Paludisme et maladies tropicales négligées : l’harmonisation de la stratégie de lutte, une nécessité pour l’éradication

lundi 26 septembre 2016 à 22h51min

Dans le cadre du projet Paludisme et maladies tropicales négligées au sahel (P/MTN), l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS), a tenu sa première réunion de synthèse et de partage d’expériences sur les campagnes de chimio-prévention du paludisme saisonnier (CPS) et la distribution de masse des médicaments. Cadre de réflexion, cette rencontre permettra de faire le bilan en matière de traitement et de prévention du paludisme. Il s’agira également d’harmoniser les stratégies de lutte contre les maladies tropicales négligées. Les travaux de réflexion ont débuté ce lundi 26 septembre 2016 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Paludisme et  maladies tropicales négligées : l’harmonisation de la stratégie de lutte, une nécessité pour l’éradication

Apporter une réponse adéquate aux problèmes de santé publique, en l’occurrence la lutte contre le paludisme et les maladies tropicales négligées, tel est l’objectif de cette rencontre initiée par l’OOAS et qui réunit des coordinateurs nationaux de programme de santé issus du Mali, du Niger et du Burkina.

En effet, cet atelier qui se déroule du 26 au 27 septembre à Ouagadougou, s’inscrit dans le cadre du projet Paludisme et maladies tropicales négligées (P /MTN) au sahel dont l’objectif est d’« accroître l’accès et l’utilisation des services à base communautaire harmonisés pour la prévention et le traitement du paludisme et de certaines maladies tropicales négligées dans les zones frontalières » a indiqué Amouh Tété, chargé de lutte des maladies transmissibles de l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS) , représentant le Directeur général de l’ OOAS .

Pour le Docteur Sylvain Dipama, représentant le ministre de la santé et par ailleurs, Directeur général des études et des statistiques sectorielles du ministère de la santé, il s’agit de partager les expériences des différents pays, faire le bilan en matière de campagne de chimio-prévention du paludisme saisonnier et le traitement de masse des maladies tropicales négligées telles que la filariose lymphatique, l’onchocercose, la schistosomiase, les vers intestinaux et le trachome.

Ainsi, cette rencontre de synthèse et de partage d’expériences servira de cadre pour améliorer la mise en œuvre du P /MTN et l’état de santé des populations du Burkina, du Mali et du Niger. Le représentant de l’organisation mondiale de la santé, Docteur Lamine Diawara, voit en ce projet, un grand plus dans la lutte antipaludique et les maladies tropicales négligées. « Nous conseillons vivement au pays concernés, d’en tirer un grand profit » a-t-il renchéri.

Les recommandations issues de cet atelier sont vivement attendues selon le représentant du DG de l’OOAS. Elles seront prises en compte pour améliorer les prochaines campagnes dans les différents pays.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés