère mais forcé. C’est de l’hypocritie.

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2016 à 11:26, par Wallasby
    En réponse à : Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

    BRAVO, tu guettes la place du Ministre ou c’est quoi ? Quelle est cette aigreur mal contenue que tu déverses sur la place publique comme ça ? N’importe quoi !

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2016 à 11:52, par Cdt Massoud
    En réponse à : Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

    C’est dommage, je ne sais pas si ces jeunes que j’ai vu à la télé pourront un jour bien marcher, j’avais les larmes aux yeux. Attendre tout ce temps pour les prendre en charge ! On aura pu trouver des moyens rapidement pour les faire soyer (caisses noires, missions inutiles, etc.). Puisse Dieu les ramène en bonne santé. C’est un droit aux blessés d’être pris en charge par l’État car ce sont des employés de ce même État qui ont causé ces préjudices. Et pire que l’État, au lieu de les poursuivre, continue de les employer (suivez mon regard !).

    Répondre à ce message

  • Le 29 septembre 2016 à 18:05, par moi-aussi
    En réponse à : Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

    Merci pour le message médical combien éclairé de internaute N°6 c’est sans commentaire

    Répondre à ce message

  • Le 30 septembre 2016 à 14:17, par Boss
    En réponse à : Insurrection populaire et putsch au Burkina : Des blessés évacués en Tunisie

    C’est bien de rassurer des personnes en détresse...
    Ce qui est dommage, c’est qu’il faille toujours aller à l’extérieur pour bien se soigner et être rassuré d’avoir obtenu de meilleurs soins.
    Equiper nos hopitaux du meilleur matériel, former nos médecins, au lieu de toujours présenter comme une fierté de devoir fuir son propre pays pour être soulagé. Le personnel soignant devrait-être révolté par cette situation...
    Mais bon, comme toujours c’est ceux qui connaissent quelqu’un qui auront cette chance de se soigner ; les autres meurent dans la plus grande clandestinité.
    Comme chaque peuple mérite les dirigents qu’il a...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés