Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

Opinion • lundi 26 septembre 2016 à 23h29min

Y a-t-il matière à revenir sur l’historique des dossiers judicaires relatifs au coup d’Etat avorté du 16 septembre 2015 ? Assurément non ! Cependant il convient de s’interroger sur certains éléments qui font toujours l’objet de contestation dans la procédure, en l’occurrence les supposées écoutes téléphoniques.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

Bientôt une année après le début de la procédure judiciaire relative au coup d’Etat du Général Diendéré, la justice militaire du Burkina Faso garde toujours le mystère sur l’authenticité des supposés enregistrements téléphoniques qui sont en sa possession et sur la base desquels le juge d’instruction militaire a procédé, à des arrestations, des inculpations et a même lancé des mandats d’arrêts internationaux.
Le fait-il à dessein ? Ou y a-t-il de réels obstacles à expertiser ces bandes de supposées écoutes téléphoniques qui suscitent aujourd’hui tant de doutes et de contestations ?

On se souviendra que c’est le 12 novembre 2015, soit un mois et demi après le début de la procédure judiciaire relative au coup de force du 16 septembre, que les réseaux sociaux et les presses nationales et internationales ont été inondées de ces supposées conversations téléphoniques mettant en cause Monsieur Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et le Général de gendarmerie Djibril Yipènè Bassolé, détenu depuis le 29 septembre 2015 à la Maison d’Arrêt et de Correction des Armées (MACA). Les avocats de ce dernier confirment l’apparition dans le dossier judiciaire de la retranscription de ces supposées conversations téléphoniques. Les observateurs avertis s’étonnent alors du fait que les écoutes téléphoniques et leurs retranscriptions sensées être le produit des enquêtes ordonnées par la commission rogatoire du 28 septembre 2015 du juge d’instruction militaire soient largement diffusées par les medias, toute chose qui met en mal leur usage en matière judiciaire.

Outre cette publication, apparemment organisée, de la pièce maitresse de ce dossier, le Premier ministre de la Transition, Monsieur Yacouba Isaac Zida, et le président du Conseil national de Transition (CNT) Sy Cherif, s’évertueront par voie de presse, à convaincre l’opinion publique sur l’authenticité de ces bandes qu’ils ont certainement détenu et manipulé pendant que l’enquête judiciaire était en cours. Une situation que l’on condamne avec énergie, car ces deux autorités ont outrepassé leur prérogatives pour influencer le cours d’une procédure de justice, mettant en cause le principe de séparation des pouvoirs, pourtant garanti par notre constitution.

Dès lors, les avocats de Djibril Bassolé se sont trouvés en droit de dénoncer l’irrégularité et les origines douteuses de ces supposées écoutes téléphoniques. Ils demandent par conséquent au juge d’instruction militaire l’exclusion de la procédure judiciaire de ces supposées conversations téléphoniques. Les équipes de communication des deux personnalités mises en cause n’ont, elles aussi cessé de contester l’authenticité de cet enregistrement sonore qu’on taxe d’écoutes téléphoniques.

Au regard, des contestations qui entourent ces supposées écoutes téléphoniques, et de l’exploitation médiatico-politique qui en a été faite au cours au cours de l’enquête sur la commission rogatoire, une expertise d’authentification s’avérait nécessaire. Mais, à la grande surprise de l’opinion nationale et internationale, le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire déclarait au cours d’une conférence de presse le 7 février 2016, soit 5 mois environ après l’ouverture du dossier : « jusqu’à preuve de contraire nous n’avons pas authentifié ces écoutes » Il précisera en outre que « les sons sont toujours sous scellés. » Et ce jusqu’aujourd’hui.

Selon des indiscrétions de sources judiciaires, ces supposées écoutes téléphoniques en l’occurrence celles mettant en cause messieurs Bassolé et Soro, ont été transmises au juge sur une clé USB et qu’il ignorerait l’origine tant de la clé que de son contenu. Mais qu’il lui a été demandé de les considérer dans le dossier Bassolé. Pire encore, elles n’ont pas encore été authentifiées par ce dernier, 11 mois après la réception de l’élément sonore.

A analyser de près cette situation, en l’occurrence le « mouta-mouta » sur l’authentification de ces supposées écoutes, quatre explications en découlent.
Primo, une véritable expertise d’authentification doit se faire nécessairement sur le support original de l’enregistrement. Ce qui suppose de connaitre son origine or le juge ne détient en ce moment qu’une clé USB qui lui aurait été transmise officiellement par les officiers de police judiciaire (OPJ) enquêteurs. Ceux-ci gardent soigneusement, jusque-là, le mystère sur l’origine de l’interception téléphonique et donc de l’enregistrement qui n’ont d’ailleurs pas été ordonnés par le juge comme l’exigent les textes burkinabè. Le mystère qui entoure l’origine de ces écoutes peut expliquer l’absence d’enthousiasme à les authentifier.

Secundo, Selon des indiscrétions, la clé USB parvenue au juge d’instruction militaire ne contiendrait qu’une copie du supposé enregistrement, que l’ancien Premier ministre Zida et ses collaborateurs ont détenu, manipulé, exploité à des fins extra judiciaires, à savoir la diffusion sur internet. C’est après ce forfait alors qu’il a donné instructions au juge militaire de les utiliser dans le dossier. Lesquelles instructions consistaient pour le juge de trouver une formule afin de régulariser leur insertion dans le dossier judiciaire en cours. Une action qui ne saurait être possible sans passer par l’établissement de la vérité sur la nature des bandes.

Tertio, il y a donc de très fortes probabilités que les éléments sonores que détient le juge d’instruction militaire soient les mêmes que ceux qui circulent dans les médias et les réseaux sociaux et qui ont fait l’objet d’expertise privée par les avocats de Bassolé. Le tribunal militaire redoute qu’une expertise légale d’authentification aboutisse à la même conclusion que celle effectuée par Maitre William Bourbon, un des avocats de Bassolé, auprès de l’expert français en acoustique Norbert Pheulpin. Une expertise qui conteste de façon formelle l’intégrité de la pièce audio concernée. L’expert a conclu en ces mots « Celle-ci ne peut être présentée comme étant l’enregistrement intègre d’une interception téléphonique classique » et de préciser « l’hypothèse d’une intervention de type montage peut être objectivement retenue ». Autrement dit, c’est du faux !

Quarto, la détention prolongée du Général Bassolé (un an à la date du 29 septembre 2016 prochain) sur la base uniquement d’écoutes téléphoniques contestées met clairement le tribunal militaire dans l’embarras. Le juge d’instruction militaire préfère naturellement, ne prendre aucun risque à authentifier les enregistrements des supposées conversations téléphoniques, qui même s’ils s’avéraient véridiques, seront toujours juridiquement contestables donc contestés, du fait qu’ils ont été effectués ou obtenus de manière illégale. Il semble préférer s’en remettre à la juridiction de jugement qui dans son rôle de trancher, tranchera. Or l’on sait que trancher dans une affaire hautement politique telle celle de l’affaire Bassolé ne saurait être synonyme de vérité ni de droit. Une éventualité qui met à mal son objectivité donc sa dignité.

De ces points d’analyse, l’on est en droit de croire que cette question d’écoutes téléphoniques risque à n’en point douter, de porter un autre coup dur à la crédibilité de la juridiction militaire de notre pays. En effet, il convient de se rappeler qu’au cours de la présente procédure judiciaire, le tribunal militaire a subi des revers non négligeables. Et ce concernant notamment l’éviction des avocats étrangers et l’émission d’un mandat d’arrêt contre Guillaume Soro.

Il ne fait aucun doute que la tentative d’insertion de ces supposées écoutes téléphoniques aux origines douteuses connaitra le même sort. Le principe de judiciarisation des écoutes (toute écoute effectuée par une autorité publique doit être décidée par un magistrat) et celui de la loyauté de la preuve en matière pénale (l’autorité publique ne peut recueillir des preuves en dehors du cadre légal) sont deux arguments qui militeront certainement en faveur de la défense du Général Bassolé, même si le juge refuse de procéder à une expertise de vérification de leur nature.

Peuple Burkinabè, la justice qui fera de nous le peuple intègre que nous sommes, est celle qui sera faite sur la vérité.

Lassina Ko
lassinakowelfare@gmail.com
66 08 28 28

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 septembre 2016 à 13:47, par Vérité N°1
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    La justice Burkinabè ne veut pas que les gens connaissent la vérité. Sita Sangaré veut couvrir ses amis ZIDA ET SY . Pire Zanré lui veut faire plaisir au pouvoir en place. Il obeir au désir de salif .
    Vive la vérité

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 13:48, par tapsoba yassiriki
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    cher ami ,tu te fatigue pour écrire , djibi restera en prison, et d’ici la il ne sera plus général car une année dans les bagne vous exclu ipso facto de l’armée. A DJIBIRIL YAA OPPORTUNISTE

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 13:54, par TIENFO
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Je ne vois pas sur quoi aboutit cet écrit si n’est un prolongement de la "fameuse marche pro-Bassolé" organisée à Nouna. Des marches on passe aux écrits. Quoi d’autre après.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 14:13, par mamou
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Tout ça va finir un jour. Des gens auront honte dans ce pays. ZIDA qui est la base de ce tout ce désordre est déjà puni par le sort. Le juge se rend complice de mensonge en refusant l’authentification mais pour sûr BASSOLE va sortir s’il n’est coupable de rien. Tout se paie ici bas Allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 14:23, par Pierre MICHAILLARD
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Sans prendre parti dans cette affaire, ce que mon statut m’impose , mais d’un simple point de vue humanitaire, je ne peux m’empêcher d’écrire que ce qui est écrit dans cet article semble vraisemblable et donc possiblement vrai, le doute devant profiter à l’accusé, la liberté provisoire sous contrôle judiciaire serait la moindre des choses à faire en faveur de Djibrill Bassolé pour l’honneur de tous.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 14:24, par will
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    le cas au Gabon nous dit tout.pas besoin d’amalgamer.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 14:39, par Bazuka
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Cher ami Dis-nous quel texte exige que l’état burkinabè doit avoir autorisation de juges pour protéger et surveiller son territoire. Dis-nous si l’appel téléphonique intercepté par le Gabon entre un gabonais ping et encore un ivoirien pro ping a été autorisé par juges et authentifié.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 14:42, par vérité no1
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    L’internaute 1 est tout simplement un usurpateur de pseudo ! Djibril ne sera pas libéré, point barre ! Si tu n’es pas d’accord, j’ai toujours mon vélo de CM2 qui pourra t’aider à attraper Abidjan !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 14:44
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Quelqu’un a piraté vérité n 1. ainsi sont les burkinabè, ils jouent aux défenseurs de prisonniers mais deviennent des faussaires

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 14:46, par matyp & K’Emp
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Djibril = honte du Faso.

    Comme le monde n’a pas été créé dans le mensonge, persistez là dedans.

    A l’heure actuelle, si vous en êtes toujours à discuter l’histoire de la bande sonore, vous avez vraiment dû être vachement bien payé. Au Gabon, il n’y avait qu’un seul enregistrement qui du reste, n’était pas long, mais à cause de cela, un des conseillers de Ouattara en RCI a été viré. Et c’est au Faso que, toute honte bue, on va libérer un mec qui a parlé des heures durant au téléphone en proposant de brûler son propre pays. Si vous pensez que c’est facile de truquer des bandes sonores aussi longue, prouvez-le. Soro a tenté, mais il a dû abandonner parce que c’était impossible et son mp3 était tellement ridicule... Le comble c’est que votre mensonge nous ramène tout le temps aux écoutes, alors qu’il y a encore bien d’autres preuves contre Djibril que vous ignorez. Avant même que le Gal Zida et ses collègues aient été libérés lors du putsch félon, les enregistrements étaient déjà disponibles. Donc svp, arrêtez de nous pomper l’air et de corrompre l’opinion publique par vos diversions.

    Bon, ce n’est pas grave. Si vous pensez que c’est en écrivant de la sorte que vous allez vous enrichir, continuez. Mais sachez seulement que le mensonge n’a pas commencé avec vous et que, malheureusement, ceux qui vous ont précédé là-dedans ne s’en sont jamais remis. Tôt ou tard, d’une manière ou d’une autre, vous payerez pour tout cela. Bon courage.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 14:47
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    C’est pas toi hoo c’est ce pouvoir sans boussole qui te permet d’écrire des âneries pareilles, parce que s’ils peuvent libérer les autres comme pare et comboigo pourquoi pas bassolet si non demande à bassolet lui même si son acte méritait pas pendaison au temps de Blaise, il te répondra par l’affirmatif. Mais comme je dis si la tête est pourrie rien ne pourra empêcher la queue de faire autant.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 15:00, par TUUK-SOMDE
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Votre analyse n’est pas achevée. Vous deviez dire en 5eme que Notre justice miltaire n’est pas une. Une justice militaire juge à ouie clos, exécute ou acquitte avant de dire au peuple ce que il ou ils sont fait. C’est ce qui arrivé aux LINGANI JB et ZONGO Henri. Cela est arrivé aussi à BOBO. Si quelqu’un saith mieux, qu’il éclaire la lenterne de Monsieur Lassina KO

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 15:04
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?15:02

    Merci ! Monsieur KO, tout ça c’est du machin machin pour empêcher l’homme de se présenter aux élections ! Maintenant que nous avons tous compris que c’est des règlements de compte politique , nous disons qu’il faut liberer l’homme. Sinon il sortira plus héro que vous le penser ! Aussi nous sommes dans la jungle now, l’ethnisation prend de l’ampleur ! on libere les autres parce qu’ils sont mossis ! on condamme d’autres parce qu’ils ne sont pas !
    Salif et Simon assumerons les conséquences bientot ! continuer de nous opposer !
    Allons seulement !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 15:10, par warzat
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Si le tribunal militaire persiste et signe dans cette affaire c’est qu’il est au courant de choses que le commun des mortels que nous sommes ne connait pas et il va pas le mettre sur la place public. De plus l’actualité ces derniers jours nous a montré que c’est la seconde fois qu’une autorité ivoirienne utilise son téléphone pour influer sur la politique d’un autre pays africain. Le coup de fil du conseiller de ADO à Ping du Gabon. Lequel conseiller a été remercié, mais pour Soro, c’est du lourd et on doit comprendre ADO et notre justice.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 15:24, par vérité no1
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Merci à l’internaute 9, mon pauvre Faso est devenu ainsi, plus de faux mecs aux alentours ! Je me demande si on doit pas rebaptiser le nom du pays !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 15:35, par le vigilant
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Quand on libère un chef de corps du RSP parce qu’il est Mossi , alors que ce sont ses hommes qui ont fait le coup d’etat c’est normal qu ceux de Nouna , solenzo et Dédougou se sentent ridiculiser . Bassolet est en prison par la seule volonté de SALIF Diallo qui veut brûler le pays pour prendre le pouvoir pour amener au Nord.. Allons dans la division. Le pays n’est pas loin de ce qu’à vécu le RWANDA... Continuer à frustrer les gens de l’ouest......le réveille sera douloureux pour tout le monde..

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 15:43, par matyp & K’Emp
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    @Internaute 13 : Waouh ! Tu arrives à sauter de Djibril aux Mossis. Faudra vraiment que tu nous expliques comment ça se fait qu’on ne t’ait pas amené à Rio pour les Jeux Olympiques. Gymnaste !

    Comme tu n’étais pas au Faso pendant les faits, tu peux parler de toutes les ethnies que tu veux. Tous ceux qui étaient là savent ce qui s’est passé pendant le putsch. Arrêtes donc avec tes ablasseries stp. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 15:44, par le sage
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Il faut justement réclamer la vérité sur les écoutes , et la justice sera faite

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 15:54, par Bouba
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    1) Selon votre raisonnement, si je dénonce un voleur ou un criminel à la police ou à la gendarmerie - fut-ce de façon anonyme, le juge va chercher doit chercher à identifier et authentifier l’origine de la dénonciation, plutôt que l’authenticité des faits et il doit finir par relâcher le voleur ou le criminel tant qu’il ne connait pas qui a dénoncé même si les faits sont avérés ?

    2) Tu dis que Zida et Cherif Sy se sont prononcés sur l’authenticité des écoutes, tu trouves qu’ils ont outrepassé leurs prérogatives et tu les accuses même sans preuve d’avoir manipulé les bandes d’écoutes. Mais, tu restes muet sur le fait que le pouvoir mouta-mouta dès son arrivée s’est immiscé et a torpillé le dossier : 1) déclaration sans aucune précaution du règlement par voie diplomatique du dossier Soro malgré les fortes attentes quant à l’indépendance de la justice ; la voire diplomatique n’existe nulle par dans les procédures judiciaires 2) utilisation du commissaire du gouvernement Norbert Koudougou pour annuler les mandats et repositionnement de celui-ci à un autre poste, et mise en sellette d’un autre commissaire Zanré à leur solde pour continuer à patouiller le dossier ; 3) changement de juge d’instruction ; 3) silence coupable dans les autres dossiers Thomas Sankara, Norbert Zongo, Dabo Boukari... etc.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 15:57
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Pian !Ce faux franc maçon et surtout ce très faux général s’est cru trop beau,trop fort.Alors il s’est mis à trop parler même à une Togolaise nommée Rebecca pour putscher contre notre cher pays sans se douter un instant que ce pays regorge d’hommes et de femmes compétents.Patatras,il se retrouve maintenant au gnouf et je prie qu’il y reste jusqu’à la fin de sa vie.Alléluia Pian !
    Conclusion,les conversations téléphoniques de ce félon,de ce faux général d’opérette ne souffre d’aucun doute,elles sont trop authentiques

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 16:53, par Nyamba
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Petit Tapsoba Yassiriki, ne soit pas .... Même avec 10 ans de suspension on réhabilite les militaires dans leurs gallons avancés. C’est un futur Marechal Djibril.
    En plus les grands officiers ne quittent jamais l’armée. Alors soit simplement positif.
    Ceux qui manipulent ce dossier resteront toujours des personnalités minables quelque soit leurs positions.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 16:55, par Aririca Nr1
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Ce qui arrive à BASSOLE le 1er des Francs Maçons au Burkina Faso ; il le mérite Pian pian !
    Sachez mes chers amis qu’il nya pas de fumée sans feu.
    Djibril est le suspect Nr 1 dans ce putsch manque du 16 sept 2015 après le commenditaire qu’est Gilbert GUINGUERE.
    Donc soyons calme et la vérité sortira au moment opportun par la justice le jour du jugement.
    Vouloir libérer sous caution BASSOLE c’est comme si on demande d’accorder la liberté provisoire à DIENGERE : ils peuvent tous fuir.
    Alors, à bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 17:07, par zn
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    À ce que je sache y’a des gens qui vont dire que diendéré est inosang.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 17:23, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Djibril Bassolet et ses soutiens organisent une campagne pour sa libération, ne serait-ce que provisoire, et si possible son acquittement. Que cela s’appelle "plaidoyer", "lobbying" ou "mobilisation", c’est de bonne guerre et cela existe ailleurs. Gagner la bataille de l’opinion est toujours une bonne chose, surtout quand on pense avoir un destin national et qu’on est convaincu qu’on va sortir de prison pour devenir président.

    Ce qu’on ne comprend pas, c’est l’orientation choisie par le sieur Lancina Ko, qui consiste à vouloir faire le procès en dehors du palais de justice. Argumenter avec soi même comme il le fait pour finir par conclure que Djibril est innocent et doit être acquitté, c’est se chatouiller pour rire. Et si l’auteur a quelques notions de droit et de procédure comme il semble, il sait bien que cela n’aura aucune influence sur les juges.

    Tout au plus pourra-t-il donner à ceux qui ont déjà de la sympathie pour D.B. des éléments pour se convaincre de son innocence ou plutôt renforcer leur conviction qui était déjà faite que leur "héro" n’est pas un traitre à la nation ! Ou alors que même s’il l’est, il n’y a pas assez d’éléments de preuves pour le condamner. Alors ne serait-il pas plus simple de le faire "en privé", entre partisans du général-diplomate ? Surtout que les arguments de M. Ko sont toujours les mêmes et que ses longs articles répétitifs commencent à nous saouler, pour parler poliment. Même si c’est un "gombo", il serait de bon ton de mériter sa paye en "mouillant le maillot" pour varier un peu sa rhétorique ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 17:55, par Nongba
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    N°12 Tuuk_somde, malheureusement ce n’est plus possible de juger et fusiller quelqu’un à la sauvette dans ce pays. Cette période est COMPLÉTEMENT révolue.

    Tu devras donc souffrir que l’on libère bientôt Le Général Bassolé.

    Puisse Dieu alléger ta peine.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 17:59, par vérité no1
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    @vigilant, et pourtant Dienderé n’est pas un Pheul ! Vous êtes dangereux pour la nation !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 18:03, par Le fils
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Internautes 16 le genocide dont tu reve tant n’arrivera jamais au BF. On a Chasse Blaise et rien n’est arrive malgre Vos reves et souhait iniques et sordides.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 18:12, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Une anecdote : Quand Karim Wade, le fils du président Abdoulaye Wade, précédemment "ministre du ciel et de la terre" comme disaient les Dakarois, a été arrêté et jugé pour détournement de fonds et enrichissement illicite, ses partisans on dit qu’on voulait l’empêcher de se présenter à la présidentielle, car il était un "sérieux adversaire" pour le président Macky Sall.

    Ce qu’ils ont oublié de dire, c’est que Karim Wade avait voulu faire ses débuts politiques comme maire de la capitale, Dakar. Positionné tête de liste du parti présidentiel, il n’a même pas pu se faire élire conseiller, occasionnant par la même une des pires défaites de ce parti à une élection depuis sa création. Abdoulaye Wade a alors bien compris que c’est la personne même de son fils qui était impopulaire et a renoncé à le présenter à une autre élection. Il lui a alors offert comme "compensation" un poste de ministre d’état chargé de multiples portefeuilles.

    Aujourd’hui, on nous dit au Burkina que Djibril Bassolet est en prison parce qu’il serait un adversaire politique "sérieux". On se demande sur quelles bases ? Parce qu’il a été ministre ? Parce qu’il a un carnet d’adresse ? Parce qu’il dispose d’argent ? Rappelons que le même commentaire avait été fait pour un autre ancien militaire et diplomate, Jen-Baptiste Natama, et pour un ancien ministre, diplomate et fonctionnaire international Ablassé Ouédraogo. Eux ont pu se présenter et on connait leurs résultats et ceux de leurs partis, moins de 2% des voix. Les deux députés obtenus par le parti du général, la NAFA, disent peut être qu’il aurait pu faire mieux que 2% mais rappelons qu’avec ses 2,7 % aux présidentielles, Me Sankara a eu 5 députés et Tahirou Barry, avec 3% à la présdientielle a eu 2 députés. Cela nous situe donc sur le score potentiel du président de la NAFA s’il avait pu se présenter. Et D.B. serait l’adversaire de qui ? Car il a été arrêté et inculpé sous la transition, pas par le pouvoir MPP actuel.

    Arrêtons donc de prétendre que quelqu’un qui n’a encore gagné aucune élection est un "adversaire politique sérieux" du pouvoir parce qu’il doit répondre de ses actes devant la justice et veut s’y soustraire ! Bientôt on va nous dire que Diendéré n’a rien fait mais qu’il est à la MACA parce que les RSS "ne l’aiment pas" ! Si D.B. est acquitté suite à son procès, il pourra montrer à tous aux élections de 2020 ce qu’il vaut. En attendant, qu’il se défende des accusations de haute trahison et de complicité de putsch !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 19:16, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Internaute 16 Vigilant : Puis-je demander de quelle planète vous venez ? Car un quadrupède apparenté à notre espèce asine qui arrive à écrire sur un clavier doit forcément venir d’une autre planète, sur laquelle la maladie de l’ablasserie chronique doit être endémique vu ce qui est écrit.

    Mais comme vous êtes étranger ici et déjà perdu, laissez moi vous donner quelques précisions ethnico-géographiques pour pouvoir bien vous perdre en eaux profondes. Comme vous le savez sans doute, PARE est un patronyme mossi, c’est pourquoi le colonel qui le porte a obtenu la liberté provisoire. Les PARE viennent de Zorgho, le village du président, et ceci explique cela. Quand à Diendéré, son village, Yako, est situé dans l’Ouest du Burkina, c’est surement pourquoi il est toujours en prison. Quand aux ministres Hien, Coulibaly, Barry, Sanou, Soulama tout le monde sait bien que c’est parce qu’ils sont mossi du Nord, et plus précisément du village de Salif Diallo, qu’ils sont au gouvernement.

    Allez donc digérer tout cela sur votre planète, et "réveillez-vous" tout seul loin la bas dans votre amertume, votre racisme et votre haine, mais sans nous, monsieur le doungourou vigilant !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 19:32
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    article sans intérêt. Laissez la justice faire son boulot. Djibril, tout le monde le connait depuis le deal des lingots d’or mystérieusement disparu jusqu’à ce jour à la gendarmerie. Alors, laissez le peuple vaquer à ces occupations de survie. Ces enfants vivent grassement de ces deals en narguant le peuple car à l’étranger.. Bassolé dans sa prison doré, je dis bien doré, vit mieux qu’un burkinabè sur deux qui vit dans la pauvreté avec moins de 500 F CFA/Jour.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 20:01, par lina
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Merci pour cet article.En effet, sans authentification, pas de justice. C est un processus normal. Surtout que les jugements soient faits dans les plus brefs delais et qu ils soient mediatises.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 20:28, par YIRMOAGA
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Sur instruction et sollicitude d’ADO, chaque président gère son terroriste révélé dans la bande sonore. Vu que Djibril sera dangereux à l’extérieur, nous on le garde à l’intérieur.
    Et vu que SORO est dangereux à l’intérieur s’il est agressé, ADO le manage pour le jeter en pâture d’ici là ?
    On sait que l’enregistrement est authentique, mais les acteurs représentent une menace si on les traite dans la légalité ??
    De toute façon, ils vont finir sous peu dans le passé ?
    Ici on est débarrassé de lui, et d’ici Novembre l’autre sera du passé avec les élections et l’adoption aussi de la nouvelle constitution qui va désigner un dauphin ???
    Sinon que les enregistrements ne souffrent pas d’authenticité ????

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 20:45, par Bouba
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    À te lire, on se rend compte que tu ne t’intéresses pas à l’authentification du contenu des écoutes téléphiniques, mais à l’identification de celui qui a fourni ces preuves. Crois-tu que les lecteurs de lefasonet ne sont pas des intellectuels et boivent l’eau par les narines ? En suivant ton raisonnement comme dirait l’autre, c’est l’identification de celui qui a dénoncé le voleur ou le criminel qui doit être la priorité du magistrat avant qu’il ne juge et sanctionne le voleur ou le criminel même si les fait son avérés. Et il s’il n’arrive à trouver cette personne, même si les faits sont avérés, il doit soi clore le dossier ou libérer le voleur ou le criminel.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 21:08, par TUUK-SOMDE
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Internaute 12 à internaute 25. Soyez reconnaissant aux insurgés des 30 et 31 octobre 2014 et á ceux de septembre 2015. Ils vous ont également sauvé de Blaise et du RSP.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 21:35, par Nabiiga
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Qu’est-ce que tu en sais sur la décision du tribunal militaire concernant la soi-disant opposition à l’authentification des écoutes sonores supposées être les voix de Djibril et Soro ? Je me suis donné la peine de fouiller un peu partout pour trouver l’événement où les ténors du tribunal militaire ont exprimé sans ambiguïté qu’ils s’opposaient à ladite authentification. L’on ne peut pas s’asseoir, rêver d’une chose, et décide de convertir ce rêve à une réalité et se borne pour fonder un argumentaire sur cette supposition. Sinon, dites-nous comment vous avez eu cette nouvelle sur laquelle vous vous basez ? Que dites-vous alors des autres écoutes ? Sont-elles fausses, fabriquées ? D’autant plus que tout ce qui enregistré par le pouvoir d’alors et qui font objet de toutes les polémiques au pays, émanent de la même source. Logiquement, je ne vois pas comment certains enregistrements ne font pas objet de contestation et d’autres le font alors que tous les enregistrements ont été faits par la même source. Si les écoutes ont été réalisées par sources variées, raison pour laquelle certaines sont fausses, et d’autres le sont moins, à vous de nous le dire.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre 2016 à 23:48, par Princo
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    kia kia kia, internaute 23, tu es vraiment rigolo !

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 00:48, par woyo
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    ce qui est intéressant c est l ensemble des réactions a des écrits de ce genre..il dit que les dits écoutes téléphoniques ont déjà subi de l expertise et se sont révélés être des montages.De quelle expertise parle le sieur KO. s agit il des expertises de type fait sur la dépouille de salifou nebie et qui révèle qu
    il a été victime d un accident ?il est vrai qu il y a des gens qui profitaient du désordre ambiant de la gouvernance de Blaise.mais il est temps de se ressaisir pendant qui il est temps

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 06:20, par Papa
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Internaute 16 , je n’ai jamais imagine’ qu’il existe des especes de ta nature au pays des hommes integres. Tu es vraiment vulgaire et tres pauvre d’esprit , tu fais honte au milieux des tiens. Vas-t-en car les mots me manquent pour te qualifier.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 06:31
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Que les militaires s’occupent de défendre le pays en cas d’agression extérieure ! que les chefs religieux s’occupent de religion ! que les chefs traditionnels s’occupent de la tradition ! que les hommes politiques s’occupent de gérer le pays et que les citoyens se chargent de les choisir démocratiquement, de surveiller leur action et de les renvoyer chez eux s’ils ne remplissent pas correctement leur mission...

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 07:04, par vérité no1
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Internaute 16 est idiot tout court ! Il faut évoluer mentalement ! Tu penses qu’une seule région peut construire le Burkina ? Espèce de régionaliste doublé d’ethniciste !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 07:13, par vérité no1
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    @vigilant, vous êtes tout sauf une personne vigilante, la prochaine fois, on va vous déporter sur une autre planète !

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 07:29, par vérité no1
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    @internaute 1, vous souffrez d’un déficit de crédibilité et cela ne m’étonne pas ! Vous ressemblez à votre mentor !!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 07:51, par Pathe Diallo
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Je suis du même avis que Internaute 39, que chacun s’occupe de son domaine ! sinon le Faso restera encore pour longtemps une République bananière ! La justice qu’elle soit civile ou militaire n’a jamais fait son travail ni été indépendante ! l’impunité et l’injustice ont été le quotidien des burkinabe durant tout le règne de Blaise Compaoré et les mêmes méthodes se poursuivent. Pauvre Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 08:49, par miriya djougou
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    jai honte a la place de ceux comme internaute1 qui trouve que Zida et L’ENFANT de BABA SY n’ont pas ete de bon serviteurs du peuple. dommage ; c’est parcequ’ils ont empêché les traitres du peuples de parvenir à leur betise ou revenir à leur pouvoir perdu.
    Quand à l’écoute, le temps viendra pour ça. Tous les avocats auront acces. mais il faut savoir qu’il faut proteger les auteurs qui permis ces ecoutes or on ne peut pas utiliser un doc sans utiliser les sources ou les origines.
    Zida est hors du pays en temps que bon militaire c’est à dire fuire les risque (repli tactik) pourse proteger. On le sait le pays est tjr en insecurité à cause des terroristes. les grands bandits ont diminué avec les kolweogo.
    Bak

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 10:08
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Vraiment si ce Zida et Sy étaient vraiment sincères dans leur gestion, ils séraient intervenu dépuis. même l’élection du MPP ce sont ses deux individus qui ont été àla base avec des lois fictives croyant profiter une fois les élections passées. mais c’est mal connaitre Salifou Diallo. que Zida vient nous rendre compte

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 10:51, par pataamleukré
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Le 13 et le 16 sont pires que le RSP ,pur poison pour la nation.Heureusement que les lecteurs sont des personnes bien averties.
    Souhaiter la libération d’un proche est normale tout comme critiquer des adversaires politiques .Cependant dire quelqu’un est détenu pour motif ethnique alors qu’on sait bien le vrai motif de sa détention est diabolique.
    Sachez que le malheur commun de la nation que vous souhaitez sera pour vous seuls !

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 11:06, par pare ousseni
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    il faut que ces juges prennent leurs responsabilité et engagement moral pour avoir leur indépendance. ils n’ont qu’a nous démontrer une bonne fois que ces écoutes sont vrai ou faux et que les coupable soient condamnés. A mon analyse ce ne sont que des jeux politiques chaqu’un donne des justificatifs à sa faveur. les pour bassolé disent que c’est du faux et les anti le vrai. ce qui est bizare on nous dit que la source de transmission n’est pas l’égale cela veux dire que ça existe ; vérifier cette existence et voir authenticité si c’est du faux que celui qui la formaté soit condamné au cas contraire que le bassolé soit condamné. pour une justice indépendante il faut une sacrifice des juges sinon l’indépendance qui ce donne ne peut pas être total. merci

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 11:16, par lebonexemple
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    authentique de chez authentique !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 11:39, par Sid naaba
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Vous dites : "le mystère sur l’origine de l’interception téléphonique et donc de l’enregistrement qui n’ont d’ailleurs pas été ordonnés par le juge comme l’exigent les textes burkinabè.". Vous pensez qu’en matière de sécurité on peut atteindre que la justice délivre un papier avant qu’on mette quelqu’un sur écoute ? Vous, vous rêvez. Quand les puissances occidentales espionnent nos lignes, possèdent-elles une autorisation ? Arrêtez vos maladresses. Même la loi prévoit dans certains cas qu’on se passe d’une décision de justice. Ces écoutes, si elles sont authentifiées, seront donc légales. Ne fatiguez pas les gens avec vos chi chi machi.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 12:01
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Vous dites : "le mystère sur l’origine de l’interception téléphonique et donc de l’enregistrement qui n’ont d’ailleurs pas été ordonnés par le juge comme l’exigent les textes burkinabè.". Vous pensez qu’en matière de sécurité on peut atteindre que la justice délivre un papier avant qu’on mette quelqu’un sur écoute ? Vous, vous rêvez. Quand les puissances occidentales espionnent nos lignes, possèdent-elles une autorisation ? Arrêtez vos maladresses. Même la loi prévoit dans certains cas qu’on se passe d’une décision de justice. Ces écoutes, si elles sont authentifiées, seront donc légales. Ne fatiguez pas les gens avec vos chi chi machi.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 12:10, par Le Silencieux
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    internaute 44 ce que tu dis est discutable. je ne penses pas que y a plus traitre que le trio RSS et les Emiles paré. leur action serait hautement saluée s’ils avaient écarté même les artisans de la modification de l’article 37. entre celui qui a eu dire que la l’article 37 est anti constitutionnelle et celui qui défend les idéaux de son parti qui est le plus traitre de la nation ????
    Zida et Sy se sont servi au lieu de servir le peuple

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 14:46
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Les juges chargés de l’enquête concernant la tentative de coup d’État de l’ex-régiment de sécurité présidentielle (RSP) veulent surtout entendre Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, sur deux points. 1. La découverte lors d’une perquisition à son domicile à Ouagadougou de 300 gilets pare-balles et de grenades. 2. L’aller-retour d’un hélicoptère de l’armée de l’air burkinabè entre Ouaga et la petite ville de Niangoloko, près de la frontière ivoirienne, le 19 septembre, deux jours après la prise du pouvoir par le général Gilbert Diendéré.

    Cinq hommes (quatre militaires de l’armée de l’air et le chef du service financier du RSP, le capitaine Gaston Ouédraogo) avaient pris place à bord de l’appareil. Les membres de l’équipage ont affirmé aux juges que deux véhicules venus de Côte d’Ivoire leur avaient remis des caisses de grenades lacrymogènes et une valise contenant vraisemblablement une importante somme d’argent. « Nous disposons de plusieurs éléments prouvant que l’opération a été supervisée par Soro », commente une source judiciaire. on se demande si les burkinabés cherche à authentifier ça aussi avant de comprendre pfff !!! vous avez dit hommes intègres ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 14:48
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    bassole sera président au Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 14:48, par clair clair
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Vous ditres que vous avez des preuves contre Bossolé. ok. Vous avez publié ses conversations intimes sur le net. C’est bien. Vous le detenez depuis un an sans jugement MALGRE les preuves que vous detenez. C’est magnifique. Vous l’injuriez matin midi soir, parfait. Mais et après ? Vous gagnez quoi dans tout ça ? Votre électricité ne se coupe pas tous les jours ? Vous avez de l’emploi maintenant non ?
    Un pays ne peut pas fonctionner avec les humeurs du Balai citoyen, un mouvement anti Bassolé. Regardez maitre KAM, il a eu des millions avec la Transition dans le jugement d’Abuja qu’il a perdu d’ailleurs. Il bouffe ses millions tranquillement aujourd’hui. Refléchissez !

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 15:45, par clair clair
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    "bassole sera président au Burkina", bien joué internaute 53

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 17:00, par vérité no1
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    @internaute 16, tu seras victime de ta propre turpitude et de ta propre désinvolture ! Tu seras le premier à avoir ta tête découpée s’il y a une guerre ethnique ! Basta !

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 18:50
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    internaute 55 le reve est permis.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre 2016 à 19:14
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    #54, si vous avez des comptes a regler avec Maitre Kam, allez le trouver la ou il est aujourd’ hui meme. Il vole d’ avion en avion et il parcourt le monde entier et les gens l’ ecoutent. Verifie bien. Au moment ou tu craches ton venin, il n’ est pas a Ouaga et c’ est dans le cadre de son metier. Il vit de ca. Il n’ a pas attendu Abija pour palper son premier million de sa vie.Quel rapport meme et tu cites son nom ? Il t’ a fait quoi ? Rien qur dans ce mois, tu sais combien d’ avion il a pris ? Et c’est comme ca qu’ il vit depuis. Depuis quand un avocat plaide pour cadeau ? Et qui va payer l’ eau et l’ electricite et ses employes ? A moins que ca ne soit un client indigent. or, notre etat peut etre pauvre au point de trmebler devant la CI de Soro le putschiste, mais le BF n’ est pas un etat indigent. Donc, c’est nromal que Me Kam se fasse payer pour faire un travail. Et si ca n’a pas marche, c’est comme un medecin que tu paies pour te soigner. Tu vas payer mais tu peux toujours mourir aussi. Comme on dit, c’est maladie qui mediucament. La mort n’a pas medicament.Tu sais pourquoi tu es malheureux dans la vie ? Tu es negatif.

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2016 à 13:01, par clair clair
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    Internaute 58, tu t’appelles maître KAM ? Pourquoi tu es surexcité comme ça ? J’ai dit et je repète, KAM a eu des millions avec le pouvoir de la Transition. Vrai ou faux ? Je n’est pas dit qu’il n’est pas avocat ou que c’était sa première fois de palper des millions. Mais il n’est pas le seul avocat du Burkina. Pourquoi c’est précisement lui le chef du Balai citoyen qui est retenu par le gouvernement pour sa défense à coùt de millions ? Quand même, personne n’est naïf, on connait bien les liens incestitieux entre Zida et des OSC. Bon, je te comprend, tu défends ton mentor, c’est bien. Mais un peu d’intelligence tout de même. Vive Djibril BASSOLE !

    Répondre à ce message

  • Le 28 septembre 2016 à 15:43, par kirakeri abdou
    En réponse à : Ecoutes Soro/Bassolé : Pourquoi le tribunal militaire oppose-t-il de la résistance à l’authentification ?

    tu te fout de qui,quand tu parles de l’expert français ? un meme est venu nous insulter ici,en disant que nebié etait mort accidentelement !!! vas te faire foutre !!....vendu là ! ennemis de la nation integre.tchrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés